Écrit par Mahdy Ibn Salah - Catégorie : Tawhid - - Affichages : 650


Salam 'aleykoum,
Difficile d'imaginer qu'il n’y aura plus de nouvel article ni de nouvelle vidéo sur votre site... La formation est vraiment terminée ? Je n'ai l'impression de n'être qu'au début de l'apprentissage ! Il me reste tellement de chose à comprendre ou découvrir ! Avez-vous choisi pour nous un successeur ? Un disciple capable comme vous de maîtriser l'art de miroiter les laideurs des handicapés de l'âme ou de démasquer les potentiels hypocrites en puissance, circonstanciels ou intrinsèques ? Un maître développeur angélique qui pourrait nous apprendre à phagocyter la négativité du décor environnant ou de nos parents toxiques ? Et qui pourra également nous enseigner comment profiler notre qarin et les moyens de reconnaitre les réceptacles qu'il utilise pour nous détruire ?... Avouez que des professeurs comme vous, il y en a pas beaucoup ! Et c'est la raison pour laquelle, savoir que vous nous quittez pèse sur mon cœur comme un décès. Surtout lorsque vous parlez d'écrire votre testament à l'encre de votre sang ! Ce n'est pas très rassurant... Allah vient de vous assigner une nouvelle mission en destination du Cham. Qu'Il vous donne le succès ! Et bien qu'elle s'avère périlleuse puisque vous avez choisi pour voisin, les chiens de l'enfer, pharaon et ses soldats... votre avenir sera indubitablement glorieux car vous avez confié votre âme à un Seigneur Puissant, Omniscient, Juste dans les moments critiques et Plein de Douceur....Il est Sage concernant l'agencement de votre destin et Subtile dans la manière dont il exécute Son plan. Qu'Allah vous protège ainsi que l'ensemble de votre famille !

Avant votre départ, je voulais vous remercier pour tout.  Le "tout" englobe ce qui est beaucoup trop long à énumérer. Vous êtes bien plus qu'un professeur pour moi. Vous êtes un modèle de bonté et de piété. Vous incarnez à mes yeux l'exemple le plus éclatant, en matière de piété, de courage, d'amour d'autrui, de compassion, de générosité...Chez vous la fraternité et la solidarité ne sont pas des principes creux, elles sont manifestes ! Vous m'avez enseigné entre autre le désir d'agir efficacement à faire revivre l'unité, l'amour et la bonté dans les foyers musulmans et au sein de la communauté...

Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelque infirmité – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense ; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense.
[Sourate : An-Nissa : Les Femmes : 95]
Il n’y a de Force et de Puissance qu'en Allah. Et c'est à Lui Seul qu'appartient le Commandement.

Wa 3aleikoum salam,

Finalement, il est préférable de ne pas savoir de qui provient cette profonde lettre de remerciements ! Bien qu’il apparait évident que son auteur maîtrise pertinemment bien mes enseignements et qu’il ne peut, par conséquent, qu’être un proche.

Cela étant, sachez que je ne compte pas renoncer à poursuivre l’enseignement même si je serais, de toute évidence, moins productif, en raison du fait qu’il faille que je me consacre à moi-même, au Coran et à ma foi !

En effet, j’ai choisi de vivre ma foi et non pas de la théoriser uniquement. Et dans le voyage que j’ai décidé d’entreprendre, je serais avant tout éprouvé par une solitude glaciale d’où mon devoir de faire de mes ambitions une source de chaleur spirituelle quand la chaleur humaine manquera cruellement.

Les âmes humaines sont pour la plupart très éparpillées, de nos jours, et ce, par des vocations disparates et mondaines, seule une personne sincère peut reconnaître la singularité dans le regard d’un voyageur qui chemine avec détermination dans la voie d’Allah !

