Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
facebook_page_plugin
Écrit par Hayet de Lyon  •  Catégorie : Amitié  •   •  Affichages : 1985

complementarite

BismilLah Arahmane Arrahim.

Beaucoup de frères se plaignent du manque de pudeur et/ou de discrétion de certaines femmes dans les assemblées. En effet, les femmes portent haut leur voix et parlent plus que de raison. Ce qui m’a amené à réfléchir aux causes de ce déséquilibre car c’est bien de déséquilibre dont il s’agit et non d’un anathème, comme pourrait le penser la plupart des gens.

Voici donc mon épître à ce sujet.

Le prophète, صلى الله عليه وسلم, répondant à une question de Jibril, paix sur lui, au sujet des Signes de l’Heure, dit : « Quand tu verras la servante engendrer sa maîtresse, et les va-nu-pieds, les gueux, les miséreux et les bergers rivaliser dans la construction de maisons de plus en plus hautes. » (Al-Boukhari et Mouslim). Il disait également « les femmes seront dévêtues tout en étant habillées » (Ahmad et Al-Hakim) I disait enfin « Parmi les Signes de l’Heure : l’apparition de la grossièreté et de l’indécence… » (At-Tabarani).

Quand on lit ces hadiths, on comprend désormais mieux dans quelle époque on se situe. En effet, tous les signes de la Fin des Temps convergent, et Allah Seul est le plus savant. C’est la raison pour laquelle nous devons œuvrer afin de restaurer cette société musulmane qui a déjà existé et disparu, mais qui est destinée à réapparaitre avant la fin des temps. Aussi, c’est dans les microcosmes que se dessinera inchaAllah la future société musulmane, car comme dit le Très-Haut « En vérité, Allah ne modifie pas l’état d’un peuple tant que les [individus qui la composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes. » (13/11). La naïveté ou la vanité de l’homme voudrait que le salut vienne du Très-Haut sans que le croyant ne modifie rien en lui : « as-tu vu celui qui ne croit pas à Nos signes et qui dit : « je recevrai certes bien et enfants » »(19/77)

Voilà la véritable arrogance ! Celle de ceux qui pensent que tout leur est dû, sans qu’ils ne fassent le moindre effort, car comme disait l’Imam Al-Ghazali*, que Dieu lui fasse miséricorde, « [l’homme] s’est donc trompé au sujet de Dieu lorsqu’il a cru qu’il était éminent chez Dieu en s’appuyant sur un prétexte qui n’indique aucunement l’éminence mais au contraire l’avilissement chez les hommes doués de clairvoyance », car en effet, l’homme ayant bénéficié des bienfaits de Dieu sur Terre, pense que Dieu l’aime du seul fait qu’Il soit généreux avec lui ! Ainsi, c’est cette arrogance qui empêche le musulman d’œuvrer, et son châtiment est celui d’être lié par une procrastination handicapante… Il est donc nécessaire de rétablir les responsabilités de chacun afin d’établir un diagnostic de la situation, de réfléchir aux différentes solutions possibles et de construire un plan permettant la réappropriation par chacun de sa place.

La femme est issue de l’homme, ainsi, elle ne peut se passer de lui dans l’absolu, dans le sens où une société purement féminine serait anarchie et dépravation. Il faut donc comprendre que l’équilibre de la femme se fait par celui de l’homme, tous deux étant par essence équilibrés par leur croyance en le Créateur. Par conséquent, s’il y a déséquilibre, il sera dû soit :

• Au déséquilibre de l’homme dans sa croyance en son Seigneur

• Au déséquilibre de la femme dans sa croyance en son Seigneur

• Au déséquilibre du couple dans leur croyance en leur complémentarité, et donc en leur Seigneur…

