Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Jurisprudence  •   •  Affichages : 2803

      

 

Salem walaykoum akhi,

 

 J’aimerais te parler de ma situation afin que tu puisses m’aider à comprendre ce qu'il m’arrive. Je suis une fille, et depuis petite mon problème majeur a été mon attirance pour les filles. C’est une attirance que j’ai longtemps refoulée mais je ne te cache pas que je me faisais beaucoup de films, je m’imaginais avec des filles etc mais je ne suis jamais passée à l’action jusqu’à mes 20 ans. Et parallèlement je faisais un blocage avc la gente masculine, autant te dire que j’étais très loin de la religion à ce moment-là.  Mais je tiens a préciser qu’avant que je passe a l’action avec une fille j’étais rentrée dans la religion mais à croire que je manquais de sincérité parce que j’ai vite rechuté. Je suis quelqu’un qui s’intéresse beaucoup à la religion mais lorsque je pensais à cette attirance je minimiser les effets je me disais que « j’ai ça depuis que je suis petite donc ce n’est pas ma faute » pour moi c’était juste impossible que je sois malade. Ainsi j’ai connu des filles mais quand je les fréquentais je leur disais que pour moi il était impossible que je termine avec une fille que j’assumais pas du tout que plus tard je me voyais mariée voilée etc. Mais lorsque je disais cela ça me paraissait tellement loin. D’ailleurs je culpabilisais tellement je demandais toujours à Allah de me guérir de ce mal parce que j’étais consciente du caractère interdit de ces relations. Un jour j’en ai parlé a une amie et elle m’a dit que j’étais sûrement possédée parce que ce genre d’attirance ce n’est pas normal mais moi je me disais que c’était impossible. Un jour j’ai tenté la roqya et là j’ai eu le choc de ma vie, le djinn a parlé a dit qu’il aimait les femmes qu’il était bien dans ce corps, qu’il était là depuis très longtemps etc , en fait il s’avère que j’ai un djinn une djinniya et un sheytan. Depuis ce jour, j’ai pas arrêté la prière, je me suis éloigné des interdits d’Allah, j’ai arrêté de fréquenter les filles, aujourd’hui je regrette tellement, je ressens du dégoût pour tt ce que j’ai fait, j’ai envie de me rapprocher d’Allah, de le satisfaire, j’ai compris que c’est ça le but de notre vie. Mais je ne te cache pas que ce n’est pas évident je n’arrive pas à savoir si je suis guérie ou non j’aimerais savoir où j’en suis j’ai peur d’être hypocrite envers Allah,  j’avance dans ma pratique hamdoulilah mais j’ai toujours cette voix dans ma tête qui me parle. 

 

As-Salamu 'Alaykum,

 

 Kayfa l-hal ? Je suis un frère âgé de 20 ans. Malheureusement je suis tombé dans le péché de l'homosexualité dès mon plus jeune âge. J'ai tout essayé mais en vain au début je pensais que c'était dû à des Jiins mais au fur et à mesure j'ai abandonné cette théorie. J'ai effectué la 'Umra en mars 2013 et à mon retour j'étais convaincu que c'était fini et que je n’allais plus jamais retomber dans ce péché mais le destin en a décidé autrement. Deux mois plus tard j'ai dévié du chemin droit. J'ai besoin de vos conseils aidez-moi c'est une situation très dure à vivre et à supporter. Baraka Allahou Fik, Qu'Allah vous préserve

 

 

Salam aleykoum wa rahmatoullah wa barakatouh

 

J’aimerais vous poser une dernière question suite à mes deux précédents e-mails (datant de Mai et d’Août) sur le sujet du fétichisme et du sadomasochisme. J’arrive à maîtriser mes pires passions qui me feraient tomber dans la mécréance, quoique je ne maîtrise pas mes passions « plus modérées ». Mais je dirais que mon principal souci n’est pas tant dans ces désirs anormaux que dans l’absence de désirs normaux. Je n’ai aucune attirance pour la sexualité normale. Ma question est la suivante : me conseillez-vous de me marier ? D’un côté je me dis que cela pourrait peut-être me permettre d’avoir une vie normale. D’un autre côté, l’absence de désir ainsi que la mauvaise expérience que j’ai eu par le passé, me font dire que me marier est bien trop risqué car il est probable que je n’arrive pas à respecter les droits de mon épouse… D'autant plus que je crains de contaminer mon éventuelle future épouse avec mes problèmes. D’après mes recherches, il existe deux opinions juridiques dans mon cas, détestable ou interdit. D’après Cheikh Ibn Otheimine : Le mariage peut dans certains cas être considéré comme détestable [Makrouh] (comme pour celui qui souffre d'impuissance sexuelle). D’après les malikites : Le mariage est interdit pour celui qui ne craint pas de tomber dans la fornication et qui est en plus incapable de prendre en charge une femme (par des moyens licites) ou qu’il est incapable d’avoir des relations sexuelles avec elle. Le mariage redevient autorisé pour cette personne si la femme est au courant de son incapacité et qu’elle l’accepte.

 

Que faire ?

