Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Profilage  •   •  Affichages : 2007

Salam cheikh Mahdi. En espérant que vous allez bien. Nous avons presque désespéré d'avoir une réponse de votre part. Nous avons du respect et de l'égard pour vous et vous nous avez promis un suivi. Le délai a été très long. Vous connaissez certainement les enseignent à de l'islam plus que nous. C'est notre dernière correspondance avec vous. 


يا أيها الذين آمنوا لم تقولون ما لا تفعلون
ان الله يحب ان عمل أحدكم عملا ان يتقنه
يا أيها الذين آمنوا تجنبوا كثيراً من الظن

Salam 3aleikoum,


Je vais vous faire mon diagnostic comme convenu, et celui-ci n’engage que moi, donc vous pouvez solliciter d’autres personnes, si l’envie vous y convie ! Ma conclusion est que votre mari n’est PAS UNE VICTIME ! Donc, malheureusement, je ne pourrais pas le regarder avec l’œil de la compassion et de l’indulgence comme vous le souhaitez…

Il est vrai qu’il existe des gens qui sont coupables tout en méritant de la compassion et de l’indulgence, c’est le cas de ces personnes qui fautent par faiblesse ou ignorance, en suivant consciemment le démon, impulsées par les émotions négatives débordantes d’une âme bestiale, à la merci du diable, et d’autres qui fautent sans qu’il n’y ait spécialement de faiblesse susceptible de dénaturer la volonté !

Aussi, on peut partager ces deux catégories opposées par l’entremise de l’analyse de la volonté :

-        Ceux dont la volonté de base n’est pas la faute mérite notre clémence
-        Ceux dont la volonté de base est la faute ne la mérite pas

Je vais aller au bout de ce que je vous avais promis, mais comprenez que d’autres personnes méritent plus mon attention d’où mon désir de mettre un terme à notre échange…

1.     Pour commencer, je note une négativité très puissante en provenance de vos messages ! Il est fort probable que les symptômes que votre mari possède sont dus à cette négativité consécutive d’une alliance directe ou indirecte avec le démon ! Manifestement, il est complice de son état car vous dîtes : « il vocifère des voix monstrueuses malgré lui.» Il faut savoir que la perte du contrôle totale n’existe pas dans le monde de la Roqya. La possession n’implique aucunement la substitution d’un djinn à notre âme, de sorte que le djinn prend le contrôle de notre corps sans notre accord ! A chaque fois, que le démon parvient à prendre le contrôle de notre corps, d’une manière que ce soit, c’est toujours avec notre accord même si ce dernier se traduit par de l’impuissance. C’est pourquoi, nous pouvons profiler les plus fragiles ou les plus égarés au degré de leur possession car c’est toujours à force de suivre le diable que nous perdons en capacité de résistance vis-à-vis de son projet de nous posséder et de nous contrôler !

2.     Cette complicité démoniaque que votre époux nourrit ne relève pas de la fragilité à l’exemple de ces personnes qui commettent des péchés dans l’accoutumance et qui donnent de surcroît un pouvoir à leur propre qarin, par leurs propres agissements, jusqu’à se retrouver incapables de résister à ses pulsions maléfiques ! Bien au contraire, votre mari est complice avec le diable d’une complicité doctrinale et spirituelle. Pour ce qui est de la complicité doctrinale, ce passage de votre message le démontre : « Cependant les signes du Zodiaques décrivent de manière extraordinaire le profil psychologique des uns et des autres sans chercher à connaître le futur ou le passé des personnes. Nés sous une certaine étoile (tel jour, mois, année, heure), les gens reçoivent tel ou tel caractère et destin. Ceci se confirme dans la sourate des noujoums. Les astres n’ont aucun effet sur le destin des gens mais ils peuvent indiquer l’opération du décret d’Allah swt. Mon mari est poisson premier décan. On n’aurait pas pu mieux se décrire quand on lit le profil psychologique, c’est juste à 90% au minimum. » Votre mari a voulu éviter le chirk en précisant que les astres ne déterminent pas le destin mais le chirk ne se limite pas à connaître la passé ou le futur. Le chirk est une notion vaste par laquelle on dépouille Allah de l’un de ses pouvoirs pour les attribuer à l’une de ses créatures. Aussi, tout action par laquelle nous donnons un pouvoir à quelque chose dépourvue de ce même pouvoir rentre dans le chirk car toute attribution illégitime s’opère toujours par une amputation illégitime, et le pouvoir n’appartient qu’à Allah. A titre illustratif, on peut demander l’aide à un homme quand cette sollicitation est légitime, quand l’homme possède le moyen de répondre à cette sollicitation mais quand l’homme est dépourvu du moyen de répondre à cette sollicitation alors lui demander de l’aide revient à faire du chirk ! Il en va de même des astres, prétendre que leurs mouvements dessinent chacun des traits de nos profils n’est qu’une manière déguisée d’associer les auteurs de ces dits profils à Allah !

