Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Maladie du coeur  •   •  Affichages : 2632

 

Je fus l'un des premiers prédicateurs musulmans en France à avoir mis en évidence l'importance de la problématique de l'amour passionnel (al 'ichq) dans les relations homme&femme, grâce, entre autre, à mon ouvrage « les clés de l'amour véritable », dans lequel j'ai exposé cette maladie du cœur, méconnue du grand public, et qui méritait une profonde analyse et une mise en relief de ses méfaits! En effet, dépression, péchés, suicide, fracture de liens familiaux, baisse de poids, perte de cheveux, licenciement, échec scolaire... Et j'en passe, des conséquences désastreuses de cette maladie!

 

Aujourd'hui, j'aimerai, par l'entremise de cet article, mettre en évidence une autre maladie, très similaire en son principe et très peu connue des gens: « la crainte passionnelle. »

 

J'entends par « crainte passionnelle », la maladie qui résulte de la crainte exagérée d'une personne au point où notre attitude à son égard frôle l'hypocrisie.

 

Je m'explique...

 

Il y a des gens qui par crainte de l'insatisfaction des autres sont totalement déstabilisés et se trouvent contraints à fuir ou à mentir jusqu'à porter préjudice aux personnes dont ils sont garants d'un dépôt.

 

C'est le cas par exemple de ce frère qui pour gagner la satisfaction d'un ami, s'engage et promet de lui rendre service alors qu'il n'est pas à la hauteur de la réalisation de ce service. Quand l'ami s'est reposé sur ce frère en lui accordant sa confiance et qu'à l'approche de l'échéance, ce dernier fuit alors il y a de quoi justifier le remplacement de la bonne opinion par le dégoût! C'est le cas de cet autre frère qui vénère son épouse et qui pour la conserver la met dans des situations répétées d'espérance brisée par la réalité. La déception est d'autant plus grande quand les situations d'espérance sont le fruit de mensonges et de péchés!

 

Il arrive souvent que sous l'emprise de la crainte, nous soyons déstabilisés comme peut l'être un orateur face à son public. Ainsi, la crainte passionnelle tout comme l'amour passionnel est une maladie dont le seul remède est la purification du cœur par le retour sincère vers le Seigneur! Effectivement, Allah ne peut pas laisser une liaison perdurer quand au moins l'un des éléments divinise l'autre!

 

De la sorte, tout comme l'amour passionnel, celui qui est affecté par la crainte passionnelle risque de faire du mal à lui même et à celui à qui il promettra des choses qu'il ne respectera pas! Une telle relation est autant destructrice que l'amour passionnel car personne n'aime à se lier avec des personnes « hypocrites ». Et je tiens à souligner la subtilité de cette « hypocrisie » car paradoxalement ces personnes malades de la crainte passionnelle sont sincères au moment de l'extériorisation de leur volonté! Ils sont juste aveuglés par le crainte de la personne qu'ils vénèrent et qu'ils cherchent à satisfaire jusqu'à même reconnaître se jeter inconsciemment dans des situations embarrassantes!

 

Moralité, il faut les prendre en pitié, plutôt que de les détester, quand leurs intentions sont bonnes et quand leur capacité de confirmer celles-ci est rendue impossible du fait de leur crainte passionnelle. Il est clair aussi que sans purification du cœur, il est intitule de conserver un lien d'utilité et de service avec ces derniers, et ce surtout quand il s'agit d'une alliance par le mariage!

 

Mahdy Ibn Salah

  • Aucun commentaire trouvé