Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Relations extraconjugales  •   •  Affichages : 3895

 

 

Dans une tradition que rapporte l’imam Boukhari, notre prophète disait : « On épouse une femme pour l’une de ces quatre raisons : pour ses biens, pour sa renommée, pour sa beauté et pour sa religion, choisis celle qui est pieuse, quitte à ce que tes mains se salissent dans la tâche. »

 

Quelle belle tradition par laquelle notre prophète résume les différentes intentions qui stimulent de notre choix du sexe complémentaire :

 

-         Le matériel

-         L’image

-         Le physique

-         Le spirituel

 

En effet, la sincérité dans le relationnel consiste à rechercher l’agrément divin à travers la recherche de la satisfaction de l’autre, si bien que celui qui ne choisit pas son futur conjoint sur la base de ce principe entachera d’hypocrisie sa relation, c’est-à-dire que l’autre sera considéré comme un moyen de la réalisation d’un intérêt. Or, il existe deux types d’intérêt :

 

-         L’intérêt noble par lequel nous prenons notre conjoint comme un moyen de tendre vers Allah

-         L’intérêt ignoble par lequel nous le prenons comme un moyen de réaliser un intérêt mondain

 

A partir de là, nous pouvons déduire que toute relation ne dure que grâce à la sincérité qui l’anime et certaines relations peuvent rompre même animées par la sincérité puisque la sincérité comprends deux axes : verticale et horizontale, et un manque de sincérité au niveau horizontal peut générer la souffrance du conjoint ! C’est ce qui arriva à Hassan Ibn ‘Ali, ou à Ibn Ad’am dans l’amour qu’ils portaient à leur femme, car celles-ci perdirent en considération à leurs yeux, et ce dans la justice, de part l’intensité de leur sincérité verticale…

 

Cela dit, il existe trois raisons principales qui peuvent expliquer et justifier une rupture :

 

-         La sincérité ignoble

-         L’hypocrisie relationnelle

-         L’incapacité spirituelle

 

La sincérité ignoble est la sincérité de ceux et de celles qui prennent leur conjoint ou le mariage comme une fin en soi, et souffrent du fléau de l’amour passionnel, et, par déduction, de la douleur de courir derrière un bien aimé inaccessible  car la règle veut que le malheur affecte celui qui divinise un autre qu’Allah, et prendre pour fin est équivalent à l’action de diviniser !

 

L’hypocrisie relationnelle concerne ceux qui utilisent l’autre que comme un moyen de réaliser un intérêt et qui, par conséquent, abandonnent celui-ci, souvent avec déconsidération, quand l’objectif est atteint ! Cette hypocrisie est de différentes sortes :

 

Effectivement, vous avez ceux ou celles qui ne recherchent que les biens et l’argent, qui ne s’intéressent à une personne que lorsqu’il y a un retour matériel, et abandonnent affectivement toujours leur moitié quand cette dernière s’appauvrira…

 

Vous avez ceux ou celles qui ne cherchent qu’à briller et à influer et qui, pour cela, cherchent à séduire puis à conquérir des personnes influentes, haut placées ou célèbres, pour avoir accès justement à la zone d’influence associée. Et quand l’intention de ces gens est négative, alors ces personnes sont pratiquement de parfaits hypocrites car les dégâts qu’ils causent dans la vie des gens qu’ils ont séduits sont incommensurables ! D’une manière générale, ce sont des espions, ou des diables humains souvent féminins car Satan pour détruire un groupe se doit d’atteindre l’axe autour duquel gravitent tous les membres !

 

Vous avez ensuite ceux ou celles qui ne recherchent que le confort physique et qui abandonnent leur moitié quand cette dernière s’enlaidit ou perd l’intégrité de son corps en raison d’une maladie ou d’un handicape survenu durant la relation, ou délaisse juste après l’obtention de ce qu’ils voulaient comme la jouissance physique. Vous trouvez dans cette catégorie les « gouteurs et les gouteuses », ceux qui aiment à essayer et à multiplier les conjoints, ceux qui focalisent sur le plaisir sexuel et délaissent le reste d’une relation, et ceux qui ne voient pas d’inconvénients à vivre seul(e)s et qui aspirent à compenser des manques, et à boucher des trous périodiques de solitude !

 

En règle générale, les gens appartenant à ces trois catégories, n’arrivent jamais à se marier ou à perdurer dans le mariage. Très souvent, ils ont des relations extraconjugales, et quand la relation se légalise par un halal, celui-ci prends fin rapidement surtout, si l’autre élément du couple est sincère et aspire à la pérennité relationnelle ! Vous pouvez trouver des gens, parmi eux, qui ont pourtant un bon comportement mais cette altération de l’intention leur empêche l’accès à tout épanouissement !

 

Ainsi, quand une relation amoureuse prend fin sans raison rationnelle ou légale, sachez avec certitude qu’elle n’était pas animée par la sincérité car lorsqu’une relation est sincère dans les deux directions, seule l’incapacité d’au moins un élément du couple, à surmonter l’épreuve de l’alliance, peut engendrer une rupture. Or, toute incapacité se résout par l’exercice, quand elle est accompagnée, bien évidemment, par le savoir religieux, et le sentiment de la sincérité, de sorte que même des personnes totalement incapables de vivre ensembles, peuvent finir à réussir à s’aimer dans la durée grâce à la sincérité et au retour au Coran et la Sunna !

 

A partir de là, voici un tableau des différentes combinaisons relationnelles en fonction de la sincérité et de l’hypocrisie des deux éléments du couple.

 

Sincérité homme

Sincérité femme

Pérennité de la relation

Sincérité homme

Hypocrisie femme

Relation temporaire, qui ne dure tant que l’intérêt est présent ou pas encore réalisé, et douleur de l’homme à la rupture

Hypocrisie homme

Sincérité femme

Relation temporaire, qui ne dure tant que l’intérêt est présent ou pas encore réalisé, et douleur de la femme à la rupture

Hypocrisie homme

Hypocrisie femme

Relation temporaire et indifférence des deux à la rupture

 

Mahdy Ibn Salah    

  • Aucun commentaire trouvé