Finalement, les deux premiers points auraient suffi, mais il n’est pas inutile de rappeler le troisième point tellement il est aujourd’hui sorti des esprits, même des sincères. Aussi, l’on peut se demander ce qui pousse une femme à trop parler lors d’une assemblée. Vous me direz que les intentions sont innombrables et que certes, il est contre-productif de toutes les énumérer. Je vous répondrai donc par deux types d’intention : elle est soit angélique, donc motivée par un désir sincère de rétablir une vérité, de poser une question, de mettre en évidence un mensonge ou une incohérence, ou de remplir le vide juridique de certains prédicateurs. Ou soit satanique, donc motivée par l’idée de briller, d’être remarquée par la gente masculine, de rendre jalouses ses sœurs, d’exposer une opinion… N’ayant pas accès aux intentions, il convient donc d’étudier non pas la femme dans son seul discours, mais la femme dans un environnement. Si l’environnement est « démocratique », dans le sens où chacun est infatué de son opinion, à l’image de l’islam de France, où chacun doit être « respecté » dans ce qu’il pense, comme si tous avaient légitimité absolue dans le fait de pouvoir parler et donc dans le contenu de ce qui est dit, alors la femme sincère ne pourra se taire devant cette anarchie, et elle sera poussée par des forces intrinsèques qui vont la forcer à rétablir un équilibre inexistant. En effet, le vide appelant le plein, cette « animosité apparente » est totalement justifiée, si la femme est ignorante qu’elle agit ainsi pour rétablir un équilibre naturel non existant.Cependant, et là je m’adresse aux sœurs. Si vous remarquez que vous avez ce type de réactions en vous, je vous conseille vivement de quitter cette assemblée car votre énergie sera dispersée et vous serez en proie à des dérives comme la jalousie à votre égard, et en tout état de cause, votre da’wa sera inefficace dans l’absolu, même si vous pouvez toucher quelques personnes. En effet, votre lumière est dispersée dans cette anarchie qui a été voulue comme telle, de manière consciente ou inconsciente. J’irai même plus loin en vous disant que si vous persistez dans cette voie, la dérive de vouloir « sauver les autres de leur ignorance » sera la voie de votre perdition. Toujours est-il que dans ce type d’environnement, les femmes ne peuvent être tenues pour responsables d’un quelconque dépassement langagier, car la faute revient aux cadres de la structure et non aux participantes, sauf à être jugées par Allah selon leurs intentions propres, ce que nous ne pouvons faire, vous conviendrez ! Ainsi, mes frères, vous reconnaitrez la sincérité d’une femme à ce qu’elle souffre dans ce type d’assemblée car sa prédication est inefficace. Elle s’épuisera moralement et partira d’elle-même si tant est qu’elle a conscience de ces mécanismes. Je vous invite donc à encourager les sœurs à s’investir dans une structure qui respectera sa nature et où leurs compétences seront appréciées et utilisées à leurs justes valeurs, dans l’objectif unique de plaire au Seigneur. La sœur sincère acceptera avec soulagement cette issue…

En outre, s’il s’agit d’une structure qui respecte la nature de chacun, à savoir que l’équipe de direction est constituée d’un leader homme, comme il est dans sa nature de commander et de guider stratégiquement, qu’un rapport de hiérarchie existe entre chaque responsable de pôle, que le poste confié à la femme correspond à sa nature en tant qu’être humain, à ses compétences, et à sa nature juridique, dans le sens où une femme doit d’abord être au service de sa famille avant d’être au service de la Oumma, étant entendu qu’ en étant au service de sa famille elle est de fait au service de la Oumma, alors effectivement, il convient de se demander ce qui pousse une femme à parler sans raison, car sa nature est dans ce cas respectée. C’est alors au leader de l’assemblée, homme ou femme d’ailleurs, d’imposer la discipline dans la prise de parole et d’aider les sœurs à discipliner leur égo, car il est fort possible qu’elle n’ait tout simplement pas eu l’éducation spirituelle adéquate, et sa seule présence dans ce type d’assemblée prouve à priori qu’elle approuve ce type de structure. Ainsi, mes frères, il est fait appel à votre sens pédagogique, à l’image de notre prophète bien-aimé صلى الله عليه وسلم, pour aider les sœurs à se discipliner de la manière la plus adéquate selon leur profil. Les sœurs peuvent également par leur exemplarité constituer un enseignement en lui-même. Dans ce type de structure, le parasite ou l’hypocrite sera forcément, un jour ou l’autre, mis en évidence car ne peuvent coexister dans un même lieu la lumière et les ténèbres…

