Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Actualité  •   •  Affichages : 799

Salam 3aléikoum,

Après la hijama, c’est dorénavant la Roqya qui est dans le viseur de la sécurité intérieure et de la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires. Un article du parisien fait état d’un rapport sur la prolifération en île de France de cabinets offrant des exorcismes.

Même s’il est vrai que le charlatanisme (nous entendons par charlatanisme l’action d’exploiter, par l’entremise d’un statut d’utilité publique, la faiblesse de personnes démunies pour corrompre c’est-à-dire s’enrichir, ou enrichir une caste, sur le dos de la misère et du malheur de la masse) est répandu dans le monde de la Roqya, et qu’il est du devoir de tout un chacun de lutter contre ce phénomène, il est coutume que les états, même ceux dont la population est majoritairement musulmane comme la Turquie ou la Syrie, s’attaquent particulièrement à la pratique de la Roqya en la rendant interdite, alors qu’ils ferment les yeux sur les autres formes, bien évidente, du charlatanisme comme le maraboutisme et la voyance…

Pourquoi la France n’irait pas dans ce sens, elle aussi, alors que le monde de la thérapie est bien plus large chez elle !

Ceci dit, il est important d’être cohérent avec soi-même et de condamner toutes les formes du charlatanisme, à l’exemple du charlatanisme politique à savoir la mise en place d’un président qui ne sert pas les intérêts des français mais celui des plus riches (Selon Vincent Ortiz, dans "Comment les médias ont frabriqués le candidat Macron" : plus de 8000 articles sur Macron postés dans la presse écrite entre 2015 et 2017 par des médias possédés à plus 90 % par les quelques amis, milliardaires pour certains, de Macron).

J'ai comme l'impression qu'en France, c'est les médias qui font les rois et les lois... Il suffit qu'un journaliste fasse une enquête sur un sujet qui relève de son appréciation personnelle pour qu'on traite le sujet au parlement et qu'on légifère pour tous les français ! Ceci n'est évidemment pas démocratique car le pouvoir n'est plus entre les mains du peuple mais entre les mains de la caste qui tient les médias, révélant de surcroît une forme subtile de manipulation de masse...

S'explique pourquoi les riches investissent davantage dans les médias au lieu de créer réellement de la richesse et de l'emploi en sauvant des entreprises ! Ceci démontre qu'à travers cette monopolisation du champs médiatique, ils aspirent, en réalité, à mettre leur richesse au service de la conservation de cette dernière et non au service du développement comme le prétend ce président qui leur accorde tant de faveurs en supprimant, par exemple, l'impôt sur la fortune pour la compenser par une taxe sur le carburant ! C'est toujours, hélas, avec le malheur des pauvres qui se paie le bonheur et la cadance de vie des riches... 


Dans cet élan, nous pouvons aussi dire que la psychiatrie est une forme de charlatanisme aussi, si les faits démontrent qu’elle peut corrompre, parfois d’une corruption irréversible, bien plus qu’elle ne réforme ou ne règle les problématiques qui amènent ces individus à l’hospitalisation forcée !

En réalité, la singularité française, c’est que malgré que la corruption touche bien des secteurs en France, particulièrement au plus haut degré, à l’échelle des politiques dont la politique sert justement les intérêts des plus riches dont la richesse découle très souvent de l’accession à un enrichissement grâce au service publique que peut offrir l’état comme l’octroi d’une licence téléphonique, et bien les médias français ont l’art de chercher un bouc émissaire au malheur français par l’action de réveiller, toujours et toujours, la peur de l’islam radical moyennant la lutte constante contre les symboles caractéristiques de cette radicalité afin d’occulter aux yeux du peuple cette corruption bien plus conséquente sur le bonheur des français et qui réduit de plus en plus leur pouvoir d’achat et surtout leur liberté d’accéder à l'information, hélas rare, qui ne déforme pas la réalité !

Ainsi, les médias comme le pervers narcissique veulent inverser les rôles en protégeant les vrais corrupteurs de la France, et ce, par l’action de détourner l’attention : en montrant du doigt (focalisation) ces musulmans qui pratiquent la Roqya et qui n'embêtent personne…

Le diable aurait-il sa loi pour qu’on arrête la roqya ? Et, qu’il puisse continuer à posséder sans entraves… Je crois que les musulmans républicains complexés vont pouvoir danser ce soir…

Mahdy Ibn Salah  
  • Aucun commentaire trouvé