Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Maladie du coeur  •   •  Affichages : 2161

As salam alaykoum cher frère; 

 

 Tout d'abord, il faut que tu saches que ce n'est pas le premier mail que je t'écris; je t'en ai envoyé environ cinq avant celui-ci. Précédemment, c'était par le biais de ton site que j'ai essayé d'entrer en contact avec toi, sans succès mais maintenant je t'envoie ce message directement sur ton adresse mail que tu as mis en lien sur ton dernier article et ce faisant j'espère avoir plus de succès incha Allah... Ensuite je tiens à m'excuser au cas où tu aurais effectivement reçu mes mails précédents sans pour autant avoir envie d'y donner suite, ce que je peux tout à fait comprendre. Donc, s'il te plait même s'il te semble que tu n'as aucune réponse à m'apporter fais-le moi savoir tout de même, que je ne reste pas dans l'attente d'une éventuelle réponse.

 

 Ceci étant dit, je vais tenter d'expliquer ma situation de la manière la plus claire que je puisse. Je me prénomme Rano, j'ai 28 ans et cela fait à peu près 2 ans, donc à l'âge de 26 ans que j'ai découvert l'islam ou je devrais plutôt dire qu'ALLAH m'a ramené à Lui. Ce que je ne comprends pas, c'est que je suis toujours dans le même immobilisme dans ma vie deux ans après... Je dirais même que là je suis dans une période où ma relation avec ALLAH ne tient plus qu'à un fil... Jusqu'à l'âge de 26 ans, je dirais que je n'ai pas véritablement "vécu" dans le sens où je n'étais porté par aucun désir.  Ce que je veux dire par là, c'est que durant cette période je n'étais pas attiré par toutes ces choses "brillantes" de la "dounya" telles que les femmes, ou alors les belles voitures, l'argent...   alors qu'à cette époque je n'étais pas du tout dans la religion mais j'avais en moi une telle inhibition qui m'empêchait de faire toutes ces choses, qui me "paralysait".  Avec le recul, je me dis que peut être ALLAH a mis cette inhibition en moi afin de me préserver de toute la corruption de mon environnement... Cependant, maintenant que je suis musulman et que je sais pertinemment que la Vérité se trouve dans l'islam et nul par ailleurs, je suis toujours aussi "bloqué" qu'auparavant.  Je suis dans l'inaction totale.  Je ne comprends pas pourquoi je ne suis pas porté par la croyance en ALLAH, à moins que cette croyance n'a pas véritablement atteint mon cœur, et qu'elle n'existe chez moi que de manière intellectuelle et donc superficielle. Par moment j'ai l'impression de n'être qu'un "pur esprit" sans âme qui n'a de vie que dans l'imaginaire sans aucun lien avec la réalité. 

 

 Finalement, il me semble que je n'ai aucune "volonté-propre", aucun désir en moi ou bien aucune personnalité; ce qui me met dans un état de fragilité car n'ayant aucun désir propre je suis constamment soumis aux désirs et à la volonté des personnes que je croise (ce qui me met dans un état de frustration)... Je suis telle l'écume de la mer, qui se laisse porter par les vagues et qui échoue là où celles-ci l'emportent. J'ai 28 ans et pourtant j'ai l'impression de n'avoir jamais grandi, d'être resté ce petit enfant effrayé par le monde qui l'entoure... C'est comme si un évènement particulier de mon enfance avait bloqué mon développement interne et m'empêche d'être "moi-même"...  Et pourtant je sens un potentiel en moi qui ne demande qu'à émerger mais je ne sais pas comment faire, tout est désordonné dans ma vie, aucun équilibre... Je ne saurais même pas par où commencer.   

 

Je vais m'arrêter là en espérant ne pas avoir été trop long ni trop confus dans mon explication, j'ai essayé d'être le plus honnête possible........ J’espère que tu pourras m'aider à démêler cette situation et à y voir plus clair.  En attendant, qu'ALLAH te bénisse ainsi que toute ta famille et qu'IL vous accorde Sa Miséricorde. 

                                                                                                                                               

De la part de ton frère en ALLAH 

 

Wa ahleikoum salam, akhi al karim,

 

Je suis désolé, si je  n’ai pas répondu plus tôt, et je loue, au passage, ton insistance car c’est ainsi, que dans la vie, on obtient des résultats. J’espère que tu comprendras le fait que je suis limité dans mes capacités à répondre et que je reçois plus de mails que je n’en suis capable de les traiter. J’espère toutefois, prendre le temps un jour de tous les traiter incha Allah car je compte bientôt me ressourcer et m’isoler…

 

Cela dit, il est difficile de faire un diagnostique précis de ta situation avec le peu d’information que je possède car je note, à partir de ton descriptif, que plusieurs maux s’entrecroisent en toi ! Mais le principal visiblement est le désœuvrement qui est un état qui découle, de manière générale, d’un manque d’aspiration à la réalisation de la Vérité.

