Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
abdelkrim

Salam ahléikoum, […] Depuis quelques mois, je ne fais que pleurer par regret et je ne peux accepter aucun frère qui demande ma main ! Quant à lui, je lui parle plus depuis ! Ni à aucun homme pour avancer dans ma religion ! Mais je n'arrive pas, dans ma tête je dois absolument corriger ce que j’ai  fait,  je ne sais pas mais à mon avis ce qu'il a fait : c'est impardonnable ! Lui, il me disait c'est la volonté d'Allah, mais est-ce la volonté d'Allah d'opprimer les gens de leur promettre des choses et puis de fuir ? Ce qu'il a fait est-ce le bon truc à faire? Par Allah, je peux plus vivre ! Je me sens une poubelle ! Moi qui lui a tout dit, que j'étais malade depuis le début, rien que pour être sincère et il m'a promis d'être là ! Je vous remercie de lire ceci et de me répondre et de me conseiller car je ne sais pas ce qui s'est passé et je ne sais plus rien du tout […]

 

Wa ahleikoum salam,

 

Je sens votre douleur à travers vos lignes, et il est hélas humain, surtout féminin, de se référencialiser par rapport à celle-ci. En effet, l’être humain a tendance quand il souffre à prendre l’autre comme le bouc émissaire de sa souffrance afin de se dédouaner de ses éventuelles responsabilités et de réfléchir le mal qui peut provenir des autres ! Et cela n’est pas la bonne chose à faire même si réellement votre prétendant a agit avec lâcheté ! Sachez que concernant votre récit, il faut séparer deux choses:

- Le fait que votre prétendant vous a fait espérer puis s’est rétracté par la suite

- Et la manière dont vous avez réceptionné cette « trahison »

 

Comprenez, que quelque soit la situation, c’est toujours la volonté de Dieu qui se réalise dans votre vie ; que celle-ci soit bonne ou mauvaise car Allah est l’Utile et le Nuisible, en toute exclusivité ! Ainsi, quand une personne vous fait du bien, vous devez remerciez Allah tout en remerciant la personne intermédiaire par laquelle son bien vous atteint, et quand une personne vous fait du mal, vous devez voir Allah derrière celle-ci, la sagesse par laquelle il veut vous expier, vous châtier ou vous éduquer, tout en patientant l’épreuve, par l’effort à donner le meilleur de vous-même en vue de réformer le mal quand l’injustice provient de l’homme !

 

Comprenez, que si vous vous arrêtez à la créature en pensant que le bien provient d’elle, ou que le mal provient d’elle, de sorte que vous pensez qu’elle est la cause première de l’effet qu’elle produit sur vous, alors vous fautez à l’endroit du Tawhid contemplatif (Rouboubiyya) et vous risquez de vous en prendre naturellement au destin, et sachez que s’en prendre au destin, c’est comme s’en prendre directement à Allah ! N’avez-vous pas entendu le hadith divin suivant : « Celui qui n’est pas satisfait de mon décret, ni ne patiente mes méfaits, ni ne remercie mes bienfaits, ni de mes dons ne se complait, alors qu’il quitte l’espace que recouvre mon ciel, et qu’il cherche une autre divinité à adorer en dehors de Moi !»[1]

 

Ceci bien évidement n’excuse pas votre prétendant car se cacher derrière le destin pour justifier une lâcheté est de toute évidence une laideur de l’âme ! Mais saisissez que son cas est une chose et votre état en est une autre ! Vous devez prendre de la distance par rapport au mal qu’il vous a fait, c’est-à-dire en essayant de ne pas être le reflet de sa laideur, ou de vous identifier à elle, en devenant méchante et injuste à son égard des conséquences de son comportement, de sorte que vous puissiez le réformer par l’absorption de ses ténèbres. En effet, c’est ainsi que l’on peut éduquer les gens mauvais, en voyant Allah derrière l’épreuve qui aspire justement à nous éduquer par cette dernière ! Il faut donc patienter sagement le mal des hommes dans l’espérance et l’attente de leur évolution positive tout en aspirant à les réformer par la justice ! C’est la voie magistrale du prophète Jésus qui essuyait son visage immaculé de sang en disant : « Ô mon Seigneur pardonne à mon peuple car ils ne savent pas ! »[2]

 

Les gens qui ne répondent pas au mal par le mal,

Sont généralement aimés par tous, même par des méchants,

Car ils ne réfléchissent pas les laideurs de l’âme bestiale,

Et par leur beauté intérieure réforment les mauvais penchants !

