Écrit par Mahdy Ibn Salah - Catégorie : Mentalisme islamique - - Affichages : 1057

Salam alaykoum wa rahmatouLahi wa barakatouh,
J'espère que vos proches et vous allez bien. Une question me taraude sur la sorcellerie. J'espère que vous pourrez me répondre. J'aimerai savoir si la voix, à l'instar de n'importe quel autre organe du corps, peut faire office d'outil d'ensorcellement. Pour illustrer mes propos, je vous donne quelques exemples. A chaque fois que ma mère se met à chanter (et ce depuis que j'ai l'âge de m'en souvenir), sa voix (et uniquement la sienne) me devient instantanément insupportable. J'ai donc pris l'habitude pour calmer mon désordre intérieur et couvrir cette voix qui m'insupportait, de mettre le coran à fond. Dès que la psalmodie commençait, elle s'arrêtait de chanter ce qui m'apaisait intérieurement. Mais cela suscitait en retour et dans les débuts, des conflits interminables avec ma mère, qui me disait que je la dérangeais avec le coran (je mettais en effet le volume à son maximum) auquel je rétorquais qu'en ce qui me concernait c'était le fait qu'elle chante qui suscitait en moi un désordre physique et psychique. Puis au fil des années, à chaque fois qu'elle se mettait à chanter, j'avais le réflexe d'allumer le coran. Elle apprit à ne rien dire quand je le mettais et moi à le mettre à un volume raisonnable car c'était suffisant pour qu'elle arrête de chanter. L'autre anecdote qui suscita cette interrogation remonte au mois d'octobre dernier. Dans mon lieu de travail, j’ai rencontré un collaborateur avec lequel je n'envisageais rien d'autre qu'une relation purement professionnelle. Mon tempérament fait que je n'ai pas pour habitude de regarder les gens dans les yeux lorsque je leur parle (mon regard ne reste fixe sur le visage d'une personne que quelques fractions de secondes puis il devient fuyant) et encore moins m'appesantir dans des logorrhées vains et inutiles. Je tiens à préciser que j'étais avec une personne depuis 2 ans 1/2 et que nous comptions nous marier. Petit à petit, mon collègue commençait à montrer à mon égard des signes d'intérêt. Pourtant, rien n’était fait pour développer en lui quelque intérêt qu’il soit puisque je ne lui accordais aucune espèce d’importance. Je lui disais tout juste « bonjour ». Il me le faisait savoir par des comportements, des allusions et des signes de jalousie lorsque je parlais à d’autres collègues de la gente masculine. Même si cela était flatteur, j’aimais l’homme avec qui je devais me marier. Je faisais d’ailleurs tout ce qui était en mon possible pour ne pas me retrouver seul avec ce collègue « encombrant ». Mais petit à petit, le charme commençait à opérer. L’histoire avec mon fiancé était très compliquée. Il m’avait trompé à plusieurs reprises et ne me montrait aucun signe d’affection. Je me sentais très seule. L’intérêt que portait ce collègue à ma personne, ravivait l’estime de moi-même. Malgré cela, je refusais d’entrer dans son jeu de séduction. La situation n’en était pas moins très troublante. Même si je ne le regardais quasiment pas, ni ne lui adressais des paroles autres que celles ayant lieu à notre collaboration, je me sentais tout de même aspirée par cet homme. Sa voix, ses paroles, ses flatteries raisonnaient dans mon esprit même lors de son absence. Je commençais à envisager ce qui avec mes anciens prétendants était impensable : commettre zina. J’étais comme envoûtée par le personnage. Je n’arrivais pas à trouver une solution pour me libérer de l’étau qui me comprimait. J’ai invoqué ALLAH sans relâche et lui ai demandé de me préserver de la fornication et de m’éloigner des personnes qui mettraient une barrière entre moi et Lui. La première chose que je fis, a été de rompre avec mon fiancé. Puis à chaque fois que je voyais mon collègue, je m’enfermais dans une sorte de prison mentale dans laquelle je n’entendais plus sa voix. L’aspiration perdait de son amplitude. Jusqu’au jour, où ce collègue si avenant au début, finit par se dresser tel un ennemi contre moi car il n’a pu obtenir ce qu’il voulait de moi. Là encore, sa voix devenait une torture psychologique et il a fallu que dans mon esprit je fasse le vide et que j’adopte de nouveau une posture de désintérêt pour qu’il adopte une démarche professionnelle à mon égard. D’où mes questionnements… La voix peut-elle servir de canal d’ensorcellement ? Si oui, de quelle manière ? Comment le détecter et s’en prémunir ? Merci pour votre réponse.

Wa 3aleikoum salam, okhty al karima,

Oui, la voix peut servir de canal d’ensorcellement! Que dis-je ! C’est même le canal qui peut produire le plus fort débit, et ce, que le flux soit lumineux ou ténébreux.

 Cela étant, il est important de souligner que l’ensorcellement par la voix n’est pas à rendre équivalent à l’ensorcellement des sorciers car le sorcier ensorcelle moyennant un acte polythéiste par lequel il se paye les services de diables !

Or, la voix permet uniquement la connexion des cœurs et le croisement des pensées de deux individus ! C’est pourquoi, il serait plus équitable de dire que la voix est l’outil par excellence de la conquête et de la séduction ! Or, ces deux actions sont des formes d’ensorcellement !

