Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Actualité  •   •  Affichages : 904


Salam aleykoum mahdy
Je ne sais pas si vous avez déjà un passif sur la fameuse B. qui vous donne raison à être aussi ferme avec elle
Mais même si c'est le cas, les gens qui liront ça ne comprendront absolument pas votre manière de l'avoir expédié ainsi et risque de jeter une ambiance de "il a qqch à cacher, c'est pourquoi il lui a répondu comme ça"
Même si l'opinion de la majorité n'est pas ce qui vous importe je pense qu'en terme de communication, il faut aussi savoir ne pas faire fuir ceux qui pourrait réellement de renseigner dans une démarche sincère

wa 3aleikoum salam, 

Il est vrai que j’ai adopté un ton sec et dur avec la personne qui m’a apostrophé suite à mon dernier article. Ceci en raison du fait que sa critique véhiculait des ténèbres et que le but de ses commentaires était, davantage, de propager le doute plutôt que de le dissiper. Et la preuve en est ton message et le fait qu’elle cite des expériences passées. Je ne connais pas cette femme mais je connais bien le diable qui l’a stimulé à écrire…

Il faut savoir que le doute est l’une des incarnations du diable car le doute fragilise et brise la confiance, confiance sans laquelle rien ne peut se construire, surtout quand il s’agit d’une autorité.

Aussi, il est important de mettre en relief la différence qu’il y a entre un doute légitime qui aspire à disparaitre, et un autre qui aspire à se propager. Le premier est angélique et mérite que l’on se penche dessus avec sagesse tandis que le second est satanique et mérite un éloignement ou une mise en quarantaine !

Dans le programme spirituel que je compte mettre en place, il y aura une partie Tawhid, une seconde sur les stations spirituelles et enfin une troisième sur les différentes incarnations du diable car tout but possède nécessairement un chemin et un adversaire qui fera office d’obstacle !

C’est pourquoi, il est important de mettre en évidence que dans la voie de la réalisation de nos objectifs, il y aura indubitablement des parasites de différentes formes comme :
  • - Les réceptacles démoniaques
  • - Les blessés dans leur amour propre
  • - Les jaloux
  • - Les doubles facettent  
Les premiers sont les personnes dont le corps est un excellent habitacle pour nos qarins, en raison de leurs idées négatives ou de leurs jugements de valeur, et nous savons que le Qarin est celui qui a pour mission de nos empêcher de nous épanouir. Nous avons le devoir de choisir notre entourage en fonction de leur imperméabilité vis-à-vis de notre qarin !

Les seconds sont ceux qui se sentiront visés par nos enseignements qui miroiteront leur réalité à l’exemple des sectaires haineux comme les soufis de Montréal, ou les personnes qui pour camoufler leur lâcheté n’auront trouvé d’autres voies que l’attaque de personnes plus courageuses qu’eux ! En effet, certaines personnes, en attaquant ceux qui prennent des risques pour leurs convictions, veulent en réalité cacher leur lâcheté à en prendre eux-mêmes ! A l’exemple, de ces pseudos salafis qui critiquent tout le monde pour mettre en relief leur propre intouchabilité comme si c’était la haute image d’eux-mêmes qui les poussaient à dénigrer étrangement tous ceux qui sont pragmatiquement utiles à la communauté !

Les troisièmes sont les jaloux qui ne sont pas sincères dans la da’wa et finalisent le buzz, l’argent, ou le nombre d’adhérents. Ces gens-là, quand ils voient que vous puisez dans ce qu’ils divinisent alors ils vous voueront une jalousie toxique qui se traduira par des médisances et des critiques sataniques.

Et enfin, les derniers que sont les hypocrites à la solde du gouvernement ou du diable directement !

Le point commun entre ces différentes catégories, c’est que par la langue : ils aspireront à semer la dissension et la division ou à absorber la confiance que l’on pourra avoir en l’autorité ou l’espoir de la réussite, et ce, moyennant des critiques qui remettront en cause l’honnêteté et la sincérité de l’engagement, voire son efficacité, et ce, à titre illustratif, par l’argument que : « les choses n’ont pas avancé depuis longtemps ! »
Pourquoi, ils ne critiquent pas ceux dont l’engagement est monotone et routinier ? C’est-à-dire ceux qui n’aspirent pas à des ambitions grandioses, donc nécessairement risquées, car justement par l’absence d’ambitions élevées on se prémunit, de surcroît, de l’adversité démoniaque et étatique !

