Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Psychologie  •   •  Affichages : 807


Salam'aleykoum j'aimerai revenir à la religion auparavant j'y etais je dévorer des rappels,de la science comme j'avais de gros problèmes confiance en moi j'ai voulu me concentrer sur ce problème de confiance de peur de pas etre à la hauteur et ça ma mener à plus pratiquer ce qui n'était pas du tout mon intention. Avant je craignez Allah comme si je le voyais maintenant j'y arrive plus,j(arrive plus à ne pas désespérer d'Allah et je n'arrive plus à etre assidu à la priere alors qu'avant si comment faire,que me conseillez vous?

Wa 3aleikoum salam, Okhty al karima,

Normalement si vous vous penchez sur un problème, vous êtes sensée vous améliorer car la focalisation sur une faille a pour but le colmatage. Or, il se trouve que votre problème vous a absorbé lorsque vous avez voulu vous concentrer sur ce dernier ! Ce qui indique que vous n’avez pas les épaules de regarder, seule, en face : votre réalité !

En effet, parfois il fait partie de la thérapie que de ne pas regarder en face nos failles et nos problèmes étant donné que nous conditionnons notre carburant à l’image que l’on peut se donner ou que l’on peut avoir auprès des gens !

C’est pourquoi, il existe une thérapie qui invite à arrêter de focaliser sur les failles et la maladie puisque cela peut démotiver et faire désespérer ! En effet, certains s’auto-rendent malades par la focalisation sur leur propre maladie car n’ayant justement pas la capacité de prendre du recul et de faire la part des choses entre l’objet et les effets consécutifs de la focalisation sur l’objet en question !

En effet, en pensant à leurs problèmes, certains grandissent ces derniers par leur nature à réaliser des focalisations puissantes, et ce, jusqu’à alimenter leur propre problèmes du fait de la focalisation assimilable à un acte associationniste !

C’est pourquoi, on constate que beaucoup de gens collectionnent les roqyas stérilement car ils alimentent leur propre possession par la focalisation sur la possession elle-même, étant donné que la focalisation sur le monde des djinns peut exciter les djinns jusqu’à les pousser à nous embêter davantage plus on pense à eux!

Du coup, il existe un profil de gens qui alimentent leur propre maladie quand ils focalisent sur leur maladie car n’ayant pas la capacité de faire la part des choses entre la maladie et la crainte qui peut en découler car lorsque nos sentiments à l’endroit d’une chose dépassent la limite du convenable, alors cette chose peut causer notre propre maladie quand on pense à elle !

Aussi, je vous invite à essayer une thérapie positive en arrêtant de penser aux éléments susceptibles d’altérer l’image positive que vous pouvez avoir de vous-même. Et, si vous voulez régler votre problème de confiance en vous, vous devez le faire tout en étant accompagnée par un thérapeute compétent mais jamais seule puisque cela risque de vous engouffrer…

Wa bilahi ta3ala chiffa
Mahdy Ibn Salah
  • Aucun commentaire trouvé