Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Mariage  •   •  Affichages : 8826

Salam  alayka Mahdy, c'est Hassan de Sartrouville, j'espère que tu vas bien, j'ai appris beaucoup nous concernant et te concernant, mais je suis pas du genre à prendre tout pour argent comptant !!. Bref c'est pas le sujet qui me préoccupe, ma question est simple, ça me ferait très plaisir si tu as le temps d'y répondre bi idniAllah, voilà quelques temps on m'a proposé une soeur qui voulait se marier, j'ai répondu favorablement, tout semblait coller, j'en étais le premier étonné, elle aussi d'ailleurs, de plus c'est une personne qui a assisté à quelques-unes de tes conférences ce qui m'a fait encore plus enthousiasme, mais bizarrement après presque 1 mois d'échange et quelques blocages venant de sa famille, on a fini par se rencontrer physiquement (entre temps elle m'avait réclamé une photo, que au départ je voulais pas envoyer, préfèrent une vraie rencontre) bref elle a changé plusieurs fois d'avis pour me dire en fin de compte qu'elle n'éprouvait pas d'attirances pour moi, personnellement je n'ai pas cru un mot, elle a pourtant juré sur Allah Azzawajal, mais je suis resté perplexe sur ce genre d'attitude, elle a tenté de se justifier en l'expliquant que c'était un état purement émotionnel, est-ce  possible ?? Où bien c'est moi qui suis trop naïf ?? J'aimerais avoir ton sentiment inchAllah, barakAllah oufik.

Wa 3aleik salam akhi al karim,

Il ne faut pas trop s’attarder sur ce qui se dit… Passons donc !

Concernant ton problème, sache qu’il existe deux types de doute à l’endroit d’un projet de mariage :

-        Un doute louable
-        Un doute blâmable

Le premier doute nait de l’absence d’une perfection dans la conviction, et comme personne n’est absolument convaincu d’une conviction parfaite alors beaucoup peuvent être affectés par ce genre de doute sans pour autant que soit remis en cause les bases de l’alliance, en l’occurrence l’amour. C’est pourquoi, Allah dit dans le Coran au sujet d’Abraham : « Ainsi avons-nous montré à Abraham le royaume des cieux et de la terre afin qu’il fut de ceux qui croient avec conviction. » (C6/75) Si Allah a montré à Abraham le royaume des cieux et de la terre afin qu’il soit de ceux qui croient avec conviction, c’est qu’avant cette conviction, il possédait un doute lié à son absence de certitude. Et la preuve se trouve dans cet autre verset coranique : « Et quand Abraham dit : « Seigneur ! Montre-moi comment Tu ressuscites les morts. » Allah dit : « Ne crois-tu pas encore ? » « Si ! dit Abraham, mais pour que mon cœur soit rassuré. » (C2/260) Si le cœur d’Abraham n’était pas rassuré, avant l’acquisition de la certitude, c’est qu’il possédait un doute ! Et, c’est ce doute qui a stimulé la volonté d’Abraham à vouloir l’éradiquer. Et, le doute qu’il possédait ne fait, de toute évidence, par sortir de l’Islam ! En effet, il y a une grande différence à opérer entre celui qui doute par absence de la conviction parfaite car personne n’est parfait, et celui qui doute consécutivement à la négation d’une vérité, d’un doute qui fait sortir de l’islam ! 

Ainsi, le doute d’Abraham était un doute consécutif d’un manque d’assurance car la certitude possède de toute évidence des degrés liés à la proximité vis-à-vis de la chose en qui se porte le doute, si bien que plus l’on se rapproche de cette chose que l’on ne voit pas, plus on n’y croira avec certitude ! C’est pourquoi, ce doute est naturel !

Ceci dit, il existe un doute qui peut s’appuyer sur le doute naturel afin de mener à un doute blâmable ! C’est le doute auquel fait allusion ce verset du Coran : « Leurs messagers dirent : « Y a-t-il un doute au sujet d’Allah, Créateur des cieux et de la terre, qui vous appelle pour vous pardonner une partie de vos péchés et vous donner un délai jusqu’à un terme fixé ?» [Les mécréants] répondirent : « Vous n’êtes que des hommes comme nous. Vous voulez nous empêcher de ce que nos ancêtres adoraient. Apportez-nous donc une preuve évidente » (C14/ 10) Le doute qui naît de la négation d’une évidence, ou d’une vérité n’est de toute évidence pas identique à celui qui naît d’un manque d’assurance ! Car le premier fait sortir de l’islam tandis que le second non, étant donné qu’il participe du cheminement vers le perfectionnement d’une liaison !

