Écrit par Mahdy Ibn Salah - Catégorie : Roqya - - Affichages : 1019

assalam aylikoum,

J'ai longuement hésité avant de poster ce message car je ne voulais pas être responsable d'une saturation de messagerie, j'ose imaginer le nombre de messages qui augmente de jour en jour, il se peut que mon message passe à la trappe mais aussi par la grâce d'allah que vous l'ouvriez un jour ou l'autre c'est ma façon a moi de ne pas faillir dans mon combat. Tout d'abord merci pour vos vidéos plus enrichissantes les unes que les autres il est vrai qu'on a à notre disposition une multitude de vidéos qui permettent aux gens d'apprendre à se soigner,À définir ces symptômes mais ce que j'ai pu constater c'est que la partie psychologique est très souvent négligé car même si on est atteinte d'une maladie occulte on traite un ensemble corps et esprit je pense que les raquis devraient explorait un peu plus ce domaine car à partir du moment on essaie de comprendre la personnalité d'une personne. savoir quel facteur a permis l'apparition de la maladie ça résoudrais pas mal de situations et cela éviterait de tourner autour du pot je pense également que certains malades ont des retards de guérison c'est parce que le diagnostic n'est pas aussi poussé,d'un laxisme du patient qui fonde tous ses espoirs sur le raqui sachant qu'il n'est qu'un intermédiaire mais aussi le fait de changer de raqui car on n'obtient pas la guérison. Je pense réellement qu'il faut qu'il y'ai une relation de confiance entre le raqui et le patient et que le courant passe si les conditions ne soient pas réunies cela peut conduire à un échec total. Je pense également que la réponse se trouve en nous car si on se connaît vraiment on peut établir un plan qui va nous permettre de contrer les faiblesses qui nourrissent notre mal il est bon d'effectuer une reconstitution et de comprendre l'origine de son mal et ses causes pourquoi je suis en arriver là ? s'interrogeai sur sa propre personne et ses péchés antérieurs 

Désolé pour l'introduction

je vais juste vous parler de mon cas en essayant de franchir le  border line Voilà même si de prime abord je n'ai pas vraiment l'air d'une personne possédée je tiens à le préciser car je ne suis pas souvent prise au sérieux de ce côté-là car je suis assez saine d'esprit. Le côté invisible ne facilite pas la chose en fait je sais pas si ça existe vraiment mais pour moi ma possession et les divers maux occultes qui m'affectent font en sorte de me faire paraître pour quelqu'un de normal aux yeux des gens mais moi je vois la face cachée du décor qui correspondrait aux loges d'un spectacle  J'essaie de tenir bon avec la multitude d'évènements qui m'arrivent des fois ce n'est pas facile car c'est très lourd à porter c'est malheureux mais il n 'y a que quand on est malade que l'on peut comprendre réellement ou alors être convaincue de la puissance de cette maladie et de s'y intéresser vraiment. La guérison n'est pas encore là et j'essaie au mieux de faire beaucoup d'introspection sur moi-même à vrai dire avant cette maladie on ne peut pas dire que j'étais vraiment dans la religion; si je fais un constat de ma situation ce mal m'a apporté plus de positif car je me suis rapprochée de la religion alors que j'étais si éloignée d'elle alors qu'elle vous que je me rapproche d'elle, Dieu m'envoyait des signes avec insistance plus que véridiques et j'avais cette honte de m'être rapproché de Dieu uniquement pour obtenir la guérison mais parce que je me suis toujours dit que quand je ferais la prière il faut tout suivre à la règle faire les choses bien c'est mon côté perfectionniste qui ressortait qui pour moi était une qualité mais en réalité une faiblesse on ne sera jamais prêt à faire les choses de plus avec l'insistance du djinn qui n'encourage pas à sauter le pas. A un moment il faut faire un choix en faisant un travail sur moi j'ai voulu me détacher de mes faiblesses pour masquer les failles pour faire barrage la meilleure façon de guérir et de connaître les faiblesses de son ennemi et faire un travail sur soi et en s'imposant une routine efficace pour la guérison et créer le maximum d'inconfort pour faire comprendre au djinn qu'il n'est pas le bienvenu et ce qu'il veut lui ne doit pas être imposé à l'autre mais aussi faire un travail d'éducateur en lui faisant la morale et lui montrer le droit chemin et en baignant dans un contexte de religion car a force elle prendra plus de place et le mal va se dissoudre petit à petit. Ma vision et mes priorités de la vie ont changé même si Dieu et pardonneur j'ai ce sentiment de culpabilité d'avoir perdu tant de temps sans la religion j'essaie donc de me rattraper en suivant les recommandations connaître tout ce qui plaît à allah je suis quelqu un de bien a la base sans prétention la religion était le puzzle manquant qui parachevait ma personne je saisis alors le vrai sens de la vie, du bonheur et à partir de ce moment quand on sait qui on est et ou on va j 'ai envie de dire "what else"