 

Sache que le désœuvrement est une maladie qui peut posséder des causes diverses comme la déprime ou l’individualisme. Il existe, par conséquent, deux types de désœuvrement :

- Un désœuvrement indirect

- Un désœuvrement direct   

 

Le désœuvrement indirect découle de facteurs extérieurs à notre volonté comme la douleur spirituelle ou la cassure d'un rythme tandis que le désœuvrement direct découle, quant à lui, de notre passéisme volontaire. En effet, certaines personnes aiment ne rien faire et passent leur journée à rien faire tandis qu’à l’opposé d’autres souffrent de ne rien faire ! C’est à partir, de l’analyse de l’émotion qui accompagne le désœuvrement que l’on peut voir, si un individu est un passéiste de conviction ou simplement un passéiste par contrainte ou par maladie !

 

Sache que le passéisme temporel est une laideur qui découle le plus souvent de la solitude et de l’anarchie mentale et spirituelle car contrairement à ce que tu peux penser, notre personnalité a besoin des autres pour se compléter et le temporel est étroitement lié avec le spirituel, si bien qu’un simple blocage psychologique peut influer sur le corps comme cet homme qui ne peut plus jouir physiquement de son épouse des conséquences d’une trahison morale de sa part. Sans oublier que la nature humaine se partage en deux catégories :

- Les meneurs

- Et les suiveurs

 

La preuve se trouve dans le Coran : « Quand les meneurs désavoueront les suiveurs à la vue du châtiment, les liens entre eux seront bien brisés ! »[1]

 

Les meneurs sont ceux qui possèdent une personnalité propre tandis que les suiveurs sont ceux dont la personnalité dépend de leurs meneurs. Et quand les suiveurs n’ont pas de meneurs, c’est l’environnement qui devient le leur ! Il arrive que certaines personnes suiveuses de nature refusent d’avoir des meneurs, soit par ignorance soit par une laideur intérieure comme l’égoïsme ou l’orgueil, et de la sorte ils s’infligent un désœuvrement volontaire et passent leur journée à dormir plutôt qu’à œuvrer !  

 

En conclusion, les meneurs ont le devoir de créer des environnements protecteurs de la foi pour leurs suiveurs et les suiveurs ont le devoir de chercher des meneurs et des ambiances purificatrices afin de protéger leur foi. Il est interdit de vivre sa foi de manière individuelle et solitaire comme c’est le cas pour ces musulmans laïcisés qui ont fait de l’Islam une affaire privée et ne savent plus passer le « salam » aux autres musulmans !

 

Sache en final, mon frère Rano, qu’il existe deux autres types de désœuvrement selon l’angle de l’observation :

- Un désœuvrement temporel

- Un désœuvrement spirituel

 

 Il est important de mettre en évidence ces deux types de désœuvrement car certains pensent ne pas être désœuvrés du seul fait qu’ils œuvrent pour ce bas monde, soit par un emploi, soit par un engagement au service d’une cause mondaine !

 

Ainsi, pour le désœuvré, de deux choses l’une :

- Soit, il n’agit pas

- Soit, il agit pour le faux

 

Sont, par déduction, aussi des désœuvrés ceux qui agissent pour le faux afin de camoufler leur désœuvrement spirituel comme cette femme qui cherche éperdument une activité afin de refouler la douleur de son célibat. Et la preuve se trouve dans le Coran : « Mais leurs cœurs restent dans l'ignorance à l'égard de cela [le Coran]. [En outre] ils ont d'autres actes (vils) qu'ils accomplissent, »[2]

 

Sache en final que l’Islam implique 3 choses si tu aspires à devenir un authentique musulman:

-          L’apprentissage de la vérité

-          La réalisation individuelle de cette vérité

-          L’adhésion à un groupe chargé de réaliser collectivement cette vérité

 

Beaucoup ne peuvent réussir que par le groupe en raison de leur nature ! Il n’existe pas de meilleure thérapie, selon moi, que de suivre une famille spirituelle orientée par la Vérité. L’islam solitaire n’est pas Islam ! Que dis-je ! Même les groupes musulmans, de nos jours, développent l’islam solitaire ! Un groupe n’est groupe selon moi, que lorsque tous les éléments qui le composent puissent sentir de par leur proximité spirituelle la douleur cachée des autres membres !

 

Concernant les autres problèmes qui t’affectent mon très cher frère, l’idéal serait de se rencontrer je pense ou d’en discuter de vive voix…

 

Mahdy Ibn Salah

 



[1] C2/166               
[2] C23/63
  • Aucun commentaire trouvé