Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Maladie du coeur  •   •  Affichages : 5126

Selemou alaikoum, j’espères que tu pourras lire l’e-mail malgré sa longueur car c’est important.

 

Je t'envoi ce mail pour te dire plusieurs choses qui tournent dans ma tête depuis un moment. Je voudrais tout te dire car étant touché par les démons, et étant dans un référentiel précis (maladie, faiblesse psychologique, accumulation de chocs émotionnels, inactivité, solitude, le fait d'être entouré que des gens atteints dans la maison, et l'influence permanente d'un démon sur mon système nerveux et mes idées, le fait de faire des péchés qui me voileraient de la vérité...) risque de fausser ma vision des choses, de m'empêcher de prendre du recul.

 

Je voudrais d'abord te dire que dès que j'ai découvert tes écrits, ton site, que j'y ai accordé de l'importance, cette importance est vite monté en intensité, à un tel point que je lisais très souvent les questions/réponses sur le site, et j'expliquais cela en moi, par le fait que c'est la première fois que je découvre un prédicateur qui répond pleinement aux qualités que je recherche, à savoir la réforme dans la manière d'enseigner, la logique dans le raisonnement sans pour autant laisser la raison prendre le dessus sur les textes religieux (coran et sounnah), la force de persuasion, le fait de prendre en compte l'aspect psychologique, le fait d’accorder de l’important plus sur le fond que sur la forme, le fait de ne pas s'affilier à un groupe en particulier et de se proclamer simplement musulman tout en ayant un esprit critique vis à vis des divers groupes, le fait d'appliquer ce qu'il enseigne et d'être un exemple car voir un faussé entre les dires et la réalités d'une personne empêche de croire à sa sincérité et de la suivre, la manière de voir les choses dans le domaine de la roqya, et pleins d'autres qualités que j'ai retrouvé, et je ne dis pas ca pour vous flatter, mais pour expliquer pourquoi j'ai accordé autant d'importance à votre personne.

 

Suite à cela, je t'ai envoyé un mail auquel tu m'as répondu et on devait se voir, j'avais préparé tout ce que j'avais à dire sur ma propre personne et les failles que je voyais, les péchés... Mais dès le début, je voyais que j'accordais trop d'importance à ta propre personne, et à idéaliser ta découverte, qui correspondait à l'idéal d'un prédicateur pour moi, et dans mon cas toute chose envers laquelle j'ai une émotion grande engendre systématiquement des waswas chez moi, et ce depuis que je suis malade (trois ans et demi), et donc dans la continuité de cette règle, j'avais des waswas sur toi, du moins la manière dont je pensais à ce sujet était obsessionnelle. Je me suis dis, soit cela s'inscrit dans le fait que depuis le début de ma maladie, toutes mes émotions sont amplifiés, et de cette amplification résulte une faille permettant au démon de prendre le contrôle de mes pensées et d'en faire des waswas, soit c'est une punition divine du fait que je t'aurais trop idéalisé, chose qui est contraire au tawhid, et qu'aucune créature ne mérite, Seul Allah le mérite, soit c'est les deux choses à la fois (conséquence normale de la maladie s'inscrivant dans la continuité de mon état + punition divine).Une autre option qui pouvait s'ajouter aux deux autres, était que les démons me faisaient toujours des waswas sur toute personne susceptible de m'aider dans ma lutte contre eux, et essayaient de brouiller ma relation avec elle.

 

Pour corriger cette idéalisation, j’ai médité sur le fait que tu n'étais qu'une simple créature, malgré le fait que ta vision de la roqya m'ait permis d'avoir certaines réponses qu'aucun raqui ne m'a permis de voir, et malgré ta réforme dans la prédication, et que si tu venais à être une cause de l'amélioration de mon état et du fait que j'arrive à vaincre mes démons, cela serait simplement une cause par laquelle Dieu m'aura aidé, et tu n'as aucune puissance d'apporter un quelconque bien ou de nuire. Ce sont bien évidemment des idées que je savais déjà et que j'avais intégré depuis longtemps que Seul Allah peut apporter un bien ou un mal, et qu'aucune créature n'a un quelconque pouvoir, mais je me suis arrêté pour méditer dessus car je me suis dis qu'il se peut que j'ai idéalisé une créature.