Je veux juste poser ma question

Voila j'ai remarquée que plus je faisais du bien et plus j'étais encore éprouvée comme je vous l'ai dis je fais toutes les causes possibles et nécessaire mais les épreuves sont plus forte non je ne suis pas tentée par en faire moins pour peut être faire changer ma situation en ma faveur bien que l'espérience serait intéressante j 'ai bien compris que les épreuve font partie de la vie d 'un croyant et au contraire ne pas avoir d'épreuve et pas éprouvé par dieu n 'est peut être pas bon signe je me demande si j 'ai des choses encore a prouver ? ou est ce que j'ai mal exploré une faiblesse? J'aurais du vous préciser de prendre du pop corn désoleé merci encore pour vos vidéos ma maman en apprends un peu plus grâce a vous et joue même au jeu du profilage approfondie elles me donnet un peu plus de crédibilité quand c 'est une personne extérieur qui parle on l'a prends beaucoup au sérieux Merci encore d'appofondir ma science et de m'instruire au travers de vos vidéos j'apprcie particulière tout ce qui touche au profilage et a a la psychologie c 'est un domaine que j' apprécie vraiment je penses avoir une bonne connexion dans cette thématique Que dieu vous assiste ainsi qu 'a os proches salam

Wa 3aleikoum salam, okhty al 3aziza,

Sachez ma sœur fillah que notre prophète répondit à la question d’un des compagnons : « Qui sont les plus éprouvés ?» de la manière suivante : «  Les prophètes et ensuite les meilleurs parmi les meilleurs ! » Ainsi, l’épreuve va de pair avec la foi ! C’est pourquoi, plus nous augmentons en foi, plus le niveau des diables chargés de nous empêcher de nous épanouir va s’élever !

Ainsi, il y a une différence à opérer entre les diables qui se renforcent par notre piété, et les autres qui se renforcent par nos péchés ! En effet, les premiers restent inoffensifs bien que plus coriaces tant qu’il n’y a pas de failles en nôtre être car la piété assure effectivement la préservation divine moyennant une assistance angélique.

C’est pourquoi, quand une personne est pieuse, sa force spirituelle augmente proportionnellement à la coriacité des diables qui veulent l’empêcher qu’elle s’épanouisse ! Cela peut paraître paradoxal mais c’est ainsi que les choses fonctionnent quand les épreuves sont consécutives de notre piété ! En réalité, ce ne sont des épreuves que dans la forme car dans le fond ce sont des moyens susceptibles de permettre l’augmentation de la foi, et c’est pourquoi les compagnons accueillaient les épreuves liés à la foi comme des stimulants, jusqu’à ce qu’ils puisent de la force à partir de leurs propres ennemis, alors qu’ils devraient justement ressentir de la crainte quand ceux-ci se réunissent contre eux ! Comprends ma sœur que l’épreuve de la foi n’est là que pour la renforcer et elle ne génère, par déduction, point la tristesse et le malheur…

