Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Interprétation des rêves  •   •  Affichages : 3980

 

 Salam aleykoum wa rhamatoulillah wa barakatou 


Bismillah, je vous écris de la part d’une amie qui s’appelle Sihame. Tout d'abord je tiens à remercier Allah soprana o tarhalah de m’avoir rapproché vers Vous afin que vous puissiez inchallah m’aider m’éclairer sur ce rêve qui me préoccupe énormément. Mon ami que je côtoie depuis peu a rêvé dans la nuit de vendredi a samedi de mon père Allah y rhamo. Il ne connait pas ma famille et ne les a jamais vus. Dans son rêve, il voyait mon père Allah y rhamo essayer de vouloir ouvrir une porte mais il disait Kil n'avait pas les clés. A son réveil, mon ami m’a demandé si mon père été parti a la Mecque, je lui ai répondu : non, mais il aurait aimé y aller. Ensuite, il a commencé à me poser des questions sur mon père et il avait déjà la Reponse sopranallah : kan il est arrivé en France ? Est-il arrivé en même temps que la mère? Ka t'il fait  auparavant? Il fréquentait, un temps les cafés et consommait. Et le comportement Kil avait envers ma mère. Il disait qu’il était très dur avec ma mère et kel a bcp souffert... Est ce qu'il avait les moyens de partir à la Mecque. Oui il les avait mais le problème et que mon père gardait son argent. Il m’a aussi demandé moi, ma famille faisait des sadaka pour lui. Je lui ai répondu que : Oui, beaucoup à la mosquée (des repas) et il me Di que c t pas sa, il la Fai comprendre  Kil fallait faire plus et que l'ont devait se réveiller avant Kil soit trop tard. A ce jour, ce rêve me préoccupe énormément, est-ce un message que mon père souhaite nous transmettre. DIEU seul sait. Ce rêve Me travaille bcp l'esprit et me préoccupe pour mon père et ma famille. Je demande à Allah de me guider à travers des signes ou des personnes à ki Allah leur a donné ce don d'aider les autres. J'espère avoir été assez précise et si vs pouvez m'aider Inchallah et Kallah vs en récompense. Mes coordonnées, si vs souhaiter me joindre... Si Vs préférez que je vs contacter, n'hésitez pas a m'en faire part Inchallah.

 
Baraka Allah oufik.

 


Salam

 

Wa ahléikoum salam orti,

 

Il existe trois types de rêve, en fonction des états du rêveur :

-         Le bon rêve contenant une bonne nouvelle, ou un message édifiant. C’est le rêve angélique

-         Le mauvais rêve qu’est le cauchemar ou le rêve érotique générant une éjaculation. C’est le rêve satanique.

-         Et le rêve normal lié au déroulement de la vie parallèle des djinns associés à ton corps. C’est le rêve djinnique.

 

Ainsi, le rêve qui suscite ta réflexion vis-à-vis d’un événement, d’une science ou d’un futur est un rêve appartenant à la première catégorie et nécessite, si besoin, une interprétation. Le rêve qui te fait peur et génère en toi un sentiment de mal être appartient, quant à lui, à la seconde catégorie. Ce rêve là ne mérite pas d’interprétation. Enfin, le rêve contenant des informations décousues, sans rapport entre elles, et qui n’interpelle pas ta conscience, ni ne génère en toi, la peur appartient à la dernière catégorie. Il peut avoir des avantages à les interpréter, quand ils sont récurrents, par exemple, car il peut s’agir d’un message, comme il peut ne pas y avoir d’intérêts à le faire, surtout quand par ces rêves là, certaines personnes s’égarent et se pensent avoir des pouvoirs magiques, par lesquels ils prétendent lire dans l’avenir !