A l’endroit du couple, ou d’un projet de mariage, il en va de même ! Douter par manque d’assurance quand les deux éléments du couple à constituer sont éloignés physiquement, spirituellement, ou émotionnellement n’est, de toute évidence, pas une entorse à l’amour, et à la concrétisation du mariage, car la confiance doit évidemment se conquérir, tandis que le doute qui naît d’un jugement de valeur ou d’une déformation d’un portrait remet en cause, quant à lui, les bases de l’alliance car avec ce type de doute, c’est Satan qui s’invite dans le couple !

Et, si Satan s’invite dans le couple avant même l’alliance par le lien sacré du mariage alors cela présage de mauvaises choses pour la suite ! Il faut savoir que la confiance et l’amour sont indissociables et que le doute naturel est louable dans la mesure où il ne remet pas la confiance en cause, bien au contraire, il aspire justement à la parfaire ! C’est le doute blâmable qui remet en cause la confiance ! Or, on ne peut pas vraiment aimer sans confiance car la confiance implique de se lancer en assumant cet élancement c’est-à-dire en annulant l’éventualité de revenir en arrière par des regrets ou autres ! Que dis-je ! Avoir confiance implique de croire en l’avantage d’un cheminement pas uniquement en idées mais aussi en actes et en ressentis !

A l’endroit du couple, avoir confiance implique de ne pouvoir être déçu par l’autre car l’acceptant justement à travers ses qualités et ses défauts. C’est dans ce sens que l’on parle d’assumer une alliance par la confiance ! C’est pourquoi, ceux qui anticipent une éventuelle déception, en étant déçu avant l’heure d’une déception qui s’alimente par un jugement de valeur, et qui alimente de surcroît un doute : ne font que démontrer qu’ils n’ont pas réellement confiance, et s’ils n’ont pas réellement confiance alors ils ne méritent pas de réceptionner de l’amour de la part de la personne dont ils doutent !

En effet, aimer implique des risques car c’est ouvrir son cœur et donner de son intimité ! Or, si l’on aime une personne en qui nous n’avons pas confiance alors le risque d’une trahison peut, effectivement, se dessiner à l’horizon ! Et, la trahison à l’endroit de l’amour peut ruiner un être en raison de l’inévitable déception qui sera à la hauteur de l’investissement passé en terme de confiance et d’amour !

Et, ils sont nombreux ces hommes et ces femmes maudites qui trahissent leurs conjoints, en les trompant, en les espionnant, ou en dévoilant, par exemple, les secrets de l’intimité à des tierces par vengeance ou autres !

Tâchez d’y voir clair à l’endroit de ce doute qui existe entre vous car il peut être louable source d’un renforcement de l’alliance comme il peut être blâmable en raison du fait qu’il peut mener à une déception à venir !

Si tu dois t’engager, engages-toi avec une personne en qui tu as confiance car les gens qui suscitent le doute sont les pires de la création quand ce doute est légitimement blâmable !

C’est dans ce sens que je ne donne plus mon amitié ou mon amour à des gens qui doutent de moi, c’est soit tu me fais confiance, soit nos chemins se croisent… Je n’ai, en effet, plus le temps pour des relations dont la toxicité relève de l’hypocrisie et du doute… J’ai assez donné avec les traîtres !

Mahdy Ibn Salah




Participant à cette conversation

  • Invité - Realiste

    Salam Hassan,

    Il arrive souvent que la première rencontre soit décisive, soit ça colle ou soit ça ne fonctionne pas.
    Bien évidement que l'un des deux puisse être plus attiré que l'autre et qu'il soit enthousiasmé par un certain charme de la personne, mais ce qu'il faut mettre en avant comme nous le dit notre Messager (Paix et faveurs d'Allah sur lui), c'est sa piété.
    L'attirance a son importance en second lieu, car si elle vous a avouée qu'elle ne l'était pas, ne prenez pas le risque d'être perturbé par la suite dans votre couple.
    Demandez-lui en quoi vous n'avez pas été attirant cela lèvera le doute, car si c'est typiquement au niveau du regard, du visage ou de votre comportement, j'ai bien peur que cela soit négatif pour vous.
    Méfiez vous donc d'être pris par le désir, l'instinct de profit qui risque bien d'aveugler votre coeur.
    Le premier regard de l'un et de l'autre doit être une réponse à un amour possible, et la confiance doit se faire par des alliances sur les grands axes des tournants de la vie en couple.
    Soyez raisonnable et ne faites pas le mauvais choix, car si elle doit se sacrifier que pour vous faire plaisir, c'est un échec.

    Puisse Allah vous donner les bonnes réponses!

    il y a environ 4 ans
    J'aime 0