Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
facebook_page_plugin
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Spiritualité  •   •  Affichages : 592


Assalaam alaykoum akhi Mahdy,

J'ai été surpris par l'image du miroir que tu as associé à ta réponse à mon mail car j'ai ressenti comme si tu résumais ma situation en cette phrase " Notre destin est un miroir,..."
Mon mail était justement comme une bouteille à la mer, qui, au moment où j'en écrivais les quelques lignes, j'étais persuadé qu'elle serait rejeté sur de beaux rivages...
Tu as résumé ma souffrance dans ces premières lignes que j'ai lues de toi, pourtant je ne t'ai jamais parlé de cela. En effet, toute ma souffrance se trouve dans le fait que je n'arrive pas à comprendre la projection de ses images sur le miroir de ma destinée... et j'ai la certitude que là se trouve la solution...

Cette formidable connexion est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai commencé à t'écrire ma lettre... Je vais t'écrire des choses à mon sujet que tout le monde ne peut pas voir car j'ai beaucoup voyagé et beaucoup risquent de me reconnaître dans ce récit peu commun. J'ai été tellement décu des hommes, plus particulièrement de ceux qui se réclament de la vérité et j'ai décidé, en grande partie par ta cause, de ne plus laisser n'importe qui dans mon espace intime.

Je m'excuse de t'importuner, car je sais que je ne suis pas le seul à t'écrire et que le temps t'est précieux... mais je te pense le seul humain capable de me comprendre à l'heure actuelle...et Allah m'abreuve de la sagesse qu'il a pu mettre dans ta poitrine... En cette nuit de Vendredi de Moharram, je te fais part de mon récit...

Je suis un jeune homme de 27 ans, je suis converti depuis mes 18 ans... je suis d'origine italienne et j'ai fais mes études en France...

J'ai toujours été en recherche de sens, idéaliste... La lumière m'a touché pour la première fois à mes 18 ans quand j'ai su que les musulmans croyaient en la prophétie de Jésus alayhi salaam...c'était comme si je découvrais ce qu'on m'avait toujours caché... Mais j'ai beaucoup souffert depuis cette conversion, beaucoup d'interrogations, de tristesse en constatant la réalité...

Je suis vite partie de France, voyant bien qu'il m'était difficile de garder cette lumière dans ma poitrine en restant dans ce milieu... je suis donc passé par l'Algérie, le Maroc, l'Egypte, juste de passage, ne me satisfaisant pas assez, jusqu'à arriver en Arabie où j'ai séjourné près de six ans...

j'y ai passé des années de souffrance, de grande lumière aussi et de combat acharné contre mon âme. j'avais énormément d'ambiguités car j'avais beaucoup été influencé par la pensée d'ibn Arabi. Bref,J'ai appris la langue arabe, le tawhid, la croyance, je suis devenu quelqu'un d'autre...j'ai découvert aussi que j'étais possédé.

J'ai six enfants et je ne goûte pas à ce bonheur de paternité, car ma femme est partie, moi qui ai toujours révé d'éduquer mes enfants sur des principes purs, les choyer et les aimer tendrement. Je suis aujourd'hui obligé de rentrer dans ce système aliénant, de me mélanger à des gens avec lesquels je ne partage pas les mêmes valeurs, tel un étranger...je dois faire les causes pour que tous mes enfants aient ce qui leur suffit... aussi j'ai le projet d'aller en Afrique l'année prochaine pour aller embrasser mes enfants et qu'ils me connaissent...cela demande beaucoup de temps au travail....En même temps je brûle de m'arracher à ce système, de laisser jaillir cette lumière en moi...

Je ne comprends pas le mécanisme des images projetées sur le miroir de mon destin... J'ai retenté de revenir en arabie par la suite , ce fût un long voyage...mais arrivé, on m'a renvoyé en France autre fois...ce fût très dur pour moi...J'ai décidé par la suite de me remarier pour oublier et retrouver une stabilité... Cette femme m'a énormément donné d'affection au début de notre mariage...et cela a vite tourné au cauchemar...j'ai eu des jumeaux que j'aime beaucoup avec elle... j'étais à ses pieds...Je résume... un vendredi je suis parti au jumou'a comme à l'habitude , joyeux, (j'avais monté un commerce au Maroc où je vendais de l'alimentation générale ainsi que du poisson et des légumes. C'était une de mes réussites pour moi).

En revenant du joumou'a j'ai retrouvé notre chambre vide, il ne restait plus que le matelas et quelques babioles. Elle avait fuit avec les jumeaux. Sans dispute auparavant.
L'histoire est résumé mais la lettre risque d'être trop chargée. J'avais encore perdu mes enfants....

Actuellement je suis sans mes 6 enfants...et elle m'a demandé le divorce par mail mais je n'ai encore rien fait.... C'est à ce moment que je t'ai vraiment connu et écouté...lorsque j'ai découvert les vidéos sur la perversité narcissique et que mon épouse réunissait énormément de symptomes...aussi que j'étais atteint du syndrôme de Stocholm...ma siamoisité démoniaque et la sienne...

Je voudrais annulé ces schémas et sortir de ces cercles vicieux... Je n'arrive pas à m'estimé, à m'affirmé... Je déteste mon image dans le miroir.... Pardonne moi frère Mahdy de te faire porter ce poids ...

Wa 3aleikoum salam, akhi al karim,

Tu n’as pas à demander pardon, mon frère fillah car c’est un devoir, pour moi, que d’être à ton écoute et t’apporter la chaleur humaine et les quelques lumières qui te feront sentir que tu n’es pas seul.

A l’heure où les gens confondent science de surface et science de profondeur ! Cette science profonde, que j’ai tant recherché, et qui fait que l’on puisse comprendre.

