Écrit par Naïma de Lyon - Catégorie : Maladie du coeur - - Affichages : 1336

tombe

Salam alikoum, J’ai des waswas depuis un 1 an, dès que j’ai regardé des sites islamiques qui parlent de la mort, cela me fait très peur et de plus je n’arrête pas de penser, c’est trop dur pour moi, si vous connaissez un remède, merci de votre compréhension

Ahleikum salam,

Sachez que la mort est une réalité, et que c’est même une des réalités les plus prouvées. La mort fait partie intégrante du cycle de la vie. Elle est un signe éminent d’Allah.

Depuis la nuit des temps, les gens naissent et finissent par mourir. La mort est une vérité qui est commune à tous, comme l’évoque en effet ce verset : « {…} Jusqu’à ce que nous vînt la vérité évidente [la mort]. »[1]

La mort fait partie de la destinée, elle est une composante que l’on ne pourrait soustraire. Elle est un des décrets dans lequel s’exprime l’infinie sagesse d’Allah, qui consiste à mettre fin à cette vie éphémère, afin que puisse se confirmer Sa noble Parole qui annonce l’Ultime Jugement.

La mort nous est inscrite avant même notre naissance : « Nous avons prédéterminé la mort parmi vous. » [2] Celle-ci concerne tout être crée, que celui-ci soit un humain, un ange ou bien un djinn.

Et cela concerne même notre bien-aimé Muhammad - Paix et bénédictions de Dieu sur lui - comme l’évoque en effet ce verset : « Et Nous n'avons attribué l'immortalité à nul homme avant toi. Est-ce que si tu meurs, toi, ils seront, eux éternels ? » « Toute âme doit goûter la mort. Nous vous éprouverons par le mal et par le bien [à titre] de tentation. Et c'est à Nous que vous serez ramenés. » [3]

Sachez que même l’Ange chargé de reprendre les âmes, finira par mourir sur ordre d’Allah !

Il est bien évidemment recommandé de se rappeler de la mort, afin d’éveiller notre conscience, et c’est en cela que ce rappel est bénéfique. Ce rappel doit être pondéré, comme toute chose. C’est ainsi qu’une tradition prophétique nous rapporte que : « Les plus prompts à se rappeler la mort et à s’y préparer, ceux-là ont gagné la dignité ici-bas et l’honneur dans l’au-delà. » [4]

Mais ce rappel n’est plus profitable, lorsqu’il atteint le stade de l’exagération, car il finit en effet,  par mener à une obsession et donc à un blocage.

En voilà une autre, ruse de Satan

Il joue sur les extrêmes afin comme toujours de causer votre perte

Pour certains, il amoindrit en vous l’idée de la mort, afin de vous rendre insouciants

Et pour d’autres, il en fait une obsession, afin de vous bloquer jusqu’à vous laisser inerte

L’évocation de la  « mort », crée un sentiment de peurs chez beaucoup de personnes, c’est un sujet tabou, alors que la mort est quelque chose de répandue, que l’on connaît et que l’on côtoie.

Tout être humain sait qu’il mourra, Allah nous en informe et ce, à plusieurs reprises, à travers sa noble Parole : « Toute âme goûtera la mort. Ensuite c’est vers Nous que vous serez ramenés. » [5] Il dit aussi : « Dis : «  Dieu vous donne la vie puis Il vous donne la mort. Ensuite Il vous réunira le Jour de la Résurrection, il n’y a pas de doute à ce sujet, mais la plupart des gens ne savent pas. » [6] 

Pourquoi s’étonner alors et craindre que celle-ci nous touche ? Comme si il y avait un doute au sujet de cette vérité, alors que c’est une chose qui nous est annoncée depuis toujours.

Saisissez que c’est par la divinisation de la mort au moyen de sa crainte exagérée que Satan parvient à vous plonger dans la paranoïa car la maladie de la paranoïa touche en effet toute personne qui accorde une grande importance à un autre qu’Allah, et ce, au détriment d’Allah!

