Écrit par Mahdy Ibn Salah - Catégorie : L'islah - - Affichages : 1127

hayat

Salaam Allikoum,


Cela fait quelques années que je cherche un prédicateur, connecté à la vie actuelle et réelle, qui n'est pas rude dans les enseignements, ni sectaire. C'est-à-dire qu'ils sont très soucieux des détails alors que le plus important est complètement  mis sous silence. Exemple la réconciliation de la oumma, dans la ville d'où je viens il y a 3 mosquées à moins d'un kilomètre l'une de l'autre, une algérienne, une marocaine, une Turque. Et chacune d'elle n'arrive même pas remplir plus de deux rangées dans le plus fort de la journée...  Le pire, c'est que ses responsables collaborent directement avec les R.G, et ils ne le cachent même plus. Tout le monde sait que dans les mosquées, il n’y a plus rien d'islamique, il reste juste les 5 gymnastiques journalières, et c'est malheureux. Al Hamdoulillah que je suis tombé sur tes cours, j'aimerai profité de ta science en face à face, et peu être en étant actif pour les croyants, musulmans et autres. Je viens d'une ville, Forbach, près de la frontière Allemande et j'aimerai venir à Stains suivre tes enseignements ? Si tu t'y trouve encore ? Dans l’espoir d'une réponse positive, je te prie d'accepter mes sincères salutations, Salam Alikoum. Cordialement.

BismiLlahi r-Rahmani r-Rahim.

Salam alekya wa rahmatuLlahi wa barakâtu.


Je m'appelle malik, j'ai 29 ans, j'habite Rouen, fils cadet de ma fratrie, né en France de parents marocains. Ni français ni marocain, seulement Musulman (tu me comprendras), Al HamduliLlah.

Bien que nos parcours soient composés chacun de leur particularités, le mien est semblable à celui de n'importe quel âme qui, après avoir évolué au sein d'un environnement propice à sa destruction, alimentée non pas par l'éducation nécessaire pour se prémunir du danger, mais plutôt par une désinformation (et le mot est faible) ayant participé à l'accentuer; qui après s'être injustement satisfaite du pitoyable état dans lequel elle s'est orgueilleusement empêtrée au travers de mauvaises fréquentations, sales habitudes, pêchés, dérives et autres joyeusetés; arrive, par la Grâce, la Miséricorde, la Volonté et la Mansuétude de son Créateur, à s'extirper de cette spirale en se mettant à cheminer, progressivement sur les sentiers du repentir et de la guérison. Infiniment reconnaissante (sans estimer pouvoir, un jour, suffisamment le Lui témoigner) mais non sans regrets de son tumultueux et intolérable passé (estimant ne pas mériter pareille faveur de Sa part). On ne se connait pas, on ne s'est jamais vu, jamais rencontré, jamais parlé, et ce que je constate à travers tes écrits, c'est que tu fais parti de ces rares véridiques, qui pour tant de raisons, ont physiquement manqué au sein de mon existence, surtout dans les pires moments de ma « Jahilyia ». Sans aller jusqu'à parler des double facettes, des hypocrites et de gens fondamentalement mauvais ou mal intentionnés ; le simple fait de s'entourer de personnes qui dans le meilleur des cas se disent sincères et ne voulant que vôtre bien (leur conception du bien), sans savoir ce qui serait le meilleur pour elles-même et qui ne prennent pas le temps d'y réfléchir, est déjà un frein, un piège dans lequel nous tombons et dont l'on ne se rend compte que lorsque Allah jala wa 'ala nous permet de discerner. Je ne suis certes pas du même avis que toi sur tous les sujets (encore heureux tu me diras:) ), mais je ne peux que valider le discours général tant il est juste et lumineux. De ton noble travail j'ai déjà tiré pas mal d'enseignements, notamment sur notre relation à l'invisible, sur la spiritualité les différents types de relations humaines, mais en particulier en ce qui concerne la notion de Tawhid Collectif (que tu es bien un des seuls à développer autant) ainsi que la patience et la tolérance (qualités précieuses qui me font cruellement défaut depuis trop longtemps mais que je m'efforce de travailler) dont on se doit de faire preuve envers les frères/sœurs que l'on aspire à secourir efficacement. Même si, je maintiens qu'être trop patient, trop tolérant, trop gentil, trop compatissant, sans contrebalancer par une fermeté mesurée pousse parfois, selon les cas, les gens à se conforter sur leur nuage ou leurs acquis et à se complaire dans leur situation, à minimiser leurs fautes, l'importance et la finalité de certaines obligation, tant intérieures qu’extérieures.

