Écrit par Mahdy Ibn Salah - Catégorie : Parents&enfants - - Affichages : 815


Salam akhi mahdy ! Encore une fois qu'Allah te récompense pour tout le bien que tu accomplis. A force de visionner tes vidéos et de lire tout ce qui se trouve sur ton site .. je comprend de mieux en mieux le mécanisme du fonctionnement humain .. je n'aurai pas la prétention, loin de la, de dire que je suis au top ... mais vu la dégradation spirituel de la part de personnes pratiquantes , vu l'aveuglement de leurs âmes sur ce qui devrait etre l'essentiel et non le superficiel ni l'apparent... et vu que moi aussi j'étais dans cet état, malgré le fait que je voyais bien que quelque chose ne tourne pas rond ... je ne peux que remercier Allah de t'avoir mis sur mon chemin et de m'avoir ouvert non seulement les yeux , mais aussi et surtout de m'avoir " éclairer " sur l'état dans lequel je me trouvais et ou se trouve encore certain de mes proches. Pour tout ça qu' Allah te récompense en bien f donia wal akhira. Tout ça pour te dire que depuis quasiment un an que je te suis ... j'adopte ta façon et ta manière d'approcher les choses et les difficultés de la vie quand elles se présentent pour faire en sorte de les régler au mieux. Aujourd’ hui je suis confronté à un soucis et je sollicite ton avis. j'ai un frère qui est malade , il est suivis depuis des années pour une maladie d'ordre psychiatrique. Donc depuis des années il est shooté au neuroleptiques. mon père qui est quelqu'un de très pratiquant mais qui n'a pas le comportement en adéquation avec son niveau de pratique  et donc qui se résume à un  " musulman d'apparence ", chose que j'ai compris que depuis peu , est passé au niveau " supérieur " si je peux dire , dans la négativité. En effet il y a quelques semaines mes parents, mon frère malade ainsi que moi même nous trouvions au Maroc pour des vacances. Ils en ont profités pour aller voir toutes sortes de " guérisseurs ", certains ne faisant uniquement que de la Rokia char3i et d'autres utilisant des moyens de kofr. Mais en tres grosse majorité ce sont surtout des sorciers qui ont été vu. Chose sur laquel je les critiquais et leur faisais des reproches. Mon pere argumentant que " si le remède se trouvait chez un sorcier il y emmènerai mon frère"  , continuant à tentant de le convaincre que c'était du chirk il me répond de nouveau que " si chaytan lui meme venait avec le remède pour guérir mon frere , je le pairai pour ça  !!" ........je suis resté bloqué et je n'ai plus sus quoi lui répondre. J'aimerai avoir de tes conseilles pour savoir de quel profil est mon pere et comment je pourrai et comment je peux intervenir. Nous sommes marocain berbères, mon père à 80 ans . Derniere petite chose .... est il permis de le laisser présider la prière ?
Baraka lah ofik akhy

Wa 3aleikoum salam, akhi al karim,

Qu’Allah soit loué, si par sa grâce, tu es parvenu à mieux comprendre la nature humaine car c’est effectivement, une science des plus fondamentales, particulièrement en notre époque sombre où la plupart des problèmes résident dans les troubles comportementaux et relationnels !

Et sache que la science du profilage est une science qui peut t’être extrêmement bénéfique quand elle te servira à aider les gens bons dans le fond qui malheureusement pèchent dans la forme et qui espèrent se réformer, tout comme elle pourra t’être néfaste en augmentant le nombre de tes ennemis, étant donné qu’elle te permettra de faire tomber les masques, en mettant au grand jour les vices et les laideurs intérieurs occultées par des belles apparences des hypocrites! C’est ainsi qu’il faut comprendre l’animosité des juifs à l’endroit de Jésus car sa prédication consistait justement à mettre en relief les hypocrisies de ces derniers ! Donc, toute da3wa qui met en évidence les hypocrisies suscitera de l’animosité chez les plus proches du diable… C’est un risque à prendre quand l’on décide d’étudier et de pratiquer le profilage par des miroitements !

Je me souviens à l’époque de la fac où j’avais condamné un écrit du soufi Jalal dine Roumi à propos de sa clémence à l’endroit d’une prostituée qu’il justifiait par son intransigeance à l’endroit de l’hypocrisie !

Aujourd’hui, je commence à comprendre que ma condamnation n’était pas absolument juste car à bien réfléchir je préfère aujourd’hui, et ce de loin, une prostituée repentante à une jilbabeuse à la langue de vipère, qui n’a pas spécialement de passé, car la première est souvent humble, et a péché la plupart des fois par un concours de circonstances comme la croissance au sein d’un foyer déchiré par des ténèbres, tandis que l’autre peut être orgueilleuse, et péchera consécutivement comme si le mal était une seconde nature pour elle !