Ce n’est pas l’arrivée de la mort en elle-même qui devrait suscitée notre inquiétude, car cela serait aussi insensé que de craindre la tombée de la nuit. Mais c’est plutôt ce qui vient après elle qui doit être la source de notre préoccupation, c’est donc le Jugement dernier. En effet, nous ne pouvons aller à l’encontre du décret Divin, et cela est un fait. Néanmoins, ce que nous pouvons faire, c’est nous préparer du mieux que l’on peut, afin de Le rencontrer dans le meilleur état.

Le tout, est donc d’appliquer Ses consignes et de s’éloigner de Ses interdits, afin de Le trouver plutôt satisfait de nous qu’en colère.

Quel paradoxe mes frères et sœurs, que de vous voire craindre la mort, sans pour autant agir. Vous souhaitez fuir la mort alors que celle-ci est inévitable, mais vous ne cherchez pas à fuir ce qui peut justement être évité, c’est-à-dire l’Enfer. « La mort que vous fuyez va certes vous rencontrer. Ensuite vous serez ramenés à Celui qui connaît parfaitement le monde Invisible et le monde visible et qui vous informera alors de ce que vous faisiez. » [7]

Nous devrions craindre de faire partie de ceux qui ne reviennent pas de la mort du cœur, de ceux dont Allah dit à leurs sujets : « Tu ne peux faire entendre les morts ni faire entendre l’appel aux sourds quand ils s’enfuient en tournant le dos. » [8]

Comment pouvez-vous craindre la mort du corps ?

Tandis que vous vous suicidez en aveuglant vos cœurs

Un pieux prédécesseur a dit : « Il y a trois bienfaits que la personne tire du rappel de la mort. Le premier est un repentir direct. Il ne le reporte pas, car il sait qu’il peut mourir avant. Le deuxième bienfait est le contentement du cœur, il est satisfait de ce qu’Allah lui a donné. Et le troisième bienfait est l’ardeur dans l’adoration. »

Sachez en effet que si votre crainte, qui découle de la mort, ne suscite pas en vous l’une de ces trois réactions, alors celle-ci est entretenue par un diable qui aspire à vous nuire en s’armant de ce qui pourrait être noble en apparence.

Vous devez donc arrêtez de penser à la mort d’une manière obsessionnelle et utilisez ce rappel à bon escient, c’est-à-dire comme un outil de perfection de votre spiritualité, afin de retourner le piège satanique contre son auteur.

Sachez aussi que cela fait partie de la nature humaine, que d’oublier, car Allah par Sa grande Miséricorde, nous allège, on instaurant en nous l’oublie, mais Satan lutte afin de nous détourner de la Miséricorde de notre Seigneur.

Ne paralysez pas vos actions, en entretenant une souvenance constante et perpétuelle de la mort qui vous fait perdre votre temps. Mais exploiter plutôt cette vie d’ici-bas, afin de bâtir celle de l’au-delà.

En final, sachez que dans tous les excès, que ceux-ci  soit dans l’amour, la crainte ou la joie… Il y a là un piège satanique. L’islam est la religion du juste milieu, veillez par conséquent à pondérer vos émotions, afin de laisser une place à un jugement et une clairvoyance issus de votre raison.

Retenez bien que la mort n’est qu’une étape immanquable de notre vie, et que ce qui doit nous inquiéter, c’est ce qu’elle précède, c’est-à-dire l’Ultime demeure…

Que l’Immuable par excellence, nous octroie une fin, avec laquelle nous obtiendront Sa satisfaction.

Naïma de Lyon

[1] Sourate 74 verset 47

[2] Sourate 56 verset 60

[3] Sourate 10 verset 34/35

[4] Rapporté par Tabarâni

[5] Sourate 29 verset 57

[6] Sourate 45 verset 26

[7] Sourate 62 verset 8

[8] Sourate 27 verset 80

  • Aucun commentaire trouvé