 

Ensuite, notre rdv n'a pas eu lieu, à cause du fait que tu sois occupé, et j'attendais d'avoir un nouveau rdv. Le lendemain, vendredi, sous des pressions venant de tout part (douleur, fatigue, prise de force par le démon à travers une dépendance qu'il me cause) et pleins d'autres facteurs dont le fait qu'il se passait quelque chose à ce moment là, car moi et les autres membres atteints, et dont le cas est étroitement lié, subissons tous une crise à ce moment là, j'avais écris sur la page "j'ai envie de me suicider",  je tiens à signaler que c’est la première fois que cela arrive depuis plus deux ans d’existence de la page ensuite j'avais été au joumou'a et je n'étais pas chez moi, j'ai mis du temps à rentrer, et là j'ai vu qu'ils y avait énormément de commentaires critiques, ensuite j'ai répondu par un statut en critiquant les personnes qui avaient été sévères à l'encontre de mon statut sans me remettre en cause moi. Suite à cela, j'ai eu un commentaire [d'un internaute] me critiquant et me faisant comprendre que mon égo est trop gonflé et qu'il me domine, que je suis mon égo et le démon, chose qui est peut être possible, du moins il se peut que j’ai tort sur la manière d’exprimer les choses sans me remettre moi-même en question. En faisant un tour sur sa page, voyant qu'il y a plusieurs publications liés à tes écrits, tes livres, et voyant un style d'écriture similaire au tiens, je me suis dis que ca pouvait être toi, j'y ai répondu en demandant à ce que l'on m'explique mieux les accusations car je n'avais pas tout très bien compris, et en disant qu'il faut prendre en compte le fait que la sorcellerie est en soi une faille affaiblissant la personne et permettant au démon d'avoir plus d'emprise. Suite à quoi, j'ai eu en réponse un commentaire très dur envers moi, alors que j'étais dans un état ce jour là que Seul Dieu connait et que Dieu m'en soit témoin, d'autant plus que je pensais que c'était toi, ca m'a fait très mal et je me suis senti très incompris, surtout que comme je l'ai dis, j'avais à la base idéalisé ta personne ...

 

Puis, je t'ai envoyé un long message sur le téléphone pour vérifier si c'était bien toi, tu m'as dis que non, et tu n'as même pas répondu à mon selem. J’étais déçu, Je me suis dis c'est une punition de Dieu d'avoir idéalisé une personne, et Dieu me punit de cette manière, et je me suis dis que [cet internaute] doit surement être une personne de l'association al hayat, et que vous voyez surement les choses de la même manière, et que j'étais à tes yeux également un hypocrite ou une mauvaise personne. Je me sentais incompris, déçu, et je me suis dis que je n'irai pas te voir, pour mettre un terme à cette idéalisation et soigner mon coeur, et aussi parce que je risque d'être jugé de la même manière même en direct. Je tiens à préciser que je ne refuse pas la critique, que si j’ai entamé la démarche de te contacter à la base, c’est justement pour travailler mes faiblesses, changer… mais je critique la manière dont le conseil de [cet internaute] m’a été fait, et la dureté avec laquelle j’ai été catalogué, en s’appuyant sur un seul évènement sans rien connaître de ma vie et de mon référentiel, et sans accepter de m’expliquer ensuite.

 

Ensuite j'ai répondu à ce commentaire, qui m'a fait mal et qui était dur, par une publication en disant que Seul Dieu savait si j'étais hypocrite ou pas, et qu'il faut de la douceur dans le rappel et surtout mieux m'expliquer lorsque j'ai demandé à ce qu'on m'explique, et que j'ai dis que j'étais prêt à changer et à m'excuser si on m'expliquait comme il se doit, et qu'un seul comportement ne peut être révélateur de toute une personnalité, que Dieu a dit à Moise d’être doux envers Pharaon…

 

Suite à cela, j'ai essayé d'oublier cet élément douloureux, et aujourd'hui j'ai été sur ton site pour lire toutes les questions sur les hypocrites, notamment l'échange avec Malika. J'ai tout lu, et pendant toute la lecture, j'avais des waswas comme quoi j'étais hypocrite, et que je suis voué à l’enfer, et que je dois me suicider si je suis voué à l'enfer et que ne peux pas me corriger. Voilà, maintenant j'ai des gros doutes sur le fait d'être un hypocrite, et tout se mélange dans ma tête, j'ai du mal à voir les choses avec un oeil qui prend du recul, et sans l'influence du démon, et je ne comprends plus rien.