Un jour, il m’est arrivé de méditer le bienfait de la compréhension par l’imagination de sa perte ! J’ai imaginé la détresse d’une personne dont la seule chose qu’elle puisse comprendre : c’est son incapacité de comprendre et de se faire comprendre des autres !

Alors, j’ai ressenti une douleur horrible que mêmes les autistes ne peuvent comprendre car la perte brusque de la compréhension mutuelle est toujours plus douloureuse qu’une difficulté innée à interagir, et ce, en raison de la perte d’une faculté si essentielle à l’atteinte du bonheur !

Comprendre le miroir de son destin est une faveur divine qu’Allah accorde à ceux qu’il aime car par la compréhension des mécanismes de la projection des images sur ce dernier, nous pouvons comprendre nos failles et nous réformer rapidement !

Ainsi, accéder à la compréhension, c’est accéder au Salut ! Et, à défaut d’y parvenir seul, nous devons rechercher les personnes sages susceptibles de nous expliquer les rapports qu’il y a entre nos actes et notre destinée !

C’est cela la véritable science à mon goût ! J’ai étudié la science du hadith, la jurisprudence, le tafsir auprès de savants, de manière conventionnelle, mais je me suis plus ennuyé qu’autre chose car, à vrai dire, je ne conçois pas l’enseignement ainsi !

Apprendre pour moi, c’est connecter les cœurs et vivre sur le terrain : les challenges que nous imposent la croyance ! C’est par cette science que notre âme grandit et que la vue intérieure s’élargit !

En réalité, ah ! si nous savions, nous n’avons pas besoin de professeurs qui enseignent de la théorie islamique qui illusionnent leurs étudiants, et qui commettent de surcroît une innovation dans la manière et la pédagogie, nous avons un besoin impérieux de rencontrer des personnes lumineuses qui nous ressemblent, et surtout qui nous comprennent, et vis-à-vis desquelles nous devons composer pour former une famille spirituelle !

C’est ce que j’ai fait en quittant, la France ! Convaincu que je trouverais des étrangers comme moi, qui vivent les mêmes épreuves et avec lesquelles je pourrais m’unir… J’en ai trouvé, al hamdoulillah, des personnes qui ne peuvent plus faire de prêche, et qui n’étaient pas seulement interdit d’entrer en Turquie, mais qui étaient aussi interdit de séjour en Arabie et en Jordanie…

A l’heure où l’islam authentique est devenu étranger et où les égarés et les idées hétérodoxes pullulent : la lumière est devenue une denrée rare ! Et, la lumière, c’est la sagesse qu’il te faut pour comprendre !

Je ne te connais pas assez pour te dire quel est le sens exact de tes épreuves mais la seule chose que je peux te dire, c’est que tu dois, avant tout, transformer par la conviction : ton malheur en bonheur, par l’action d’extraire une sagesse positive de tes épreuves, et ce, afin qu’Allah te rend : ce dont il t’a privé pour que tu puisses comprendre !

Et, sois convaincu que si tu fais ce qu’il faut faire alors il te les rendra comme il a rendu Ismaël à Abraham…

Qu’Allah fasse que nos chemins puissent se croiser…

Mahdy Ibn Salah

Participant à cette conversation

  • Salam akhi ,
    Je donne des exemples concrets sur la projection. Peut être que ça pourra t'aider.
    1. Mon père avait épousé une deuxième femme, je lui en ai voulu à mort. Des années plus tard, je suis tombé amoureuse d'un homme marié et c'était un amour non réciproque dont j'ai souffert durant 4 ans .... J'ai compris dans cette épreuve beaucoup de choses .... qui m'ont projetées en arrière. Je suis allée demander pardon à mon père et à Allah car j'avais enfin COMPRIS le bienfait de la polygamie.
    2. Je souffrais de fibriomyalgie et de possession durant des années. J'ai recherché les remèdes partout jusqu'à ce que je découvre mahdy. J'ai guéri par le coran et la sincérité. Tous mes douleurs ont arrété au moment où j'ai compris que c'est Allah qui soigne et qu'Il est Le seul à guérir par le langage. Un coeur sain = un corps sain. J'avais compris un des miracles du coran et j'ai enfin compris la parole: c'est en Allah que les croyants doivent placer leur confiance. Depuis je ne cherche plus de délivrance auprès des hommes.
    3. Parfois aussi il peut arriver à une personne des choses difficiles, ce qui prouve qu'il a mérité tout ce qui lui est arrivé sera postérieur aux événements malheureux qui lui arrivent. Je m'explique : mon patron se plaignait beaucoup parce qu'il a travaillé longtemps sur un projet avec une agence. Au moment de la finalisation du projet , le directeur de l'agence lui a arraché le dossier pour le confier à quelqu'un d'autre parce que la tête de mon patron ne lui convenait plus. Des jours après, mon patron a commis la même injustice avec un de ses prestataires. Il lui a arraché un chantier et l'a confié à quelqu'un d'autre sans raison valable. Le prestataire est entré dans une colère noire et a cessé toute activité avec notre entreprise. Jusqu'à présent mon patron n'a pas les yeux pour voir qu'il a commis la même injustice qu'il reprochait à d'autres.
    Morale de l'histoire : nous jugeons parfois les autres à cause des actes qu'ils ont commis alors que nous avons ce potentiel injuste en nous, potentiel qui n'attend qu'une opportunité pour se concrétiser !
    4. Le sens de l'épreuve sera toujours une loi d'Allah, un verset du coran ou un hadith du prophète que ton coeur doit intégré malheureusement par la souffrance.
    Corrige moi Mahdy si je me trompe.
    Salam

    il y a environ 2 semaines
    J'aime 0
  • Amin...

    il y a environ 2 semaines
    J'aime 0