 

Malheureusement, les gens ont tendance à réfléchir le mal qu’ils peuvent réceptionner et ceci en raison de l’absorption du démon de l’émetteur, de sorte que le mal s’intensifie et que le désir de vengeance s’accentue à l’instar d’un faisceau lumineux placé entre deux miroirs ! Agir de la sorte, c’est se rabaisser au degré de bassesse qu’est le renchérissement dans le mal tandis que : « Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, et qui, lorsque les ignorants s'adressent à eux, disent : « Paix ! »»[3] 

 

Comprenez, qu’en tant que future mère, bi izni lah, vous ne pourrez jamais aspirer au statut d’éducatrice, au sens parfait du terme, si aujourd’hui vous n’arrivez pas à prendre du recul vis-à-vis du mal et de la douleur qui vous affecte !

 

Celui qui faute à l’endroit du Tawhid contemplatif,

Et qui n’attribue pas les causes premières à son Créateur,

Ne patientera pas la douleur des épreuves, et deviendra agressif,

Comme cette mère qui frappe son enfant en raison de ses pleurs !

 

Sachez en final, que le prophète a dit : « Ce que l’affaire du Croyant est étonnante ! Son affaire ne comporte (pour lui) que du bien, et cette faveur n’appartient qu’au Croyant : s’il est l’objet d’un événement heureux, il remercie Dieu et c’est là pour lui une bonne chose. S’il est victime d’un malheur, il l’endure avec patience et c’est là encore pour lui une bonne chose. » [4] A partir de ce récit, comprenez que votre tristesse et votre dépression ne doivent pas exister, si vous êtes une véritable croyante car le vrai croyant ne doit pas déprimer, si ce n’est des conséquences de son éloignement direct d’Allah ! Ainsi, s’attrister des conséquences de l’éloignement d’une créature est un témoin qu’une créature a pris en votre cœur plus de place qu’il n’en avait droit ! Redonnez donc à Allah, la place qu’il lui revient de droit en aimant en Lui, par Lui et pour Lui et vous ne goûterez plus jamais à la déprime issue de déceptions amoureuses !

 

Sachez qu’il n’y a pas de bonheur, mes frères et sœurs,

Pour ceux qui aiment en détriment de l’amour du Seigneur,

Car Allah possède le droit de vous plonger dans le malheur

Par la privation de la chose qui occupe entièrement votre cœur

 

En tant que croyante, si Allah vous a éloigné de votre prétendant, c’est qu’il y avait un bien pour vous ! Et certains hommes sages préfèrent se rétracter, parfois en rusant par la provocation de causes, en raison d’une incompatibilité qu’ils voient et que vous ne percevez pas! D’autres à l’opposé se rétractent sans raison, parfois juste par vilénie, et ne méritent pas, par déduction, que ni votre regard ni votre pensée ne s’orientent vers eux ! Ne vous entêtez pas à croire en l’illusoire, ou en des personnes qui ne méritent pas votre amour, vous risquerez d’accentuer votre malheur et de sombrer dans une passion destructrice… Tournez la page !

 

Mahdy Ibn Salah



[1] Quête vouée à la perdition car il n’y a pas d’autre création  en dehors de la sienne, ni d’autre divinité en dehors de Lui ! 
[2] Boukhari
[3] C25/63
[4] Moslim

Participant à cette conversation

  • Les femmes et les hommes ne parlent pas la même langue malheureusement.Quand toi tu te diras qu'il s'est moqué de toi et que tu as été trahie, lui se dira que ça n'a tout simplement pas marché.Quand toi tu te diras que tu t'es confiée en lui racontant des détails de ta vie , lui se dira qu'il t'as accordé trop de temps,qu'il a été gentil et à l’écoute.Etc etc.C'est ainsi.Nous sommes complexes et différents, néanmoins on peut apprendre à se comprendre.

    il y a environ 8 ans
    J'aime 0