 

Tout ce que je sais , c'est que si je suis un hypocrite, je ne suis pas de ceux comme ceux qui étaient à Médine, ou comme Abdullah Ibn Oubay ibn saloul, dans la mesure ou je ne veux que le bien à l'islam, mon plus gros souhait est de voir cette noble religion triompher sur toute la planète et que la parole de Dieu soit la plus haute, et ca Dieu m'en ait témoin ; je veux dire je veux que le bien règne, que l'islam règne... et mon plus gros souhait était d'y contribuer, j'avais énormément d'ambitions visant à travailler l’islam à un certain moment, mais qui ont été stoppés par un manque de confiance en soi, peur de parler en public, agoraphobie... et ce de 15ans et demi jusqu'à 18ans et demi où là, mon cas s'est totalement empiré et je ne pouvais plus rien faire, je restais chez moi et donc mes projets de contribuer à l'élévation de l'islam et à la propagation du bien sont tombés à l'eau. Donc, s'il y a une hypocrisie que j'ai, ce serait d'avoir beaucoup de péchés, ou de ne pas appliquer entièrement mon savoir. Encore une fois de 16ans à 18ans et demi, j'essayais d'aller au maximum à la mosquée le plus souvent possible, je n'avais aucune fille dans mes contacts, je n'étais jamais sorti avec une fille, je n'écoutais pas de musique.. mais j'avais forcément plusieurs manquements comme tout être humain et tout jeune, mais je veux dire que j'essayais de me retenir au mieux. Et pendant ces années, rien ne me retenait, pas de démon clairement, donc j'étais ce que j’aspirais à être même si mon agoraphobie, peur de parler en public, de parler aux autres.. me retenait un peu. Puis c'est à partir de 18ans et demi, quand j'ai été atteint, que ma vie a totalement était bouleversé, j'ai du arrêter mes études, j'étais presque fou à un moment surtout quand je n'avais pas bien établi la dualité entre moi et le démon, et tout s'est mélangé, je passais ma vie sur mon lit, et c'était très compliqué, et donc là il y a eu un faussé entre ce que j'ai envie d'être et ce à quoi j'aspire, et ce que j'étais, et du coup je me sentais un peu hypocrite, mais j'étais retenu par pleins de circonstances extérieures. Donc je ne sais pas si j'ai bien expliqué, des fois les gens ont une bonne image de moi alors que j'ai pleins de péchés surtout depuis que je suis malade, et que le démon me pousse par exemple à la masturbation, et quand je reçois des éloges, je me dis je suis un hypocrite, et j'ai des gros manquements religieux malgré mon savoir, encore une fois tout cela s'est surtout développé depuis mon atteinte, mais avant de 15ans et demi à 18ans et demi c'était totalement différent.

 

Certes, même maintenant je n'ai jamais forniqué, jamais bu, jamais fumé, jamais été en boite.. (je sais que les péchés ne se limitent pas à ce genre de choses, mais j’ai cité des choses dans lesquels les jeunes de mon âge tombent, et je sais que c’est plus une histoire de sincérité dans le cœur qu’autre chose) mais j'ai beaucoup de manquements et je ne suis pas ce que je devrais être, et par Allah que quand les gens que je connais dans la vraie vie me complimentent , je leur dis toujours "vous ne me connaissez pas.." et que je ne porte pas de qamis et pas de barbe et tout parce que je ne veux pas me faire passer pour ce que je ne suis pas, et même dans mes paroles je dis aux gens parfois "merci" et non pas "baraka Allahou fik" pour pas me la jouer machallah attitude alors que j'en suis loin. C'est peut être là d'ailleurs une ruse d'Iblis pour m'empêcher de pratiquer la sounna et je suis tombé dans le piège, mais en tout cas c'est pour te dire que je n'essaye pas de me faire passer pour ce que je ne suis pas, et même sur la page, suite à plusieurs compliments, y a deux ou trois jours, j'ai écris un statut leur expliquant que le fait de ne partager que des choses islamiques s'inscrit dans le fait que ce soit une page islamique, et ne reflète pas ce que je suis, donc arrêtez de penser du bien de moi, et je suis peut etre pire que vous tous...