3.     En ce qui concerne la complicité spirituelle. Je note que votre mari s’estime vaniteusement dans la mesure où vous écrivez : « Il est bon en introspection. Il a fait son auto-diagnostique et apprend constamment dans l’espoir d’amoindrir ses souffrances. » En effet, vous me sollicitez pour un diagnostic, et vous m’apportez le vôtre de prime abord, comme si vous vouliez orienter le suivi thérapeutique vers vos conclusions ! Sachez que partir d’une idée donnée d’avance lors d’un échange, et chercher à la confirmer relève de l’orgueil, à l’exemple de ces gens qui débattent non pas pour trouver la vérité, mais uniquement pour établir la leur…

4.     La complicité avec le démon est encore plus évidente ici : « Il ne prie plus parce que tordu de douleurs et des voix harcelantes au moment même de la prière et durant les ablutions. Il est également empêché de faire des invocations d’Allah swt.» Arrêter d’œuvrer pour Allah dans l’obligatoire, à cause d’une menace satanique relève du PACTE ! Et, soyez convaincue que le diable ne va pas s’arrêter là ! Vous pensez sérieusement qu’il va laisser votre mari tranquille après que ce dernier lui aura obéit ? Plus les hommes suivent le diable pour se libérer d’un mal, plus ce mal augmente, c’est la loi de la désobéissance à Allah et cette dernière est JUSTE ! Comprenez que ce n’est pas lui qui a arrêté la prière mais c’est bien la prière qui ne veut plus de lui ! En thérapie, généralement c’est par l’impuissance à accomplir la prière que nous pouvons profiler les sorciers…

5.     Aussi, les symptômes de votre mari traduisent à mon sens un retour à l’endroit d’actes d’autodestruction volontaire : « il est insomniaque depuis de longues années… il souffre d’une pelade universelle, chute totale des cheveux et de la désintégration de ses ongles… son œil droit est hors de contrôle. Cela dure depuis 15 ans…»

6.     En effet, le fait qu’il ne parle das directement avec moi, me gêne dans la mesure où nous avons l’impression qu’il est un illuminé et que vous êtes son scripte qui retranscrivez ses révélations : « Tous les messages sont les siens je ne fais que rapporter ses récits… souvent c’est lui qui dicte et moi qui écrit. »

7.     Et, enfin ces différents éléments me portent à conclure que votre mari possède un dédoublement de sa personnalité entre un visage qui aspire à vouloir s’en sortir, et un autre responsable de sa propre déchéance !

Voilà, pour votre diagnostic avec le peu d’échanges que nous avons eu ! Il est clair que si j’aurais développé j’aurais surement découvert des choses encore plus choquantes mais les quelques éléments cités ci-haut suffisent amplement à tirer son profil.

Vous me comprendrez, dorénavant, si je n’ai pas accordé la considération que vous demandiez car il y a des personnes plus sincères à aider et dont l’assistance n’est pas une perte de temps et d’énergie… Cela étant, j'espère que ces quelques paroles vous profiteront...


Wa bilahi ta3ala taoufiq

Mahdy Ibn Salah


  • Aucun commentaire trouvé