Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Spiritualité  •   •  Affichages : 326


Salam Aileykoum ! J’espère que vous allez bien .

Je voulais vous faire part d’une réflexion et vous poser une question .

A travers mon vécu j’ai constaté que depuis que je me voile plus la face sur mes propres souffrances je constate les souffrances de mes proches / amis/ voisinage / les habitants de mon quartier / mes collègues de travail /  les personnes que je rencontre et cela me fait un pincement au coeur ! Sachant que la majorité des cas la souffrance est induite suite a des mauvaises circonstances( foyer ténébreux, sorcellerie, maltraitance ,...) dans un premier temps et dans un second temps suite a la mauvaise gestion de ces circonstances ( exutoire négatif, drogue , alcool , relation toxique et illicite, masturbation,...)

Avec mon vécu personnelle je me suis rendue compte de l’importance de la prise de recul et de la nécessité de se questionner de manière franche et par conséquent reconnaître les deux mécanismes ( causes du malheur et les causes d’entretiens)  et surtout agir en conséquence ! ( stopper les péchés , soigner son cœur de toute les impuretés, jalousies , orgueil, rancœur , haine,...) j’ai pu me libérer de certaines chaînes et je sais que le cheminement ne sera pas de tout repos !

Depuis que j’ai un peu élargi avec la permission d’Allah mon esprit et la vision de voir la vie (vos efforts vos travaux et notamment les cours du niveau 1 en sont la cause)  j’ai envie d’aider les personnes à reconnaître leurs souffrances et a se donner les moyens d’aller de l’avant pour s’accomplir et adorer Allah ici bas et gagner par conséquent Son Amour et Son satisfaction dans l’au delà!

La difficulté que je rencontre c’est que l’ensemble des personnes avec qui je discute restent bloqué sur l’un des deux mécanismes soit les deux en même temps .... j’essaye de me mettre à leur place / de décortiquer avec eux certaines situations /  d’apporter les éléments qui m’ont permis d’Aller de l’avant,...

Mais j’ai remarqué que parfois je me montrer « froide » car dans un premier temps je ne veux pas nourrir un symptôme ou un mal être en m’apitoyant ! Mais d’un autre côté je veux pas que les personnes pensent que je me fiche de ce qu’elle me raconte !  Je sais que pour aller de l’avant je doit prendre le temps avec les personnes et que nous somme tous différents face a la souffrance ! Mais voila j’ai du mal a gérer ses situations et cela entraîne de la frustration en moi j’ai pas envie que shaytan utilise c’est moment pour se dressé entre nous.  Comment savoir si on en fait trop ou pas assez ?

Mais je reste optimiste et Allah azawajel n’est pas injuste Il tiens a ses promesses ! Allah nous interdit de désespérer !  Et si la vie est parfois question de circonstance Allah est Al Hakim , Al Wadoud Ar Rahman et Il mettra en place les circonstances afin de faire ressortir le fond de chaque personnes afin de nous juger de manière Juste et surtout Avec beaucoup de Miséricorde !

Qu Allah vous récompense grandement pour tout vos travaux / pour tout le temps que vous nous accordez / pour votre écoute et votre empathie ! Vous êtes une cause de l’ouverture de nos esprits ! Qu Allah vous élève au plus haut degré de son Paradis !  Vraiment merci ! 

Salam Aileykoum.

Wa 3aleikoum salam, Okhty al karima,

Ta question est pertinente car justement il faut un juste milieu à ce niveau :
  • Ni trop se sentir concerné
  • Ni être trop indifférent
En effet, celui qui chemine dans la voie de la délivrance se doit de cultiver sa sincérité, et cette dernière implique de partager la souffrance de ceux et de celles qu’il veut aider.

Toutefois, il faut que ce partage soit productif dans le sens où l’inquiétude doit nous pousser à fournir un effort pour remédier à la douleur de la personne que nous désirons assister, et non nous engouffrer !

Il est vrai, qu’à trop vouloir aider, on risque de s’oublier soi-même, et quand s’oublier soi-même ne porte pas préjudice à certains devoirs ou certaines responsabilités, alors il n’y a aucun mal à cultiver cet altruisme qui se fait de plus en plus rare de nos jours !

C’est lorsque l’équilibre de l’individu est mis en péril par son dévouement et son empathie pour les autres qu’il est important de jauger l’engagement afin de ne pas sombrer dans des excès qui peuvent nous rendre absents à nous-mêmes voire nous pousser à manquer à certaines responsabilités !

Mais est-ce vraiment être dans l’excès que d’être altruiste jusqu’à s’oublier ? Et, bien tant que cela permet de faire progresser la lumière alors il n’y a aucun mal à convoiter cette station spirituelle noble, propre aux âmes les plus pures !

Ceci dit, il existe des personnes qui ne parviennent pas à phagocyter (consumer les ténèbres et en faire un carburant pour la lumière) la négativité absorbée et quand il partage une souffrance avec une personne en détresse, cette dernière devient un pont qui ajoute à leur être de la négativité à même de les déstabiliser.

C’est pourquoi, il est important de savoir mesurer notre aptitude à phagocyter car c’est ce critère qui nous permettra de différencier ceux qui risquent ou pas de sombrer en écoutant le malheur des autres. Phagocyter implique de rendre notre influence lumineuse plus puissante que celle qui est ténébreuse au point ou cette dernière diminue quand il y a confrontation.

Il faut faire attention à la fréquentation de personnes qui ne veulent pas réellement s’en sortir car les écouter implique automatiquement un gaspillage d’énergie d’où la règle thérapeutique de vouloir aider seulement les personnes qui veulent s’aider eux-mêmes par le colmatage de leurs failles !

Comme nous l’avons énoncé lors du dernier cours, la règle pour dé-impacter une souffrance implique d’élargir au maximum la surface qui subit la pression, ce qui signifie que plus l’homme élargit son être par l’action de disparaitre dans la création moyennant la vision globale, c’est-à-dire la station spirituelle du Fana, alors il pourra relativiser ses souffrances, et nourrira son être d’un souci qui fera de lui un outil d’Allah pour venir en aides aux opprimés et crois-moi, okhty al 3aziza, c’est le meilleur cadeau qui puisse t’arriver ici-bas car ceci sera un témoin que tu es aimée d’Allah, de la même que ceux qui sont utilisés par Iblis pour faire ressortir le mauvais des gens font parties, de toute évidence, de ses élus et donc sont, de surcroît, des êtres détestés par le Créateur !

Qu’Allah fasse de toi et de moi des élus du tout miséricordieux et qu’Il nous utilise dans sa voie pour faire ressortir le meilleur des gens !
Wa billahi ta3ala taoufiq
  • Aucun commentaire trouvé