Écrit par Mahdy Ibn Salah - Catégorie : Amitié - - Affichages : 878

As salam aleykoum wa rahmatoullah wa barakatouh.

Qu'Allah te récompense pour le bien que tu apportes aux musulmans. Je t'envoie ce message pour parler de ce que je vois comme une possible sortie du tunnel pour les gens qui ont un démon collé à leur âme, que tu appelles les siamois démoniaques. J'aimerais avoir ton avis sur la question : Quand une personne est tellement dominée par son démon au point que, malgré ses repentirs, elle retombe toujours dans les mêmes péchés. Quand elle se rend compte finalement que ses péchés sont devenus une véritable addiction, une drogue psychique. Quand elle n'espère plus se repentir car elle retombe toujours dans les péchés. Que faire ? Tout d'abord quand on cesse les péchés, il faut très vite remplir le temps qu'on passait dans les transgressions par une occupation saine. Comme la lecture du Coran, l'étude de la science, etc. Mais si même là, rien que le fait de se retrouver isolée, cette personne est vite rattrapée par les péchés. Pendant quelques jours elle va tenir en faisant des occupations saines, et pour finir ses pensées vont de nouveau se tourner vers ses péchés devenus une addiction. Que faire dans ce cas ? Je me dis que, si la solitude devient synonyme de péchés, même quand on essaie de bien remplir son temps, alors la dernière solution réside dans le militantisme au service de l'Islam. Quel que soit ce militantisme d'ailleurs (prédication, aider des gens dans le besoin ou autre). L'important étant d'être actif, et si possible en groupe, pour garder la motivation intacte. Cette solution serait à la fois une thérapie pour ne plus être pleinement dominé par son démon et également une recherche du salut en espérant l'agrément d'Allah par nos actions militantes.

Je suis cependant partagé sur cette idée, c'est d'ailleurs pour ça que j'aimerais ton avis. D'un côté, il peut y avoir le risque de l'ostentation, paraître plus pieux extérieurement qu'intérieurement. Ensuite, n'est-ce pas une fuite en avant ? Se mettre au service de l'Islam dans sa vie extérieure, alors qu'on a abandonné le combat dans sa vie intérieure. Ce que je vois comme point positif c'est que l'on remplit son temps de bonnes actions plutôt que de péchés. Mais je vois comme points négatifs, l'abandon face au démon (cependant quand on est un siamois démoniaque c'est beaucoup plus dur que pour une personne normale), et le fait qu'il n'y ait au final toujours pas de repentir. Ça permet surtout de moins aggraver son cas en faisant moins de péchés.
Qu'en penses-tu ?

Wa 3aleik salam, akhi al karim,

Ton analyse est pertinente et je n’ai rien à y ajouter. Pour les personnes siamoises démoniaques le remède idéal est, en effet, l’instauration d’une cadence de vie susceptible de canaliser la négativité. Et comme tu le mentionnes, rien de mieux, qu’un groupe qui milite dans la voie de l’islam. Il faut garder à l’esprit que les trois nourritures du cœur sont :
-         la science
-         l’action
-         la réunion

Ainsi, le groupe est une thérapie en soi et il est triste que les musulmans d’aujourd’hui n’en prennent pas conscience, en raison de leur laïcisation à outrance, laïcisation par laquelle : ils s’individualisent et n’acceptent pas, ou ne supportent pas, une vie en communauté !

Soyons clairs ! Quand je parle de groupe, je parle d’un groupe où les membres partagent les mêmes aspirations à long terme, partagent les mêmes actions à court terme, et surtout partagent une même âme ! Cette âme par laquelle la douleur de l’un d’entre eux déteint sur l’équilibre de tous les autres jusqu’à pousser le groupe entier à veiller à la peine de chacun de ses membres !  

C’est pourquoi, en réalité, toute l’affaire thérapeutique repose sur le temps de bienveillance que l’on accorde à la personne malade. Plus on accorde du temps et de l’attention, ce temps par lequel on canalise la négativité, plus la guérison se fera voir rapidement !

Or, il n’est pas aisé de se consacrer individuellement à chaque patient, c’est pourquoi la thérapie par le groupe est plus conforme à la voie prophétique tandis que les consultations individualisées peuvent être un piège dans la mesure où elles peuvent nous empêcher d’être plus rentable en terme de soins puisque nous sommes naturellement limités en tant qu’individu, et l’attention accordée à certains se fera inévitablement au détriment de celle accordée aux autres !

C’est pourquoi, il faut encourager la thérapie par le groupe en invitant les patients à se bouger pour guérir en intégrant une jama’a, et combattre simultanément l’égocentrisme des patients, qui accentue leurs propres maladies, et par lequel ils pensent consécutivement à tort que le thérapeute n’existe que pour eux !

 AU final, il n’y a rien de négatif dans cette fuite en avant car si c’est la seule voie par laquelle on peut éviter une déchéance intérieure alors cette fuite extérieure est en réalité un cheminement intérieur !

J’irais même jusqu’à voir du positif dans cette fuite en avant nécessaire car à la différence des personnes normales qui n’ont pas spécialement besoin de fuir en avant pour se maintenir stables, les personnes siamoises démoniaques, du seul fait de leur profil déséquilibré, n’ont pas d’autres choix que de bouger pour assurer leur salut ici-bas !

A la base, on doit, tous et toutes, bouger pour assurer notre salut dans l’au-delà mais les personnes siamoises démoniaques se doivent, en plus, de bouger pour assurer leur salut ici-bas. Ainsi, dans leur mal-être ici-bas, ils ont de quoi se stimuler pour anticiper le mal-être éternel après la mort, et en cela ils sont privilégiés par rapport aux gens normaux qui ne voient pas qu’ils doivent bouger pour assurer leur salut du fait qu’ils n’ont pas spécialement d’effort à fournir pour vivre une vie équilibrée ici-bas !
Finalement il y a des avantages et une sagesse à être siamois démoniaques, et ceux qui ne le sont pas, se doivent de s’habiller mentalement par ce profil afin d’être en perpétuel alerte vis-à-vis de la monotonie qui dépouille notre pratique quotidienne de sa profondeur et transforme notre culte en mécanisme !

Mes lecteurs et mes lectrices se sont trompés quand ils ont vu dans le profil siamois démoniaque seulement une tare, et que consécutivement par orgueil ils ont renié tous le reste de mes enseignements…

Mahdy Ibn Salah
  • Aucun commentaire trouvé