J'ai pu faire au fil du temps, de mes recherches et de mes discussion, à peu près le même constat général que toi concernant la situation en France. Tu est plus au fait que moi des différents « mouvements » et des différentes "catégories" de personnes (positives ou négatives) que l'on peux retrouver au sein de la « communauté », inutile de les ré-étaler ici, bien que je garde en mémoire quelques exemples et anecdotes, concernant les plus laides d'entre elles, qui te feraient surement rire jaune fluo.

Alors, au milieu de ce tourbillon, j'essaye de faire de mon mieux. De cammisoler mon nafs et mes démons quand ils essayent de me faire croire que, pour telle ou telle raison, je serai meilleur que le frère aficionados de la chicha, qui entre dans le masdjid pour joumu3a, affublé de la dernière coupe de cheveux tendance, empruntée à la coqueluche du ballon rond du moment, ou encore, meilleur que la sœur qui se fait remarquer dans la rue, vêtue du hijab shar'i ou de n'importe lequel de ces ersatz plus ou moins révélateur et provocant, selon l'accoutrement qui lui est associé, pullulant aujourd'hui, et qui n'a pas pu s'empêcher de se tartiner le visage avec la peinture de Dajjal, mise en relief par des sourcils en équerre calqués sur on sait qui...

Même si une aiguille me traverse le cœur chaque fois que j'assiste à ce genre de scènes (qui ne sont pas non plus les plus graves j'en ai conscience), qu'un mélange de tristesse et de colère m'envahi, je me force à détourner ce regard, pouvant être lourd de conséquences, mi-dégoûté mi-réprobateur, je tente de me rappeler la situation dans laquelle je me trouvais auparavant, j'essaye de ne pas tomber dans le piège d'Iblis, qui voudrait bien me voir nourri une haine farouche envers ses victimes plutôt qu'envers lui et ses adeptes...j'essaye dans ces moments de me rappeler les pires affronts que j'ai pù commettre à l'encontre de mon Seigneur (et Il, subhanu wa ta 'ala, sait, ya akhi, qu'ils sont loin, loin...loin, d'être des moindres) tout en me disant qu'il soit fort probable que la personne qui se trouve sous mes yeux, en plus de ne pas les avoir commis, n'a surement jamais oser les envisager...Alors je demande pardon et demande pour elle, la meilleure guidée.

Je ne suis pas très doué pour rassembler mes mots, mes idées et arguments sur le moment, je ne suis pas des plus éloquents à l'oral, ajoutons à cela les restes de mon passé de timide/réservé contre lesquels je lutte encore aujourd'hui (et je sais que ce ne sont pas des excuses), condamner le mal et prôner le bien avec douceur et sagesse, en toutes circonstances et face à n'importe qui m'est encore difficile. Je m'attelle néanmoins, à mon niveau, à briser cette « virtualité », à rencontrer des sincères encrés dans une démarche saine, à assumer mes idées, mes convictions, ma vision de l'Islam même face à des gens (musulmans ou non) qui ne les partagent pas. Petit à petit je m'améliore et prend confiance en moi. J'use donc, en attendant, et comme « passerelle », de la facilité que Allah m'a gracieusement accordé et que j'ai su affûter au fil du temps : l'écriture. J'écris, j'écris, et j'écris encore, à ma famille, à mes proches, à des gens que j'ai connu, à des inconnus à qui j'estime avoir quelque chose à dire ou à humblement apporter, je cible...j'ai le temps de choisir les mots, les arguments et exemples pertinents, les belles tournures, puiser dans mes souvenirs en quête d'anecdotes communes, me faire comprendre le plus clairement possible...la qualité plutôt que la quantité en somme.

