Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Written by Mahdy Ibn Salah  •  Category: Parents&enfants  •   •  Hits: 1084


Assalam aleykoum wa rahmatouALLAH. 
Je voulais vous parler concernant les parents. Si vous le permettez, j aimerai dire ce que je pense à ce sujet... 
Je ne parle pas à titre personnel car moi, Dieu merci, ça se passe bien dans ma famille. Et aussi, je ne me permettrait pas de remettre en cause vos paroles sur ce sujet car je ne connais pas tout les problèmes que vous avez pu constater et qu'il existe chez certaines familles. 
Mais seulement, le Prophète Mohammed paix sur lui, a insisté à plusieurs reprises sur l'importance des parents et en particulier la maman. Et celui qui rompt les liens familiaux ne rentre pas au paradis. Et je vous ai parfois entendue dire que dans certains cas il faut obligatoirement couper lien avec celle ci ou celui ci... Mais j ai envie de dire, si un des parents à fait du mal c est entre lui et ALLAH et tout se paye. Mais en tant que son enfant, je reconnais l'erreur, (l 'injustice), je prend les distances vis à vis de celle ci ,mais pas du parent lui même que je dois continuer à avoir qlqs liens qu ils soient proches ou lointains... Breff, je suis sûr et certaine, que dans certains cas ils faut fuir le parent en question MAIS , je pense fortement que ce sont des cas RARES chez les Muslims. 
ALLAH ta3ala A3lam. 
Assalam alaykoum et merci de sensibiliser la communauté sur les problèmes relationnels qui aussi banal que ça peut paraître peuvent entraîner la destruction morale d'une personne.. 

Wa 3aleikoum salam, okhty al karima,

Votre question est importante car elle témoigne de votre souci à l'endroit du rapport de proportion entre les manquements des uns et les épreuves des autres, et j'ai le regret de vous dire que la sorcellerie n'est pas une affaire rare chez les pseudo-muslims!

En effet, on parle souvent de la sacralité du lien de parenté mais hélas pour justifier l'injustifiable, à savoir : fermer les yeux sur les injustices d'un parent bourreau du seul fait de son statut de parent, et de la fameuse sacralité du lien de parenté.

Je n'arrive pas à comprendre comment certaines personnes peuvent arriver à la conclusion de l'existence d'une certaine « immunité parentale » alors que face à Allah nous sommes tous responsables, sans distinction de statut, ni d'âge !

L'enfer sera rempli de personnes ayant eu des enfants, et particulièrement des adultes ! Donc, si bourreaux, il doit y avoir, cela ne doit être que des adultes car aucun enfant n'entrera en Enfer ! Et, pourtant certaines personnes travaillent à inverser les rôles en rendant toujours les enfants coupables, et ce, quelques soient les circonstances quand un litige les opposent à leurs parents !

Cette croyance qui rend fautif l'enfant dans tous les cas quand un conflit l'oppose à ses parents est d'une injustice des plus crasse ! Et ce, surtout quand c'est le parent qui est évidemment le bourreau par ses injustices manifestes comme la maltraitance psychologique, la sorcellerie, ou la violence physique ou les abus sexuels  !

Nous rentrons là, dans une forme « d'adoration parentale » car celui qui ferme les yeux sur l'injustice à cause du lien de parenté c'est comme si l'illicite, à ses yeux, par ce parent bourreau était autorisé, et ceci n'est ni plus ni moins que du chirk !

D'autant plus qu'Allah dit dans le Coran : « Et ton Seigneur a décrété: « N'adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère: si l'un d'eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point: « Fi ! » et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses. » (C17/23)

Dans ce verset, Allah commence par le Tawhid, et fait suivre ensuite immédiatement la bienfaisance à l'endroit des parents, et ce, pour conditionner la bienfaisance aux parents au respect du Tawhid c'est-à-dire qu'il n'est, par déduction, pas dans l'application du verset que de respecter des parents dans la transgression du Tawhid ! Ainsi, oui les parents sont sacrés mais seulement quand cette sacralité s'inscrit dans l'amour d'Allah et le respect de sa religion!

Dans ce sens, celui qui se détourne de ses parents ou les maltraite commet une énorme abomination quand ces derniers étaient de bons et pieux parents ! C'est l'un des péchés capitaux les plus graves après le chirk car il y a évidemment un rapport entre l'amour des parents, particulièrement celui de la mère et l'amour d'Allah!

Mais ceci ne doit pas nous pousser à rendre absolue l'amour parentale car il existe des crapules de parents qui maltraitent leurs enfants ! Et c'est l'un des pires crimes aussi ! Le droit des enfants on en parle? La sacralité de l'innocence enfantine?

Plus l'amplitude est grande entre la miséricorde qui doit être due et le mal qui est fait, plus le crime est grave et personnellement la mère doit plus de miséricorde à son enfant que l'enfant adulte n'en doit à sa mère d'où le fait qu'il est plus grave, à mon sens, de maltraiter un enfant que de ne pas respecter un parent, qui plus est peut être un bourreau!

Or, à l'heure d'aujourd'hui, nombreuses sont les personnes qui scandent la sacralité du lien de parenté pour justifier l'injustifiable à savoir le chirk ou l'injustice par la tolérance comportementale de ses partisans ! Et n'oublions pas que la malédiction découle de la non condamnation entière du mal. A ce sujet, le prophète a dit à propos des enfants d’Israël qu'ils ont été maudits car leurs rabbins quand ils voyaient quelqu'un faire le mal, ils le réprimandaient pour le fréquenter les jours d'après comme si de rien n'était !

Moralité, il suffit de côtoyer quelqu'un qui agit mal tout en se taisant sur ses injustices sous l'impulsion d'un prétexte pour que nous soyons frappés par une malédiction et qui dit malédiction dit : malheur à répétition ! Et il est connu que Satan aime à donner des prétextes sains afin de justifier le malsain...

Qu'Allah nous préserve du voilement de la face par lequel nous devenons des maudits !
Mahdy Ibn Salah
  • No comments found