Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : L'islah  •   •  Affichages : 715

militant

 Assalamo aleikoum akhi Mahdy,

Je suis vraiment désolée de te harceler. J'aimerais incha Allah te confier une chose et te demander un énorme service. J'ai touché 2mots de ma volonté de m'investir pour la oumma à ma mère et qui plus est, au sein de l'asso Hayat. Je lui ai brossé un rapide portrait de votre engagement. Sans surprise, une peur lui est montée des tripes. Elle n'agrée pas spécialement un tel engagement. Elle préfère que sa "fifi modèle" décroche un poste au sein d'un grand groupe à travailler pour la gloire et la mondanité. Pour être brève, je suis issue d'une famille musulmane où l'islam consiste à prendre le Coran entre ses mains et d'en déchirer toutes les pages qui ne satisfont pas nos lubies et autres penchants...si bien qu'à la fin, tu te retrouves avec un coran à 2versets : l'interdiction du porc et le ramadan !!!Voilà je pense que cette image ô combien rapide et efficace te laisse savoir de quoi je parle. Mais avec la difficulté, la facilité...et c'est naturellement qu'Allah m'éprouve dans ce sens, c'était inéluctable. Rien n'arrive au hasard, et Allah m'a armée préalablement à ce combat wal hamdoulilah. Suivre tes séminaires m'a appris à anticiper la ruse diabolique, pleine de bassesse et de confusion. Tous les moyens sont bons pour me faire faire volte face : le chantage affectif, la pseudo ingratitude, la méfiance maladive et le mauvais soupçon, la menace de l'extrémisme, la patience stérile en un kheir venant me sortir de ma brousse !!!... Des arguments qui passent du coq à l'âne pour me retenir à tout prix "Et si tu veux pratiquer ta religion correctement, reste tranquille et lis ton coran" dixit le bon sens et la cohérence !!!!!!!!! Bon, je prends beaucoup de choses avec humour ! Je les rassure en leur rappelant que si j'avais l'humeur aux sectes j'aurais trouvé mon bonheur depuis bien longtemps !!! Après ces années de globtrottage intempestif, je me suis "acoquinée" avec des juifs d'abord (à l'école avant ma conversion) puis des gens "musulmans" arrivistes ayant reçu une nouvelle version du kitab !!!, puis des salafs qui m'ont venté le fait de se passer le bout des doigts au dessus d'une flamme de temps en temps pour se souvenir de la Géhenne (à Paris), puis des soufis (en Bosnie Herzégovine où j'ai vécu qq temps et qui voulaient m'apprendre le principe d'adoration à travers le "huu" et autre méthode stupéfiante!!), puis d'autres cas aussi curieux... Kheir incha Allah, je m'efforce à être sincère autant que faire se peut dans mes invocations à être guidée parce que la Promesse d'Allah est, elle, indiscutable.Enfin, le service que je te demande, et pas des moindres, c'est d'invoquer Allah afin qu'Il raffermisse mes pas et me facilite les œuvres dont Il sera satisfait. Il y a des serviteurs dont les cœurs sont purs et dont les invocations sont exaucées fa 3assa an takouna minhom incha Allah. Barak allaho fik pr ton écoute. Myriam

Wa ahléikoum salam okhti al karima,

Qu’Allah te renforce dans ta détermination ma soeur fillah ! Sache que la voie du réformisme (islah) et de l’engagement n’est pas une voie aisée, dans la mesure où naturellement plein d’obstacles vont s’interposer entre le militant sincère et ses ambitions !

 J’ai même tendance à dire que le véritable croyant ne doit connaître le repos qu’après la mort dans le sens où sa vie doit être un perpétuel combat : combat contre les doutes, les ignorances et les incompréhensions, combat contre les pulsions et les mauvaises passions, combat contre les blocages et les toxiques relations, combat contre les parasites et les démons, combat contre les groupes sectaires qui prônent vis-à-vis du coran et de la tradition : la déviation, combat contre les décors et ambiances qui mènent à la perversion, et enfin combat contre ennemis externes de notre religion !

Tu noteras que je mentionne, non pas sans raison, l’ennemi externe à la fin car la lutte et la victoire contre l’ennemi interne est une condition à vérifier pour pouvoir affronter et espérer vaincre l’ennemi externe !

En effet, notre prophète a dit dans une tradition que rapporte Moslim : « mon Seigneur m'a dit: ô Mohamed, si je décrète une sentence, elle est infaillible. Je t'ai promis de ne pas faire périr ta nation par une épidémie généralisée ; de ne point la mettre sous le joug d’un ennemi autre qu’elle-même. Même si ses voisins sont réunis contre elle, jusqu'à ce que leurs fils se luttent et se capturent. »

Ainsi, la communauté musulmane peut devenir invincible à la condition qu’elle soit sans failles internes ! Or, je peine à utiliser le vocable de « communauté » quand je parle des musulmans car manifestement les musulmans n’ont pas de réelle communauté dans la mesure où « le chacun pour soi » prime plus que les autres causes même s’il peut y avoir parfois un faux semblant d’engagement collectif ! Que dis-je ! C’est même par la voie de causes collectives que certains opportunistes veulent réaliser des intérêts individuels et égoïstes !