J’en arrive donc au titre de cette épître car il y a bien un lien entre la virilisation des femmes, la féminisation des hommes, et l’anarchie dans nos sociétés, puisque tous ceux qui ne se virilisent pas se féminisent et toutes celles qui ne se féminisent pas se virilisent. Par cette ruse, Satan tend à disperser les énergies afin que chaque acteur oublie l’intérêt général et focalise sur son intérêt particulier dont l’égo est devenu norme. Le droit de l’hommisme séduit malheureusement beaucoup de nos frères et sœurs, et il faut rappeler que tant que le système de pensée français n’aura pas été remis en question, et que chacun aille, par la recherche scientifique dans le cadre d’une démarche sincère et personnelle, chercher quelles sont les philosophies dans lesquelles il a baigné et quelle forme a pris Satan dans cette affaire, on sera manipulable à souhait par n’importe quel prédicateur plus ou moins séduisant et faisant écho à nos laideurs internes. Ayez l’esprit critique, restez sincères avec Allah, et allez chercher la science par vous-même, n’est-ce pas Allah qui guide ? Et qui peut égarer si ce n’est Lui ? Cherchez donc, comme le dit professeur Mahdy, la vérité, puis cherchez les prédicateurs de cette vérité, mais il faut croire qu’aujourd’hui la paresse intellectuelle a atteint son paroxysme ! Il faut également préciser que la croyance en Allah ne s’acquiert pas par des livres, et donc par un acte externe en direction du cœur, mais par une purification du cœur dans sa relation avec Allah, et si science il doit y avoir, elle partira du cœur, réceptacle divin par nature, et ira éventuellement faire écho dans les livres. Seul le naïf ou le sot pense que c’est par l’accumulation de la science des livres qu’il accédera à la vérité, car il faudra alors m’expliquer comment cela est possible puisque la science est infinie et que notre temps, lui, est fini… Aussi, vous verrez mes chers frères FiLah que vous avez, pour la plupart, abandonné vos places d’hommes, et que de ce fait, vous ne pouvez porter de critiques sur les sœurs et sur leur comportement tant que vous n’avez pas repris votre place naturelle, celle qu’Allah vous a donnée et au nom de laquelle vous avez prééminence sur nous concernant vos droits conformément à vos devoirs. C’est uniquement après avoir repris votre place que vous pourrez éventuellement vous plaindre de la non-obéissance des sœurs qui doivent accepter le principe d’une obéissance à un homme tant qu’elle n’est pas désobéissance à Allah. En outre, il faudra mettre en place les conditions favorables à une rééducation spirituelle des sœurs, en passant notamment par la déconstruction de l’éducation qu’elle a reçue en occident, puis par la pose des fondements de notre religion concernant sa place naturelle. Ce n’est que dans une structure qui respecte sa place naturelle que pourra s’épanouir la femme, et ainsi épanouir l’homme. Encore faut-il que l’homme se rééduque au préalable afin de devenir moteur de la réforme.

