Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Roqya  •   •  Affichages : 1166

Salam 3aleikoum

Pour revenir sur l’article d’hier, après m’être entretenu avec la petite, ainsi que sa grande sœur nous sommes arrivés aux conclusions suivantes :

  • - Il n’y a pas eu d’attouchements, ni de viols
  • - La première fois que la fille a été convié à regarder des images pornographiques c’est sous l’impulsion d’une camarade de classe dès l’âge de 6 qui lui a demandé de faire une recherche en tapant des mots clés sur des moteurs de recherche
  • - L’expérience s’est renouvelée à 8 sous l’impulsion de la même camarade puis à 12 ans de manière volontaire
La fille ne prend pas conscience de l’emprise démoniaque à son encontre mais reconnait qu’une envie brulante la convie à accomplir ces actes vils quand elle se trouve dans sa chambre

  • - La fille se rappelle s’être endormie dans les toilettes à l’âge de 6 ans, où elle a eu une peur intense, année où tout a commencé !
  • - La fille parle toute seule devant le miroir à chaque fois qu’elle est seule et trouve du plaisir à se raconter longuement sa vie
  • - La fille reconnait avoir accompli des actes anormaux comme le fait d’uriner dans le coin de sa chambre dès l’âge de 8 ans
  • - Il y a eu des échanges avec son démon puisque la fille reconnait que la djinniya lui a dit « que ses parents ne l’aimaient pas »
  • - Enfin la fille pratique la prière sans accomplir ses ablutions
  • - Et pour couronner le tout, le père est un Mouchrik, partisan assidu de la sorcellerie qui possède un ami très proche sorcier ! Il possède une ceinture remplie de talismans, pratique l’invocation des tombes, mange non halal, ne prie pas, fréquente les bars, et ensorcelle ses enfants à outrance. (La grande sœur me raconte à ce propos que suite à son divorce son père lui a dit : « ne t’inquiète pas ma fille je vais faire quelque chose pour que dans 6 mois, tout se règle »)
De tous les éléments cités en haut, la fille n’a pas accompli de pactes en toute conscience car ne parvenant pas à faire la dualité entre la voix qu’elle entend dans sa tête et elle-même. Cela étant, tout porte à croire que le démon vient du père et qu’il est rentré, en elle, à l’âge de 6 ans quand elle a eu cette peur intense à l’intérieur des toilettes. Ensuite, ce diable a fait son travail progressivement jusqu’à la pousser à accomplir des actes assimilables à des pactes (Je vous signale que prier sans les ablutions est un acte que pratiquent les sorciers !)

Par ailleurs, la grande sœur aussi a pratiqué un acte assimilable à un pacte quand elle a invoqué Iblis durant son enfance en lui demandant quelque chose d’illicite par l’expression « Toi je sais que tu en es capable ! » comme pour faire allusion à l’incapacité divine !

C’est pourquoi, par déduction, le remède consiste à protéger tout simplement cette fille de son père car l’associationnisme est plus grave que tout ! La fille n’est, par conséquent, qu’une victime d’une zone ténébreuse intense ! Ce qui, d'ailleurs, était dit, en substance, dans mon précédent article!

A partir de là, j’aimerais revenir sur le débat qui a fait suite à cet article sur facebook. Vous avez été nombreux à réagir et à parler dans tous les sens ! Ceci m’interpelle sur les avantages et les inconvénients que constitue cette plateforme car il est nocif de donner la parole à tous et à toutes quand cela implique d’élever l’incompétence voire l’aveuglement et de les placer sur le même pied d’égalité que la compétence et la clairvoyance !

A la base, facebook était utile pour créer du lien réel, faire de la publicité, et retrouver des connaissances perdues de longue date ! Or, je constate que le fléau des réseaux sociaux, qu’est l’anarchie de la pensée, brûle malheureusement tous les avantages…

Je suis une personne qui déteste le désordre, l’indiscipline, ou le parasitage ! C’est pourquoi, je vais dorénavant me concentrer sur le groupe réel que nous avons décidé de mettre en place au sein de notre structure Hayat, en réfléchissant sur la mise en place d’un projet d’école à l’étranger pour pallier au danger qui menace nos enfants. Ce projet devra tenir compte :
  • - De la nature de l’élève à ne pas contaminer les autres élèves
  • - De la nécessité d’un environnement protecteur
  • - De la nécessité d’unir les parents car leur désunion accentue les troubles de l’enfant
  • - De la pureté des professeurs car un mauvais professeur peut corrompre les enfants
  • - De l’ambition de l’école à viser l’excellence pour ses élèves et à soigner les enfants de tout éventuel trouble
Je vais dès cet été réfléchir à la faisabilité du projet en me rendant dans l’endroit en question afin de m’enquérir des démarches auprès des instances concernées !

 S’il y a des parents intéressés, vous pouvez contacter l’association Hayat, inchaAllah ! Il y a un grand danger qui menace nos enfants en France ! Et, si nous ne faisons rien alors les ténèbres l’emporteront sur la lumière jusqu’à ce que la prochaine génération de pervers ait totalement étouffée les petites lumières de nos enfants isolés !

S’alarmer, c’est une chose, mais agir : c’est autre chose ! Qu’Allah nous éloigne de cette communauté qui s’alarme sans agir et qu’il nous permet de faire de la vraie communication : celle qui quitte le cœur pour toucher directement d’autres cœurs, sans passer par les outils modernes de communication !

Mahdy Ibn Salah  


  • Aucun commentaire trouvé