Écrit par Mahdy Ibn Salah - Catégorie : Développement personnel - - Affichages : 1820

spiritualiteresponsabilite

La responsabilté est d'une importance capitale en Islam, si nous définissons cette notion par l'action de devenir "la conscience externe d'un objet ou d'un être distant!" En effet, être responsable à l'endroit d'une chose, c'est posséder entre ses mains le salut de cette chose, si nous assumons convenablement nos devoirs à l'endroit de ce qui peut assurer l'épanouissement de cette chose. C'est pourquoi, il est important de veiller à parfaire notre sens de la responsabilité, et ce, à tous les niveaux de son application!

Le tableau de responsabilisation consiste à travailler à parfaire notre respect du droit divin et notre respect du droit du prochain, et ce, par l’action d’honorer nos devoirs associés.

Le droit divin se subdivise en trois sous-devoirs :

  • -         le cœur
  • -         l’âme
  • -         le corps

Il en va de même pour le droit du prochain :

  • -         les personnes
  • -         les groupes
  • -         les objets

En effet, respecter le droit divin consiste à veiller à la droiture et à la pureté de sa propre personne, et puisque l’être se compose de trois principales parties, alors respecter le droit divin consiste à entretenir le cœur, l’âme et le corps de sorte de parfaire l’être jusqu’à son perfectionnement, qui réside dans la sincérité, l’altruisme et la force physique.

En ce qui concerne les droits du prochain, il s’agit de respecter nos devoirs vis-à-vis des personnes sous notre charge, ou des groupes, en honorant nos missions et nos fonctions ! Nous joindrons les objets dans cette catégorie car le droit de l’objet consiste à prendre soin de son état originel et de le restituer dans le cas où il ne nous appartient pas comme il nous a été confié ! Il existe par ailleurs des objets matériels et des objets immatériels comme la foi qui est, soulignons-le, un dépôt !

Ainsi, à l’endroit de ces différents dépôts l’objectif est de faire « un état des lieux », de fixer un « objectif » pour pallier à nos manquements du moment. Signalons qu’il existe des objectifs à court terme et d’autres à long terme car il est impossible en effet de se réformer d’un seul trait ! D’où la nécessité de procéder par étapes !

La sincérité et l’objectif à long terme à l’endroit du cœur, il en va de même de l’altruisme pour l’âme mais ceci ne nous interdit pas de fixer des objectifs intermédiaires susceptibles de faire offices d’étapes dans la réalisation du but final !

Il est donc important de fixer un « programme » avec un échéancier comportant des dates et des quotas d’actions à réaliser afin de pouvoir évaluer lors du « bilan » le caractère positif ou négatif de la mission, de sorte de proposer en « tâches amélioratrices » les actions adéquates susceptibles de remonter la courbe de la réalité jusqu’à celle de l’idéalité !

C'est sur la base de ce tableau que je vais proposer à mes élèves des programmes personnalisés...

A dimanche! Fi 'ismati llah

Mahdy Ibn Salah

Participant à cette conversation

  • Macha'Allah très intéressant , dommage que je sois si loin ...

    il y a environ 2 ans
    J'aime 0