Sache que le plus difficile n’est pas de cheminer dans la voie d’Allah, le plus difficile c’est de savoir vaincre la douleur de s’écarter de gens qui nous tiennent à cœur ! Aussi, la foi s’alimentera de deux manières quand on décide de cheminer dans la voie d’Allah :
-        Par l’espérance de retrouver dans l’au-delà ces personnes chères qui nous manqueront
-        Et par l’action de placer sa confiance seulement en Allah dans l’exploration de terres inconnues

En effet, dans l’invocation du voyageur, il est mentionné : « qu’Allah est le compagnon dans le voyage et le remplaçant au sein du foyer ! »

Par Allah ! Que c’est vrai ! Aussi, je profite de l’occasion pour répondre à Soumiya, cette sœur qui veut émigrer mais qui me pose la question de la manière d’acquérir le Tawhid avant d’entreprendre son délicat périple !

Sache, pour faire court, car la perspicacité consiste à dire « le tout par le peu », que la réalisation du Tawhid se mesure à l’aptitude à goûter à la foi sans connaître ses ingrédients. En effet, aujourd’hui les musulmans sont devenus des spécialistes des termes techniques alors qu’ils ne vivent pas spécialement les termes qu’ils maîtrisent seulement oralement !

Que penseriez-vous d’un cuisinier qui connait, avec exactitude, la recette d’un plat mais qui ne connait pas pour autant son goût et sa saveur ?

C’est pourquoi, quand tu vivras ta foi, sans pour autant pouvoir mettre des mots à cette dernière alors ceci témoignera de la bonne mise en œuvre de ton Tawhid, bien que la description de la saveur est une station supérieure.

Les meilleurs cuisiniers agencent les ingrédients instinctivement sans supports papiers ! En effet, un repas possède une âme, et il y a un fossé entre un repas préparé de manière industrielle à la chaîne, et un autre préparé avec la passion de son chef qui lorsqu’il te décrit son « œuvre d’art » aligne une série d’ingrédients dans le détail ! La différence de goût sera évidemment de taille !

Je vous invite, au passage, à expérimenter la cuisine de la sœur Loubna au 38 rue Emile Zola à Saint Ouen qui ne va pas tarder à ouvrir incha Allah si vous tenez à goûter la différence…

Cela étant, revenons au domaine spirituel, le tawhid est un terme qui n’existe pas dans sa forme au sein du Coran et pourtant tout le Coran est une affaire de tawhid, ceci afin de nous enseigner que le but est sa pratique et non la pure théorisation de son sens !

C’est pourquoi, je ne vois pas de meilleure manière pour mettre en œuvre le tawhid que d’accompagner un Mouwahid, c’est-à-dire quelqu’un qui vit le tawhid et qui ne se limite pas à une simple théorisation !

En effet, il en va de même à l’endroit de la thérapie, statistiquement parlant : plus de 80% des patients ne parviennent pas à guérir totalement, à l’exception des meneurs rationnels ou des suiveurs angéliques, et ce, malgré la connaissance du traitement adéquate consécutif d’un diagnostic précisément accompli, car il manque effectivement le décor susceptible de les aider à renforcer leur capacité à lutter contre la maladie quand c’est avant tout l’ambiance environnementale qui entretient les maux de la plupart des gens!

Autrement dit, la meilleure pédagogie dans l’enseignement de la foi : c’est l’accompagnement ! La foi ne s’apprend pas assis sur une table comme un écolier, la foi se vit en accompagnant un guide dans son cheminement qui doit nécessairement être jonché d’embûches, de risques et de sacrifices !

Merci à toi, ô le reconnaissant anonyme, qui sait observer avec l’œil de la considération intellectuelle, de manière à pouvoir apprécier les choses à travers leur valeur réelle !

Qu’Allah t’illumine davantage et qu’il puisse faire de toi un successeur développeur qui apportera sa touche particulière liée à l’espace et au temps, afin de perfectionner le travail de tes prédécesseurs, dans leur mission de renouveler la religion !

Wa Billahi Ta3ala toufiq
Mahdy Ibn Salah
  • Aucun commentaire trouvé