 

Wa ahléikoum salam, mes frères et sœurs fillah,

 

Sachez que vous êtes tous les trois affectés par un trouble de la sexualité à l’endroit de vos pulsions qui sont évidemment anormales. En réalité, vous êtes tellement liés à vos diables respectifs que vous ressentez les pulsions de ces derniers comme étant les vôtres. Sachez que confirmer ces pulsions, c’est devenir un diable aussi ! Et les diables aiment les corps avec lesquels ils se réalisent et la réalisation d’un diable, soulignons-le, s’opère quand nous commettons des péchés ou des actes anormaux ! Ainsi, plus vous allez aller dans le sens de vos diables plus vous allez vous éloigner d’Allah, de la foi, et de l’Islam ! Seul un hypocrite peut associer dans la constance, le satanisme à la pratique de l’Islam, la passion à la religion, les péchés capitaux avec l’adoration...

 

Il y a des choses qui ne se mélangent pas

Ceux qui veulent instaurer le respect de l’illicite

Démontrent, en réalité, et ce, de manière implicite

Leur alliance avec Iblis et les ennemis de la foi

 

 D’où le fait que le respect[1] de l’homosexualité est en soi un péché qui fait sortir de l’Islam car c’est en quelque sorte légaliser un péché capital ! Si tolérance, il doit y avoir, c’est uniquement à l’endroit de ceux qui ressentent ces pulsions maléfiques et qui veulent sincèrement s’en sortir ! Or, pour s’en sortir il faut se repentir sincèrement et la repentance implique pour vous trois, deux choses :

 

  • -         La prise de conscience de la gravité du péché,
  • -         Se donner les moyens de ne plus jamais faillir

 

La première condition doit générer en vous le regret d’avoir accompli le péché et la ferme résolution de ne plus jamais le recommencer. Tandis que la seconde doit assurer votre prémunition vis-à-vis de la tentation de re-succomber.

 

Pour pouvoir prendre conscience de la gravité de votre péché, il est impératif que vous connaissiez celui que vous délaissez et celui que vous suivez !

 

En effet, par la connaissance de celui que vous délaissez au profit de celui que vous suivez vous pourrez inverser la démarche et arrêter de désobéir car Allah n’est aucunement comparable à un diable ! Seul un mécréant peut, en effet, délaisser Allah, au profit d’un diable car par cette action, il rabaisse Allah, dans son cœur, et élève un diable ! C’est pourquoi une tradition[2] énonce que l’accomplissement de certains péchés capitaux comme le vol, l’alcool ou la fornication ne peuvent être accomplis avec la foi, impliquant de ce fait que la foi quitte le cœur de celui qui les accomplit au moment de leur accomplissement !

 

Ainsi, la vie est une bataille intérieure à l’endroit de la foi et de la mécréance. Et nous devons gagner la guerre globalement même s’il y a des défaites locales par un éloignement de regret vis-à-vis de tous les péchés, particulièrement de ceux qui sont capitaux ! Et c’est ce que tu fais, si bien ma sœur ! Mais, il est triste, toutefois, que ce soit la roqya qui vous ait fait prendre conscience de la gravité de vos agissements ! Car normalement, la foi, l’Islam ; le bon sens aurait dû vous écarter de ces pulsions sataniques et anormales ! Mais hélas nous vivons une époque de ténèbres où les gens possèdent des prénoms de musulmans, des apparences de musulmans alors qu’ils accomplissent les agissements des diables comme par exemple la médisance et l’hypocrisie par le mépris caché des ces sœurs jilbabeuses et de ces barbus, en Qamis ! Qu’on se le dise ! Dénoncer ces laideurs est une nécessité ! Ce fut même l’appel de notre prophète ‘Issa (Jésus) à son époque à l’endroit des hypocrites parmi les pharisiens juifs qui n’avaient de la religion que la forme et pas le fond !

 

Si la sorcellerie de l’époque pharaonique pouvait déformer la vision des yeux de chair, la sorcellerie actuelle des médias, de la télévision et de la société de résidence est pire car elle peut désormais déformer la vision de nos cœurs, de sorte que l’on ne perçoive plus la vérité, et que l’on poursuive, consécutivement, le faux en pensant bien faire ! C’est pourquoi je vous invite à répéter régulièrement cette invocation :

 

اللهم ارنا الحق حقا و ارزقنا اتباعه و ارنا الباطل باطلا و ارزقنا اجتنابه

 

Ô notre Seigneur ! Fais-nous voir la vérité : vérité et permets-nous de la suivre et montre-nous la fausseté : fausseté,  et permets-nous de nous en écarter

 

Concernant ton cas, mon frère affecté par le fétichisme des pieds, sache que ta question est vicieuse car tu te poses la question du mariage avec une femme, et ce, sans te projeter guérit et soigné de ta maladie. Tu cherches en quelque sorte à t’accepter ainsi, par la recherche de la situation qui t’accepterait tel que tu es ! On ne guéri pas de la sorte et ton alliance ne te serait évidemment pas profitable. Si mariage il doit y avoir, celui-ci doit s’opérer avec le désir sincère de se dépouiller de toutes les laideurs du passé !

 

Sachez en final, que l’augmentation de vos pulsions maléfiques traduit un renforcement de vos diables et tout renforcement de vos diables ne peut s’opérer sans une complicité, en fantasmes, en sentiments et en actes ! Donc, cherchez en vous, ce qui peut expliquer l’intensité de votre sexualité anormale et donnez-vous les moyens de taire ces pulsions maléfiques par la piété !

 

Mahdy Ibn Salah

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

  • Aucun commentaire trouvé