Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Relations extraconjugales  •   •  Affichages : 465


Salam oualkoum, je viens d’avoir 18 ans il n’y a pas très longtemps, je t’écris car j’ai un trouble, déviance sexuelle qui m’embête dans ma vie, dans ma spiritualité, ma rigueur… je te suis depuis peu, depuis que j’ai commencé à avoir des problèmes, dépression…,   j’ai commis les vacances d’été dernière une catastrophe en allant voir une prst pour faire ce dont je fantasmais qu’est la déviance de la lactophilie et une obsession sur les formes, c’est à dire que je ne commettrai jamais de zina étant donné que je ne suis pas particulièrement attiré par les rapports , ça j’en suis content car je sais que je pourrai conserver ma virginité jusqu’au mariage (si je me marrie et que je reste en vie) mais malheureusement la déviance que j’ai, elle part et revient comme une obsession. Depuis le divorce de mes parents, ma vie a tourné au cauchemar, je me suis davantage isolé, l’ennui m’a poussé à chercher des désirs et faire réveiller des désirs anormaux. Maintenant, je pense connaître la réponse, mais est ce haram ce type de pratique en dehors/ dans le mariage ? Et laawlalakouataillabilah, je pense commettre du shirk en pensant que c’est autorisé puisque que ce n’est pas techniquement du « zina » c’est ça qui me refait plonger dans cette déviance… je tiens à préciser qu’avant, j’avais un fétichisme envers les pieds, mais qu’il a disparu, et a été remplacé par cela. Puis en cette année de terminale cruciale je suis tombé en dépression, j’avais des symptômes de langue blanche… j’ai eu peur d’avoir choppé une catastrophe, j’ai été extrêmement stressé jusqu’au moment des résultats, je m’étais préparé mentalement à faire face à des résultats positifs, j’ai songé à me suicider… , et puis même après test négatif sur HIV, hépatite… je me dis qu’ il y’a toujours peut-être un virus inconnu ou un papillome à virus indétectable (je tiens à préciser que je ne faisais que tousser depuis 3 mois) et ma langue était chargée, bon aujourd’hui ça va un peu mieux, mais dans mon esprit, j’ai toujours ce waswas qui me dit que j’ai quelque chose en moi? Un peu de fièvre, un virus indétectable qui diminue mes performances physiques, intellectuelles[… ] aujourd’hui ça va un peu mieux, même si par moment j’ai l’impression comme d’être comme un immuno déprimé, je ne peux pas sourire, ou je me force à sourire au point que j’ai mal parfois, alors que dans le fond je ne suis pas heureux, je suis même malheureux. Je tiens à préciser aussi, que je ne faisais presque  plus la prière depuis le divorce de mes parents, je n’ai pas appris l’arabe, perdant parfois la foi en raison de la théorie de l’évolution, de crises existentielles… m’intéressant très brièvement à vouloir faire des sorties astrales, je me suis intéressé rapidement à la kabbale, hésitant même pour retrouver ma foi, à lire des livres dangereux pour communiquer avec l’autre monde, pour me rendre compte que si le diable existe, donc Dieu existe, j’avais fait une fois un ouija sans retour… bref, j’ai fini par ne plus croire en rien à un moment donné. Aujourd’hui, ma foi revient par moment, et elle repart, telle une feuille qui s’envole par le vent.
Mais pardon, juste je ne peux parler à personne de cela par honte, désolé encore de la page écrite, mais j’ai perdu tout estime de moi, toutes motivations… j’ai vraiment envie à ce que la mort vienne me prendre pour enfin trouver la tranquillité.

Wa 3aleikoum salam, akhi al karim,

Sache avant tout que toute sexualité déviante est illicite dans la mesure où elle s’écarte de la saine nature à l’exemple de la sodomie qui est explicitement interdite par nos textes et qui révèlent, de surcroît, une attirance pour la copulation satanique.

En effet, ceux qui aiment la sodomie (que cela soient les femmes ou les hommes) révèlent leur désir, à travers, cet acte de copuler avec leur diable, moyennant une sexualité déviante.

A partir de là, nous pouvons soutenir que la sexualité déviante implique la participation d’un démon dans l’acte sexuel, si bien que la libido peut s’accentuer par cette participation démoniaque étant donné que l’individu ressent pour lui, et ressent aussi l’émotion du diable en lui, qui profite à travers lui.

Aussi, un cercle vicieux peut s’installer quand l’individu s’enchaine par le plaisir satanique car il est important ici de faire la part des choses entre une jouissance sexuelle angélique qui libère et épanouit et une jouissance satanique sexuelle qui, quant à elle, enchaine et frustre.

Malheureusement, la plupart des gens d’aujourd’hui ne connaissent que la jouissance sexuelle satanique à travers la pornographie et la masturbation et du coup quand ils aspirent à se marier, les mariages explosent en raison de l’affectation par l’un des deux éléments du couple du fléau de la sexualité déviante.

Nombreux et nombreuses sont les désenchantés qui pensaient vivre une sexualité intense en se mariant avec une personne à forte libido jusqu’à souffrir de la frustration malgré ce désir intense ! C’est la conséquence du suivisme du diable qui ne procure aucune baraka et qui désenchantent ceux qui pensaient vivre réellement dans le halal ce qu’ils faisaient dans l’illicite ou dans le monde du fantasme !

Il arrive, effectivement, que des gens ne se soient pas réellement repentis d’un passé dans l’illicite, si bien que ce passé perturbe leur présent quand ils désirent justement se poser dans le halal ! Mais ceci est un autre problème expliquant ces nombreuses disputes et cette cassure de couples malgré la longévité de leur alliance…

Revenons au sujet, l’on parle de sexualité déviante à partir du moment où l’atteinte d’un orgasme s’opère par une voie non saine et donc forcément au détriment de l’épanouissement de l’autre élément du couple, à l’exemple de ceux qui ne peuvent obtenir un orgasme que par les pieds ou l’action de sucer les seins et qui peuvent consécutivement frustrer l’autre élément du couple qui ne peut atteindre, quant à lui, un orgasme que par la voie saine.

A partir de là, il est important de préciser la condition « au détriment » car il n’est pas interdit d’être attiré par une partie du corps au détriment de l’autre tant que l’orgasme s’opère par la globalité et non de manière fragmentée en focalisant sur une partie au détriment de l’autre !

Dans cette configuration, l’élément affecté par la sexualité déviante utilise le corps de son conjoint comme un réceptacle pour copuler en réalité avec son propre Qarin et dans ce sens, il y a une forme de perversion sexuelle étant donné que le partenaire n’est plus considéré comme un « être » mais comme un objet pour réaliser un intérêt égoïste et non partagé !

C’est le cas de ces hommes addicts à la pornographie qui veulent reproduire des scènes pornographiques imprimées dans leur conscience, sans quoi ils ne peuvent atteindre leur orgasme satanique !

Moralité, tu dois te repentir impérieusement de tes actes qui alimentent ta » relation de couple avec un démon » et cela passe d’abord par la repentance, la roqya et l’action de t’orienter vers une sexualité saine et angélique… Car toute relation de couple avec un diable va déboucher sur des dons et des pactes sataniques ! Prends garde…

Tu ne savais pas, maintenant tu sais alors donne toi les moyens de t’en sortir en donnant la victoire à ton fond qui est bon sur cette forme qui est actuellement laide !

Wa bilahi ta3ala taoufiq
Mahdy Ibn Salah

Ps : je suis désolé si cela fait longtemps que je n’ai pas écrit car je suis entre plusieurs projets, dès je me poserais je reprendrais abondamment l’écriture bi izni Llah
  • Aucun commentaire trouvé