C’est pourquoi, notre prophète disait justement dans une tradition rapportée par Boukhari et Moslim : « Dans l’éloquence, il y a de quoi ensorceler ! »
Ainsi, il existe deux formes d’ensorcellement :
-         l’ensorcellement sain
-         l’ensorcellement malsain

Le premier ensorcellement est celui par lequel une personne donne la primauté à la vérité et à la lumière au sein de l’être moyennant son éloquence, et qui vous pousse à réaliser librement votre nature profonde, sans vous imposer quoique ce soit d’extérieur à votre être !

Tandis que le second ensorcellement est celui par lequel une personne vous contraint à aller dans un sens qui ne correspond pas à votre nature profonde, et ce, moyennant soit la sorcellerie directe, soit la sorcellerie indirecte qu’est le contrôle à distance de votre émotionnel par l’entremise d’un harcèlement mental !

A partir de là, comprenez qu’il existe bien plus de sorciers que vous ne le pensez ! Les sorciers classiques sont les personnes qui pactisent directement avec les diables moyennant leurs actes associationnistes et qui sont connus pour être ce qu’ils sont, tandis que les sorciers subtils sont ceux qui pactisent indirectement avec les diables moyennant, par exemple, des actes de copulations nocturnes consenties!

Dès lors, saisissez que les personnes qui se pensent avoir un don, et qui font un usage du mentalisme pour réaliser des désirs égoïstes, sont en quelque sorte des sorciers inconscients, dans la mesure où ils possèdent des diables à leur service pour réaliser leur volonté malsaine !

Or, soyez convaincue que ces gens là, sont des personnes extrêmement répugnantes pour les personnes lumineuses en raison des ondes négatives qu’ils peuvent dégager consécutivement à leur partenariat satanique ! Généralement, ils sont seuls, et quand ils fréquentent des gens, tout se détruit dans la vie de ces derniers !

C’est pourquoi, il est important de dissocier l’attraction sensible de l’attraction rationnelle car l’ensorcellement n’affecte pas le sens de la raison ! Aussi, quand il y a une grande amplitude entre ces deux attractions, alors soyez convaincue que vous avez affaire à un piège satanique : une beauté de forme qui couvre une laideur de fond ! Une laideur qui vous écarte d’Allah à une vitesse exponentielle !

Sachez mes frères et sœurs fillah que si vous troquez le fond en raison de votre besoin de forme alors cela sera le début de la fin pour vous ! Or, vous pouvez traversez des périodes de besoin susceptibles de fragiliser votre fermeté décisionnelle, et ce qui équivaut au besoin de la chaire pour l’homme, c’est le besoin d’affection pour la femme !

Dès lors, saisissez qu’une carence affective peut servir de terrain propice à un ensorcellement car cette dernière risque de vous pousser à fermer les yeux sur la répugnance rationnelle, et ce, en raison de l’attraction sensible, impulsée par votre besoin affectif ! Ainsi, le besoin n’excuse pas le mal, ni ne légitime la chute car c’est toujours à partir d’un besoin que l’ensorcellement satanique s’opère le mieux ! Donc, il ne faut pas tomber dans le piège de ceux qui veulent justifier leur mal par leur besoin !

En outre, il est important de mentionner d’autres facteurs qui peuvent faciliter un ensorcellement car la voix est un excellent moyen de profiler une personne puisque donnant directement sur le cœur !

Ainsi, s’il y a complémentarité des profils alors la simple voix suffit pour générer une puissante attraction. Ceci dit, il est important de souligner qu’il existe deux types de complémentarité :
-         la complémentarité saine
-         la complémentarité malsaine

La première complémentarité est celle qui associe un développeur positif, qui fait ressortir le meilleur des gens en étouffant le mauvais, avec une conductrice positive, qui réfléchit la positivité de son développeur, tandis que la seconde complémentarité est celle qui réunit un développeur négatif, qui fait ressortir le mauvais des gens en étouffant le bon, avec une équilibreuse négative, qui est disposée à se consumer en allant dans le sens de son bourreau.

Comprenez qu’il existe, par déduction, des complémentarités malsaines, ou les deux éléments du couple subissent une attraction démoniaque en vue de générer des problèmes par leur unité, à l’instar du couple pervers narcissique/syndrome de Stockholm, ou Profiteur/amoureuse passionnelle !

Ainsi, certaines personnes de part leur profil (je rappelle que l’équilibreur négatif est une personne qui se voile la face par intérêt, et ce, en équilibrant un déséquilibré intrinsèque qui se stabilise en consumant sa luminosité) sont disposés à se faire arnaqué, ce sont les arnaquables bien qu’ils peuvent être conscients de leur état, tout en étant incapables de se contrôler ! C’est pourquoi, pour ce type de personnes, il est un devoir de ne pas s’écouter car s’écouter risque de les mener à la perte ! Ils doivent impérativement se fier à un tuteur dans les grandes décisions de leur vie…

Au final, oui la voix est un canal d’ensorcellement, mais elle l’est bien plus pour certains que pour d’autres, et ce, en fonction de la nature du profil, tout en soulignant que l’ensorcellement en question est un ensorcellement pour la plus part des cas, involontaires puisque naturelles…

Je vous remercie pour votre question car elle était pertinente !

Mahdy Ibn Salah
   
    
  • Aucun commentaire trouvé