Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Fın des temps  •   •  Affichages : 680
 

Salam 3aleikoum, mes chers frères et sœurs,

Voyager est un exercice spirituel délicat dans la mesure où il exige du courage et de la patience. En effet, la difficulté du voyage réside dans la perte des repères dans la mesure où le déplacement continuel empêche l’agissement appliqué.

Il y a, de toute évidence, une différence dans la qualité de production entre l’agissement à partir d’une position fixe et l’agissement à partir d’une position en mouvement !

Aussi, la perte des repères gaspille de l’énergie d’où le récit prophétique qui énonce que : « le voyage est une partie du châtiment. » (Boukhari)

Ceci dit, tout voyage se prépare et doit, par conséquent, posséder des étapes :
-        Le réveil
-        La projection
-        La préparation
-        Le départ
-        Le bilan

En effet, selon Ibn Qayyim : « Celui qui est fixé dans son pays ne peut entreprendre le voyage avant d’avoir commencé à sortir de son insouciance à l’égard du voyage. Ensuite, il discerne la question du voyage en envisageant ses risques, l’utilité et l’intérêt de l’entreprendre. Puis il réfléchit sur les préparatifs du voyage et les provisions. Alors il prend la résolution de commencer le voyage. Une fois sa résolution prise et son dessein arrêté, il passe dans la demeure de la mouhasaba, qui consiste à distinguer ce qu’il a fait, de ce qu’il doit faire. » (Les sentiers des itinérants, p. 69)

Le voyage est un exercice d’autant plus difficile qu’il implique d’affronter l’inconnu, et l’inconnu inspire la crainte car l’homme a naturellement besoin d’assurance pour avancer. C’est pourquoi, à la base, il n’est pas permis de voyager seul dans la mesure où selon une tradition : « Satan est avec celui qui est seul et de deux il s’écarte davantage !»

Aussi, les conseils qu’il est important de prodiguer à toute personne qui compte entreprendre un voyage sont :
-        De placer sa confiance en Allah et de Le prendre compagnon
-        De chercher un contact digne de confiance sur place susceptible de servir de guide
-        De garder toujours ses objets précieux avec soi (argent et passeport)
-        De ne pas se distinguer des locaux (au niveau du vestimentaire par exemple)
-        D’apprendre la langue, si le séjour se prolonge

Si j’écris sur le sujet c’est pour préparer le programme spirituel de ceux qui aspirent à faire la Hijra au Sham. En effet, nous comptons mettre en place une structure qui s’intitulera « hijra au sham » et dont les axes spirituels seront :
-        L’éveil vis-à-vis du véritable sens du Tawhid
-        L’étrangeté de résider dans un système non islamique (dessein de vouloir partir)
-        La hijra spirituelle (préparation mentale) et matérielle (départ)
-        La socialisation par la construction et l’organisation d’une cité-Etat
-        Le jihad dans la voie d’Allah contre l’oppression et la tyrannie

Incha Allah, je prépare un site qui vous donnera de plus amples informations sur ce projet. Qu’Allah nous assiste dans cette voie magistrale qu’est celle de la foi et la pratique au Coran et à la Sunna authentique, et ce, à l’endroit des événements de la fin des temps…

Wa bilahi ta3ala taoufiq
Mahdy Ibn Salah
 
 
  • Aucun commentaire trouvé