Écrit par Mahdy Ibn Salah - Catégorie : Sectes diverses - - Affichages : 1810

ibnarabi

Salam alaykoum, j'ai une question à vous poser, que pensez-vous de cheikh ? Il est très critique vis à vis de la wahabiyya car il en a fait partie pendant 9 ans d'après ses dires.Baraka'Allahoufik

Wa ahléikoum salam,

Je ne suis pas wahabite, mais si dans l’esprit du cheikh, il y a une confusion entre le wahabisme et le pseudo-salafisme, alors je veux bien le comprendre car le pseudo-salafisme est effectivement une secte égarée reposant sur la recherche des failles des personnes influentes et utiles à la communauté, ainsi que sur leur mise en quarantaine !

Cela étant, je remarque la naissance d’un courant en France, celui d’imams qui n’ont de science que pour s’opposer aux avis des salafis, et ce, notamment à l’endroit de questions évidentes comme l’épilation des sourcils, le calcul astronomique, la taillage de la barbe, participer à des fêtes païennes où le fils Inqiouissen fait un carnage en disant que fêter l’armistice est une adoration, la manifestation, la musique, le vote, le mariage civil, le acharisme, le soufisme, le riba… Et j’en passe de ces nombreuses questions où ces imams n’enseignent l’islam que par réaction vis-à-vis des postures évidentes du Coran et de la Sunna et des salafis !

Sache ma sœur fillah que : « la science est quelque chose de simple et seuls les ignorants la rendent compliquer. » Ainsi, quand par ton savoir tu éloignes les gens de l’évidence, alors tu n’es ni plus, ni moins qu’un ignorant, même si l’étendu de ton savoir peut illusionner concernant ton statut.

En effet, les compagnons étaient des gens simples qui, par exemple, n’ont pas jugé utile de focaliser sur les attributs équivoques comme la main, ou al istawa et pourtant ils étaient évidemment les mieux guidés. Ceci prouve que la science authentique est, avant tout, synonyme de simplicité ! Cette même simplicité qu’il faut absolument définir et enseigner, et qui est la seule à assurer l’efficacité dans l’action car à trop discourir et à trop débattre on n’avance évidemment pas, voire l’on se disperse, et l’on se perd à gaspiller notre énergie dans le vain, cette énergie pourtant si précieuse pour faire triompher la Cause !

Méfies toi, mon frère et ma sœur dans la foi,
De l’ignorance qui porte le vêtement de la science
Car lorsque par le savoir tu t’éloignes de l’évidence
Tu ne fais, en réalité, que gonfler l’estime vis-à-vis ton « moi »

Et, dans la religion, il y a des choses évidentes et des choses qui le sont moins, comme il existe des choses essentielles et d’autres qui le sont moins. Ecarter les gens, par le savoir islamique et les avis juridiques provenant d’ouvrages innombrables, de l’évidence et de l’essentialité au profit de la nuance, du trouble et de l’accessoire, ne peut provenir que de la part de personnes égarées.

A titre illustratif, il suffit de prendre l’exemple du cheikh Bajrafil malgré tout le respect que je lui dois (à 3m40s de la vidéo suivante http://www.youtube.com/watch?v=LTa9ifPSjM0) où il affirme qu’il y a du vrai dans le fait de « considérer le chien et le porc comme étant Allah ! »[1]

Comprends ma sœur, que quelque soit l’interprétation que l’on peut donner à cette parole (celle de dire qu’Allah est un chien ou un porc), sa déclaration n’est que pure mécréance, et si le fait de comprendre l’islam de cette manière était un signe d’intelligence alors les compagnons seraient tous des « imbéciles » car manifestement aucun d’entre eux n’a compris l’islam comme Ibn ‘Arabi a pu le comprendre !

Que dis-je ! Par Allah, ils trancheraient la tête sans hésiter à ceux qui oseraient prononcer ces abominations à l’endroit d’Allah. Cacher cette compréhension par peur de heurter la sensibilité des gens du commun n’est évidement pas de la sagesse comme peuvent le prétendre certains mais de la pure illusion de se croire élu alors qu'ils sont, en réalité, perdus et trompés par Iblis ! 

Saisis, dès lors, que ceux qui pensent savoir en s’écartant des évidences et de l’essentialité de la foi, démontrent que par leur science, ils ne font que s’estimer vaniteusement.

En conclusion, je n’attaque pas ces gens personnellement, mais j’attaque ce courant égaré de l’islam, qui s’éloigne de la simplicité par le savoir. Etudies, ma sœur fillah, la voie de la simplicité, la voie des compagnons, la voie des illettrés, la voie des bédouins du désert, qui ont compris la religion comme il fallait la comprendre, qui ont donc tout donné pour cette dernière, jusqu’à faire triompher l’islam par l’anéantissement de leur ego ! C’est uniquement en étudiant cette voie, que tu pourras y voir plus claire concernant ces savants qui par leur science écartent de la voie droite, la voie de l’islam authentique…

Qu’Allah me guide moi et eux, et qui leur permette de saisir le fond de cet article.

Mahdy Ibn Salah

  


  • Aucun commentaire trouvé