Le combat contre l'individualisme cynique et méprisant n'a jamais été aussi primordial et je te rejoins complètement sur l'importance du rassemblement ; en particulier de ceux et celles dont la sincérité et la remise en question sont les meilleures armes, ceux et celles à qui rien ne convient parmi toutes ces appellations, qui rejettent cette stupide division (se faisant d'autant plus rejeter à leur tours par ceux qui préfèrent l'entretenir), et qui pour des raisons qui leurs sont propres, ont préféré se mettre un peu à l’écart, afin de se construire sereinement, se préserver et cheminer solo. Le piège à éviter étant celui de se satisfaire de son individualité et d'en oublier inconsciemment le collectif; ça, je te remercie, Mahdy, de me l'avoir souligné, j'en avais bien besoin.

Allah azza wa jal fait vraiment ce qu'Il veut, avec qui Il veut et quand Il veut, subhan'Allah l'azim wa bihamdihi... J'ai commencé, il y a moins d'un an de cela, à me rendre de temps en temps dans une mosquée proche de chez moi, à y lire le Coran entre Maghreb et 'Icha, puis j'ai commencé à chercher sur le net, à lire quelques bouquins, à apprendre des sourates courtes, des invocations, petit à petit je me suis constitué un petit bagage, et grâce à Allah jala wa 'ala, je ne me suis jamais vraiment perdu. Mes recherches se sont affinées et sont devenues plus pertinentes avec le temps, il m'arrivait de me poser des questions quand je tombais sur des incohérences, des déferlantes de « mise en garde » ou que je n'arrivais pas à saisir un concept, mais en sollicitant  l'aide d'Allah, les shoubouhates disparaissaient aussi vites qu'elles étaient apparues. Il faisait toujours en sorte de mettre des rebondissements sur mon chemin jusqu'à me mener à des gens sincères (sheikhs ou plus autodidactes), dans le vrai, et dont tu fais partie. Pour ça, je n'ai de cesse de Le remercier.

Je vais être honnête, j'estime pouvoir me regarder dans une glace et me considérer pleinement Musulman, ayant une asser bonne connaissance générale (sans prétendre avoir quelconque science) de son Dîn et de la voie du Haqq seulement depuis quelques semaines. Je suis un (re)converti, qui n'a jamais vraiment connu l'Islam avant aujourd'hui; (re)converti qui, comme bon nombre d'entre nous, a plus d'une fois trahi le pacte qui le liait depuis toujours à son Seigneur. Je ne me suis jamais voilé la face sur un quelconque traitement de faveur ou degrés supérieur découlant de mon « arabité » ou de mon lien de parenté...

Si j'ai l'opportunité de ne pas mourir Kaffir aujourd'hui, c'est bien parce que le Seigneur de l'Univers a bien voulu me l'accorder, et je sais qu'Il peux me là reprendre quand Il le voudra. Rien n'est acquis, le chemin est encore long et tout peux s'arrêter dans la seconde. Au point mort niveau études, au chômage depuis quelques mois, je place ma confiance en  Allah et même si j'ai encore du travail à faire sur moi même et des «maux» à traiter, je n'ai jamais été aussi bien dans ma peau. Al HamduliLlahi rabbi al 'alamin.

