Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Maladie du coeur  •   •  Affichages : 2287

Salem aleikom mon cher Mahdy,

 

Croyez-moi ou non, je ne vous hais pas Mahdy. Loin de moi ce sentiment. Vous êtes spécial effectivement cela ne veut pas dire que je vous hais. À vrai dire, je ne hais personne, el hamdoulileh. J'ai de la colère, de la rancune aussi peut être, mais de la haine non. Je vais clôturer nos échanges avec ce mail, et il ne sera pas nécessaire de me répondre. J'ai relu mes mails dans l'ordre chronologique (de mars 2012 à aujourd'hui), parce que votre haine pour les femmes a failli me faire douter de moi, et j'ai vu une femme (donc moi) en détresse qui a eu la mauvaise idée de faire appel à vos services. Tout le monde fait des erreurs, mahlich; vous êtes très décevant et je tiens à vous dire que vous n'arrivez pas à la cheville de mon cher mari qui n'a pas toutes vos connaissances, certes, mais qui a réellement un cœur pur, contrairement à vous. Je vous sollicite, vous me répondez et me dites que vous formulez vos réponse de manière générale afin que d'autres lecteurs s'identifient. Ok, je veux bien mais en premier lieu, vous tirez votre réponse de mon cas, n'est-ce pas ? Que vous êtes de mauvaise foi en plus... Enfin, j'espère sincèrement que vous ne pensiez pas tout le mal que vous avez écrit, surtout le fait que je ne méritais pas de vivre... qu'Allah vous pardonne vos propos, vous êtes aveuglé par votre orgueil. Nos échanges n'ont pas été finalement inutiles, je dirais même qu'ils m'ont redonné la confiance en moi que j'avais perdu.... Je n'en retiens que du positif, el hamdoulileh, Dieu est Grand !!!! En conclusion mon cher Mahdy, je vous laisse entre les mains d'Allah, tout comme moi d'ailleurs, et je vous remercie pour toutes les méchancetés que vous avez écrites, car je n'ai ressenti que de la haine et cela pour un prédicateur qui se dit bon et dans le droit chemin comme vous, n'a fait que renforcé ma foi... à bon entendeur... Que Dieu nous pardonne et nous guide !

Besslama

 

Wa ahléikoum salam,

 

Je m’attendais à cette réponse, malgré que j’ai toujours laissé, dans mon échange, une issue, pour cette sœur, vers la délivrance. Elle se sentait visée par la dureté de mes propos globaux, et a donc choisi de confirmer ce qu’elle était vraiment c’est-à-dire une double facette de haut niveau. Je profite de ce dernier mail, pour clôturer cet échange qui sera, sans doute, profitable à de nombreuses personnes, bi izni lah ! Je m’adresse, par conséquent, ici directement à mes lecteurs et à mes lectrices afin qu’ils puissent en tirer des enseignements utiles pour leur quotidien car se préserver et se protéger des doubles facettes est fondamental, capital, primordial !

 

Ainsi, vous avez dans le cas de cette sœur, une illustration de ce que peut être une double facette qui lorsque vous n’allez pas dans son sens se dresse contre vous ! Il ne faut surtout pas compatir à ce genre d’individus car compatir consisterait à succomber à leur ruse et donc à accentuer leur maladie. Prenez l’exemple de Jean Claude Romand, qui lors du procès a souhaité, le rétablissement de la peine de mort pour lui, et s’est même mis à pleurer quand on évoqua l’assassinat de son chien à en faire frémir le public, alors qu’il manifestait l’indifférence la plus cruelle quand il s’agissait d’évoquer la mémoire de ses enfants, sa femme ou de ses parents qu’il a tués ! Cette anecdote me fait rappeler celle d’une double facette qui courrait dans les caves de Sarcelles pour donner à manger à un rat alors qu’il délaissait son épouse et sa fille sans ressources ! Les rats et les chiens sont des réceptacles démoniaques ! Il n’y a donc pas de hasard dans la ressemblance du comportement des doubles facettes !

 

Ainsi, l’augmentation de la foi de Malika et l’intensification de son amour pour son mari au moment du démasquage n’est que le résultat du processus du cercle vicieux qui veut que la mauvaise facette se renforce et s’épanouisse par l’illusion et la pérennité de la bonne facette ! Tout ceci, n’est donc que ruse diabolique, par-dessus laquelle notre Seigneur ruse !

 

En effet, se trouvent confirmées les paroles divines à l’endroit des hypocrites : « Quand ils rencontrent ceux qui ont cru, ils disent : « Nous croyons »; mais quand ils se trouvent seuls avec leurs diables, ils disent : « Nous sommes avec vous; en effet, nous ne faisions que nous moquer (d'eux) ». C'est Allah qui Se moque d'eux et les endurcira dans leur révolte et prolongera sans fin leur égarement. Ce sont eux qui ont troqué le droit chemin contre l'égarement. Eh bien, leur négoce n'a point profité. Et ils ne sont pas sur la bonne voie. Ils ressemblent à quelqu'un qui a allumé un feu; puis quand le feu a illuminé tout à l'entour, Allah a fait disparaître leur lumière et les a abandonnés dans les ténèbres où ils ne voient plus rien. Sourds, muets, aveugles, ils ne peuvent donc pas revenir (de leur égarement). »[1]

 

Les hypocrites au double visage vivent, par déduction, dans l’illusion la plus terrible, des conséquences de leur hypocrisie, et de l’alternance en eux, de la conscience et l’inconscience, car Allah les a privé de la lumière de la compréhension, et les a châtié par la maladie de la passion, de la bonne facette à l’égard de la mauvaise, de sorte, qu’ils sont totalement conscients de leur dualité et y trouvent même une certaine jouissance, malgré les troubles psychologiques et les souffrances qu’elle peut provoquer ! Ils souffrent donc de ce dont ils sont dépendants et qui les détruit simultanément : c’est-à-dire leur double visage !

