Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Profilage  •   •  Affichages : 3083

 

 photosemprof

Introduction

Il est important de savoir : « Qui nous sommes ? Et avec qui nous avons affaire ? », si nous tenons à pouvoir nous réformer pleinement car par la connaissance de soi, et de l’autre, nous pouvons agir en fonction de notre position et le positionnement est justement la première étape du cheminement puisque sans celui-ci nous ne pouvons pas savoir, si nous nous rapprochons du but, ou si nous nous éloignons de ce dernier, en pensant simultanément nous en rapprocher.

Il est donc capital de connaître la nature à laquelle nous appartenons et à laquelle aussi appartiennent nos proches car c’est effectivement par la proximité que Satan réalise ses plus grands exploits puisque l’on peut s’alimenter en lumières ou en ténèbres respectivement soit verticalement dans notre rapport avec Allah, soit horizontalement dans notre rapport avec autrui.

C’est pourquoi la connaissance de soi va de pair avec la connaissance du but qu’est le Tawhid, si bien que connaître le Tawhid sans connaître son être peut s’avérer contreproductif voire source d’illusions.

Ainsi, la connaissance de l’être est indispensable en thérapie musulmane et le but du thérapeute consiste, avant tout, à placer un miroir face à son patient, de telle sorte que celui-ci puisse observer sa propre laideur par lui-même afin de pouvoir nourrir une saine volonté de s’embellir. Et l’embellissement dans l’islam, consiste à développer notre intelligence par la purification du cœur, et notre altruisme par l’éducation de l’âme moyennant respectivement la méditation contemplative par laquelle nous devons redonner par la croyance la toute puissance à Allah, et le sacrifice par lequel notre « moi » doit disparaitre dans la « oumma ».

En final, ce séminaire apparait fondamentale, car il se concentre sur l’un des plus grands fléaux des temps modernes qu’est « l’orgueil interne », par lequel nous renions les laideurs en nous qui sont causatrices de nos malheurs, et qui nous poussent à chercher toujours ailleurs qu’en nous mêmes : « la faute et l’erreur » !

De l’identité individuelle

Il est dit dans un verset du Coran : « Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes la responsabilité (de porter les charges de faire le bien et d'éviter le mal). Ils ont refusé de la porter et en ont eu peur, alors que l'homme s'en est chargé ; car il est très injuste [envers lui-même] et très ignorant. [Il en est ainsi] afin qu'Allah châtie les hypocrites, hommes et femmes, et les associateurs et les associatrices, et Allah accueille le repentir des croyants et des croyantes. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »[1]

Nous pouvons extraire à partir de ce verset que la nature originelle de l’humain est la croyance mais cette nature quand elle est entachée par « l’injustice » et « l’ignorance » peut virer vers l’associationnisme et l’hypocrisie. Ainsi, trois principales natures peuvent voir le jour en l’homme. L’hypocrisie et la croyance génératrice de la repentance constituent les extrêmes, et l’associationnisme et la mécréance se trouvent entre eux deux.

Ajoutons qu’il existe, en outre, différentes dispositions de l’être qui peuvent faire pencher vers une nature plus que vers une autre. Il faut connaître ces dispositions afin d’agir en conséquence :

Nous pouvons déduire de ce tableau, qu’il existe des « égarements circonstanciels », c’est-à-dire des individus non disposés à s’égarer dans le fond puisque croyants à la base, mais disposés à s’égarer des conséquences du climat familial ténébreux,  de l’influence environnementale négative, mais  surtout de leur méconnaissance d’Allah et de l’ignorance du sens de leur souffrance.

Il est contreproductif, voire dangereux, de vouloir changer le cœur et la vision d’une personne, aussi proche soit-elle, et aussi sincère soit notre démarche, sans compenser le manque d’amour et changer au préalable le décor fragilisant qui l’a éloignée de la droiture. Une bonne pédagogie dans la prédication implique, par déduction, une tolérance temporaire, et doit par conséquent, se faire par l’amour et la douceur. Il est important de dénoncer ceux qui, en raison de leur dureté et de leur mépris, éloignent de l’Islam par l’islam. Personne n’accepte un discours, aussi véridique soit-il, s’il n’est pas accompagné par la sagesse et l’humilité.

