Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Profilage  •   •  Affichages : 1072
Assalam ahlaykoum wa rahmatoullah wa barakatou cher thérapeute et frère en Allah, Je me permets de vous contacter afin de vous faire part de mon profond respect, ma Sha Allah, quant à votre esprit clairvoyant, votre travail d analyse psychologique et comportementale pertinent et admirable. C est par la miséricorde dAllah puis par votre travail que j ai pu commencer à comprendre à l aube de mes trente six ans la complexité de l individu dans son être, ce combat interne incessant entre sa prédisposition au bien et ses tendances malefiques, son âme portée sur la piété aussi bien que sur l'immoralité, et tel est la sentence d Allah Soubhanahou wa Taala qui A Placé en nous mêmes un des Jihads des plus importants, alhamdulillah. Je me permets de m introduire auprès de vous afin de solliciter dans ce qui est licite votre aide afin que vous m éclairiez sur la personne calamiteuse et passionnée que je pense être. J ai certes besoin de cette confidence anonyme et fraternelle afin que vous me prodiguiez des conseils avises et une sévère critique fusse à mon détriment pour une profonde réforme personnelle in Sha Allah, amine Ya Rabb. Je vais essayer de vous exposer simplement les grandes lignes de ma petite vie insignifiante et ordinaire. Avec mes mots car la réalité est parfois si dure et amère Je remercie Allah pour tous les bienfaits apparents et cachés dont Il m À Comblés. Et certes le bienfait de l Islam est une manifestation de l Amour d Allah envers Ses Créatures Alhamdulillah. Née en 1980 a sept mois de grossesse, grande prématurée en détresse respiratoire, j ai toujours à mes trente six ans toujours cette sensation d étouffer d être mal à l aise.

J ai été engendrée par deux êtres que l on nomme père et mère qui sont restés pour moi deux mystères, deux personnalités martyres de cette société perverse et de consommation, pendant près de vingt ans. Ayant fréquentée les pouponnières de l aide à l enfance j ai été à l âge de trois ans, recueillie socialement avec mon frère par une famille chrétienne que de nom, fonctionnaire de l etat. La j y ai reçue une éducation mitigée portant sur l imprégnation de petites bases de valeurs morales en contradiction avec des actes graves de perversité s s'apparentant à des abus tant connus de notre chère société aux moeurs renversés et ce pendant près de dix ans. A l époque les services sociaux étaient moins regardants sur les familles qu ils recrutaient avec toutefois cette forme de complaisance raciale. D origine algérienne, petite et déjà contestataire au demeurant, néanmoins l assistante sociale dans le cadre du suivi social nous faisait gentiment comprendre la chance d avoir été receuillis loges et nourris au sein d une famille saine de corps et d esprit.

Les années ont passé et l adolescence fut un cap chaotique à traverser, je fus en maison de jeunes filles placée comme un béte que l'on parque dans un box, muselée et résignée. J étais une jeune fille solitaire, avec très peu d amies, timide, rougissante mal à l aise toutefois bout en train pour amuser scolairement la galerie et bagarreuse pour la cause justice ne pouvant supporter la loi du plus fort.

