Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Relations extraconjugales  •   •  Affichages : 7168

 


Salam Aleykoum frère madhy,
 
J'avais une question concernant la violence de la pulsion sexuelle, je suis un jeune de 26 ans, je suis célibataire, je suis dans une période assez difficile, j'ai des fortes pulsions sexuelles, j'ai peur de tomber dans la fornication, cela me fait énormément peur, je ne veux pas être hypocrite, je suis angoissé par ce mauvais penchant, je voudrais savoir : y a t-il un remède pour lutter contre ça ? J'en souffre, ont vit dans une société où la tentation est partout, mais je dois résister face à cela car j'ai peur de tomber dans la fornication, je fais des efforts, c 'est pour cela je reste avec des frères sincères et pieux pour ne pas glisser, et surtout ne pas m'isoler car Sheytan attaque plus facilement quand une personne est seule, l'hypocrisie est une chose que je ne peux accepter, je veux pas avoir l'apparence d'un musulman qui dit « Salam Aleykoum » et qui va a la mosquée, et qui à coté possède un autre visage, je ne veux surtout pas de ça ! J'attends une réponse de votre part, qu’Allah te récompense pour tout ce que tu fais. Amine !

 
Wa ahléikoum salam, akhi al karim,
 
Sache mon frère fillah, que la pulsion sexuelle peut être parfois aussi violente pour le corps et le mental, que ne l’est l’héroïne pour un accro ! C’est une pulsion naturelle qui affecte plus intensément certaines personnes que d’autres, en raison de différents facteurs comme la géographie ou l'exacerbation liée, à la sorcellerie par exemple_!
 
 Ce n’est pas spécialement quelque chose de négatif en soi, si cette dernière est assouvie dans le licite, bien évidemment. En effet, on rapporte que le Prophète considéra le rapport sexuel comme une adoration et qu’Ibn Omar rompait son jeûne avec un rapport sexuel tellement était intense sa pulsion ! Il existe même une invocation : « Allah fais que dans le hallal, j’ai de quoi me dispenser d’être tenté par le haram ! »
 
Mais il est vrai qu’à défaut d’être marié, cette pulsion peut s’avérer dangereuse autant pour la santé du corps que celle du cœur, car la sécrétion et l’accumulation de la semence à l’origine de la libido accentue le déséquilibre mental et physique puisque la concentration hormonale absorbe et renforce l’emprise des djinns sur les humains ! C’est pourquoi, certaines personnes peuvent commettre des crimes à cause de leur pulsion sexuelle quand celle-ci devient incontrôlable !
 
 Ainsi, il est capital de trouver des solutions à cette problématique car le non assouvissement de son instinct sexuel est une entorse évidente et majeure à l’épanouissement spirituel et temporel, pratiquement impossible à le faire perdurer chez la catégorie des gens dont l’émotion l’emporte sur la raison, et qui ont déjà connu, dans leur passé, l’assouvissement illégal.
 
 A ce sujet, Omar Ibn al Khattab disait : « Il n’y a que deux choses qui puissent t’empêcher de te marier, ou bien :


-      l’impuissance
-      le libertinage (l’assouvissement de la libido en dehors du mariage) »
 
Ainsi, la pulsion sexuelle est une excellente arme pour Satan car c’est par nos dépendances que celui-ci peut nous enchaîner dans la désobéissance. A cette pulsion sexuelle est associée la beauté des formes et la nudité féminine, si bien que par cette dernière, Satan aspire à nous enchaîner par tous les péchés liés à la sexualité comme ceux du fantasme, de la pornographie, de l’impudicité, et de la fornication…
 
C'est vrai, à l'époque que nous traversons, la pornographie inonde, et affecte une grande majorité des jeunes des conséquences de la complication du mariage, et de la facilité d’accéder à des plaisirs solitaires moyennant le web. Tu n’es, par déduction, akhi al karim, sûrement pas le seul à être dans cette situation ! Et, je t’invite par conséquent à la connaissance des quatre remèdes suivants :
 
-      La castration spirituelle
-      Le mariage
-      L’abaissement du regard (frustration)
-      L’éloignement vis-à-vis des contextes risqués
 
La castration spirituelle consiste à enlaidir, en ta conscience, l’assouvissement illégal de la pulsion sexuelle moyennant l’augmentation de la foi et la multiplication des réflexions métaphysiques et des adorations comme le jeûne et la prière de la nuit par lesquelles l’âme s’élève vers le degré angélique, et se détache, par conséquent, des attaches corporelles et bestiales.
 