En somme, en l’absence d’une éducation rationnelle solide, une personne à l’émotivité siamoise risque naturellement de se faire absorber par le décor négatif. Même avec une raison saine, une personne Es≥Ra, risque de succomber au mal environnemental, s’il elle ne s’entoure pas, constamment par des personnes lumineuses.

C’est dans ce sens que le Prophète a dit : « Le croyant rassemble ou participe au rassemblement et il n’y a aucun bien chez une personne qui ne rassemble ou ne participe au rassemblement. »[2] Dans une autre tradition, il ajouta que les hypocrites se reconnaissent au fait : « Qu’ils ne rassemblent ou ne participent du rassemblement ! »[3] C’est donc un signe de l’hypocrisie passive que de s’éloigner de la jama’a, et active que de vouloir la briser !

Le combat capital à entreprendre à tout instant pour le croyant, est par conséquent, de tendre constamment vers la sincérité par la purification au niveau :

  • -          Intentionnel
  • -          Environnemental

En effet, il existe deux types de sincérité : la première est celle des meneurs, producteur de lumières, qui peuvent purifier leur cœur en générant des groupes, tandis que la seconde est celle des suiveurs, réflecteurs de lumières, qui doivent impérativement intégrer un groupe pour assurer leur propre salut. C’est donc une marque d’orgueil, d’injustice ou d’ignorance que de ne pas agir  adéquatement à sa propre nature, en baissant les bras ou en refusant d’intégrer une jama’a.

De l’identité collective

Après la connaissance de l’identité et de la disposition individuelle, il est important de connaître l’identité collective à laquelle nous appartenons car il y a une étroite corrélation entre le groupe social et l’individu dans la mesure où le lieu de résidence et la communauté à laquelle nous nous affilions participe de notre identité individuelle.

Ainsi, nous pouvons hiérarchiser ces différentes catégories de l’identité collective dans l’ordre de la laideur vers la beauté :

  • -          L’hypocrisie
  • -          La mécréance
  • -          L’islam de surface
  • -          L’islam assimilé
  • -          L’islam environnemental
  • -          L’islam engagé

L’hypocrisie est l’état de ceux qui s’habillent par le vêtement de l’amitié afin de cacher leur animosité. La mécréance est l’état de ceux qui renient ouvertement une partie de la vérité. L’islam de surface est l’état de ceux qui ne sont musulmans que lorsqu’ils ne sont pas éprouvés et qui, dès qu’ils le sont, s’allient avec les diables et les ennemis contre les croyants. L’islam assimilé est l’état de ceux qui se sont dépouillés d’une partie de leur identité musulmane des conséquences de leur résidence au sein d’un environnement malsain. L’islam environnemental est l’état de ceux dont la foi est entretenue par un décor lumineux. Et enfin, l’islam engagé est celui des musulmans qui génèrent ou participent aux environnements protecteurs de l’identité musulmane, et qui aspirent, en actes, au triomphe de l’islam sur la terre.

Ainsi, il existe deux maladies de l’islam moderne qu’il est impératif de dénoncer :

  • -          L’islam entaché d’hypocrisie
  • -          L’islam entaché de mécréance

Le premier islam est celui de ceux qui vivent leur foi de manière incomplète puisque n’aspirant pas au parachèvement du Tawhid, et se voyant, s’intégrer, construire, vivre et mourir, au sein d’un système non islamique, et ce, dans l’indifférence de la religiosité de leur autorité car en effet celle-ci influe fortement sur l’identité de ses sujets ! Si bien que les musulmans de France cultivent, sans le savoir, la superficialité de leur pratique religieuse de leur intégration ! C’est pourquoi, nous trouvons énormément moins de maux liés à l’hypocrisie en Turquie comme le dédoublement du visage, qu’en France d’une manière générale, et en région parisienne particulièrement !

Le second islam est celui de ceux qui en raison d’un complexe d’infériorité s’assimilent et copient les valeurs et les habitudes des non musulmans jusqu’à se dépouiller de leur propre identité musulmane ! C’est l’islam des complexés qui pour gagner la sympathie des non musulmans s’éloignent de l’islam et critiquent les vrais musulmans qui s’attachent, quant à eux, au Tawhid, au Coran et à la sunna authentique !

