Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
facebook_page_plugin
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Actualité  •   •  Affichages : 617

Eid Mubarak !

Disons que l'on apprend à se connaître davantage, dans le but de pouvoir s'oublier complètement et ressentir pleinement la présence divine... J'ai compris pourquoi vous insistiez tant sur l'authenticité... elle se fait si rare. Raison pour laquelle on peut se sentir "seuls" bien qu'entourés. Ceci étant, cette solitude représente un réel luxe. Dieu merci il y a des âmes sincères sur Terre, on les reconnaît à travers la lumière émanant de leur visage... Qu'Allah nous maintienne dans le droit chemin. Fraternellement

Jasmine 

Ibarak fik,

Mais à bien méditer, je ne sais pas si je suis disposé à ce que l’on me souhaite la bénédiction pour l’3aïd… car ce n’était pas un jour de fête pour moi, de même que pour ces nombreuses personnes qui souffrent ici et là de la guerre, de l’injustice, de la maladie ou de la privation d’affection…

La fête renvoie à la joie, et, par déduction, il est malvenu de souhaiter une bonne fête à une personne pour qui la tristesse et la mélancolique sont des états chroniques !

L’objectif ici n’est pas de gâcher votre festivité car il y a des gens qui méritent vraiment qu’on leur souhaite une bonne fête ! Et, à tous ceux et toutes celles qui vivent dans la proximité de ceux qu’ils aiment alors je vous souhaite une bonne fête car tout le bonheur réside, effectivement, dans des relations sainement et sincèrement affectueuses, et ce, même si la douleur n'est pas loin !

Concernant l’authenticité, je me réjouis que vous puissiez comprendre le pourquoi de mon insistance à son propos car, en effet, elle est devenue une valeur rare ! Les gens faux me dégoutent, les gens pour qui ne compte que la forme, les hypocrites et les traitres me répugnent au plus haut point !

Je m’étonne du fait que la majorité des musulmans d’aujourd’hui puissent s’attarder autant sur des sciences qui n’améliorent que la surface de leur personnalité, tout en laissant leur fond dans la plus grande des impuretés !

Dans ce cas, oui, être seul peut s’avérer être un luxe quand nous travaillons, par notre solitude, à purifier notre âme, à approfondir notre regard jusqu’à ce qu’il devienne perçant, à nettoyer nos relations des personnes toxiques qui nous véhiculent, juste par la pensée, des états ténébreux déprimants…

Cela étant je garde espoir que la vérité puisse réunir ses partisans, et que l’amour puisse souder les âmes sincères, car de même qu’il existe des âmes laides qui aspirent à ce que vous perdiez confiance en vous, il existe aussi de belles âmes qui alimentent votre engouement, votre joie de vivre, et surtout votre espérance !

Et, vous en faites partie tout comme Mathieu, Farid, Na3ima, Sabrina, Karim, Ilhem, Lydia, Filsane… Et, bien d’autres que je passe ! Ces personnes qui m’envoient des ondes positives, qui croient en moi et me font confiance quand beaucoup, voire les plus proches, m’ont trahi !

Aujourd’hui, je profite du fait que mon âme brûle pour pardonner à tout le monde car je ne peux pas demander à Mon Seigneur d’effacer mes nombreux péchés, tant que je n’efface pas de mon cœur et de ma mémoire toutes les injustices et tous les torts que j’ai subis !

Mais attention « pardonner » ne veut pas dire « réhabiliter » car la « réhabilitation » n’est point sage pour une personne qui n’a jamais demandé pardon, qui ne reconnait pas ses torts, et qui ne travaille pas, en raison de son orgueil, à se racheter des effets néfastes de ses injustices !

Je pardonne, tout simplement, pour pas que ces gens soient châtiés car je ne veux pas que par ma cause ils souffrent après la mort des conséquences de leur égo surdimensionné par lequel ils se sont standardisés et ont considéré mauvaises toutes les personnes qui les ont piqués dans leur amour propre même si cette piqure était légitime, et pouvait s’avérer profitable dans la mesure où elle pouvait assurer une remise en question réformatrice !

C’est la voie de la souffrance qui caractérise sublimement notre prophète 3issa et à laquelle je veux adhérer ! Cette voie qui nous convie, par compassion, à absorber la douleur de l’autre en vue de la lui alléger !

Dans ce sens je ne fais pas la fête, même le jour de l’3aïd, et si vous voulez m’excommunier de votre Oumma alors cela sera sans scrupule de ma part et avec un grand plaisir je dirais même !

A vous votre communauté et à moi la mienne ! Mais la mienne se caractérise par le fait que tous ses membres se responsabilisent pour remédier aux peines des leurs qui souffrent ! Je ne vous vise pas quand je parle ainsi, je vise tous ces insouciants de l’islam de France complétement déphasés vis-à-vis de l’islam authentique !

Si la sincérité se reconnait au refus de la contrepartie alors son degré le plus élevé se réalise par le don de la vie ! Je travaille, aujourd’hui, à atteindre ce degré car j’aspire, bi izni Llah, à ce que l’on m’enterre avec mes vêtements, mais avant je me dois de terminer ce qui fut entamé, et incha Allah des actions sont prévues au Yémen et au Sham !

Ce que me frappe chez vous c’est que malgré que l’on n’a jamais échangé profondément de visu vous restez connectée mentalement par-delà le temps ! C’est ce que j’appelle un lien par l’esprit, cet esprit qui nous relie, et dont le cœur n’est qu’une porte qui donne sur le chemin de la sincérité, ce chemin qui peut nous souder les uns les autres, par-delà l’espace et le temps, à la condition que nous nouons des relations sincères que la mémoire se doit d'entretenir !

Qu’Allah vous préserve et qu’il nous éloigne des hypocrites, des faux et des parasites !
Mahdy Ibn Salah
  • Aucun commentaire trouvé