Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
facebook_page_plugin

Salem aleikom, mon cher Mahdy,


Avant tout, j'espère que vous allez bien. Je vais toujours aussi souvent sur votre site et j'ai remarqué qu'en ce moment vous « enchainiez » les réponses. Même si j'ai écris dans mon  dernier mail que je ne vous embêterai plus, permettez moi de revenir dessus finalement... lol, je ne sais pas, si vous avez lu mes mails, et si c'est le cas, j'aimerais avoir votre avis. Au jour d'aujourd'hui, je suis avec mon mari et mes enfants. Tout va pour le mieux, si ce n'est que je m'ennuie de mes journées, puisque je ne travaille pas et que j'ai du mal à en trouver. Mais ce n'est pas le plus grave. Je suis bien avec mon mari, il a beaucoup de qualités, il a beaucoup changé depuis notre divorce, il a muri et est de mieux en mieux. El hamdoulilah.  J'ai besoin de lui pour assumer l'éducation de nos enfants mais également pour mon épanouissement. Il m'épaule beaucoup et c'est un homme bien wollah. Cependant, et là je vais parler de choses très graves, mais j'ai besoin de savoir ce qui ne tourne pas rond chez moi. Quand nous avons divorcé, j'ai rencontré un homme marié, mais je ne le savais pas au début, puisqu'il m'avait menti. Le temps a passé, j'ai reconstruit avec mon mari et malgré tout je n'arrive pas à l'oublier. Cela va faire 2 ans, que je le fréquente par intermittence. C'est grave je le sais, mais c'est une obsession douloureuse; douloureuse quand je ne le vois pas et douloureuse et regrettable après l'avoir vu. Chaque fois je me dis que c'est la dernière fois... et pourtant. Je ne pense pas que se soit de l'amour, car il me déçoit sans arrêt et je sais que je ne le voudrais pas en tant que mari. Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi je trouve mon plaisir avec d'autres hommes que mon mari ? Je le regrette après, j'en pleure et m'en veux terriblement mais c'est plus fort que moi. Comme je suis faible... Comment renforcer ma foi, comment sortir de cette hypocrisie, comment être en paix avec moi même, comment être honnête ????? Si vous saviez... Merci pour votre réponse mon cher Mahdy

 

Wa ahléik salam,

 

Sachez ma sœur que si vous trouvez de la jouissance dans le haram et pas dans le hallal, ceci indique que vous êtes dominée par le diable car le diable ne jouit pas dans le hallal, mais sa présence dans un corps accentue la jouissance dans le haram puisque sa nourriture est composée de nos désobéissances. C’est ce qui explique, pourquoi certains couples qui se sont connus avant leur hallal aspirent à revenir dans le haram en raison de l’intensité de la jouissance et de l’absence de problèmes dans cet état ! En effet, en raison du halal, les problèmes peuvent apparaître, des conséquences, de la privation du partage de plaisirs avec les démons !

 

Ainsi, quand vous décidez de commettre l’illicite à cause de l’intensité d’un plaisir, vous décidez, en réalité, de suivre le démon, au lieu d’Allah ! En effet, la voie du démon comprend, le plaisir instantané et derrière, la douleur éternelle par le châtiment de l’enfer, tandis que la voie d’Allah comprend la peine instantanée, de l’emprisonnement de l’âme, derrière laquelle se trouve le plaisir éternel, dans le paradis !

 

 D’une manière générale, les personnes se trouvant dans votre cas de figure sont pratiquement des démons humains, souvent hypocrites, qui conservent un mari uniquement pour l’image d’être mariées, et qui derrière commettent toutes les trahisons abjectes et inimaginables ! Certaines, parmi elles, n’aspirent qu’à piéger, à déshonorer et à tester la résistance des hommes !

 

Prends garde mon frère de la femme,

Qui ne trouve pas de plaisir dans le hallal,

Et qui, en conséquence, aspire au haram,

Par sa collection de relations infidèles !