Il est important de connaître ces deux islams falsifiés afin de s’en prémunir car l’islam ne peut triompher que si ses partisans sont justement entièrement unifiés par la croyance, l’action et la spiritualité. C’est donc un devoir que de soigner la division d’une famille ou d’une communauté, si nous tenons à faire triompher une cause collective par la reconnaissance et la mise en quarantaine des hypocrites malveillants et la réforme de ses opposants internes ! C’est pour cela que notre Prophète a dit : « Empressez-vous d'accomplir des œuvres pies, car il y aura des troubles aussi noirs qu'une nuit très sombre, où l'homme se réveillera croyant et se retrouvera le soir mécréant, et le soir il est croyant et se réveillera mécréant ; il fera un troc de sa religion contre les biens du bas monde »[4]

Les 3 catégories d’hypocrite

La connaissance des hypocrites est fondamentale car l’hypocrite est effectivement plus dangereux que l’associateur et le mécréant car la mécréance affichée d’un adversaire développe notre croyance, tandis que diamétralement la mécréance cachée d’un allié la consume, et ce, en raison de la tromperie et de l’espérance mal placée qui peut en découler.

C’est pourquoi, les double-facettes sont généralement des personnes qui gaspillent notre richesse financière, spirituelle et relationnelle. Ainsi, il est fondamentale de savoir reconnaître un hypocrite afin de pouvoir se prémunir de son mal car Satan aspire à nous coller, dans notre vie, des doubles facettes afin de pomper toute notre énergie !

Il existe trois catégories d’hypocrite :

  • -          La double facette
  • -          L’hypocrite conventionnel
  • -          L’hypocrite potentiel

La première catégorie, qui est la plus laide, est celle de ceux qui possèdent deux visages et qui aspirent à faire triompher leur facette démoniaque moyennant leur facette d’apparence. Ils sont capables d’être sincères dans leurs deux facettes, d’où leur dangerosité, et tellement peut être intense l’amplitude entre leurs deux visages, ils peuvent déstabiliser la raison des personnes qu’ils piègent ! A leur propos, le prophète disait : « Vous trouverez que les pires personnes aux yeux d’Allah sont les doubles facettes, qui viennent avec un visage avec ceux-ci et avec un autre avec ceux-là ! »[5] C’est le signe d’une grande force spirituelle que de patienter une alliance avec de telles personnes à l’instar des prophètes Noé et Lot qui patientèrent les désagréments de leurs épouses ! Ainsi, il existe une manière puissante de ruser en se basant sur la ruse de notre adversaire !

La seconde catégorie est celle des hypocrites conventionnels qui simulent une apparence afin d’intégrer une ambiance, et ce, à des fins égoïstes ou antagonistes. La joie externe n’est donc pour eux qu’un vêtement à leur animosité interne ! Le prophète a dit au sujet de l’hypocrisie conventionnelle : « Celui qui se caractérise par ces quatre choses sera un pur hypocrite. Et celui qui n’en possède qu’une seule aura certes une caractéristique de l’hypocrisie jusqu’à ce qu’il la délaisse : si on lui confie un dépôt, il trahit ; s’il parle, il ment ; s’il promet, il faillit et s’il se dispute, il est grossier. »[6] Signalons à partir de cette tradition que nous pouvons posséder une part d’hypocrisie sans être un hypocrite parfait car l’hypocrisie parfaite consiste justement à simuler une alliance pour camoufler une rupture intérieure afin de gaspiller, par la fracture spirituelle,  l’énergie, les biens, et la lumière, de la victime de la tromperie !