 

Des fois je me dis, comme on est obligé de cacher ses péchés, c'est normal de ne pas en parler et de les dissimuler, et donc par conséquent les gens ne verront que le bien chez nous et ils vont penser du bien de nous, je me suis dis que dans ce cas on est hypocrite et quelle était donc la solution? La seule que j'ai trouvé sans dévoiler ses péchés, c'est de dire aux autres qu'on est vraiment pire que ce qu'ils pensent, et d'essayer d'arrêter nos péchés, mais étant des humains on est toujours faibles et on aura des péchés et on sera forcément plus ou moins hypocrite, je ne sais pas quelle est la solution d'après toi?

 

Sinon, voilà des fois je me dis c'est simplement mon atteinte qui m'a empêché d'être ce que je veux être un peu, comme ca m'a fait arrêter mes études, ca m'a empêché de travailler, je ne pouvais vraiment plus rien faire, d'autant plus que ca s'appuyait sur mon agoraphobie et peur de parler en public (qui je ne sais pas s’ils ont une origine occulte ou psychologique jusqu’à maintenant), et du coup je n'allais même plus à la mosquée, et ca me manquait tellement.. et des fois je me dis non je n'ai pas le droit d'expliquer ceci par mon atteinte et je suis un hypocrite, surtout quand je lis des choses dessus, j'ai plein de waswas et je commence à penser que je suis un hypocrite, et j'arrive plus à faire la part des choses.

 

Il est vrai que pendant les premières trois années de mon atteinte, j’ai essayé de faire les causes de la roqya basique et ca ne m’a aucunement aidé, et j’avais désespéré de mon cas, du moins de ces causes, mais je savais qu’Allah était capable de tout, mais je veux dire que j’ai sombré dans ce désespoir ne connaissant rien à la lutte psychologique , et ne trouvant personne pour m’aider, et du coup je ne sortais même plus et donc forcément c’est plus difficile d’aller à la mosquée.. c’est seulement cette année, après avoir fait appel à une psy musulmane que j’apprécie beaucoup, et avoir fait 3 séances avec elles à travers skype car j’étais au bled, que j’ai commencé à comprendre certaines choses et que j’ai commencé à lutter, et du coup je commence à me rapprocher à nouveau de ce que j’ai envie d’être, même si j’en reste très loin à cause de certains éléments extérieures contre lesquels je ne peux rien faire (douleurs, influence sorcellerie, solitude, agoraphobie…).

 