 

Votre faiblesse, n’est que le témoin de la dominance du démon en vous ! Et pour que le démon domine une personne au point où elle se sent incapable de le contrer, il a fallu, au préalable, qu’elle le suive jusqu’à l’identification ! En effet, à force de suivre le démon, son emprise sur l’être augmente, au point où la difficulté de se redresser devient proportionnelle à la durée du laisser-aller ! Ainsi,

 

Ma sœur, vous n’avez pas le droit,

De vous justifier par votre faiblesse,

Car le diable devient toujours le roi,

Du cœur, si par nos actes, on lui laisse…

 

Saisis, que toute faiblesse peut se remédier, si tu te donnes les moyens de ne pas faillir, en t’éloignant des contextes à risque, par exemple ! Ainsi, derrière chaque faiblesse, il y a en réalité, une volonté de faillir, et la tienne se trouve dans ta recherche du plaisir sexuel, que tu divinises, par ta frustration, au point de commettre les péchés les plus graves !  

 

Ainsi, ma sœur de deux choses l’une :

- Ou bien vous décidez de suivre la voie du diable et de continuer à pécher comme vous le faites actuellement

- Ou bien vous décidez de suivre la voie d’Allah, en vous repentant sincèrement !

 

Car croyez-moi ! Cette aspiration à l’illicite n’est que le témoin de l’emprise de notre diable, si bien qu’un cœur pur ne peut connaître les idées maléfiques, et qu’une âme éduquée ne peut connaître, quant à elle, les pulsions maléfiques.

 

En effet, c’est par deux voies que Satan aspire à nous enchaîner au haram :

- L’insufflation

- La pulsion

 

C’est ce qui explique pourquoi certain(e)s n’ont pas la pulsion de péché mais succombent en raison de l’impact de l’insufflation, qui par sa récurrence peut pousser à l’accomplissement du péché, tandis que d’autres n’ont pas spécialement d’insufflations mais succombent à la tentation, en raison d’une situation qui exalterait leur pulsion ! Ceux qui possèdent la pulsion et l’insufflation simultanées sont pratiquement condamnés à faillir !

 

Comprends ma sœur fillah, qu’il te faut travailler par déduction :

- Ton cœur

- Et ton âme

 

Car par la purification du cœur, tu te purifies des insufflations démoniaques qui t’invitent à l’illicite, et par l’éducation de l’âme tu te purifies des pulsions démoniaques qui te contraignent à faillir ! Donc, il existe bel et bien un état de pureté où l’idée et l’envie de commettre l’illicite sont absents !

 

Sache, en final, que la repentance, dans ton cas, comprend cinq conditions, si tu tiens à purifier ton cœur et ton âme :

- Regretter

- Arrêter immédiatement

- Avoir la ferme résolution de ne plus jamais recommencer

- Te donner les moyens de ne plus succomber, en quittant ton endroit de résidence par exemple, et en suivant les conseils purificateurs d’une personne sage

- Réparer ton injustice, en dévoilant tes trahisons à ton mari, ou en le quittant, si tu préfères taire tes erreurs, car vivre en le trahissant ainsi, est une injustice immense !

 

Je t’invite à lire cet article, où une sœur a fait preuve d’une sincère repentance, http://www.mahdyibnsalah.fr/relation-haf/problemes/387-reponse-a-une-sur-mariee-a-propos-des-remords-consecutifs-de-son-adultere,

 

Si malgré, tout ce que je viens de te dire, tu continues à vouloir convoiter et poursuivre l’illicite, je ne pourrai plus rien pour toi car vouloir aider une personne qui ne veut pas s’en sortir, en volontés et en actes, c’est se condamner à absorber les ténèbres de celle-ci !

C’est pourquoi :

 

Il appartient à tout croyant de fuir,

Les gens qui ne veulent pas s’en sortir,

Car les aider, en s’usant, c’est faillir,

Au diable, qui par eux, veut nous anéantir,

 

J’attends ton retour, sur les conditions de ta repentance ! Te sens-tu prête à les mettre toutes en œuvre ? Si tu désires que l'on poursuive la thérapie...

 

Qu’Allah te donne la force de tuer ton démon par la sincérité de ta repentance

Wa bilahi ta’ala taoufiq

Mahdy Ibn Salah

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Aucun commentaire trouvé