Enfin, la troisième catégorie. C’est celle des hypocrites cachés ou potentiels, c’est-à-dire dont la sincérité est temporaire et, par conséquent, dont la laideur et l’animosité ne peut apparaître que lors des épreuves. Ce sont des gens instables, susceptibles de réfléchir vos propres démons, et qui peuvent donc devenir des amis et des amants un temps, et des adversaires et  des ennemis un autre temps, des conséquences de leur souffrance non comprise et mal maîtrisée. En effet, la souffrance est une force qui fait effectivement jaillir soit la laideur de notre ego par la recherche de bouc-émissaires, soit notre beauté du cœur par l’introspection ! A ce sujet, Anas a dit : « Le Prophète passa devant une femme qui pleurait auprès d'une tombe. Il lui dit : « Crains Allah et sois patiente! » Elle dit : « Laisse-moi en paix ! Tu n'as pas été touché par le malheur qui m'accable et tu n'as jamais rien connu de tel ». Quelqu'un lui dit : « C'est le Prophète ! » Elle se présenta à la porte du Prophète sans y trouver de portier. Elle dit au Prophète : « Je ne t'avais pas reconnu ». Il dit : « La patience n'est digne de ce nom que si elle se manifeste au premier choc » »[7].

Il est impératif de prendre garde à l’hypocrite dont la sincérité relationnelle peut être soit constante, soit absente, soit temporaire, si nous tenons à ne pas connaître les maux de la ruine, la démotivation et la déception !

Signalons qu’il n’existe une forme « d’hypocrisie permise » quand la motivation d’une alliance est sincère tout en étant intéressée et quand il y a, bien évidement, une équivalence intentionnelle car cacher la réalisation d’un intérêt avec une personne entière dans son engagement, c’est en quelque sorte la « tromper » !

Les différentes manières

de démasquer un hypocrite

C’est par l’analyse des incohérences et des contradictions d’une personnalité que l’on peut déceler une hypocrisie, et c’est donc par la difficulté que nous pouvons avoir à mettre en évidence des contradictions chez un hypocrite que l’on peut mesurer l’intensité de son hypocrisie. Il existe différentes manières de déceler un hypocrite dont les principales sont les analyses des réactions, des lapsus, et de l’énergie, ainsi que l’orchestration d’un piège légal.

Les réactions

L’analyse de certaines réactions relatives à des situations particulières peut s’avérer instructif de l’intériorité d’une personne, particulièrement à l’endroit du :

  • -          Péché
  • -          Bonheur
  • -          Malheur
  •       la colère 

En effet, l’absence de regret ou la banalisation du péché est révélateur de l’hypocrisie d’une personne. De même que l’abandon d’une personne dans le cas du comblement de l’un de ses besoins ou la recherche de bouc-émissaires dans le cas d’une douleur ou d’une souffrance. Et, enfin la colère peut dévoiler certaines profondeurs d'une personnalité!

Les lapsus

La discussion et la vision du corps est fondamentale à l’analyse des trahisons révélatrices car le corps possède effectivement un langage qui accompagne un discours sans lequel nous ne pouvons pas le comprendre. Et c’est par le lapsus que nous pouvons mettre en évidence la discontinuité d’un discours. Il existe différents types de lapsus :

  • -          les lapsus verbaux
  • -          les trahisons comportementales

Les lapsus verbaux concernent les contradictions, les hors sujets, les incohérences du discours que nous pouvons découvrir par une calquation des différentes informations récoltées lors des discussions. Les trahisons comportementales concernent les regards, les gênes, les crispations susceptibles de permettre la mise en évidence de l’opposition entre l’intériorité et l’extériorité.

Les amitiés

Le prophète a dit dans une tradition : « L'homme a la religion de son ami, prenez garde donc de ceux à qui vous accordez votre amitié. » Très souvent, c'est par l'ami que l'on arrive à déceler une personnalité car celle-ci se reflète toujours chez les proches par l'affection.

Les énergies

L’analyse énergétique est l’une des vois les plus efficaces pour le démasquage des hypocrites et elle consiste à mesurer la luminosité et l’obscurité d’une intériorité par le processus de la connexion. Signalons qu’il existe deux types de connexion :

