Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
abdelkrim

 

Je dédie ce texte à ceux qui veulent se prémunir d'une amitié hypocrite


Ce n'est pas quand tout va bien que l'on peut voir la réalité d'une personnalité mais c'est quand celle-ci est mise à l'épreuve. En effet, Allah dit dans le coran : « Pensez-vous que nous allons laisser les hommes dire : « nous croyons », sans les mettre à l'épreuve ? »1 Ainsi, la véracité d'une foi se démontre par la maîtrise de soi lors de l'épreuve. Et qu'est-ce qu'une épreuve ? Si ce n'est un obstacle susceptible de modifier notre trajectoire comportementale vis-à-vis d'un objectif particulier.

Ainsi, l'épreuve peut nous éloigner de l'islam, si par cette dernière nous nous éloignons de la voie qui mène vers Allah. L'épreuve est donc un bienfait en soi, car elle met au grand jour l'hypocrisie de certains et combien nous avons besoin, aujourd'hui, de nous éloigner de ces gens malsains, que ce soit dans une amitié, un couple ou un partenariat !

En effet, certaines personnes ne sont croyantes que lorsque tout va bien mais dès que l'ego gonfle par le confort ou la privation alors l'emprise du démon s'accentue et la face démoniaque prend le dessus ! Et c'est en fonction de la domination ou pas de cette face que se dessine notre destination future !

A partir de là, il existe deux types d'épreuve :

  • l'épreuve par le don
  • l'épreuve par la privation


Il est important de faire la part des choses entre ces deux types d'épreuve car les uns ne sont croyants que lorsque que tout va bien, et les autres justement quand tout va mal ! La première catégorie rentre dans ce verset : « Il en est parmi les gens qui adorent Allah marginalement . S'il leur arrive un bien, ils s'en tranquillisent, et s'il leur arrive une épreuve, ils détournent leur visage, perdant ainsi (le bien) de l'ici-bas et de l'au-delà. Telle est la perte évidente ! »2 Et la seconde catégorie dans celui-ci : « Quand ils montent en bateau, ils invoquent Allah Lui vouant sincèrement leur culte. (Moukhlissin) Une fois qu'Il les a sauvés [des dangers de la mer en les ramenant] sur la terre ferme, voilà qu'ils [Lui] donnent des associés. »3

Ainsi, il y a deux types d'hypocrite, celui qui pratique quand cela va mal et qui se dévoile par le confort et l'autre qui pratique quand cela va bien et qui se dévoile par la misère. En effet, pour certaines personnes la faiblesse susceptible de mettre à nu leur vilénie intérieure, se trouve dans le confort et pour d'autres dans la misère, si bien que l'on reconnaît la sincérité du croyant à son aptitude à rester identique quelles que soient les situations !

C'est pourquoi le prophète même avant ses 11 femmes, ne s'est pas écarté d'un millimètre de la réalisation de sa mission, quand aujourd'hui un homme ordinaire se détourne d'Allah et de ses frères, pour une femme qu'il possède réellement, ou uniquement par l'imaginaire ! Par déduction, quand un confort particulier gonfle l'ego, cela révèle que celui-ci se trouve dans le cœur, et que si l'homme l'acquiert, il se détournera de la voie, d'où le fait que certaines personnes ne sont croyantes que lorsqu'elles ne possèdent rien ! C'est pourquoi, beaucoup changent à la vue de l'argent, du pouvoir et des femmes... Leur pratique religieuse lors de la privation ne valait donc rien, aussi dévouée fût-elle ! Nous ne devons donc pas être leurrés par la ferveur et la dévotion de certains frères et de certaines soeurs !

Le bas monde doit être dans notre main mais pas dans notre cœur, celui qui possède le bas monde et qui ne se détourne pas de la voie révèle que le bas monde n'est pas dans sa poitrine ! C'est pourquoi les compagnons étaient meilleurs que certains tabi'in qui ont renoncé plus qu'eux au bas monde car les premiers le possédaient par la main mais pas par le cœur tandis que les seconds le possédaient par le cœur mais pas par la main !

Il y en a d'autres qui reviennent vers Allah lorsque tout va mal comme s'ils revenaient par contrainte car n'ayant plus d'autres issues ! C'est le cas de ceux qui reviennent lors de la maladie, d'un malheur, ou à l'approche de la mort... Ce retour ne vaut rien aussi, si après résolution des problèmes les personnes oublient et se détournent, juste après, de leur Seigneur !

Par conséquent, ce qu'Allah veut réellement de nous, c'est une adoration en toute liberté c'est-à-dire loin de toute contrainte puisqu'il n'y a pas de mérite dans la contrainte. Et justement, il n'y a pas de liberté dans une adoration qui par le malheur ou le bonheur nous contraint à revenir vers Lui, sans que notre volonté ne participe librement à ce retour !

En somme, les bonheurs et les malheurs sont des épreuves par lesquelles nous pouvons mesurer le degré de notre sincérité ! L'hypocrite est celui dont l'attitude change en fonction de ces deux états opposés. Le sincère, quant à lui, est celui qui s'améliore intérieurement quand il y a un basculement, dans sa vie, entre un état et son contraire.

Moralité, mes frères et sœurs en religion,
Si vous devez choisir un ami ou un compagnon,
Regardez, avant tout, la beauté de son abnégation,
Si vous ne tenez pas à subir, plus tard, la laideur de sa trahison...

Mahdy Ibn Salah


1C29/2

2C22/11

Participant à cette conversation

  • Aleikoum assalam,ça va Miloud ex-93
    tu parles de moi?
    Amar

    il y a environ 9 ans
    J'aime 0
  • salamalaikoum amar que pasa frere ?

    il y a environ 9 ans
    J'aime 0
  • Bonjour,

    C'est bien de donner les leçons de morale aux gens. Mais il faut donner l'exemple d'abord mon chèr frère?

    il y a environ 9 ans
    J'aime 0