Voyez-vous l’ampleur du chantier ?... Car il est plus facile de se plaindre que d’œuvrer…

Et vous, mes chères sœurs Filah, pour celles qui ont conscience de leur nature et qui souhaitent le respect de celle-ci, rejoignez des structures qui vous respecteront dans votre nature afin de faire ressortir le meilleur de vous-même ! Il s’agit là bien d’une rééducation spirituelle que les deux éléments doivent mettre en projet. Et pour cela, la vision globale de l’homme et sa sagesse naturelle est indispensable pour rallier les femmes les plus récalcitrantes, notamment celles qui ont été biberonnées à leur insu au féminisme laïcard ! Arrêtons de nous faire la guerre des intentions et que chacun prenne conscience de sa responsabilité individuelle pour ainsi prendre sa part dans la responsabilité collective. N’oublions pas que les femmes, même leaders, n’en sont pas moins des femmes, et que leur responsabilité dans la structure ne saurait les dispenser de leurs obligations envers leur famille. Je rajoute que les hommes suiveurs, n’en gardent pas moins leur prééminence en droit conformément à leurs devoirs, et sont à ce titre prééminents sur les femmes leaders. C’est pourquoi il est dans l’intérêt de la femme leader d’inscrire son projet dans un projet plus global tenu par un leader homme, afin que par cette complémentarité demeure une protection de ses droits, mais qu’elle puisse également s’appuyer sur la vision globale que possède naturellement le leader homme . Ainsi, les forces de la femme seront canalisées pour éviter les dérives, et seront inscrites dans un projet dans lequel son travail sera plus efficace car plus productif dans ses résultats. La présence d’un tuteur spirituel, tel un père, sera gage de stabilité et évitera les dérives des associations 100% féminines, même si l’objet de l’association fait partie du domaine réservé de la femme (vous voyez de quoi je parle les filles…)

Et Allah est le plus Savant

Je souhaite à tous mes frères et soeurs FiLah Ramadane Moubarak Saïd, et que ce mois béni soit celui de l'union des forces contre nos ennemis, afin de palper la présence d'Allah et les délices de la foi.

Votre soeur FiLah, Hayet de Lyon

 

*De la condamnation de la vanité Abu Hamid Al-Ghazâli 

Participant à cette conversation

  • Invité - oumsara

    et comme on peux constaté ce manque d'education , de considération ,depasse totalement la difference hommes femmes , on vit une epoque ou tout est inversé , et la division règne , meme aux niveau des savants, imams , precheurs , et pourtant j ai eu l occasion de lire dans le livre "pensées précieuse d'Ibn Al-Jawzî , ceci sur les savants ;

    "J'ai médité sur la jalousie entre les savants et j'ai constaté qu'elle naissait de l amour de ce bas monde. Alors que les savants de l'au-delà ont de l'affection les uns pour les autres et ne se jalousent pas, comme Allah azawajal dit
    "ils ne ressentent dans leur coeur aucune envie pour ce que (les muhâjirîns) ont reçu" sourate Al-Harshr, v9.

    qu Allah améliore nos conditions , dans l'union ,car notre situation s éxplique aisaiment. comme Allah le dit;
    "Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant qu'ils ne changent pas ce qui est en eux mêmes" sourate Ar-Ra'd, v11

    et qu Allah facilite aux sincéres qui sont dans la construction et l'amélioration ,l aide visible et flagrante , et non ceux qui jouissent de la démolition gratuite! et égotique *

    wa aleykoym salam
    ( dsl pour l orthographe)

    il y a environ 2 ans
    J'aime 0
  • Invité - oumsara

    salam aleykoum wa rahmat Allah ,
    amine barak Allah ou fikoum pour vos dou'as,
    je suis contre ce genre de debat hommes femmes ,que je trouve très darwinien personellement , mais il est vrai qu a notre epoque , le manque d'encouragement et d' education , nous eloigne beaucoup les uns des autres (h/f) , vous avez raison , meme si la caricature et la generalite ne peux sied a tout le monde ..

    je tenais a partager ce rappel , qui pour ma part...
    demeure primordial a tout avancement

    ""Tu peux pas espérer de l'ordre au sein d'un groupe de gens qui se méconnaissent et qui ne s'aiment pas.
    Si l'Islam est ordre, c'est parce qu'il est Connaissance et Entre-connaissance, et en cela, respect et science.