  • -          Rationnelle
  • -          Emotionnelle

La première connexion s’opère par l’analyse tandis que la seconde s’opère par la sensibilité compatissante. Il est important de distinguer ces deux types de connexion car seule la connexion rationnelle peut nous permettre de faire tomber le masque d’une double facette, car justement la double facette est capable, de par sa nature, d’absorber la luminosité environnementale, de sorte qu’il devient pratiquement impossible de les confondre tellement ils peuvent vivre sincèrement les sentiments qu’ils prétendent ressentir. C’est pourquoi Allah dit à leur sujet : « Ils ressemblent à quelqu'un qui a allumé un feu; puis quand le feu a illuminé tout à l'entour, Allah a fait disparaître leur lumière et les a abandonnés dans les ténèbres où ils ne voient plus rien. »[8] Ainsi, les doubles facettes sont capables de dégager de la sincérité, et ils se reconnaissent, de ce fait, principalement à leur aptitude à nous ensorceler sur le terrain de l’émotivité dans lequel, ils sont passés maîtres en la matière, tout en voulant nous détourner du terrain rationnel, par lequel leur hypocrisie est susceptible d’être mise à nue ! Ils ressemblent en cela à de « petits antéchrists »…

Les pièges

A défaut de pouvoir analyser naturellement une personne, nous pouvons provoquer des états et orchestrer légalement des pièges susceptibles de tester la nature d’une personnalité, et ce, afin d’évaluer le degré de sa potentielle hypocrisie. Il existe 5 principales voies par lesquelles nous pouvons confondre une personne :

  • -          La douleur
  • -          Le choc
  • -          La tentation
  • -          La simulation
  • -          La provocation
  • -          Le calquage

La douleur est un indicateur qui nous permet de mesurer le caractère dominant d’une énergie, que celle-ci soit positive ou négative. C’est pourquoi la roqya par pression physique est une excellente voie pour savoir si nous sommes dominés par le mal et les diables, ou si nous sommes déterminés à vouloir nous s’en sortir. Ainsi, par la douleur, nous pouvons déceler l’existence de failles cachées chez une personnalité car une personne qui ne supporte pas effectivement la douleur d’une extraction démoniaque, sans présenter de failles apparentes lors de la phase du diagnostique, révèle indubitablement une part de complicité occultée, que cette occultation soit volontaire ou pas! Le choc consiste à heurter stratégiquement la sensibilité afin d’analyser la spontanéité d’une réaction. La tentation consiste à exposer un besoin afin de faire resurgir toutes les profondeurs d’une personnalité comme la séduction qui peut pousser au dévoilement de secrets par exemple. La simulation consiste à véhiculer stratégiquement des informations fausses afin de pousser une personne à une impasse le contraignant à se démasquer. La provocation consiste à toucher à l’amour propre et à l’ego afin de faire resurgir sa négativité comme c’est possible dans le sport. Le calquage consiste à écouter une ou plusieurs personnes selon différents angles puis de calquer les discours afin de déceler les incohérences.

Tableau illustratif

Des différentes catégories d’hypocrite

 

 

La double facette

Temporel : C’est une personne capable de faire couler une entreprise ou qui s’enrichit en arnaquant les plus arnaquables, et en étant honnête, par contrainte, à l’endroit des moins arnaquables.

Spirituel : C’est une personne chez qui la lumière et les ténèbres cohabitent en symbiose, et qui ne culpabilise pas de faire des péchés capitaux tout en priant.

Relationnel : C’est une personne qui aime  et qui est attentionné sous un angle et qui est indifférente et déteste sous un entre angle.

L’hypocrite conventionnel

Temporel : C’est une personne qui s’allie pour son intérêt mondain alors qu’elle n’aime pas ses associés à l’instar des ambiances du travail.

Spirituel : C’est une personne qui veut s’attaquer à l’Islam moyennant son islam d’apparence.

Relationnel : C’est une personne qui exploite les sentiments à des fins égoïstes et intéressées

L’hypocrite potentiel

Temporel : C’est la personne qui change de visage lorsque sa part du gâteau diminue des conséquences de l’augmentation de la vôtre.

Spirituel : C’est la personne susceptible de réceptionner votre diable, et qui dans l’épreuve, soit vous abandonne, soit se dresse contre vous.

Relationnel : C’est la personne qui vous accompagne par compensation de son trou affectif.

 

 

 

[1] C33/71-72

[2] Ahmed, authentifié par Albani

[3] Ahmed

[4] Boukhari

[5] Boukhari

[6] Boukhari, Moslim

[7] Boukhari, Moslim

[8] C2/17

  • Aucun commentaire trouvé