Je finirai en t'apprenant que je me prépare « mentalement et spirituellement » à faire Hijra. Je ne sais pas quand ni précisément où, mais je travaille à ce que mon intention soit dirigée vers Allah, c'est tout ce qui m'importe. J'ai toujours su, avant même d'entendre parler de ce concept, que mon avenir ne se trouvait pas ici (même si il m'arrivait parfois d'essayer de me persuader du contraire). J'ai ce sentiment que plus le temps passe plus l'échéance approche et que je me détache de plus en plus de la France. J'adhère à ton concept de « Hijra intérieure » je m'y active en ce moment même.

A côté de ça, le projet de Hijra collective au Sham, l'établissement d'une ville, la construction d'un orphelinat et d'une madrassa me parlent beaucoup et je t'avoue que j'y pense souvent. J'use actuellement de la grande quantité de temps libre dont je dispose pour avancer le plus efficacement possible. J'ai encore tant à apprendre, de versets/hadiths à méditer, d'ouvrages à dévorer, d'articles à éplucher, d'audios/vidéos à étudier, d'invocations/sourates à mémoriser, de concepts à intégrer, de personnes à rencontrer et à rassembler, d'idées à échanger, de proches à sensibiliser, de ténèbres à convertir et de lumière à réfléchir, du bien à éveiller, du mal à combattre, mon arabe à travailler, ma spiritualité à perfectionner, ma foi à faire augmenter, d'amour en Allah à déclarer, d'inimité en Allah à renforcer, mes frères et sœurs ici et à l'autre bout du monde à épauler... Je sais que tu accordes beaucoup d'attention à «l’intérieur» des gens avec qui tu communiques, pour ça que j'ai tenu en t'en dire un minimum sur ma personne. Conscient que tu dois surement être très occupé, je m'excuse d'avance si j'ai été trop long. Si tu as des conseils à me donner, je serai ravi d'en prendre note. Espérant que tout se passe pour le mieux de ton côté. Puisse Allah t'assister, t'accorder le meilleur et nous réunir pour Sa cause. Puisse-t-Il nous autoriser à nous montrer digne de Son secours et de Sa victoire. Ton petit frère qui t'aime pour Lui.

Wa ahleikoum salam,

Cela fait plus d’une quinzaine d’années que je milite dans le secteur associatif et il est vrai qu’effectivement, rares sont les personnes authentiques au discours authentique dans le paysage islamique français.

L’islam de France court manifestement à sa perte dans le sens où tout est mis en œuvre pour qu’il soit falsifié ! Et les premiers responsables ne sont que les musulmans eux-mêmes ! C’est pourquoi, je serais ravi de partager cette noble lutte contre le faux avec toute personne désireuse de contribuer à la victoire de l’islam authentique.

C’est pourquoi, j’invite par l’entremise de cet article tous mes lecteurs et toutes mes lectrices à rejoindre les rangs de l’association Hayat dans ses combats que résume élégamment cette profession de foi suivante :

