Écrit par Mahdy Ibn Salah - Catégorie : Poésie - - Affichages : 1144


La langue est pour le cœur
Ce qu’une cuillère est pour un récipient
Elle fait ressortir ce qu’il y a dans la profondeur
Comme elle peut réintroduire des ingrédients

Aussi, nous pouvons par la langue faire rejaillir
Des sentiments qui sommeillent à l’intérieur
Et ce n’est pas du tout mentir que de lui faire dire
Ce qui existe seulement en puissance, mais pas encore en actes : à l’extérieur

Aussi, nous pouvons construire un sentiment
Comme nous pouvons bâtir tout un amour
Et, il n’y a aucun mal à ressentir, avant l’heure, intensément
Tant que nous contrôlons ces désirs concupiscents qui nous entourent

Il est vrai, je le sais, qu’il existe des manipulateurs
Qui aspirent à vous imposer des états qui vous sont étrangers
De sorte que vous soyez dépendants de sentiments dictateurs
Qui vous détruisent par l’obsession au lieu de vous développer

Ne les comparez surtout pas à ceux dont les propos arrosent
Afin d’éclore ces graines qui existent dans vos poitrines
De sorte que la foi et l’amour fleurissent comme des roses
Et que s’opère cette symbiose entre la plante et sa racine

Si la plupart ne se réalise que par le fruit complété dans sa matérialité
D’autres peuvent se délecter par le principe et la maîtrise
A l’instar de Qays qui est tombé amoureux du sentiment d’aimer
Et qui délaissa Leila une fois cette dernière corporellement conquise

Mahdy Ibn Salah

Participant à cette conversation

  • Invité - Elwara2016

    En fait, il y a dans le corps un organe, s'il est sain, tout le corps l'est aussi. Mais s'il est malade, le corps l'est également. Cet organe est le coeur. » [ Hadîth rapporté à l'unanimité.]

    il y a environ 5 mois
    J'aime 0
  • Invité - Elwara2016

    L'imâm Hassan El-Basri (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :

    "la foi n'est pas une parure (par laquelle la personne peut se montrer aux gens) ni ne s’acquiert par des souhaits (ou des voeux) mais la foi c'est ce qui est encrée dans les coeurs et que les actes rendent véridiques."

    il y a environ 5 mois
    J'aime 0
  • Invité - Elwara2016

    Abu Hatim Ibn Hibban Al Bassati a dit :

    «La langue de la personne sensée est située derrière son cœur,
    lorsqu’elle veut parler,
    elle revient vers son cœur,
    si c’est à son avantage, elle parle ;
    sinon elle se tait.

    En revanche l’insensé à son cœur au bout de la langue ;
    Il prononce ce qui vient à sa langue;
    or celui qui ne préserve pas sa langue n’a pas compris sa religion.»

    il y a environ 5 mois
    J'aime 0