 

Et la jouissance qui peut résulter de la relation passionnée entre la bonne et la mauvaise facette se traduit par le plaisir de la manipulation. Les doubles facettes vivent, effectivement, dans l’extase la plus totale quand ils arrivent à manipuler, et ce, même au prix d’attitudes les plus pitoyables et humiliantes qui soient !

 

Comprenez que mettre fin à la dualité des doubles facettes afin de remédier à la maladie, n’est donc pas possible, chez certaines personnes, dont l’égarement et la perdition sont voulues par Allah, des conséquences, de l’intensité de leur divinisation d’un autre que Lui ! Cette sœur ne veut pas, en réalité, s’en sortir car les conditions de la repentance sont au nombre de 4 :

 

- Regretter

- Arrêter immédiatement

- Avoir la ferme résolution de ne jamais recommencer

- Et réparer l'injustice et demander pardon

 

Et quel droit qu’est la loyauté à l’égard d’un époux ? Notre Prophète disait dans une tradition authentique que rapporte Moslim : « La religion c’est la loyauté, la religion c’est la loyauté, la religion c’est la loyauté ! « Envers qui ?» rétorqua un compagnon. Le prophète répondit : « Envers Allah, Son livre, Son Prophète, les imams et l’ensemble des musulmans. » C’est dans ce sens que l’on peut comprendre les traditions suivantes : « Celui qui nous trompe n’est pas des nôtres ! » ou « le croyant peut être touché par tous les défauts sauf celui du mensonge et de la trahison ! » Comment une personne qui a trahi son époux, peut elle continuer à vivre avec lui, comme si de rien n’était ?!? Nul doute que la réparation de la trahison est la demande du pardon, par :

- soit, une dénonciation dans le cas du courage,

- soit, un éloignement dans le cas de la lâcheté !

 

Afin que s’équilibre la relation car le devoir correspondant au droit à la loyauté est la confiance ! Il est injuste effectivement, qu’une personne possède une confiance stable envers son conjoint alors que ce dernier la trahit dans la constance ! C’est d’ailleurs pourquoi, Allah introduit le doute et la méfiance dans la poitrine, voire révèle des signes évidents de trahison à ses serviteurs sincères et trompés par des doubles facettes !

 

Certes nul n’est parfait, l’homme peut faillir à tout moment, mais les preuves de la sincérité de sa repentance seront toujours mises en évidence par son courage à surmonter les douleurs de la réparation ! Et je me souviens encore, à l’instant où j’écris, de la sincérité de cette sœur repentie qui m’avait écrit, il y a longtemps, tellement était profonde sa dévotion !

 

Regardez à présent, cette sœur Malika qui, quant à elle, a trouvé le courage d’arrêter ses péchés capitaux, qui sont, soulignons-le, des adultères à fréquence régulière avec un homme dont elle est attachée, dit-elle, parallèlement à son mari, et ce, uniquement par peur de baisser dans l’estime des personnes qu’elle trompe, c'est-à-dire sa pauvre famille ! N’oublions pas que la peine de l’adultère est la lapidation à mort, qui est un châtiment terrible à la hauteur du crime que constitue cette trahison horrible !

 

Je profite, en final, de cet article pour mettre en évidence les différents degrés de la double facette car si posséder un double visage consiste à jouer un rôle alors la gravité de ce dernier est proportionnelle à l’amplitude des actes entre les deux facettes ! Il est évident qu’une double facette entre un bon et un mauvais comportement n’est pas comparable à une double facette entre une dévotion et des péchés capitaux, ou entre la foi et la mécréance ! On peut donc dire qu’il existe, par déduction, quatre principaux degrés :

- Le degré un, entre le bon et le mauvais relationnel

- Le degré deux, entre les bons et les mauvais sentiments

- Le degré trois, entre l’adoration et les péchés capitaux

- Le degré quatre, entre la foi et la mécréance

 

Le premier degré est celui de ceux qui ont un bon comportement devant vous mais derrière, avec leur diable, un mauvais. Le second degré est celui de ceux qui peuvent vous aimer devant vous, mais derrière avec leur diable, peuvent vous détester. Le troisième degré est celui de ceux qui adorent devant vous, mais derrière avec leur diable, commettent des péchés capitaux ! Et, enfin le degré le plus infâme est celui de ceux qui ont la foi devant vous, mais derrière avec leur diable, mécroient en se moquant de vous !

 

A partir de là, vous pouvez dorénavant élargir cette maladie afin d’y inclure plus de personnes que vous ne le pensiez ! Il est important d’être vigilant et de fuir les doubles facettes, et ce quel que soit leur degré, s’ils ne veulent pas, bien évidemment, se réformer, car le but de Satan par leur proximité à votre égard, est votre déchéance, que celle-ci soit temporelle ou spirituelle ! Comprenez ! Si vous saviez le mal qu’ils ont pu causer autour d’eux, vous leur déclariez une guerre sans merci, par compassion vis-à-vis de leurs victimes !

 

 Ainsi, préservez  votre religion,

Par l’exercice de votre raison,

Afin de ne pas succomber aux démons,

Qui veulent vous piéger par l’émotion !

 

Merci à cette soeur de nous avoir permis de comprendre avec profondeur le fléau des double-visages !

 

Et la ruse des croyants triomphera toujours de celle des démons !

Wa bilahi ta’ala taoufiq

 

Mahdy Ibn Salah

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

   

 



[1] C2/14/15
  • Aucun commentaire trouvé