Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Spiritualité  •   •  Affichages : 766

Salam 3aleikoum, mes frères et soeurs fillah, 

Suite à une thérapie réalisée mercredi, au constat de la couleur grisâtre des cheveux d’un patient, emporté par le tourbillon des péchés depuis de longues années, ce même tourbillon qui lui fait faire du surplace dans la vie, je me souviens lui avoir dit que : “la vie est courte, très courte, et qu’il serait vraiment triste de quitter ce bas monde sans avoir réalisé la station spirituelle sur laquelle repose toutes les autres, à savoir celle de la repentance!”

Une seule station spirituelle pour une vie! C’est un pari que beaucoup malheureusement ne peuvent pas tenir dans la mesure où leur existence n’est qu’instabilité, chute et relèvement ! 

La vie est courte est pourtant, la plupart ne parviennent pas à vaincre certaines addictions voire à se maintenir dans la rectitude jusqu’à voire blanchir leur propre cheveux sans que les saveurs d’une constance dans la droiture ne soient dégustées!

C’est que la station de la repentance possède 3 degrés dans la réalisation :
  • le premier est le regret 
  • le second est la délivrance 
  • le troisième est la prémunition 
Le premier des degrés est celui que tous les repentants sincères parviennent à atteindre, à savoir celui du regret d’avoir fauté ! Ce degré est un témoin de la foi car seuls les croyants peuvent regretter de faire des péchés. Ceci étant, ce degré qui peut nous permettre de gagner le pardon d’Allah ne garantit pas, pour autant, la délivrance vis-à-vis du péché étant donné qu’il existe des gens qui font du surplace dans la mesure où ils pèchent, puis regrettent puis re-succombent dans un cercle infernale à même de leur interdire toute évolution positive dans la vie !

Je parle ici, de ceux qui regrettent sincèrement après chaque erreur commise, et qui ne tentent pas de banaliser, ni de justifier leurs fautes car il ne s’agit effectivement plus ici de repentance, et c’est justement ce à quoi nous appelle Satan pour nous détourner du regret à même de le consumer!  

Ainsi, tant que l’on regrette sincèrement nos fautes même si on les accomplit dans la constance alors nous pouvons espérer gagner le pardon d’Allah pour chacune d’entre elles, c’est ce qui ressort d’une tradition divine authentique à ce sujet.

En effet, il existe des gens qui chutent toujours car ne parvenant pas à se donner les moyens de ne pas faillir. C’est dans ce sens, que le second degré de la repentance consiste à se délivrer des pulsions idéologiques ou nafsiques moyennant l’action d’agir en amont c’est-à-dire sur l’environnement! 

Ainsi, le second degré n’est réalisé que lorsque l’individu ne ressent plus le désir de succomber, ni en idées, ni en désirs…  C’est comme si le vecteur négatif (démon) qui le collait et le contraignait à refaire toujours les mêmes fautes n’était plus là! 

Ceci dit, ce degré qui est une saveur en soi n’est pas le dernier des degrés car personne n’est à l’abri d’une rechute car l’un des piliers de notre enseignement thérapeutique, c’est que nous pouvons subir effectivement des pulsions dont l’origine peut être externe, et ce, en fonction des rencontres toxiques que nous réalisons!

Dans ce sens, il incombe le devoir à tous les croyants de veiller à construire l'environnement à même de protéger nos frères et soeurs fragiles de la chute et de l'enchainement dans les péchés car il y a énormément de pécheurs qui pourraient s'en sortir tant qu'on les accompagne mais hélàs qui possède, de nos jours, les épaules et le coeur pur d'accompagner des personnes que la plupart fuit comme la peste consécutivement à un trouble ou à une mauvaise opinion résultante de l'erreur de d'arrêter le regard sur les fautes et de ne pas aller au-delà grâce à la vision globale à même de nous permettre de comprendre que la laideur de forme n'implique pas forcément une laideur de fond !  


Aussi, le plus important n’est pas la délivrance vis-à-vis des pressions au mal mais bien le maintien dans un état de prémunition, et pour cela il est impératif de s’armer de scrupule, de crainte et d’anticipation mentale, afin de conserver toujours en sa conscience le caractère laid et répugnant d’une faute puisque justement la monotonie dans l’adoration peut nous faire perdre la valeur de nos connaissances c’est-à-dire l’effet en ressenti d’une station spirituelle, à savoir ce qu’on appelle un “état”!

Voilà, pour ce qui concerne cette réflexion du jour! J'essaierais d'aborder le sujet des sites de rencontre dans un prochain article ou audio...

Moralité pour tous ceux et toutes celles qui voient leur chevelure prendre la teinte du gris sans avoir atteint le degré 3 de la repentance alors on peut dire malheureusement que vous avez gâchés spirituellement votre vie!


Qu’Allah nous accorde la faveur de triompher contre les forces du mal en nous et à l’extérieur de nous!

Wa bilahi ta3ala taoufiq 
Mahdy Ibn Salah 




  • Aucun commentaire trouvé