Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Profilage  •   •  Affichages : 301


Salam 3aleikoum, mes frères et sœurs fillah,

Un sujet qui me préoccupe en ce moment, c’est la question du salut de certains profils extrêmement négatifs comme les doubles facettes ou les parents qui touchent à la magie. En effet, dans l’article précédent, j’ai parlé des parents toxiques, de ceux qui méritent la coupure, mais il est vrai qu’il est important de nuancer car certains parents par ignorance et culture peuvent s’opposer à la vérité mais restent disposés à s’imprégner de cette dernière avec le temps, d’où la nécessité parfois de patienter l’hostilité d’un parent à l’égard de notre islamité ou de notre orientation.

Aussi, j’ai mis l’accent sur la notion de miséricorde, car à mon sens, tout se joue ici concernant la coupure ! A savoir, qu’un parent qui mérite la coupure, c’est celui qui est dépourvu de miséricorde quand par l’imprégnation démoniaque, il désire la perte de son enfant et joue sur la sacralité du lien de parenté pour atteindre son objectif. En quelques sortes, c’est une forme de blasphème relationnel, quand on utilise la sacralité d’un lien pour justement, moyennant sa corruption, générer une force démoniaque ! N’est-ce pas par le mélange de l’impur avec le sacrée que s’opère la sorcellerie quand on rentre, par exemple, dans les toilettes avec le Coran ! Aussi, ces pères et ces mères qui jouent sur la sacralité du lien parental pour faire durer une injustice comme l’inceste ou la torture d’un enfant sont des « sorciers relationnels » !

Ceci dit, je sais que beaucoup de parents ne sont pas si mauvais que ça et que même s’ils peuvent toucher à la sorcellerie, ils aiment profondément leurs enfants. Du coup, ces parents ne sont pas à condamner absolument, et s’il y a possibilité de les réformer alors il ne faut pas hésiter à les aider dans ce sens, d’où la nécessité de faire la part des choses entre le parent, dont le cas est désespéré et celui qui mérite notre espérance, et entre les deux se situe une autre catégorie, c’est-à-dire le cas de parents qui méritent notre espérance mais dont le lien ne doit pas être entretenu pour autant car ne se donnant pas les moyens de s’en sortir, par l’action de se racheter d’un mal qui les enchaîne dans une alliance avec le démon.

C’est là que je voulais en venir, car même si j’ai beaucoup parlé et condamné les doubles facettes, je sais qu’il existe des doubles facettes potentielles c’est-à-dire prédisposées à le devenir mais qui grâce à une sincérité et une piété profonde parviennent à éviter de vérifier tous les traits de ce profil maléfique !

C’est le cas, par exemple, de ces personnes issues de famille où les parents étaient des doubles facettes ou des sorciers et qui, consécutivement ont développé des facultés mentales maléfiques comme le fait de penser avoir des dons, ou d’atteindre à l’endroit de la santé : une personne à distance moyennant le mauvais œil comme la provocation d’abcès par exemple !  

Et bien, sachez que ces personnes-là peuvent s’en sortir mais à la condition de vérifier quelques conditions :
  • - Etre transparent et sincère dans les relations
  • - Développer la piété vis-à-vis d’Allah et lutter simultanément contre le Qarin
  • - Trouver un binôme équilibrant et réfléchissant
  • - Couper avec toute source de toxicité surtout les doubles facettes ou les sorciers (directs ou relaies)
 Or, il arrive que ce genre de profils puissent perdre un binôme lumineux jusqu’à chuter spirituellement et basculer du côté obscur ! Si bien que l’on peut être choqué d’une certaine bipolarité spirituelle c’est-à-dire du passage d’un comportement lumineux à un comportement extrêmement ténébreux.

Si je parle de ce profil, c’est pour mettre en relief la nécessité de croire en certaines personnes qui reviennent de loin et qui veulent se donner les moyens de s’en sortir, et ce, quand bien même ils pourraient devenir hostile car s’ils ont été sincère durant un laps de temps, et bien il faut reconnaître que cette sincérité était réelle d’où le devoir de ne pas faire preuve d’ingratitude à l’endroit de la bienfaisance réceptionnée de leur part, car à la différence d’une double facette pour qui la sincérité est un carburant pour leur hypocrisie, eux sont vraiment sincères !

En d’autres termes, il existe des gens qui n’ont pas le choix que de rejoindre le camp de la lumière, s’ils tiennent à canaliser cette négativité qui existe en puissance chez eux, et quand ils réalisent les conditions de la canalisation alors ils peuvent être d’une luminosité extraordinaire, compte tenu de l’amplitude entre la négativité qui existe en puissance chez eux, et la positivité réalisée par le colmatage de leurs failles !

Par contre, les vrais doubles facettes restent à fuir et on les reconnait à leur désir de conserver une victime qu’ils consument par leur propre équilibre tandis que la personne prédisposée à devenir une double facette quand elle a un binôme lumineux, elle devient vraiment lumineuse mais cette luminosité n’est pas un acquis, elle doit être entretenue soigneusement…

Dans ce sens, les vraies doubles facettes recherchent ce profil pour les faire couler car ils les considèrent comme des traitres qui ont quitté les ténèbres pour la lumière ! C’est pourquoi, quand ils basculent c’est souvent à cause d’une relation toxique avec une double facette qui va faire remonter à la surface leur négativité…

Il était important de faire la lumière sur ce profil afin de distinguer les vraies doubles facettes qui peuvent se calmer seulement quand l’opportunité de tromper ne se présentent pas et qui prennent, par conséquent, leur victime comme des bouches trous, de ces autres qui peuvent dégager une lumière exceptionnelle mais qui peuvent chuter seulement quand ils perdent un binôme, ou nouent un lien toxique avec une DF.

Wa bilahi ta3ala taoufiq
Mahdy Ibn Salah
  • Aucun commentaire trouvé