Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
facebook_page_plugin
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Psychologie  •   •  Affichages : 827

Salam aleykoum Mahdy jespere que vous allez bien ? Je vous avez envoyé un courriel concernant un coup de foudre satanique il y a plus de 8 mois et avant cela, je vous avez envoyé un mail pour mon hyperphagie. Après avoir vu un psychiatre à qui jai tout raconté, le diagnostic est tombée. Je suis cyclothimique. Mon père étant bi polaire il y avait un terrain mais je n'y avais jamais pensé car justement je me trouvais pas du tout aussi extrême que mon père mais j'ignorais que la cyclothimie existait et que cetait exactement ça: une sorte de bipolarité version "light"... D'où mes coups de foudre fréquent, ma recherche constante du plaisir extrême dans tout etc ;-( et mon trouble du comportement alimentaire je tenais à vous tenir un peu au courant car je trouve ça pas très juste de ne vous solliciter que lorsqu'il y a des problemes mais pas lorsqu'une explication ou un cheminement vers la guérison se présagent en tout cas j'espère que je vais tendre vers ce chemin inchaallah car savoir pour juste savoir sans que cela ait un impact positif pour moi ça ne sert pas à grand chose. Comme vous traitez bcp des maladies psy je suis un peu perdue sur les vidéos ou articles pour mon profil entre bi polaire, double facette, borderline etc je suis un peu perdue pouvez vous menvoyez les liens qui expliquent dans un premier temps le mécanisme de la cyclothimie avec comorbidité comme TCA etc puis comment guérir inchaallah ; Barakalah oufik Akhy lkarim.

Wa 3aleik salam, okhty al karima,

Avant toute chose, il est important de savoir que consulter un psychiatre peut s’avérer être un acte de mécréance car les maladies mentales relèvent souvent d’une déficience dans le Tawhid à l’exemple de la paranoïa qui résulte de la centralisation par rapport à un autre qu’Allah quand la Seigneurie consiste, quant à elle, justement à perfectionner notre Créateur par la croyance, en faisant de Lui l’être, autour duquel, tout doit s’axer !

Aussi, aspirer à se soigner en sollicitant une personne mécréante qui possède une conception athée de la maladie, c’est indirectement valider cette dernière ! Or, le psychiatre ne croit pas en l’âme, ni en l’influence djinnique ou angélique, ni ne considère l’homme à travers le prisme de la foi dans le sens où pour nous, musulmans, à titre illustratif, nous raisonnons par le cœur, siège de la volonté comme le mentionne Allah dans le Coran : « Ils ont des cœurs mais ne raisonnent pas avec »

Aussi, quand Allah dit que le « diable insuffle dans la poitrine, » il met en évidence que notre volonté peut se troubler par des agents perturbateurs externes comme un environnement ou un passé traumatisant mais aussi internes à l’exemple de démons, d’une déstabilisation comportementale où l’homme possède, soulignons-le, une part de responsabilité !

Il est important de mettre en relief que la possession totale, c’est-à-dire la perte entière du contrôle du corps n’existe pas ! Pour ma part, je n’y crois pas ! A chaque fois que l’homme accomplit des actes anormaux en se disant possédé, c’est qu’il laisse volontairement ou par impuissance le démon le dominer de sorte qu’ils s’associent dans l’accomplissement d’actes anormaux ou illicites ! Et, généralement les possédés sont des complices de leurs diables surtout quand ils insultent ou rigolent durant une roqya… Pour notre équipe, ceci n’est effectivement qu’un lapsus et pas un signe de possession !

La meilleure des roqyas consiste à reconquérir notre cœur en rendant l’insufflation démoniaque stérile ou inexistante par l’action de ne pas contredire la volonté divine ! C’est donc en obéissant à Allah, et en arrêtant de lui désobéir, voir en émigrant dans une terre où la tentation est moindre, que l’on peut guérir d’une possession par une volonté démoniaque qui nous pousse à l’addiction vis-à-vis d’actes infâmes et anormaux !

Aussi, se réfugier dans la psychiatrie occidentale en pensant que notre maladie relève d’un disfonctionnement de l’organisme susceptible de se remédier par des médicaments, c’est faire preuve d’une lâcheté à l’endroit des véritables causes de notre maladie ou d’un voilement volontaire de la face jusqu’à justifier notre anormalité comportementale !

Tout se soigne dans la conception islamique de la maladie, à la différence de la psychiatrie occidentale qui voit dans la plupart des maladies : l’aspect « incurable » afin d’alimenter l’industrie pharmaceutique !

Et, quand une personne parvient à guérir en passant par la psychiatrie, il ne faut pas associer cette guérison à la véracité de la psychiatrie car très souvent c’est seulement les calmants, le cadre stable et l’éloignement vis-à-vis d’un décor déstabilisant qui peuvent permettre une guérison, et ce, quand la crise psychotique n’était, bien évidemment, que circonstancielle !

Aussi, quand vous avez un psychiatre qui vous considère comme un malade incurable alors que votre crise n’était que circonstancielle : il risque d’assassiner votre conscience ! Et, dans ce sens la psychiatrie occidentale est anti-islamique, voire inhumaine, car elle ne préserve pas la vie, dans ses délices et ses libertés, dans la mesure où elle transforme les patients en de légumes spectateurs de leur existence, conditionnés à prendre des médicaments à vie…

C’est pourquoi, il y a un énorme danger à consulter des psychologues qui collaborent avec des psychiatres ! Je considère même ces psychologues comme des mécréants, quand bien même ils seraient d’origine musulmane, et ce, en raison de leur contribution vis-à-vis d’une conception athée de l’humanité et des mécanismes de l’être dont les dommages peuvent être terribles !

Les problèmes des gens relèvent, avant tout, du cœur, des relations et de la société ! Ce n’est pas une personne qui ignore tout du Tawhid qui va vous guérir, et encore moins quelqu’un qui a étudié la psychologie occidentale !

C’est pourquoi, parfois je préfère dire que je soigne avec la sagesse plutôt que d’utiliser le concept de psychologie musulmane car les gens ne savent pas faire la différence entre la psychologie occidentale et celle qui est musulmane, et ne voient donc pas le danger de solliciter des égarés pour guérir !

Méfiance !

Mahdy Ibn Salah
  • Aucun commentaire trouvé