Enfin, j'ai une remarque à faire, je comprends parfaitement que l'on se doit de détester les hypocrites, c’est une question d’alliance et de désavoeu (wala wa bara’) et qu’on doit aimer pour Allah et détester pour Allah, mais je me permets quand même de dire que par exemple dans le cas de la sœur malika, en supposant que tu ais tort sur ton jugement sur elle, est ce que tu imagines l’impact que ca aura sur elle ? Je dis bien, en supposant que ton jugement soit faux, car dans l’autre cas, l’hypocrite mérite pire puisqu’Allah qui est Le Plus Miséricordieux et qui nous aime plus que notre propre mère les laissera au fin fond de l’enfer, et qui de Plus Juste qu’Allah ? Mais je parle dans le cas ou le jugement soit faux, car il y a toujours une marge d’erreur, et j’ai bien compris que tu t’appuie sur ton expérience en psychologie, et sur le fait qu’en étant sincère et proche de Dieu, il nous donne un don en faisant en sorte qu’on voit par vue et qu’on entend par son ouie.. comme précisé dans un certain hadith que quand Allah aime quelqu'un il lui donne ses faveurs là, mais on reste des êtres humains et on oubliera forcément de prendre en considération des éléments à prendre en compte et notre cerveau est limité, j’ai bien compris que tu es trop tolérant envers les pécheurs et tu ne les juges pas, mais je tiens à souligner que l’histoire de l’hypocrisie, c’est vraiment au fin fond du cœur, et je comprend qu’il y ait des signes qui trompent pas et des indices, mais aucun compagnon ou savant ne s’est aventuré là dedans, ils ont tous laissés cela à Allah, on a le droit de juger les actes de la personne , mais juger de cette manière n’est ce pas trop poussé ? Imagine un seul instant que le jugement soit erroné, t’imagines l’impact sur la personne ? et je considères moi-même avoir subi cela de la part du frère qui m’a laissé le commentaire sans rien connaître de ma vie, mes ambitions, mes problèmes psychologiques, mon référentiel… je ne dis pas tout cela sur lui par médisance, mais ce sont seulement des exemples. Et je ne dis pas qu’il ne faut pas juger l’hypocrisie, de peur d’être jugé moi-même d’hypocrite comme malika, mais seulement parce que j’imagine le cas ou le jugement serait faux, quelles conséquences ca aurait sur la personne ca peut être très grave. Je dis cela car je considère que j’en ai fais les frais avec le commentaire du frère l’autre jour, car si le conseil donné était peut être bon, la méthode et la dureté étaient vraiment extrêmes et n’ont pas du tout pris en compte mon état, mon référentiel, mon intention, ma sincérité, et m’ont causé un choc émotionnel énorme. Je ne dis pas ca pour susciter de la compassion, et Dieu m’ait témoin de ce que j’ai vécu à cause de ca, ni pour refuser le conseil, mais seulement pour que la méthode soit revue. La psychologue musulmane, avec qui j'ai parlé pendant trois séances, dit ce qu'elle pense à la personne et est très perspicace, mais y va doucement, moi j'ai été choqué par certaines choses qu'elle m'a dit sur moi car j'avais du mal à reconnaitre mes faiblesses au début, et je me suis dis en fait je n'ai rien de psychologique et j'ai failli arrêté, puis j'ai fais al istikhara.. mais je veux dire elle m'a laissé le temps de comprendre par moi même, d'accepter de me remettre en question, malgré la volonté du démon... Ce que je veux dire, c’est que la psychologie c’est vaste, l’intention, le cœur, l’esprit, on peut accumuler un maximum d’expérience, mais il reste que ce n’est pas une science exacte ou l’on peut juger aussi facilement, sinon le prophète (paix et salut sur lui) nous aurait indiqué clairement comment reconnaitre de telles personnes. Et on reste des humains avec un cerveau limité. Si une personne peut réellement connaitre les gens de cette manière, cette personne peut être un Dieu dans ce cas, et juger le jour du jugement dernier wal 3iyathou Belleh ! J’ai l’impression par exemple que le frère m’ayant laissé le commentaire a agi de cette manière avec moi, comme si c’était une science exacte, avec A conduit à B et B engendre C.. Par exemple si j’ai suivi le démon dans une affaire, ou mon égo, et que j’ai discuté la critique, alors je dois être catalogué de tel et tel, ca marche pas comme ca, il faut prendre en compte mon intention, et pleins de choses, et Allah a demandé à Moise et Haroun de parler avec douceur à Pharaon, qui est presque autant corrompu que les pires hypocrites et de lui laisser une chance.

Voilà, tu peux m’aider à savoir si je suis hypocrite car ca me travaille dans ma tête et je ne comprends plus rien et j’ai peur? et si c’est le cas comment corriger tout ca, en prenant en compte tout ce que je vis ? et j’ai besoin d’exposer mon cas, même par téléphone, si en direct ce n’est pas possible, afin d’y voir plus clair sur mes problèmes psychologiques, mon manque de confiance en moi, ma peur de parler en public, mon agoraphobie, mes dépendances, mes obsessions, et d’y remédier pour pouvoir réaliser mes ambitions, et sachant que tout cela contribuera à ce que je puisse être ce que j’aimerai, à savoir un bon musulman qui ne se contente pas d’être ainsi, mais qui veut travailler au service de Dieu et faire en sorte que la parole d’Allah soit la plus haute. Voilà, j'espère avoir une réponse, ou fixe moi une heure précise pour en parler au téléphone, si répondre par écrit serait trop long.

Je te remercie d’avance, Fi hefth Allah

 

Wa ahléikoum salam akhi al karim,

 

Je suis désolé si l’on n’a pas pu se voir dernièrement car il est vrai que je suis très pris en ce moment. Je t’invite, par conséquent, afin d’arrêter une date, soit à prendre rendez-vous pour une consultation à mon cabinet car je consulte tous les jeudis à Vitry sur seine, soit à participer à l’un de mes cours qui aura lieu tous les dimanches à Nanterre afin que l’on puisse discuter juste après.