Et, la différence entre le vrai et le faux dans tout cela : c’est que dans l’islam authentique l’individu doit se perdre dans le collectif, si bien que s’attaquer au collectif c’est s’attaquer à un seul individu, tandis que dans le faux : les actions collectives s’opèrent par une somme d’individus qui individualisent, par déduction, la cause collective et consécutivement la fragilise !

Tu comprendras ainsi qu’une cause collective individualisée ne mérite pas d’être et doit se replier à la différence d’une cause individuelle collectivisée ! Et, pour preuve, il te suffit d’étudier les deux temps de la bataille d’Uhud :

  • -         la première phase où les musulmans ont collectivisés leurs causes individuelles
  • -         la seconde phase où les musulmans ont individualisés leur cause collective

Saisis, que les musulmans furent victorieux quand lorsqu’ils furent unifiés, et que dès qu’ils individualisèrent leur lutte, pour le butin, ils furent mis en déroute ! Ainsi, en stratégie de guerre, l’ennemi gagnera la bataille indubitablement, s’il parvient à nous individualiser au sein d’unités d’apparence ! C’est pourquoi, je n’aime pas les « manifestations » car elles découlent de la part de musulmans de la seconde phase c’est-à-dire individualistes à l’intérieur d’une cause collective ! Il en va de même de la guerre au Sham où certaines batailles se font plus de manière individuelle que de manière collective et sont donc plus des dangers pour la Oumma que des victoires !

Ainsi, ma sœur fillah, tu risques d’être désenchantée, non pas uniquement par les gens qui tenteront de te mettre des bâtons dans les roues quant à tes nobles engagements mais aussi par ceux qui t’accompagneront dans la voie car ils verront d’un mauvais œil l’engagement qui accorde une importance primordiale à la vérité, et donc à la jama’a ! Et, souvent les gens dans le vrai seront les plus visés par les doutes démoniaques car le démon jettera naturellement son dévolu de waswas à destination de ceux dont l’engagement est une menace évidente pour lui !

Donc, c’est un peu normal que les gens dans le vrai soient visés par des doutes sataniques en provenance de diables parmi les djinns ou les humains comme ce metmati, qui ne mérite pas d’être nommé mais qui est toutefois utile comme cobaye à étudier pour connaître le fonctionnement de la diablerie humaine, car il représente effectivement l’un des diables de notre oumma, et attire, par conséquent, tous les autres diables ou les doubles facettes à la nature siamoise démoniaque, dont la mesure ou les âmes qui se ressemblent s’assemblent et que sa mission est d’attaquer tous ceux qui sont profitables à la communauté ! On reconnait, en effet, un diable au fait qu’il ne vise par son mal que les gens utiles à la communauté en essayant de l’atteindre directement ou indirectement en séduisant les gens qui peuvent bénéficier de son utilité !

N’oublies donc jamais que le démon quand il ne parvient pas à atteindre sa cible directement tentera de le faire indirectement, si bien que l’authenticité d’une voie se mesure à la somme des critiques destructives la visant !

 Saisis dès lors, que le bien n'est véritablement bien que lorsqu'il nuit aux diables. Ainsi, les actions de bienfaisance qui ne génèrent pas d'animosités démoniaques ne sont pas entièrement dans la bonne voie, quand même elles porteraient en elles du bien!

 Alors ne t’arrête pas en route, prends le temps qu’il faudra, en portant ton regard particulièrement vers ceux dont les gens se détournent, et ne prends surtout pas cette religion comme un amusement et une distraction, par laquelle tu t’engages un jour, puis abandonne ton engagement le jour suivant !

 L’authenticité se mesure à la sincérité et la sincérité se mesure quant à elle à la constance, et le Tawhid est une affaire de toute une vie ! Si tu observes et médites la vie de tous les compagnons, tu verras qu’aucun d’entre eux n’a pris sa retraite avant la mort ! A comparer avec les musulmans des temps modernes qui s’investissent pour une grande majorité uniquement dans leur temps libre, et souvent plus stimulés par des ambiances que par des convictions…

Tâche d’animer ton engagement par des croyances, si tu tiens à ce que ce dernier ne s’arrête point ! Et, la croyance qui doit animer le musulman, c’est le Tawhid et le Tawhid ne se parachève que par la victoire de l’islam sur tous les systèmes organisationnels : « C'est Lui qui a envoyé Son messager avec la guidée et la Religion de Vérité, pour la placer au-dessus de toute autre religion, en dépit de l'aversion des associateurs.» (61/9)

Le plus dur ma sœur fillah sera de savoir comment alimenter ton engagement car sans carburant, il n’y a point d’avancement ! Ainsi, si tu ne parviens pas à puiser de la lumière de tes seules convictions, tâche de le faire de le faire de tes frères et de tes sœurs de route, et donc de la jama’a que tu veux rejoindre, et si cette dernière ne génère pas de lumière, c’est qu’elle ne réalise de toute évidence pas sa fonction !

Ainsi, travaille à l’unité de ta jama’a afin que par cette dernière la lumière des individualités se synthétise dans le groupe qui la redistribuera à chaque élément qui le composera ! C’est le plus grand chantier : lutter pour l’unité contre les parasites qui veulent créer des contre axes perturbateurs de l’harmonie du mouvement ! C’est pourquoi, il faut être persuadé que le plus grand chantier est interne car un petit groupe soudé vaut mieux qu’une foule d’individualistes !

Mahdy Ibn Salah

  

 

  


  • Aucun commentaire trouvé