Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Qui suis-je?  •   •  Affichages : 489

Je ne suis pas de ces gens qui apprennent et dont la science ne transforme pas. Je suis de ceux dont l’idéologie gouverne l’existence.

Le nombre de ceux qui parlent d’islam pullulent, de nos jours, mais hélas beaucoup ne vivent pas l’islam dans la mesure où cette religion ne prend pas la place qu’elle devrait prendre : à savoir : devenir une source de transformation positive, un axe de vie ! Ils sont bien rares, effectivement, ces gens qui animés par des convictions, à contre-courants, sont prêts à faire des sacrifices, et ce, dans la constance, pour faire triompher des idées et construire quelque chose. La plupart suivent des « modes dites islamiques », et ne proposent rien de challengeant, et ce, en relèguant leur religion en second plan, celui du divertissement, du loisir, des soirées et des week-ends, puisqu’aborder l’islam seulement à travers l’un de ses angles nous éloignera indubitablement de la vérité, étant donné que cette dernière, par essence, ne se fragmente pas. Il est écrit dans les évangiles : « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. »

Je ne suis pas de ces gens qui aspirent à s’enrichir sur la misère et la maladie des démunis. Je suis de ceux qui œuvrent dans l’humanitaire, et qui pratiquent la thérapie et la roqya gratuitement et qui ne se font pas de l’argent par leur enseignement.

Le nombre de ceux qui s’improvisent thérapeute ou prédicateur pullulent, de nos jours, en raison de la multiplication de la demande, mais hélas beaucoup sont des charlatans qui aspirent souvent seulement à s’enrichir c’est-à-dire des personnes qui ne sont pas ce qu’ils prétendent être. On mesure, effectivement, le statut d’un individu à ses résultats et non à son titre. Les titres ne valent rien, si les résultats démontrent que l’individu n’est pas à la hauteur du degré qu’il se confère. Il est écrit dans les évangiles selon saint Mathieu : « Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. »

Je lutte pour la délivrance et combats, en conséquence, contre ces pseudo-éclairés possédés, qui servent les intérêts de Satan, en reniant la possession jusqu’à se moquer de la roqya alors que les 2/3 du ministère de Jésus était composés d’exorcismes ! Ils ne suivent pas les prophètes mais bien des diables : ces moqueurs de la Sunna ! Il est écrit dans les évangiles selon Marc : « Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons. La ville entière se pressait à la porte. Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était »

Je ne suis pas de ces gens qui portent des masques et qui cultivent une forme d’hypocrisie. Je suis de ceux qui axent sur les valeurs de l’authenticité, à savoir l’unité, l’essentiel, et le global.

Le nombre de ceux dont la forme est meilleur que le fond pullule, de nos jours, mais hélas peu se soucient du danger qui les menace ; à savoir qu’ils composeront, par leur hypocrisie d’aujourd’hui, les rangs de l’Antéchrist demain : le messie charlatan ! Tout le monde attend la personne providentielle à même de les délivrer, on parle beaucoup de l’imam mahdi, mais ô combien ils seront trompés quand le grand imposteur viendra. Aussi, j’ai toujours combattu, de toutes mes forces l’hypocrisie quel qu’elle soit, en axant sur un islam profond, réel, fraternel contre ces partisans d’une religiosité superficielle, virtuelle et individualiste !

J'ai donc appris à ne pas juger selon les apparences car très souvent les meilleurs d'entre nous sont souvent ceux dont le passé fut ténèbreux mais qui réussirent à faire ressortir le meilleur d'eux, par la repentance, la conversion et la réforme, et ce, en activant leur potentiel. Il existe donc des gens qui sont là pour faire ressortir le meilleur de nous, et d'autres, associés au diable, qui ont pour vocation de projeter en nous leur propre image négative de sorte que l'on perde confiance en soi car comme Iblis ils ne supportent pas de voir d'autres qu'eux connaîtrent le salut quand eux sont condamnés par une malédiction d'où le fait qu'ils veulent que le maximum perissent avec eux ! 

Les vrais liens sont donc liens par la foi, et dans ce sens, il faut rompre les liens toxiques mêmes s’ils sont familiaux, quoiqu’en disent ces traditionnistes qui donnent à Satan des arguments ! Cheminer dans la voie de la construction ne peut se faire sans le croisement des destructeurs et des chiens aboyeurs. Aussi, j’ai appris à avancer et à cultiver de l’indifférence pour cette race maudite de vipères dont l’hypocrisie se démontre par le fait qu’ils se découvrent rigoureux dans la pratique que lorsqu’il s’agit de descendre leur prochain moyennant leur langue de serpent, il est écrit dans les évangiles selon saint Mathieu : « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? Ou comment peux-tu dire à ton frère : Laisse-moi enlever la paille de ton œil, alors que toi, tu as une poutre dans le tien ? Hypocrite, enlève d'abord la poutre de ton œil, et alors tu verras clair pour retirer la paille de l'œil de ton frère. » 


Je ne suis pas de ces gens qui s’inscrivent dans le système injuste et dont l’identité est relative à ce dernier. Je suis de ceux qui cultivent fièrement leur étrangeté et qui contribuent à la renaissance de la cité idéale : le fameux royaume des cieux.

Le nombre de ceux qui cultivent un complexe d’infériorité pullule, de nos jours, en occident mais hélas peu savent que les concessions qu’ils font à l’endroit de leur religion s’opèrent au détriment de leur véritable identité. On parle d’islam de France, d’islam républicain, d’islam laïc, mais tous ces islams ne sont pas l’islam et ils ont pour vocation de détruire l’islam car en reléguant l’islam à une pratique privée et variable au gré des époques et des lieux, on lui ampute de surcroit son pouvoir réunificateur et édificateur d’un Etat. La politique et la religion sont liées et seul un apostat peut penser le contraire ! En enlevant la dimension politique de l’islam on veut tout simplement lui infliger une défaite internationale ! C’est pourquoi, je lutte contre ces lâches qui tremblent quand on parle de hijra, du califat ou du sham car à la fin des temps, il y aura deux camps : d’un côté celui de la foi et de l’autre celui de la mécréance et de l’hypocrisie. Il est écrit dans les évangiles selon saint Mathieu : « Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de toute espèce. Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent ; et, après s'être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent ce qui est mauvais. Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d'avec les justes ! »   

Cette profession de foi avait pour vocation de faire la synthèse de mes différentes caractéristiques au moyen desquelles je me singularise et de les rapprocher de celle de Jésus afin que ceux se reconnaissent en ce prophète qui va rescendre : puisse dire avec fierté ce qu’ils sont et ce qu’ils ne sont pas : de sorte de faire une synthèse et de définir une cause unificatrice, en l'occurence : je suis Sham !
  • Aucun commentaire trouvé