Il est donc important de savoir distinguer les gens dont le mal touche à l’essence de l’être et ceux dont le mal touche seulement l’enveloppe ! Et, sache que ceux dont le mal touche l’essence de leur personne, alors ils n’accepteront jamais que tu les miroites à travers leur réalité comme Iblis n’a pas accepté son miroitement par Allah ! Que dis-je ! Ils te haïront car tu auras fait tomber le masque qui leur permettait de tromper leur semblable en gagnant une estime qu’ils ne méritent pas…

C’est ce qui explique un grand nombre d’animosité à mon égard car la thérapie que nous proposons au sein de notre structure implique miroitement, et certains patients ne sont pas prêts à s’observer à travers leur réalité ! Bien au contraire, les plus hypocrites d’entre eux veulent piéger par la thérapie ou ne l’entreprennent qu’à la condition que le thérapeute ne heurte pas leur sensibilité comme s’ils voulaient que ce dernier aille dans leur sens par une forme subtile de corruption, car lorsque c’est le patient qui décide comment doit s’opérer une thérapie alors le thérapeute doit songer à changer de vocation !

Ainsi, s’explique le parasitage des thérapeutes compétents par les patients hypocrites qui ne veulent pas réellement s’en sortir car à force de consulter des patients qui ne veulent pas sincèrement s’en sortir alors le thérapeute s’expose au risque d’augmenter considérablement le nombre de ses ennemis les plus malades psychologiquement !

Aussi, si un thérapeute est détesté par les hypocrites les plus fous, c’est qu’il chemine dans le bon chemin… C’est pourquoi, nous pouvons reconnaître la qualité d’un thérapeute à la similitude de la laideur du profil de ses ennemis !
                                                                                            
Concernant ton père, sache qu’il n’est pas question ici de profil mais de foi ! Ton père commet manifestement un acte de mécréance, et saisis que les anciens ne comprennent pas les choses comme les modernes. En effet, les lettrés peuvent comprendre par de simples explications rationnelles tandis que les anciens dont l’éducation intellectuelle est déficiente ne peuvent le faire que par une ambiance ou un groupe ! C’est l’avantage de l’éducation française qui nous a donné par son système éducatif un esprit critique susceptible de nous aider à maitriser la notion du Tawhid par la simple lecture ! Les anciens qui n’ont pas développé un esprit critique durant leur croissance intellectuelle n’ont pas cette aisance à comprendre les choses seuls ! C’est pourquoi, il est important que tu comprennes qu’il te sera difficile d’inculquer le Tawhid à ton père surtout si le chirk est banalisé, à ses yeux, par des traditions ancrées !

Ainsi, le statut de ton père est celui d’un musulman qui pratique un acte de mécréance par ignorance ! Et, la seule manière de savoir s’il est réellement mécréant ou pas c’est son intégration au sein d’une ambiance de lumière ou le Tawhid serait la base des mouvements, étant donné qu’il n’est pas lettré dans le sens où il ne peut pas accéder à des significations rationnelles nécessitant l’exercice de son intelligence !

Pour ce qui est de la prière, sache qu’il y a unanimité sur le fait qu’il n’est pas permis de prier derrière un mécréant mais la preuve n’est pas encore établie pour ton père car il faut vérifier deux conditions pour l’apostasier :
-         la pratique de l’acte de mécréance
-         la pratique en toute conscience de cet acte

La question est de savoir : si c’est seulement son orgueil vis-à-vis de tes conseils qui le pousse à soutenir des propos qu’il ne pense pas à l’intérieur de lui-même, ou si réellement il est prêt à tout pour soigner la maladie de son fils, dont il en est probablement, en partie, responsable par ses sorcelleries à répétition… Et, même s’il est prêt à tout pour le soigner, il y a aussi une différence à opérer entre celui dont la négation d’Allah est une fin (koufr intrinsèque) et celui dont la négation d’Allah n’est qu’un moyen (koufr circonstanciel)…

Au final, ce qui est sur dans tout cela, c’est que son acte est évidemment un acte de mécréance, et son manque de scrupule à l’endroit de la pratique de cet acte suffit à justifier tes distances et ta rupture vis-à-vis de lui, ensuite pour le juger, ceci relève d’un autre degré car le sujet est délicat et il n’y a pas d’utilité à le faire…

Wa bilahi ta3ala taoufiq
Mahdy Ibn Salah
  • Aucun commentaire trouvé