Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Parents&enfants  •   •  Affichages : 472

Salam aleykoum cher frère Mahdy J’ai eu l’occasion d’écouter vos vidéos , j’ai pu lire quelques une de vos chroniques. Cela dis j’ai une petite question. Et je ne suis pas douée dans ce domaine pour pouvoir me faire une idée. Une personne lointaine de mon entourage a dès son plus jeune âge étais en quelque sorte obligé d’aller étudier dans une “madrassa” clandestine. Vous avez sûrement entendu parlé de cette école qui n’étais pas reconnu aux yeux de l’état(château de Villemain un reportage sur canal avais été fait). Aujourd’hui cette madrassa n’existe plus.Ce membre de ma famille a donc mémorisé le coran par cœur , je ne saurais vous dire les conditions qui on été employé dans ces lieux. Je sais seulement que les conditions étais stricte et dure à vivre pour un enfant de 12 voir 13 ans. Aujourd’hui mon petit cousin est instable dans sa vie sentimentale et je dirais même professionnelle. Le faite d’avoir beignet dans les enseignements religieux,il s’en es éloigné peut être inconsciemment. J’ai des échos d’une autre personne qui a aussi fréquenté cette école et c’est retrouvé en prison (délinquance). Ma question est le faite d’avoir étais dans un cadre religieux strict peut provoquer des traumatismes? Des troubles psychologique? Comment peut on aider ces personnes à trouver un équilibre? Il essaye de se ranger mais se passer le rattrape. Merci pour vos démarches et action en espérant que la meilleure des récompense vous soit attribuée

Wa 3aleik salam, okhty al karima,

Bien évidemment, une mauvaise pédagogie peut traumatiser !

Il ne faut pas se laisser aveuglé par le caractère religieux d’une école car avec l’islam, on peut, effectivement, éloigner de l’islam. C’est d’ailleurs le rêve de Satan que de réussir à aveugler certains musulmans jusqu’à leur faire croire qu’ils sont de bons croyants à travers leur toxicité, à l’exemple de ces khawaridjs !

Ceci dit, il est fondamental de mentionner ici l’importance de la considération car beaucoup de parents échouent dans l’éducation de leurs enfants car ils transmettent de la négativité, parfois à travers de bonnes intentions, à l’exemple de ceux qui envoient leurs enfants dans des écoles lointaines, parfois à l’étranger, afin qu’ils puissent confirmer un certain idéal existant dans la conscience des parents !

Quand c’est sincère, cela peut marcher mais quand il y a de l’hypocrisie c’est-à-dire de l’ostentation, voire de la déconsidération alors l’apprentissage de la religion peut déboucher, chez l’enfant, sur un dégoût de l’islam et une distanciation vis-à-vis de la pratique religieuse !

C’est dans ce sens que l’on peut comprendre le virage de ces jeunes qui ont pourtant baigné dans une atmosphère islamique durant leur enfance !

La considération est la clé du problème ! Un enfant a des besoins et il ne faut pas les ignorer en les contraignant à vérifier absolument l’image que l’on se fait d’eux… Image qui peut nourrir, parfois, un amour propre !

Et, la pédagogie consiste justement à adopter une posture de juste milieux entre l’idéal à atteindre et la réalité à considérer.

A partir de là, comprenez qu’un parent peut transmettre du vice et de la négativité qui peut faire fuir de l’islam, et ce, à travers son appel à l’islam et sa rigueur religieuse !

Soulignons que la science n’est pas une affaire de mémorisation car des personnes qui connaissent le Coran par cœur et qui ne prient pas, ou qui accomplissent des péchés capitaux à outrance, j’en connais énormément !

La science véritable est celle qui transforme, celle qui nous soude, c’est celle qui fait aimer, celle qui touche le cœur, celle qui réconcilie avec le divin, celle qui nous permet de conserver un lien malgré la distance spatiale ou temporelle, celle qui nous permet de quitter la condition bestiale pour la condition angélique par le triomphe de la raison saine sur les émotions qui nous mènent à chavirer et à oublier le but…

Votre cousin a besoin de repartir à zéro ! Il a certes des séquelles, mais selon un autre angle, el hamdoulillah, il a des acquis, et il ne doit pas les gaspiller…

Le but serait de transformer son épreuve en quelques choses de positif ! C’est la thérapie sur laquelle je bosse en ce moment. J’ai proposé durant les dernières années des séminaires sur les causes des maladies, sur les troubles mais je vais réserver, incha Allah, pour le mois de Ramadan avenir plusieurs séminaires axés sur remèdes spirituels (aux troubles, aux traumatismes, aux angoisses, aux relations toxiques, afin de mettre en relief enfin le caractère islamique de la Thérapie musulmane et son originalité thérapeutique…

S’il est possible de le rencontrer alors mettez moi en relation avec lui… je me ferais un plaisir de le suivre.

Wa bilahi Ta3ala Traoufiq
Mahdy Ibn Salah
  • Aucun commentaire trouvé