Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
facebook_page_plugin
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Actualité  •   •  Affichages : 2842


Salam 3aleikoum,

Une vidéo de moi, extraite de son contexte, circule, où l’on veut me faire dire : que je traite : « toutes les femmes kabyles de diables » ! Aussi, je tenais à expliciter mon propos pour les kabyles sincères qui aspirent à plus de clairvoyance quant à ce dernier et qui ne veulent pas se limiter à un titre calomniant.

Il faut savoir que tout être humain possède un diable car notre prophète a dit  dans une tradition rapportée par Boukhari que : « Satan circule dans le corps du fils d’Adam comme le sang circule dans ses veines. » Ainsi, le but de l’être humain est de contrecarrer son côté négatif, c’est-à-dire son côté démoniaque, et ce, afin d’accorder la primauté à son côté angélique !

C’est le challenge de l’homme sur terre ! Dire que le diable est en nous n’est donc pas une insulte ! Bien au contraire, cela peut être un compliment quand nous parvenons à fournir l’effort susceptible de l’empêcher de nous diriger car si le but consiste à gagner du mérite, ce mérite n’est accessible que par l’action de surmonter un obstacle ! Et, d’ailleurs les meilleurs des hommes sont ceux qui avaient les diables les coriaces !

En effet, de deux choses l’une concernant la possession, soit :
-         Elle est active
-         Elle inactive

Elle est active quand le démon parvient à contrôler notre être, et elle est inactive quand le démon n’est qu’un simple spectateur, passager, à l’intérieur de notre corps, qui attend justement la moindre faille pour reprendre le dessus sur nous comme la colère, les relations toxiques, la haine, les péchés, ou l’amour passionnel !

A l’exemple d’un véhicule qui représente le corps et où le volant représente, quant à lui, la raison : ainsi tant que nous avons les mains sur le volant alors il est inutile de se soigner par la roqya, de la même qu’il est inutile de se soigner que nous acceptons, de notre propre gré, d’être passager au sein de notre propre personne, et ce, en laissant le démon nous contrôler. C’est seulement quand deux conducteurs rivaux se battent et s’équivalent pour diriger le véhicule qu’une thérapie s’avère nécessaire et utile !

Aussi, être possédé par le diable ne fait pas d’un homme un démon : c’est seulement quand l’homme s’identifie au démon par des actes de complicité que nous pouvons dire qu’il y a identification des natures, qui par ailleurs peut être circonstancielle et temporaire comme l’état de colère qui fait perdre naturellement la raison !

Ainsi, que je m’adresse à la femme Kabyle dans la dite vidéo, je mets plutôt l’accent sur le côté boderline du profil qui implique la perte du recul rationnel, indispensable à l’agissement juste, et ce, à chaque fois qu’elle sera éprouvée par une émotion forte. C’est pourquoi, quand est associé : un diable à ce profil, alors les mauvais choix primeront dans leur vie et les empêcheront indubitablement de s’épanouir ! Comprendre ce mécanisme est indispensable si nous tenons à les délivrer des blocages qui pourrissent leur existence !

Et, il n’est pas rabaissant de se reconnaître boderline car il existe effectivement deux types de borderline : le premier est celui de ceux qui s’engouffrent des conséquences de leur profil car ce dernier associe justement leur âme (nafs) à leur au cœur (foyer de la raison : 3aql) si bien qu’ils perdent en recul intellectuel, et ce, à chaque émotion déstabilisante, tandis que le second borderline est celui de ceux qui se savent fragiles, et qui fournissent, par anticipation, une énergie puissante pour se rééquilibrer ! C’est le cas de ces gens qui puisent leur propre force à partir de leur propre faiblesse, et en cela : ils sont dignes d’éloges !

En conclusion, la femme kabyle qui parvient à se rééquilibrer, ne peut le faire que par un surpassement en actes, moyennant lequel ; nous pouvons soutenir qu’elle peut surpasser en mérite toutes les autres femmes de la terre…

C’est dans ce sens que nous pouvons comprendre la grande énergie qui sommeille en chaque Kabyle.

Cette polémique, lancée par des apostats berbères, et visant à égarer les kabyles musulmans, ne fait que confirmer mes thèses à l’endroit du profil des kabyles car en effet la blessure qu’a généré le titre de la dite vidéo les a empêché de comprendre le fond de mon propos, en les poussant vers une passion éthnique qui leur a amputé de leur clairvoyance !

A bon entendeur Azul...
Mahdy Ibn Salah

Participant à cette conversation

  • Assalamou alaykoum

    Qu'en est il des hommes kabyles ?

    BârakaLlâhoufik

    il y a environ 11 mois
    J'aime 0
  • Il n'y a aucune haine à l'endroit des femmes kabyles vous n'avez rien compris monsieur khodja

    il y a environ 1 an
    J'aime 1
  • Invité - Khodja mourad

    rien ne justifie votre haine sur la femme kabyle vous me dégoûter

    il y a environ 1 an
    J'aime 0