Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Actualité  •   •  Affichages : 310


Salam 3aleikoum, mes frères et sœurs,

En cet été 2019, j’aimerais attirer votre attention sur l’importance d’une adoration, qui surpasse de loin beaucoup d’autres actes cultuels classiques…

Cette adoration, c’est celle d’introduire de la joie dans le cœur d’un croyant, particulièrement celui d’un enfant.

Par Allah, je m’adresse ici aux parents et aux futurs parents : l’enfance est sacrée, et concernant la parenté, il existe 3 catégories :
  • Ceux qui donnent de l’amour et rendent heureux leurs enfants
  • Ceux qui sont indifférents et qui se lassent vite de la compagnie des enfants
  • Et enfin ceux qui sont toxiques pour leurs enfants et qui sont source de traumatismes pour eux
Tâche, mon frère ou ma sœur dans la foi, de faire partie de la première catégorie. La génération de nos parents a connu la guerre, on ne peut donc pas leur reprocher de nous avoir privé de joie. Il est primordial que notre génération actuelle apprenne à sacraliser les enfants et à leur accorder le droit au bonheur, au rêve…

Rappelez-vous quand vous étiez enfants de la capacité que vous aviez de rêver et de l’énergie que vous aviez à jouer, parfois avec de choses simples, très simples…

Sachez que l’enfant marque et ressent très fort ! Aussi, donner de la joie et du bonheur à des enfants en essayant de placer leur joie avant la vôtre par l’action de programmer vos vacances en fonction de leurs passions est une manière de les épanouir et de maintenir constant le bonheur dans leur cœur !

N’oubliez-pas que l’enfant est un reflet du divin et que celui qui est injuste à son endroit mérite la malédiction divine !

Si je devais donner un conseil aux futurs mariés qui désirent profiler leur prétendant(e) regardez le comportement qu’il (elle) peut avoir avec un enfant. C’est une bonne manière de tester la fiabilité d’un(e) futur(e) conjoint(e) dans son relation avec vous…

Le prophète a dit : « La meilleure des œuvres est celle d’introduire la joie dans le cœur d’un croyant. » (Tabarani) 

أَفْضَلُ الأَعْمالِ إِدْخالُ السُّرُورِ عَلَى الْمُؤْمِنِ                                                                       

Pour finir, si rendre heureux est une manière de se rendre heureux alors il ne faut pas oublier aussi ceux qui sont malheureux. Et, il nous appartient le devoir de rentrer dans le malheur pour essayer de les en sortir…

N’oublions pas donc notre part du malheur que nous devrons connaître…

Qu’Allah permette à nos frères et sœurs du Sham de gouter au second souffle à l’heure où les motivations se brisent...
Mahdy Ibn Salah
  • Aucun commentaire trouvé