 

 A défaut de pouvoir me déplacer, j’invite en effet les personnes qui désirent me rencontrer à se déplacer car il est effectivement compliqué de se rendre chez les innombrables personnes en difficulté, sans risquer de nuire à sa propre vie temporelle. C’est pourquoi, un minimum est demandé à ceux qui veulent s’en sortir, celui de fournir au moins l’effort de joindre une jama’a, c’est-à-dire un groupe qui, par ses assemblées de lumière, devient thérapeutique en soi, ce que nous faisons au sein de l’association Hayat parallèlement aux soins que nous délivrons aux patients.

 

 Concernant mon idéalisation, tu ne devrais pas car il n’y a pas plus ordinaire que moi ! Je fais des erreurs et des péchés comme tout le monde, je suis drôle et sérieux selon les circonstances, et je suis aussi accessible qu’un proche voisin. Je sais qu’Allah m’a accordé une aptitude à approfondir les choses, le mérite lui revient entièrement, je l’en remercie pour ses innombrables bienfaits à mon égard, et espère qu’un maximum de gens puisse assimiler et transmettre autant que moi, ces connaissances capitales que je développe par mes différents articles!

 

C’est pourquoi, je le dis, sans orgueil, tu ne trouveras pas, mon frère fillah, d’égal à la profondeur de mes écrits concernant par exemple le thème de « la double facette », des relations homme&femme, comme j’ai soutenu par ailleurs la supériorité de notre méthode en roqya sur toutes les principales méthodes existantes ! J’ai été le premier à avoir écrit sur l’amour passionnel en langue française et la psychologie musulmane ! Toutes ces précédentes mises en relief de vertus peuvent susciter probablement en toi l’idée que je serais un prétentieux ! Et bien sache, que c’est volontaire de ma part, car si c’est le cas, j’aspire à te montrer que si tu éprouves de la répugnance vis-à-vis de moi parce que je mets en exergue mes évidentes louables spécificités alors tu succombes à l’épreuve de mon, et surtout de ton, démon qui veulent t'ecarter des bienfaits que je peux t’apporter, par l’enlaidissement de mon portait à tes yeux ! C’est pourquoi le prophète a dit : « Par Allah, je suis celui d’entre vous qui craint le plus Allah et qui est le plus pieux ! »[1] Affirmer une réalité louable ou des qualités intrinsèques afin de conserver des prérogatives nécessaires à l’intérêt de la communauté comme Hassan al Banna le fit à l’endroit de l’autorité, n’est donc en rien comparable au fait de s’estimer vaniteusement ! Ceux qui s'associent aux diables d'une personne contre cette même personne ressemblent à ceux qui refusent de pratiquer en raison du mauvais comportement de certains musulmans et qui tombent, par conséquent, de plein fouet dans un piège satanique qui aspire à nous écarter du bien et des qualités que peut nous apporter une personne à cause de son mal et de ses défauts ! Le croyant sincère est une personne qui doit nous aider contre notre diable, c'est la caractéristique de l'hypocrite que d'aider notre diable contre nous!

 

Ainsi,

 

Prends le meilleur de ce que je peux t’apporter

Et tais tout le mauvais qui a pu provenir de moi

Afin que notre relationnel puisse être préservé

Et que le diable souffre à s’en mordre les doigts

 

Concernant cet échange sur la toile t'ayant préoccupé, sache que je ne suis pas une personne à perdre mon temps sur le net et les forums autour de sujets et de polémiques passionnées. L’islam virtuel ne m’intéresse pas, et encore moins l’islam uniquement théorique qui se limite à soutenir : « ce n’est pas le moment d’agir ! » Je suis plutôt une personne de terrain même si mes nombreux écrits tendent à prouver le contraire ! En outre, le prophète disait à juste titre : « Je garantis une maison dans les faubourgs du Paradis à celui qui se sera abstenu de toute polémique même quand il avait raison. Je garantis une maison au cœur du Paradis à celui qui se sera abstenu du mensonge pas même en plaisantant. Je garantis une maison dans les plus hauts lieux du Paradis à celui qui aura été affable et de bonne moralité »[2] Ainsi, même si je connais la personne qui se cache derrière ce pseudo, cela n’engage qu’elle et tu ne devrais pas, par conséquent, faire de rapprochement avec moi. Le manque de recul dans l’échange et le débat surtout quand il concerne deux interlocuteurs est souvent catastrophique ! L’intelligence et la sagesse consistent ici à prendre de la distance et nous pousse, en conséquence, à l’indulgence vis-à-vis de l’émotivité et de la passion d’une remarque extérieure, qui peut être piquante à notre égard !