 

Note que la dernière catégorie ne peut te donner des informations sur le monde parallèle, et ce, qu’en temps réel, de sorte que, par ces rêves l’intériorité des gens peut t’être mis à nu. Or, soulignons que la découverte de cette intériorité par les rêves, n’est pas une connaissance réelle de la profondeur d’un individu car on peut voir le démon d’une personne en rêve alors que sa présence est reniée puisque combattue le jour par cette même personne. Ainsi, il n’y a aucun pouvoir, ni aucun don chez ceux qui par les rêves ou l’émotivité arrivent à lire dans l’intériorité des gens. Il n’y a, en réalité, qu’une faculté plus développée que chez les autres. Cette faculté peut être utilisée à bon escient, quand elle est maîtrisée ou contre soi quand notre démon se fait passer pour un ange et qu’il nous fait croire à notre élection par la singularité de ce « pouvoir » ! C’est d’ailleurs dans ce cas le début d’une alliance par tromperie, et donc d’un pacte avec le démon…

 

En outre, il faut savoir que dans un rêve le langage utilisé est celui du symbole (Et, il n’est pas à la portée de tous de décoder le langage symbolique) et que le fond et la forme des personnes contemplées ne sont pas nécessairement associés c’est-à-dire que tu peux voir dans un rêve une personne bien que tu connais avec une âme mauvaise qui ne lui appartient pas, de sorte que l’attitude de celle-ci, dans ton rêve, soit choquante à tes yeux. Tu peux même te voir accomplir des incestes et ressentir en toi une répugnance liée à l’acte alors que ce rêve n’a aucune relation avec le monde des humains, ni avec les personnes associées ! Comprends, par conséquent, que dans un rêve, les djinns ou les anges peuvent prendre des formes diverses pour accomplir ce qu’ils veulent accomplir, et c’est en fonction de l’analyse de ton état lors de l’acte que nous pouvons savoir à quels types de rêve tu es confrontée car dans le monde des rêves tu subis, alors que le jour dans le monde des humains, c’est le contraire qui s’opère, c’est-à-dire que c’est les djinns qui subissent ton rythme de vie. Il y a donc une étroite relation entre le jour et la nuit, en raison des influences réciproques entre les deux charges que sont les djinns et les humains, si bien que l’analyse des rêves peut nous en dire sur notre état le jour et réciproquement…

 

Cela étant, ton père est décédé, qu’Allah lui fasse miséricorde, et il ne peut pas te transmettre de message, sauf probablement juste après son départ comme cela est arrivé chez nos salafs, quand dans le rêve de l’un de ses proches, on demanda à Jounayd al Baghdadi « Que t’est-il arrivé ? » Et qu’il répondit : « Les discours théoriques n’ont pas servi, seuls les quelques roukou’ accomplis avant l’aube, m’ont été d’une utilité là où je suis… » De plus, à la mort le compteur des bonnes actions est arrêté, sauf pour celui qui a accompli des actes ici-bas, d’intérêt général comme la construction d’un puits ou la plantation d’un arbre, l’enseignement ou l’éducation d’un enfant qui, après la mort de son géniteur, invoque en sa faveur…

 

Comprends que pour que la bonne action de l’enfant profite à son géniteur après sa mort, comme l’accomplissement du jeûne ou du pèlerinage par exemple, il faut que ce dernier, de son vivant ait eu une intention d’accomplir sincèrement ses devoirs et qu’il ait été dans une incapacité justifiée d’accomplir ses adorations car, en effet, « aucune âme ne portera le fardeau d’une autre ! » C’est-à-dire que la bonté des uns ne peut pas effacer la méchanceté des autres, mais ne peut servir qu’à celui à ou celle dont elle est issue, tant que cette origine n’a pas coupé le lien entre lui et cette bonté !

 

Ainsi, le message que l’on peut tirer de ce rêve est qu’à ton père manque des actes lui permettant l’accès à la réussite et que pour cela, tu dois invoquer en sa faveur, demander à ta mère de lui pardonner, car l’injustice est une porte fermée pour l’injuste tant que l’opprimé ne pardonne pas ! Et, d’accomplir si tu peux, après la réalisation de tes obligations religieuses, le Hadj qui lui manque… Tout cela, sans en faire une mission car tu dois agir pour Allah dans ta vie, et pas pour ton père !

 

Mahdy Ibn Salah

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Aucun commentaire trouvé