Le mariage est le second remède, voire le premier pour ceux qui ne peuvent élever leur âme, consécutivement à leur nature intrinsèquement plus proche du corps que de l’esprit.
 
A défaut de pouvoir te castrer spirituellement et de te marier, il devient impératif pour toi, de baisser le regard afin d’éviter d’éveiller et d’alimenter la pulsion sexuelle car Allah a dit : « Et dis aux croyants de baisser leurs regards et de préserver leurs sexes. »[1] En effet, le regard illicite des formes féminines mène vers deux préjudices pour ta foi, ou bien :


-      Tu désireras en voir davantage, jusqu’à rentrer dans un cercle vicieux par l’accentuation de la gravité du péché. En effet, le rapprochement vis-à-vis d’un plaisir diminue proportionnellement à sa proximité, le degré de résistance ! D’où, l’ordre divin : « Et ne vous rapprochez pas de la fornication »[2]
-      Tu souffriras, si ta piété te préserve de certaines limites, de la frustration, des conséquences, d’avoir goûté par la vision à ce que tu ne peux palper par tes mains ! De sorte, que tu deviennes, par déduction, ton propre tortionnaire !
 
Le quatrième remède est l’éloignement vis-à-vis des contextes risqués comme la solitude ou le tête à tête avec le sexe opposé car effectivement la pulsion sexuelle a pour finalité de te propulser vers l’accouplement ! Ainsi, tu dois délaisser les situations à risque pour t’entourer constamment de gens pieux et sincères.
 
Si, tu pratiques ces quatre remèdes alors bi ‘izni lah, tu seras préservé, mais si malgré cela ta pulsion est toujours incontrôlable et qu’un contexte de fragilité te pousse à faillir alors il te sera permis de te masturber selon Ibn Taymiyya, car la masturbation est meilleure que la fornication, qui quant à elle est un péché capital ! En précisant qu’il faut qu’elle ne soit pas accompagnée, bien évidemment d’un fantasme ou d’une vision illicite, et que l’action ne devienne pas une habitude car elle contient, en effet, énormément de dommages[3] autant spirituels, relationnels que physiques car, par elle, nos démons peuvent se renforcer, des couples peuvent se briser et la puissance sexuelle peut s’affaiblir jusqu’à la stérilité !
 
Ibn Omar dit à propos de la masturbation : « C’est un rapport sexuel avec soi même !» Un homme demanda à Ibn Abbas : « Je m’amuse avec mon pénis jusqu’à éjaculation » « Ouf ! Répondit-il le mariage de notre communauté est meilleur mais ceci est mieux que la fornication. » Elle fut réprouvée par ‘Ata mais permise par Hassan, ‘Amrou ibn Dinar, Ziyad Abi al ’ala[4] et Moujahid. Et d’autres salafs dirent à son propos : « Ils la pratiquaient lors des guerres ! » Moujahid dit : « Elle fut recommandée par ceux qui nous précédèrent afin de préserver la chasteté des jeunes. »[5]
 

Mariez-vous mes frères et sœurs,

Car le mariage est une protection

Contre la frustration des cœurs,

Et l’emprise de Satan par la pulsion !

 
Qu’Allah te préserve, mon frère fillah !
Mahdy Ibn Salah
  _________________________________________________________

[1] C24/30
[2] C17/32
[4] Ibn Hibban le considère parmi les hommes sûrs, c’était un pieu dévot de Basra !
[5] « Mouhala bil athar», Ibn Hazm
  • Aucun commentaire trouvé