    Je D'outre Tombe "" ( jemile je t aime ! et qu Allah t accorde Al-Firdaws!)

    https://jemiledoutretombe.wordpress.com/

    et quand je lis vos interventions ... c est a dire l amour ne saute pas aux yeux ,
    mais surement que j'ai besoin d'une therapie pour moi même,
    a trop vouloir chercher le respect , la consideration et l amour de mes soeurs et fréres fi Lah
    ca doit etre moi qui va mal , certainement ))

    ramadan karim ala ajmaiin , qu Allah nous aide a nous ameliorer dans le courant de ce mois benis , Allah y hfedkoum !

    il y a environ 2 ans
    J'aime 0
  • Le monde est vaste ainsi que les êtres humains qui sont dans leur propre création un monde à part entière.
    Ne me cite pas un verset sur le divorce ce que les couples engendrent. Faut pas être dans la contradiction comme ça tout comme je n'ai pas contredit la soeur Hayat.

    Ce billet n'a rien de scientifique, de construit.
    C'est des paroles disant des vérités certes mais c'est pas de la science. et ce n'est pas exposé non plus en tant que science même si ça prétend l’être et c'est ça le hic

    Ne soyons pas idiots ok ?
    Défendre et couver, faites le si vous voulez. Pourtant moi j'attaque personne.

    Qu'Allah nous aime et nous réforme.

    Fi amani Llah

    il y a environ 2 ans
    J'aime 0
  • C'était pas l'objet de l'article que de de diviser les freres et les soeurs ; bien au contraire, le but c'est que chacun se réapproprie sa nature et donc sa place première."Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance. Mais les hommes ont cependant une prédominance sur elles. Et Allah est Puissant et Sage." s2.V228.Perso j'ai deja vécu des situations dont parle la soeur Hayet et c'est pr cette raison que je sais où elle veut en venir.Salam

    il y a environ 2 ans
    J'aime 0
  • Justement, la question n'est pas d'aimer ou pas aimer cet article mais d'aimer et de chercher le Haqq.

    Or dans ce texte, on est dans la caricature et la division entre frères et soeurs et non pas avec les coeurs qui eux sont ni homme ni femme, mais amour d'Allah à l'état tellement pur, que tout est évidence sans même différencier ni séparer les frères et soeurs, les hommes, les femmes, les fillettes et les petits garçons.
    33.35. Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d'aumônes, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d'Allah et invocatrices : Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense.

    L'Islam est une intelligence et par elle, adhérence au Haqq.

    Ce que je déplore c'est la suffisance de ce texte.
    Quelle réelle perspective ?


    C'est pas de ce genre de discours là qu'ont besoin les frères et soeurs mais d'apprendre à se connaître eux-mêmes pour se fortifier de l'intérieur et rayonner de l'intérieur à l'extérieur.

    Est-ce que la connaisance de soi se limite à un malaise en jama3a et à la décision de la quitter ou non ?

    Y'en a marre des égos qui se confortent autour d'un égo central. et même si c'est pas méchant. pas cela en public normalement. Entre vous entre les 4 murs de l'asso oui mais en public c’est la science polissée.

    vous comprenez ?

    Ce qu'il faut c’est de la science et non pas des égos chantant qu'on a pas le temps d'avoir la science...

    le monde des frères ne se limite pas au courant de complaisance qui passe entre Mahdy et Hayet !