J ai de forts souvenirs d avoir passé une partie de mon adolescence allongée sur mon lit des heures et des heures durant, m imaginant cette autre vie ou je pouvais rêver incessamment d aventures folles et exquises. Qu Allah me Pardonne, amine. Je fus un cas social jusqu à l ecole, avec cette capacité d exceller dans les études mais le côté obscur fumiste médiocre l en emporte sur ma volonté et j ai arrête mes études en seconde. J ai rencontré mon époux à dix huit ans mariée à dix neuf maman a vingt et divorcée à vingt et un ans, mariage express chaotique avec un premier pervers narcissique manipulateur grand fornicateur. Les années ont passé dans la mécréance j errais avec ce lots de ténèbres ne distinguant ni le bien ni le mal, en recherche affective constante,me basant sur des critères futiles et bêtes, m abrutissant comme une bête de somme, aveugle et passionnée L euphorie de retrouver mes parents fut de courte durée, la réalité s élevant toujours sur un bonheur utopique et tapageur, les règlements de comptes avec mes géniteurs furent éprouvants mais nécessaires, afin de nourrir cette quête de recherche de soi pour un avenir meilleur. J ai rencontre mon deuxième époux à mes vingt six ans ré maman a vingt sept et séparée à vingt huit, union expresse désolante avec un alcoolique dépressif à tendance homosexuelle. Puis ce fut quelques années d accalmie de remise en question d introspection profonde sur le sens de cette vie, j ai embrassé l Islam à mes trente ans. ce fut un grand bouleversement psychologique, une prise de conscience douloureuse, avec ce coeur plaintif et saignant en lambeaux, des états de tristesse de regrets et de remords avec cette cruelle nostalgie de cette vie d antan, remplie d ingratitude, de grandes désobéissances, de rébellion envers le Tout Puissant. Qu Allah me Pardonne, amine. Premier zawaj pour mes trente et un ans avec un musulman coutumier des us et traditions du Maghreb, cet Islam light permissif et transgresseur fondé sur l ignorance et le suivi des ancetres, cette doctrine inventée qui rabaisse la femme élève le sot et muselle le savant. Avec un homme bon accessible et aimant au dehors mais ténébreux colérique et transgresseur en privé, deux enfants sont nés de notre union expresse et cauchemardesque. Trois ans et demi d union disloquée un record au vu de mon palmarès. Mon dernier zawaj remonte à un an environs avec un tabligh faussement repenti au salafisme, un homme ruse manipulateur excellant dans l art du jeu psychologique et inversement des rôles et valeurs, le cas le plus grave de perversion narcissique auquel j ai été confrontée, un être se révélant etre asocial haineux d une froideur et violence inouïe. Cela fait deux mois que j ai divorcé de lui, alhamdulillah. je me pose une question avec un certain recul, rien n est irréversible sauf la mort, alhamdulillah. Suis je normale? Ou suis je cette grande perverse destructrice qui transfère son mal sur les autres s accaparant par cela le rôle de victime? Jazak Allahou kheir amine cher frère et thérapeute

J ai certes décrit les mauvais comportements de mes anciens époux, cependant je n oublie pas à quel point ma personne est faible instable emplie de défauts et encline au péchés. Je souhaite votre avis de professionnel, car je suis actuellement en contact avec un frère souhaitant se marier, j ai la forte impression qu' il s apparente au cas de mon dernier époux, d une force mentale doublée d une froideur émotionnelle dépassant le degrés de ce que j ai pu connaître. Dites moi pourquoi s il vous plaît je n attiré que des cas sociaux dont la toxicité prend en essor au grès du temps? Soubhan Allah wa bi hamdi.

Wa 3aleikoum salam, okhy al karima,

Les personnes troublées dans la personnalité sont tellement nombreux de nos jours qu’il est possible d’en rencontrer plusieurs sans que cela soit pour autant associé à un phénomène étrange !

Il est vrai que d’ordinaire on a tendance à penser que les cas soc sont des exceptions en profilage, et que consécutivement tomber plusieurs fois sur des cas soc peut nous pousser à nous poser des questions quant à notre profil en raison de la récurrence et de la répétition du processus !

Or, comme nous vivons une époque de fin des temps, il est tout à fait normal de rencontrer de nombreux cas-soc si bien que ce sont les gens normaux et équilibrés qui deviennent des exceptions en raison de l’inversion des valeurs qu’implique l’époque sombre que nous traversons !

De deux choses, l’une concernant la récurrence et la répétition du processus de rencontrer un cas soc, ou bien :
-         il indique justement la présence d’un point commun qu’est le qarin qui vous porte à aller vers ou à attirer uniquement un cas soc
-         vous résidez au sein d’un secteur où la probabilité de rencontrer un cas soc est largement plus forte que celle de rencontrer quelqu’un de normal

Il est même possible que les deux raisons se combinent ! En ce qui concerne, la première raison, compte tenu de votre enfance, et à défaut de vous connaître davantage, il est possible que vous portiez le syndrome de la perversité narcissique passif.

Je m’explique, il existe des gens issus de parents plus ou moins pervers, qui possèdent le syndrome de la perversité mais en mode passif, du fait qu’il n’exprime pas ce syndrome en actes en raison d’une disposition à la douceur ou autre. C’est dans l’alliance que ce syndrome va devenir actif chez le conjoint !

Autrement dit, une personne peut développer la négativité de quelqu’un si ce quelqu’un possède une disposition à réceptionner cette dernière ! En d’autres termes, si vous possédez ce syndrome de la perversité narcissique en mode passif, il vous incombe le devoir de trouver un conjoint chez qui ce syndrome ne pourra pas se développer, en passant de la passivité à l’activité !

