Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Written by Mahdy Ibn Salah  •  Category: Croyances  •   •  Hits: 932

Asalem o halaikoum ari,
Je vous écris car j'espère que vous pourrez m'éclairer à la grâce d'Allah. Je n'arrive pas a fair mes obligations religieuses, et je parle de la base de la musulmane, la salate.
Ayant depuis ma plus tendre enfance été touché par la sorcellerie mais alhamdoulilah je ne suis pas tombé dans la folie car je m'en remet à Allah. Est ce que vous pensez que le fait que j'arrive pas a fair mes prières assidûment est dû aux mal occultes ? Est ce que vous savez ce que je pourrais faire pour y remédier et fair mes prières tous le temps. 
Cela fait des années que cela me hante car je ne me prosterne pas tous les jours,tous le temps, me considérant comme n'étant pas musulmane au final. 
Barak Allah o fik pour votre réponse. 
qu'Allah vous récompense pour tous le biens que vous faites

wa 3aleikoum salam,

Sachez, que pour des savants, rien ne peut justifier l'arrêt de la prière, si ce n'est le koufr ! Aussi, évidement lorsque vous arrêtez votre Salat, c'est qu'un démon a pris le dessus sur vous ! Mais ceci ne vous dédouane aucunement à l'endroit de votre responsabilité !

Dans cette optique et en vue d'adopter une posture de juste milieu : on peut parler de deux causes à l'accomplissement d'un acte grave :
  • la conviction
  • la faiblesse
La première cause qui mène à la mécréance est la conviction, et ce, quand l'individu est justement motivé dans l'accomplissement d'un acte grave par une croyance négative à l'exemple de la mauvaise opinion vis-à-vis d'Allah comme la contestation du destin ou du chirk quand on partage avec la création les attributs de perfection d'Allah comme le fait de croire qu'en dehors de Lui existent des êtres profitables et nuisibles indépendamment de Lui ou qu'un autre législateur peut se substituer à Lui dans la détermination du halal & le haram...

La seconde cause qui ne mène pas à la mécréance est la faiblesse lorsque dominé par une souffrance l'individu se laisse guidé par un diable jusqu'à démissionner à l'endroit du respect des limites sacrées...

Grâce à ce partage en deux catégories, nous pouvons adopter une posture de clémence vis-à-vis de ces nombreuses personnes qui s'engouffrent dans le mal jusqu'à accomplir des actes d'une extrême gravité !

C'est là que l'individu doit se donner les moyens de s'en sortir pour ne pas se trouver dans des situations de faiblesse, qui rappelons-le :
  • alourdissent et rendent paresseux
  • isolent et coupent des relations sociales positives
  • amputent toute saveur à l'existence
Donnez-vous les moyens de reconquérir votre personnalité, en agissant à l'endroit de votre environnement si vous n'êtes pas capable de changer directement !

Wa bilahi ta3ala taoufiq
Mahdy Ibn Salah
  • No comments found