  • Nous croyons en la puissance de l’espérance et, par conséquent, nous pensons qu’un objectif aussi lointain soit-il peut être atteint, si nous nous donnons les moyens, en conviction et en patience, de respecter la discipline associée, permettant la constitution d’un pont entre la réalité et l’idéalité.
  • Nous croyons au devoir de combattre le fléau de l’illusion en tendant vers l’authenticité des choses, que ces dernières soient des leaders, des actions, des groupes et des méthodologies, particulièrement en notre époque où le faux est partout! 
  • Nous croyons au devoir de mettre en pratique entièrement le Tawhid authentique par la purification du cœur et l’éducation de l’âme, puis par la constitution d’un groupe structuré afin de réformer la société de résidence ou d’instaurer le khalifat en terre bénie, du meilleur que l’on peut, et ce, par le suivisme de la voie prophétique. Nous luttons, par conséquent, pour l’islam authentique et la beauté collective contre le fléau de la dépersonnalisation qui menace indubitablement celui qui réside au sein d’une société non musulmane, en s’attaquant aux systèmes qui sèment la corruption sur terre, d’une lutte toujours contextuellement adéquate, en vue d’instaurer un état idéal susceptible de remédier au mal de la laideur collective !
  • Nous croyons au devoir de constituer ou de se greffer à des petites familles spirituelles, dans lesquelles tous seront responsables de chacun et chacun sera responsable de tous, et ce, afin de protéger notre identité musulmane vis-à-vis des influences néfastes du décor. Nous luttons, par conséquent, contre la faiblesse des musulmans vis-à-vis des ruses diaboliques qui les mènent à l’isolement, à la rivalité, à l’indépendance et à l’indifférence vis-à-vis de l’importance du regroupement et de l’action collective. Nous croyons, par déduction, au devoir de s’allier avec nos prochains parmi les croyants contre Satan en leur trouvant toujours des excuses, et non pas de s’allier avec Satan contre nos prochains, et ce, par la méfiance, la suspicion, la médisance et la mauvaise opinion !
  • Nous croyons, en final, en cette époque de fin des temps, au devoir de se concentrer sur le Sham et d’y préparer une émigration dans la finalité de participer à la victoire de l’islam et de faire partie de l’élite des musulmans de la planète. Nous luttons, par conséquent, contre l’intégrationnisme et la division de la communauté en sectes rivales, de même que nous condamnons le gaspillage de ses énergies dans des actions disparates accessoires par rapport à l’essentialité de la constitution d’un Etat ! 

Je tiens à souligner, par ailleurs, que je ne suis pas le président de cette association en France mais uniquement l’un de ses adhérents et l’une de ses sources d’inspiration. Nous travaillons actuellement sur le projet de faire triompher l’islam authentique, bi haouli lah, et nous aurons surement besoin de toutes les bonnes volontés qui se reconnaitront dans notre profession de foi !

 

Ne sous estimez pas mes frères et sœurs
L’importance de votre contribution
Car, en effet, une simple présence par le cœur
Participe, si vous le saviez, de la lumineuse production

C’est pourquoi, je vous invite à contacter l’association Hayat Paris afin de savoir comment vous pouvez agir à votre manière, selon votre capacité, et là ou vous vous trouvez !

La vérité réunit toujours ses sincères partisans
Comme le faux réunit les hypocrites et les ignorants
Combattons, par conséquent, les hypocrites au moyen du saint Coran
Afin d’ouvrir les yeux et de sauver le maximum de gens

Sachez que dans le contexte dans lequel nous nous trouvons, de deux choses l’une, ou bien nous luttons pour la vérité ou bien nous sombrons dans la fausseté des conséquences de notre apathie et de notre inertie face l’agression environnementale ténébreuse par laquelle notre foi s’évapore du fait que le mal devient normale à nos yeux !

En final, je ne dispense hélas pas d’enseignements pour le moment, mes séminaires débutent en été ! Donc je vous invite à réfléchir, dès à présent, à vous inspirer de notre organisation, pour commencer à militer chez vous, en cherchant au moins 2 personnes afin que se constitue une jama’a car le groupe débute, en effet, à partir de trois ! Nous veillerons à vous aiguiller et à mettre en liaison ceux qui habitent les mêmes secteurs incha Allah !

Je sais que cette noble lutte pour l’islam authentique attisera la haine des jaloux, des envieux, des sectaires et des hypocrites parmi les suppôts du diable, humains ou djinns, et je sais aussi que leur animosité sera un excellent indicateur de notre proximité par rapport à la vérité, puisqu’effectivement proportionnellement à nos bons résultats leur haine augmentera !

Tâchons de bruler l’intériorité des hypocrites
En nous unissant à travers la vérité
Car toute réussite s’obtient en effet par la faillite
De ceux qui souffrent de nous voir triompher

Mahdy Ibn Salah

Participant à cette conversation

  • Le frère Nassim a une très belle plume, ma sha Allah.

    il y a environ 2 ans
    J'aime 0