 

Sache que la sincérité qu’elle soit verticale ou horizontale, c’est-à-dire dans notre rapport avec Allah ou avec notre semblable, se reconnait à la stabilité de l’état spirituel, particulièrement dans les états contraires que ceux-ci proviennent des compliments ou des blâmes des gens, des ententes ou des conflits relationnels. Toute déstabilisation spirituelle impliquant effectivement un engouffrement ténébreux, engendré par une critique ou une agression, implique nécessairement un manque à l’endroit de la parfaite sincérité ! Et personne n’est entièrement infaillible à ce niveau là, donc il ne faut pas tomber dans le piège satanique par lequel ce dernier veut nous faire rétrograder dans la pratique, ou nous pousser à renchérir dans le mal, en raison de la mauvaise image de nous même ou de celle de l’autre qu’il tentera de nous insuffler ! Prends l’exemple de notre prophète qui à la réaction jalouse de son épouse Aicha, qui cassa une assiette de nourriture devant ses invités, se leva en ramassant humblement les différents morceaux au sol tout en disant : « Votre mère a été jalouse ! » Et ce, en absorbant sa négativité c'est-à-dire sans répondre par le blâme et la réprimande !

 

Concernant mes échanges avec la sœur Malika, devenue tristement célèbre, je n’ai fait par ces derniers que la placer dans un labyrinthe par lequel sa nature s’est exprimée par elle-même car une épreuve sert justement à faire ressortir le fond des gens et les sincères meneurs sont des épreuves par lesquelles les hypocrites meneurs sont souvent démasquées !

 

 Je peux me tromper comme tout le monde à l’endroit d’un jugement mais pas à l’endroit de principes quand ceux-ci sont avérés authentiques par le Coran et la Sunna. Ainsi, sache que l’hypocrisie concerne certes un aspect caché qu’est celui du cœur, mais elle se traduit aussi par des actes apparents, et juger une personne à partir de cet aspect n’est, par déduction, pas équivalent au fait de sonder l’intérieur des poitrines. C’est pourquoi notre prophète disait : « Les signes (distinctifs) de l'hypocrite sont au nombre de trois: lorsqu'il relate une chose il ment; lorsqu'il promet il ne tient pas sa promesse; et si on lui confie un dépôt, il se montre déloyal. » Dans une autre version de ce hadith : « Quatre qualités révèlent le parfait hypocrite ; quiconque en possède une, garde en lui une part d’hypocrisie et ce jusqu’à ce qu’il s’en soit débarrassé ; à savoir: quand il parle il ment, il trahit quand on lui fait confiance, lorsqu'il promet il ne tient pas sa promesse, et il fait preuve de méchanceté lors de litiges. »[3] Dans une autre tradition Ali Ibn Abi Talib a dit: « Je jure par celui qui a fait naître le grain et a insufflé la vie! Ceci est certes un pacte du Messager illettré : Ne m'aime qu'un croyant et ne me déteste qu'un hypocrite. »[4] 

 

A partir de cette dernière tradition nous pouvons extraire la règle générale suivante : « il fait partie des signes de l’hypocrisie que de détester illégitimement un croyant particulièrement quand il est sincère et utile par ses actions à la communauté! » En effet, beaucoup par rivalité détestent des croyants bénéfiques à la Oumma comme les prédicateurs et les imams, et nuisent à ces derniers au moyen de la médisance et du complot… Ceci ajoute, de toute évidence, aux caractéristiques de l’hypocrisie horizontale, le fait de faire aisément des alliances sataniques, par la mauvaise opinion ou la médisance, au moyen desquelles nous devenons des réceptacles de la volonté démoniaque dans notre adversité vis-à-vis de notre frère ou de notre sœur de foi ! Il existe, par conséquent, une hypocrisie pour les meneurs et une autre pour les suiveurs. La première est celle de ceux qui complotent à séparer, à diviser par leur langue maléfique, tandis que la seconde est celle de ceux qui vous abandonnent malgré votre sincérité, et prennent le partie de la fausseté en raison de leur laideur et de leur démon intérieur, source de la faiblesse qui a provoqué la séduction et l’ensorcellement par l’hypocrite meneur !

