Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Maladie du coeur  •   •  Affichages : 2051

depression

Salam ahleykoum wa rahmatoullahi. 

Je t'écris ce message avec le cœur qui est sur le point d'éclater. En effet, je suis dans une dépression qui ne cesse de s'accentuer depuis près de 3 ans malgré les efforts et l'envie de m'en sortir et retrouver mon état d'esprit d'auparavant. Depuis 3 ans je ne réussi rien, tout ce que je touche se transforme en échec, je n'avance pas du tout, je ne suis pas facilitée. Mais cette année c'est pire, en effet, ma foi a été atteinte du fait que je n'arrive plus à patienter, j'entends par baisse de foi: désespérer de la miséricorde d'Allah, pourtant je sais que c'est haram mais je ne contrôle plus. J'en arrive à ne plus faire des douaa car je sais qu'Allah ne me donnera pas ce que j'espère. A chaque épreuve que j'ai eue j'ai tenté de placer ma confiance en Allah mais en vain c'est toujours un échec. J'en arrive à me dire qu'Allah m'a abandonné et ne m'aime pas. Le fait de ne réussir dans aucun domaine ni religion, ni études, j'ai voulu me marier à plusieurs reprises et faire les choses correctement mais je tombe toujours sur des frères qui ne veulent pas  faire les choses dans les normes c'est-a-dire qu'il ne veulent pas faire un hlel au plus vite mais préfèrent "sortir" avec la fille la connaitre pendant une durée indéterminée moi ca ne m'intéresse pas car je veux faire les choses bien pour Allah et éviter le haram autant que possible mais malgré mes efforts je n'ai rien. Je n'y comprends plus rien. Allah a dit qu'on sera éprouvé dans la famille, dans la faim, dans la diminution des biens et autres, mais mon épreuve ne se termine pas et j'ai peur de faire quelque chose de regrettable, il m'arrive d'avoir les idées noires, surtout quand je vois mon entourage, mes amies avancer et moi qui reste sur la touche. Même leurs épreuves finissent par se terminer. J'ai vraiment besoin qu'on m'éclaire et qu'on m'aide avant qu'il ne soit trop tard. Baraka'Allah oufikoum

Wa ahléikoum salam, orti al karima,

La dépression, selon la psychologie musulmane, est assimilable à une déprime dont la cause est ignorée. Or, vous déprimez en raison d’échecs répétés, ce qui implique que vous traversez plus une déprime, qu’une dépression.

La déprime est une maladie qui découle du constat de l’inaccessibilité d’un idéal, et qui génère une souffrance en raison de l’action de fournir un effort en vain. En effet, rien de plus douloureux que d’agir sans voir la fin du tunnel de l’effort car c’est effectivement la fin qui est le stimulant de nos œuvres.

Ainsi, c’est un châtiment que d’agir sans voir se rapprocher la récompense de nos œuvres à l’instar de celui qui plonge sa main dans l’eau pour boire et qui souffre de ne jamais pouvoir joindre celle-ci à sa bouche des conséquences de la volonté divine de châtier par l’action d’éterniser un effort ! Et, Allah dit dans le coran : « A lui l´appel de la Vérité ! Ceux qu´ils invoquent en dehors de Lui ne leur répondent d´aucune façon; semblables à celui qui étend ses deux mains vers l´eau pour la porter à sa bouche, mais qui ne parvient jamais à l´atteindre. L´invocation des mécréants n´est que vanité. »[1]

A partir de là, comprenez que si vous doutez de la miséricorde divine, que si vous désespérez de l’exaucement de vos invocations, que si vous ne patientez pas la longévité de vos efforts, c’est que vous subissez, en réalité, plus un châtiment qu’une épreuve !

En effet, il ne faut pas inverser les choses ! C’est parce que vous possédez des laideurs intérieures qu’Allah vous éprouve, et ce n’est pas parce qu’il ne répond pas à vos invocations que vous souffrez ! La nuance à opérer est fondamentale car ceux qui rendent responsable Allah de leur souffrance le font en raison de leur normalisation par rapport à leur ego, tandis que le croyant authentique quand il souffre, il recherche dans ses agissements les manquements qui peuvent expliquer tels épreuves ou tels châtiments divins !

Ainsi, c’est votre action de rendre responsable Allah de votre souffrance, en vous dédouanant de la responsabilité de vos malheurs, qu’Allah vous prive de la capacité de l’invoquer ! Et des conséquences de cette croyance laide, votre démon se renforcera jusqu’à vous coller des hypocrites et vous mener à l’abandon des adorations, et à l’accomplissement des péchés, jusqu’à l’aveuglement vis-à-vis de vos propres laideurs ! Et, c’est la pire des choses !

 
Il existe une faille monumentale
Mais qui échappe à ceux dont l’ego est immense
Celle de rendre absolument l’autre responsable
A chaque fois que l’âme est affectée par une souffrance

Je vous invite à purifier votre cœur par la connaissance d’Allah et à éduquer votre âme par sa décentralisation, au moyen de l’étude, de la croyance et de l’acception du dogme du destin !

Sachez que votre cas est soignable si vous suivez une thérapie spirituelle car nous avons soigné énormément de sœurs dans votre situation ! Il serait bien que vous entrez en contact avec des sœurs de l’association qui ont réussit à guérir de cette maladie afin qu’elles puissent partager l’expérience du combat qui fut le leur !

 Soyez convaincue qu’Allah exauce toutes les invocations, à la condition que votre cœur soit pur et que votre âme soit effacé !

Mahdy Ibn Salah

  

  

  

  


[1] C13/14

Participant à cette conversation

  • Salem alaikom.Si je puis me permettre de donner mon avis, je conseille à la soeur de faire attention à ne pas sombrer dans ce qu'on appelle une " névrose d'échec".Après avoir connu un premier echec ou bien au contraire une période de succès ( comme c'est le cas ici je pense) certains vont, de manière totalement inconsciente, mais tout en culpabilisant fortement, organiser leur vie de manière à ne pas parvenir à leurs fins mais en se donnant pour objectif de combattre tout événement réalisable dans leur vie.S'ensuit donc une forte dépression et parfois des troubles psychosomatiques ainsi que des idées morbides.Et si je puis me permettre encore c'est une forme de sadomasochisme.Une thérapie s'avère donc nécessaire.

    il y a environ 3 ans
    J'aime 0