Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Croyances  •   •  Affichages : 240

Salamaleykum wa rahmatulah wa barakatu,

Frère, j’ai récemment vu une de tes vidéos sur la hijra et ca m’a fait plaisir de la regarder. Je te contact parce que je fais partie d’un petit groupe de Frère  de Belgique qui ont fait la hijra ou souhaite la faire. Mon parcours est que j’ai été, il y a deux ans vivre à Ras Al Khaimah au UAE mais avec la crise sanitaire, je n’avais plus de revenu, j’ai donc du aller en Turquie. J’ai besoin a présent de stabilité pour les enfants qui vont bientôt entrer à l’école et j’ai trouvé bcp de point positifs en Turquie. Néanmoins des proches à moi souhaitent partir vers le Maroc, et étant marocain moi même, je pense que c’est pas un bon choix. La raison est que la tentation de vivre sous allocation et partir vivre son Islam est grande... Le moindre problème de santé ou problème économique et ils se retrouvent en Belgique. C’est pour cela que je conseille de venir en Turquie car tout y est bcp moins cher qu’au Maroc et il y a de bons hôpitaux et les petits soins sont gratuit. Beaucoup de ma famille se plaignent de vivre au Maroc des difficultés à tout les étages, soins, pas de travails, vie cher ... Mon bilan perso est que j’étais content des UAE , bcp de point positifs mais dés que tu as une panne , tu dois quitter le territoire. Finalement, ALLAH m’a facilité la Turquie où je me sens bien, où ma famille est en sécurité, ni besoin de visa etc. Donc ma question est, as-tu des conseils bénéfiques pour la Turquie. Je vie en ce moment à la Campagne à 1h30 d’Istanbul avec ma petite famille. As-tu des conseils bénéfique ? Concernant mes frères, comment conseiller ces frères sans les blesser, de faire le planning financier sans les allocations... car ce plan est faux. Je pense personnellement qu’il devrait d’abord trouver une source de revenu avant de partir. Ce genre de hijra est très laide mais je n’ose pas le dire... Penses-tu que le Maroc est un bon choix ? C’est un pays où la tricherie est partout et bcp de proches y sont partis et ont pris beaucoup de mauvaises habitudes qu’ils n’avaient pas avant de partir. Pour ma part, l’environnement est trés important pour tendre vers un meilleur comportement.

J’espère que tu te portes bien frères,
Salamaleykum wa rahmatulah wa barakatu

Wa 3aleikoum salam, akhi al karim,

Nous vivons une époque où les musulmans désireux de préserver leur foi s’attèlent à faire la Hijra car l’avenir devient de plus en plus sombre en occident surtout avec les crises multiples qui s’annoncent à l’horizon…

D’autant plus que la crise sanitaire à pousser certains à accélérer la mise œuvre de leur projet de crainte de subir un autre confinement qui les frustrerait quant à leur aspiration.

Ceci dit, le fait qu’il faille quitter l’occident ne doit pas nous pousser à aller n’importe où car il est préférable de rester en Europe que de partir dans certains pays du maghreb ou l’injustice est normalisée à l’endroit des musulmans sincères et dévoués.

C’est pourquoi, il faut bien choisir sa destination. Or, il est difficile de bien choisir une destination car dans l’idéal une hijra se fait de manière collective et un vrai musulman de nos jours ne peut être qu’hors système, étant donné la normalisation du Koufr étatique qui place les intérêts nationaux avant les intérêts de l’islam et de la Oumma authentique !

Ainsi, le challenge qui s’impose aux musulmans authentiques, c’est de se réunir dans une terre propice à la résidence, tout en cultivant une étrangeté !

Ainsi, une hijra ne peut pas s’avérer simple de nos jours ! A partir du moment où le musulman aspire à l’authenticité, il ne peut reconnaître aucun Etat hormis celui qui reposera seulement sur le Coran et la Sunna !

A partir de là, les musulmans authentiques devront fournir l’effort de surmonter la problématique de se réunir dans une terre étrangère sans attirer l’attention car toute concentration d’une minorité qui vivra en marge de la société de par ses aspirations et ses valeurs sera stigmatisée dans le meilleur des cas pour être expulsée dans le pire !

C’est pourquoi, les choses doivent bien se faire ! Et en premier lieu il faudra songer à s’intégrer c’est-à-dire à apprendre la langue locale et à travailler. Effectivement, une hijra n’est telle que lorsqu’elle cultive sa propre autonomie dans le sens ou une hijra financée par des prestations est tributaire de ces dernières, si bien que les choix de faire durer la hijra dépend de ses sources de financement d’où le fait qu’une hijra ne peut être authentique que si elle parvient à se défaire d’une dépendance financière externe à elle-même.

Et généralement, les hijras financées par des prestations n’ont pas duré chez les musulmans qui l’ont entrepris… beaucoup d’exemples en témoignent ! C’est pourquoi, il est important pour le mouhajir de songer, une fois installé, à développer un commerce lui permettant de cultiver une forme d’autonomie par rapport au pays qu’il aura quitté…

En outre, le choix de la Turquie est le meilleur à mon sens car une tradition énonce : « Il viendra un temps où il ne restera pas un seul croyant sans que le dernier ne rejoigne le Cham ! » (Authentique selon les conditions des 2 cheikhs) Et la Turquie, se révèle être, de nos jours, le seul pays ouvrant sur le Cham d’où sa position stratégique pour les croyants qui vivent pour leur foi…

Qu’Allah vous assiste et qu’il vous permette de relever le challenge de la Hijra car une vraie hijra implique stratégie !

Wa bilahi ta3ala taoufiq
Mahdy Ibn Salah
  • Aucun commentaire trouvé