J’aurais pu choisir de n’être pas controversé pour m’épargner les critiques malveillantes mais non, j’ai choisi la voie de l’authenticité et j’en assume les blâmes mal placés !

En outre, il est important de savoir que l’on ne mesure pas l’authenticité d’une voie à un succès d’apparence car, historiquement parlant, il n’y a que le prophète qui a réussi à constituer un Etat en partant de la réforme des cœurs ! Et, c’est une tradition divine que de faire échouer tous les hommes qui se rapprocheront de cet objectif à l’exception de la période de la fin des temps !

Aussi, il ne faut pas tomber dans le piège de croire qu’un succès d’apparence est le témoin d’une authenticité intérieure ou qu’un échec d’apparence témoigne d’une fausseté dans la voie ! Il nous incombe le devoir de viser l’idéal, les résultats en reviennent à Allah, et nous serons jugés et récompensés seulement en fonction de nos efforts et de nos sacrifices !     

Quand Cordoue est tombé entre les mains des chrétiens : Ibn Hazm le savant idéaliste, qui aspirait au retour du Califat, fut persécuté, tandis qu’à la même époque le juif Samuel Ibn Nagrila fut élevé au rang de Vizir et de chef des armées musulmanes du royaume de Grenade !

Ainsi, dans la même optique, les gens de la vérité sont, souvent, mis à l’écart pendant que les projecteurs sont orientés vers des personnes égarées exposées qui, quant à elles, peuvent réunir 1 millions d’euros en 1 jour, à l’exemple d’Omar Sy !

Réussir dans l’apparence ne prouve pas la véracité intérieure, car ce qui doit être recherché : c’est avant tout le succès intérieur par la persévérance ! Et, ceci est une croyance fondamentale de l’islam : la véritable victoire consiste à donner le meilleur de soi pour rester dans la voie où l’avancement se fait essentiellement intérieurement ! Quant à l’avancement visible, cette dernière revient à Allah : il donne le succès à qui il veut, et il fait échouer qui il veut, sachant que nos échecs sont, évidemment, le fruit de nos manquements !

Il y a donc un bienfait dans l’échec quand par l’échec nous évoluons intérieurement de manière positive. Il n’y a aucun mérite à rejoindre un groupe qui connait la victoire quand vous le délaissiez au moment où il travaillait à construire cette même victoire par la seule richesse de la conviction et de l’unité des cœurs !

J’ai annoncé la couleur lors de la dernière conférence, je ne plaisante pas avec mes objectifs, ni avec le Tawhid et je ne limite pas ma pratique de l’islam à une affaire secondaire en marge d’un train-train quotidien imposé par le système.

Libre à vous de suivre ou de délaisser, le petit nombre ne me fait pas peur car ce qui compte, c’est la qualité, et non, la quantité ! Si je peux vous aider à vous épanouir, à vous rendre meilleur, plus authentique, plus proche du but, alors le mérite en revient à Allah seul ! Et, si vous doutez de nous et que vous trouvez mieux ailleurs alors je vous invite à suivre ceux qui pourront vous apporter quelques choses de positif !

Si j’étais vraiment sectaire, je n’inviterais pas les gens qui doutent à quitter notre structure, car une victoire se construit, en effet, avec des gens confiants qui ne doutent pas !

Au final, tu as raison Sarah, j’ai fauté à l’endroit de la communication car le démon a réussi à semer le doute chez certains lecteurs. Ce doute là est une épreuve ! Et, j’aime les épreuves qui font tomber les masques ! Va-t-il se dissiper par la victoire de la confiance mutuelle qui ne pourra s’acquérir que par des actions de terrain ou va-t-il se renforcer par des relations, plus ou moins, hypocrites ?

Je crois au pouvoir d’une âme pure et en la force de l’unité des cœurs et je mise sur cette dernière pour le succès ! Le reste m’importe peu…
Mahdy Ibn Salah
   
  
    
  • Aucun commentaire trouvé