Ce sujet me fait rappeler ces gens qui craignent de se lancer dans le domaine de la roqya car craignant la vengeance des djinns ! Ces derniers ne savent pas que plus ils obtiendront des victoires contre les démons plus ce sont les djinns qui les craindront à l’imitation d’un boxeur qui enchaine les matchs sans défaite! Sans oublier que cela ne doit pas être la crainte de répercussions qui doit nous empêcher de faire ce que l’on doit faire ! Il est vrai que pour un raqy la présence d’une faille pèse plus lourd qu’une personne ordinaire car il y aura toute une agglutination de démons au moment de la faiblesse comme des fauves dans la jungle qui attendent la moindre occasion d’inattention pour sauter en même temps sur leur proie ! Toutefois, ce n’est pas plus mal car si cela peut nous encourager de faire plus attention que les autres à l’endroit de nos failles c’est encore un avantage ! Combattre les démons apporte donc un supplément de spiritualité en raison de l’assistance angélique associée, et cela nous convie à rester davantage vigilant sur nos failles car à la moindre brèche : les répercussions seront plus violentes ! Donc, il y a deux bénéfices à s’engager dans la voie de la roqya authentique : une assistance angélique et un esprit d’alerte constant et plus développé !

Bien sur ce que je viens de dire ne s’applique pas aux raqys qui manquent de piété et qui sont utilisés par le démon pour augmenter la maladie de leurs patients car un raqy qui ne colmate pas ses propres failles, n’obtiendra pas d’assistance angélique, et sans cette dernière, il détériorera bien plus qu’il n’améliorera la situation de ses patients ! Soyez-en convaincue ! 

Aussi, quand une épreuve est liée aux péchés alors là elle peut générer une tristesse et des maladies de toutes sortes comme la dépression. En effet, Allah donne le pas sur le diable lorsqu’existe en nous une faille par laquelle ce dernier peut se renforcer et nous dominer ! En d’autres termes, le démon n’est fort que par l’une de nos faiblesses, et il nous appartient le devoir de chercher la faille qui a permis le renforcement de notre diable !

Il est clair que si vous cheminez dans la voie de la piété, et que subsistent encore en vous des failles, alors le diable qui vous accompagne risque de s’exciter car votre mouvement diamétral au sien lui fera mal, et son mal-être se traduira par des épreuves, que ces dernières affectent votre personne ou vos relations. C’est pourquoi, il vous incombe le devoir de continuer à aller dans un sens qui ne lui plait pas, et ce, jusqu’à ce que ce dernier n’ait plus aucune force de déteindre sur vous !

C’est un peu ce principe que nous mettons en application dans notre méthode de roqya par pression physique car par cette dernière nous aspirons à ce que le patient terrasse son diable lui-même, par la patience vis-à-vis de la douleur qui symbolise sa présence ! Ainsi, quand notre patient parvient à patienter la douleur qui symbolise la présence de son démon alors il palpera et verra en lui mourir son propre diable jusqu’à la consumation et la disparition entière de ce dernier ! Rien de telle pour permettre d’encourager le patient à lutter davantage : sentir son propre ennemi disparaître par notre effort !

Ne fléchissez donc pas et transformez vos épreuves de péchés en épreuves de piété, de sorte que vous ne souffrez plus d’être éprouvée, et que bien au contraire : vous jouissez de vous renforcer par ces mêmes épreuves, au grand malheur des démons qui veulent vous faire déprimer par vos épreuves jusqu’à ce que vous reniez votre foi !

Wa bilahi ta’ala taoufiq
Mahdy Ibn Salah



















Participant à cette conversation

  • Salem,

    J'ai compris, il y avait pas encore tout l'article...

    il y a environ 1 an
    J'aime 0
  • Salem,

    J'ai pas compris le lien entre le titre et le message de la sœur. Ce serait pas plutôt les conditions de l'optimisation de la guérison par la roqya incluant la relation avec le raqui et le domaine psychologique ?

    Y pas de réponse ?

    il y a environ 1 an
    J'aime 0