Ce sujet appartient à la science de la compatibilité des profils ! Science dont la vocation a pour but d’établir les différentes combinaisons de profils et de prévoir les trajectoires comportementales consécutives de leur union ! (Se référer à l’article suivant : https://www.mahdyibnsalah.fr/profilage/cours-de-profilage-pour-le-cercle-spirituel-d-aujourd-hui-et-de-demain.html)

C’est pourquoi votre qarin qui connait ce processus va tout faire pour que vous vous mettiez avec quelqu’un chez qui ce syndrome peut se développer, et ce, afin qu’il vous atteigne moyennant votre conjoint, ou qu’il vous utilise pour pervertir davantage votre futur conjoint, du fait de sa disposition à réceptionner sa négativité !

Aussi, si vous voulez que ne se répète pas indéfiniment votre passé, vous vous devez de trouver le point commun entre les différentes situations que vous avez vécu, et à mon sens ce dernier se localise dans le fait que vos prétendants possédaient un profil fertile à la perversité c’est-à-dire disposé à faire passer le syndrome de la perversité du mode passif au mode actif !

Du coup, si vous devez choisir quelqu’un alors choisissez quelqu’un en fonction de la connaissance du fait que s’il possède une faille, et qu’il est incapable de se maitriser en raison de sa nature émotionnelle dominante, alors cette faille risque d’être exploitée sans qu’il ne puisse opposer de résistance !

Cette réponse n’est évidemment pas exhaustive en raison du fait que vous ne m’avez parlé que de vos ex et pas spécialement de vous, du coup elle n’aborde qu’un angle de la problématique, qui à mon goût vous suffira amplement pour améliorer votre existence…

Qu’Allah vous permette de rencontrer la personne qu’il vous faut afin de mettre en quarantaine ce virus de la perversité !
Mahdy Ibn Salah
 

Participant à cette conversation

  • BISMILLAH I RAHMAN I RAHIM

    Salam, Ma Chère Soeur

    Le mariage est une étape dans la vie pour se rapprocher du DIVIN, en cela il permet à travers l'autre d'améliorer son comportement en ayant un miroir réfléchissant notre personne......Ce ci est possible quand les deux antagonistes sont conformes à l'aspiration de s'élever vers leur Seigneur et que profondément ils sont régis par des Valeurs dont les Moeurs sont calqués dans le CORAN et la SUNNA.....

    Or, Ma Chère Soeur suite à votre vie chaotique, ayant grandi dans une famille loin de l'Islam, ayant manquée de l'essentiel, l'amour d'une mère et d'un père aimant, vous ne faites que donner ce que vous avez eu en héritage, parce que vous n'avez pas fait le point sur votre propre personne : à savoir qui vous êtes ? Que voulez vous ? Vous reproduisez exactement ce que vos parents ont fait de vous, et ce qui m'inquiète, c'est que vous avez des enfants de ces unions malsaines......

    Ma Chère Soeur, Vos enfants sont une AMANA dont vous aurez à rendre compte devant ALLAH SWT et le plus important à mon sens c'est de rectifier le tir par rapport à eux et non de vous souciez par rapport à votre personne!!!!!!!Faites un brake, rien ne vous oblige à vous marier et d'enfanter des enfants avec plusieurs hommes !!!!!Recentrez vous sur l'essentiel et trouver la paix en vous en cheminant vers SA SEIGNEURIE et alors vous pourrez vous engagez sereinement......

    Ma Chère Soeur, il n'y a pas de Fatalité quand on a UN ROI comme notre Seigneur, c'est notre comportement qui fait la différence....Nous attirons qui nous sommes.....

    Vous êtes quelqu'un de très sensible, qui recherchez l'amour et l'affection de vos parents que vous transférez à chaque fois sur vos partenaires et que faute de trouver, il vous faut faire le deuil de cette amour que vous auriez dù recevoir comme tout un enfant, mais vous vous pouvez changer les choses en le donnant à vos enfants!!!!!!

    Vos enfants ont besoin de vous, aimez les comme il se doit, et ne vous souciez pas de qui vous aimera, AIMEZ VOUS D'ABORD et ayez du respect pour vous même!!!!!

    Puisse ALLAH SWT vous apporter la paix et l'amour que vous recherchez tant, AMINE

    Votre Soeur Fillah

    il y a environ 8 mois
    J'aime 0