    il y a environ 2 ans
    J'aime 0
  • Perso je suis d'accord avec la soeur Hayet; et à vrai dire je ne me suis jamais sentie bien dans les assemblées féminines dirigées qui plus est par des femmes; je ne me sens pas bien parcequ'il y a bcp de mouvement on va dire ça comme ça, elles parlent fort, rient fort et puis c'est la rivalité aussi ; alors j'ai tjr quitté ce genre d'assemblées parceque je n'y trouve pas ma place et ne me sens pas à ma place tout simplement; je suis de nature discrete, reservée et c'est difficle pour moi de rester au milieu de tout ça; jai limpression qu'on pompe tte mon energie;par contre quand il y a des freres c'est pas du tout pareil, ou quand le leader est un homme; là je me sens mieux,comme si ça equilibrait le tout;Et a defaut de pouvoir integrer une jamaa je m'investis bcp au sein de ma famille et sers les miens autant que je peux; alhamdoulilah j'aime ça; je me sens utile. non non moi ja'ime bcp ton epitre , ça me parle; chokran hayet.Ramadan mubarak

    il y a environ 2 ans
    J'aime 0
  • Invité - M'barek42

    Salam
    nous avons tous des qualités/des défauts, un ange/un démon, il faut toujours focaliser sur les qualités d'une personne et donc aussi sur les vérités indéniables j'ajouterai juste que la femme ou l'homme qui veut transmettre un savoir qu'il/elle aura puisé de livres tel que le Coran par exemple, hadiths, etc... et/ou qu'il/elle aura puisé des leçons de sa propre vie dans le but d'apporter, de partager un kheir individuel/collectif s'attireront malgré eux le satanisme des envieux, des orgueilleux, des médisants, etc... qui voudront toujours briser la moindre petite lumière apparente ou caché car cela déplairera toujours aux démons friand de ténèbres. Ce qui est triste à notre époque c'est que cela se produit autant chez les croyants que chez les incroyants. Cela peut décourager à force les bonnes intentions des sincères qui ne recherche que l'évolution pour les autres à travers l'union et pour eux mêmes. Qu'Allah Le Préservateur nous préserve dans le kheir et nous garde écarté des démons.

    Quelques hikam d'ibn al Qayyim :

    Celui qui connait vraiment son âme, s'occupe tellement de sa réforme qu'il se désintéresse des défauts des gens. Celui qui connait vraiment son Seigneur, s'occupe tellement de Lui qu'il oublie les passions de son âme.

    L'ignorant se plaint de Dieu aux gens, et c'est là le comble de l'ignorance, aussi bien de Celui duquel il s'est plaint que de celui auquel il s'est plaint. Or le vrai gnostique- 'ârif – est celui qui se plaint à Dieu seul. Le plus connaisseur des gnostiques est celui qui à chaque fois qu'il se plaint à Dieu, c'est de lui même et non pas des gens.

    Salam.

    il y a environ 2 ans
    J'aime 0
  • Dans un tel état d'esprit, la femme célibataire, sans famille, est une sardine crue, morte, écrasée, que les chats s'arracheront sur les bords du quai : c'est pour l'instant bien trop caricatural et simpliste, avec des procès d'intentions dans l'air et des devoirs idéalisés sans conscience et enseignements concernant ce nafsisme, cette part vivante qui a droit à la Miséricorde comme à se connaître sans procès et sans réquisitoire, mais qui au final étouffe et n'a plus qu'à abandonner ou se suicider ?

    Quel est le but de tels écrits ?
    Enseigner ou bien ?

    il y a environ 2 ans
    J'aime 0
  • Cet écrit est de très mauvais goût et désagréable malgré certaines vérités indéniables.
    Femmes au foyer femmes ceci femmes cela la responsabilité envers la famille patati patata.
    On espère au moins que les femmes ont le droit de respirer les pauvres.

    Et après c'est c'est cette même femme qui vient nous faire la morale avec ses piaillements ?

    Pff
    Qu'Allah nous guide.

    il y a environ 2 ans
    J'aime 0
  • Votre épître tombe au bon moment car j'avoue parfois être un peu dur quant à la condition féminine mais j'aimerais préciser que cette dureté cache en réalité un respect profond pour les femmes d'exception qui ne rentrent pas dans les caractéristiques de celles qui suscitent ma dureté: en l’occurrence celles qui ressembleront aux meilleures femmes de l'humanité

    il y a environ 2 ans
    J'aime 0