Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Written by Mahdy Ibn Salah  •  Category: Croyances  •   •  Hits: 1147

Salam Ahleykoum Akhi Mahdy,

Pour me présenter rapidement, je suis entrepreneur en ligne en plein développement de mon projet.
Je développe une communauté sur Instagram afin d’accompagner nos frères et soeurs dans le droit chemin. (Tout comme toi, je n’utilise pas les réseaux en dehors de ce projet et je m’en sers surtout pour récolter des adresses mails et m’extirper de la sphère des RS). J’en profite pour te remercier et t’encourager à continuer tes cours sur Youtube, ils sont d’une sagesse inégalable, comme toujours !
A cet effet, j’aimerais simplement te demander ton avis sur une problématique que je rencontre :
-> je souhaite vendre des accompagnements numériques sous forme de packs, comprenant des ebooks et des templates. Les thèmes abordés sont la prière, le voile, l’éducation, les addictions, les ruses du diable, les épreuves et le tawakkul.
Ma question est la suivante : penses-tu qu’il soit licite et légitime de vendre des ebooks sur ce genre de sujets, qui sont en lien (in)direct avec l’Islam ? Ou bien devrais-je m’orienter sur de nouveaux concepts ?
Voilà tout, je n’irai pas plus loin pour ne pas t’ennuyer… Alors je te serai vraiment reconnaissant de me partager ton point de vue inshaAllah

Fraternellement
Qu’Allah te préserve et te récompense

Wa 3aleikoum salam akhi al karim,

Tout d'abord, qu'Allah te récompense et t'ajoute en lumière pour l'effort que tu entreprends à la répandre. Ceci étant, je te recommanderais 3 choses concernant ta sollicitation :
  1. Ne jamais viser le bas monde par l'entremise d'une œuvre de l'au-delà
  2. Ne jamais s'enrichir matériellement sur la base du spirituel
  3. Et utiliser le virtuel comme un moyen de tendre vers le réel
La première des recommandations concerne l'intention. Et malheureusement beaucoup fautent à ce niveau en cherchant à réaliser des intérêts personnels par la voie de l'adoration. Foudayl Ibn 3iyyad disait : « Le manque de réussite, la corruption de l'opinion et la convoitise du bas monde par l’œuvre pieuse ne sont que des conséquences de la multiplication des péchés »1

                                                    قلة التوفيق، وفساد الرأي، وطلب الدنيا بعمل الآخرة من كثرة الذنوب


Ainsi, le vice s'installe facilement dans le cœur d'une personne qui multiplie les péchés jusqu'à nourrir une forme de déviation intentionnelle susceptible de mettre le cœur à découvert face à Satan.

La seconde recommandation implique de renoncer à s'enrichir sur la base du spirituel sauf s'il y a un intérêt temporel à réaliser pour la personne bénéficiant du service spirituel, à l'exemple d'une roqya reposant sur le Coran dont le but est la guérison physique car le prophète a dit à ce sujet : « Celui qui mérite le plus de percevoir un salaire c'est celui qui le fait par l'usage du livre d'Allah. »2 Il est vrai que les savants ont divergé sur le sujet car un verset coranique énonce l'interdiction de vendre les versets d'Allah à vil prix et de suivre ceux qui ne demandent aucun salaire quand ils invitent à la guidée : « Suivez ceux qui ne vous réclament aucun salaire et qui sont sur le droit chemin »3 C'est pourquoi, il est important de maîtriser ce point de nuance car une dérogation est possible à la règle quand il s'agit de structurer la propagation du savoir par la voie de la professionnalisation à l'exemple de ceux qui perçoivent une salaire au sein d'écoles pour enseigner le Coran. Par contre, l'enrichissement matériel par la voie du spirituel à l'exemple de ceux qui cherchent à s'enrichir sur les problèmes qui relèvent purement du spirituel comme les maladies du cœur alors ceci n'est pas permis car ce sont des œuvres pieuses qui relèvent de l'obligatoire et il n'est pas permis d'en tirer un bénéfice ici-bas, et très souvent cela corrompt l'intention si bien que se vérifiera la triste règle qui énonce que : « le malheur des uns fait le bonheur des autres » dans le sens où les gens deviendront des opportunistes qui auront besoin, consécutivement, que le mal spirituel perdure puisque c'est leur gagne pain, menant à des relations de dépendance toxique qui ruinent financièrement ! Combien se sont fait avoir par des Raqys peu scrupuleux qui cherchaient plus à s'enrichir qu'à soigner leurs patients ! C'est un peu comme le système des assurances vie qui développent, dans les faits, le meurtre aux États Unis, par exemple, car cela motive à tuer pour empocher le pactole immédiatement !  

Concernant la troisième recommandation je t'invite à ne pas tomber dans le piège de ceux qui finalisent la voie des réseaux sociaux dans leur da3wa et qui vivent dans une bulle virtuelle car il y a là un égarement et une illusion évidente pour ces serviteurs des nouvelles fausses divinités que sont les GAFA, mais hamdouliLlah je vois que tu n'es pas tombé la dedans. En complément, je t'invite donc à proposer des accompagnements réels et des formations en présentiel : l'impact sera authentique et non illusoire. Sinon vendre des ebooks n'est pas en soi blâmable à partir du moment ou tu offres quelque chose de physique en contrepartie d'une rémunération selon la règle citée en haut !

Qu'Allah te préserve et te consolide car les gens qui œuvrent comme toi se font rares de nos jours !
Wa Bilahi ta3ala taoufiq

1« Les branches de la foi » de Bayhaqi
2Boukhari
3Coran 36 /21
  • No comments found