 

 Beaucoup par exemple, me critiquent sans reposer leur argumentation sur un raisonnement reposant sur des preuves ! Cet agissement traduit deux attitudes :

- Ou bien, ces personnes pensent noblement purifier la religion de mes égarements et dans ce cas ils doivent fournir des preuves afin que je puisse me réformer

- Ou bien, à défaut d’apporter des preuves, ils sont hypocrites et ne supportent pas mes actions à l’endroit de la communauté, et veulent uniquement porter atteinte à mon honneur

 

C’est ce qui arrive par exemple au frère Rachid Abou Houdayfa, critiqué par des jaloux qui ne supportent pas avec leurs propres démons les bienfaits indéniables qu’il apporte, par ses prêches pertinents, à la communauté. Il est triste que les musulmans d’aujourd’hui ressemblent étroitement aux juifs d’autant qui préférèrent écouter les critiques et les calomnies de la part de jaloux orgueilleux, que de suivre la vérité de la part des prophètes de Dieu !

 

Saisis en outre, que Malika symbolise la double facette féminine ! J’ai utilisé son cas pour dénoncer le fléau, mal connu, des doubles facettes au sein de notre communauté ! Sache, par conséquent, qu’elle est capable d’ensorceler par sa sincérité comme il existe des hommes à la double facette masculine capables d’ensorceler par la pitié qu’ils peuvent susciter ! Sache de même qu’il existe une hypocrisie pour les meneurs, il existe aussi un type de sincérité pour cette même catégorie, qui se traduit par une clairvoyance au moyen de laquelle les masques des doubles facettes peuvent tomber ! La sincérité des suiveurs est celle de ceux qui prennent immédiatement le parti de la vérité, en accordant leur continuelle confiance aux sincères meneurs ! C’est pourquoi, j’ai écrit que tous ceux qui compatissent aujourd’hui aux doubles facettes en raison de la puissance de leur ensorcellement ne sont pas à l’abri demain de suivre l’Antéchrist !

 

Il y a donc des gens qui par eux-mêmes, en raison de leur nature, sont incapables de surmonter certaines épreuves, particulièrement celles qui sont de l’ordre de l’émotion ! Il incombe le devoir pour eux de veiller à ne pas s’exposer à la tentation en fuyant les environnements déstabilisateurs et en s’accrochant aux meneurs lumineux ! C’est pourquoi le prophète dit a propos de l’antéchrist : « L’Antéchrist descendra ou se posera sur une terre près de Médine et ceux qui sortirons en plus grand nombre vers lui seront les femmes, au point que l’homme retournera chez lui et ira à la rencontre de sa mère, ses filles, ses sœurs, ses tantes, et les attachera de peur qu’elles ne sortent et qu’elles rejoignent l’Antéchrist ! »[5]

 

Pour remédier à l’hypocrisie, sache en final mon frère fillah, qu’il faut essentiellement vider son cœur de toutes les fausses divinités qui y résident, en s’éloignant des péchés qui les alimentent et les renforcent, de sorte que Satan ne puisse s’appuyer sur l’une de nos faiblesses intérieures afin de nous déstabiliser, et ce, jusqu’au degré ou n’ayant plus la possibilité de nous atteindre directement, il tente de le faire moyennant ses suppôts qui peuvent nous environner, que ceux-ci sont internes ou externes à la communauté ! Comprends que tant que des idées sataniques arrivent à parcourir ta conscience, c’est que demeure des failles en ton être ! Et nous pouvons mesurer la grandeur de ces failles, par l’analyse de la netteté et de la pérennité des idées sataniques en notre cœur ! Le fait que les frères d’aujourd’hui soient obnubilés par le sexe et ne font que fantasmer est, par déduction, révélateur de leur laideur intérieure, et de l’emprise démoniaque sur leur conscience et leurs actes !

 

Mahdy Ibn Salah

 

 

 

 

 



[1] Boukhari
[2] Abou Daoud
[3] Boukhari, Moslim
[4] Moslim
[5] Ahmad
  • Aucun commentaire trouvé