Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Parents&enfants  •   •  Affichages : 347

As salamu alaykoum, je m’appelle Valérie, je suis convertie et j’ai 21 ans. J’ai découvert votre site internet grâce à vos vidéos sur youtube que je trouve très intéressantes et très bien expliquées. Elles m’ont permises de comprendre beaucoup de choses. Je sais que ce mail est très long avec beaucoup de questions et je m’en excuse vraiment. J’espère être claire. Je viens vers vous pour vous poser des questions sur plusieurs points :

- la «relation» étrange avec mon père.
- les « guérisseurs » et magnétiseurs.
- ma phobie sociale 
Et s’il y a un lien entre ces points.
  • Mon père n’est pas croyant et est né dans une famille non croyante. Il a un problème d’alcoolisme. Je ne m’entends pas bien du tout avec lui. Ma mère est croyante mais non musulmane. Je m’entends bien avec elle. J’ai un frère de 18 ans avec qui je n’ai pas de problème particulier.
Je ne supporte pas mon père, sa présence, je ne le regarde pas, ne lui parle pas, sauf parfois quand je ressens moins de haine mais c’est très rare. Je ne mange plus à table quand il est là car sa présence me met sous tension nerveuse, je ne me sens pas à l’aise et pas bien et je ressens un dégoût. Si je croise son regard je me sens mal et envie de l’insulter je ne veux pas qu’il me parle non plus.

Ce que je lui reproche : c’est un père « bébé » sans autorité qui ne se soucie que de lui et est égocentrique. Il ne se remet pas en question et quand nous étions enfant ils jouaient avec nous mais sans jamais s’être soucié de ses devoirs de protection, de dialogue, d’autorité, de nous armer face à la vie future. Il a longtemps travaillé en tant que cadre, il pense peut-être qu’un enfant a besoin d’argent mais il ne voit pas beaucoup plus loin. C’est quelqu’un d’anxiogène d’ailleurs il se ronge les ongles devant nous, il est faible. J’ai l’impression qu’il déverse sans le vouloir son anxiété. 

Il n’a pas de travail depuis environ 2 ans, donc il rumine, boit, reste à fumer la cigarette et regarde la télé. Quand il travaille il n’a pas de soucis d’alcoolisme car il est obligé d’être sobre et il est occupé, à croire que sa famille ne le motive pas pour se battre.

Il sait que je ne le supporte pas, il le voit, mais tous les jours il me parle comme si de rien n’était, comme si il ne comprenait rien, je ne sais pas. Un jour, j’ai eu une crise de nerfs et j’ai lancé  un couvert dans la porte de la cuisine et ait brisé un carreau tellement j’étais énervée.

Il s’en fiche de paraître comme cela devant ses enfants, enfaite il s’en fiche de ce qu’on ressent. Je ne sais même pas s’il se pose la question. Et si mon frère et moi nous lui disons ses torts, il dit à ma mère qu’elle nous « monte la tête » contre lui. Comme si nous n’avions pas de cerveau pour réfléchir, et cela à chaque fois. Ce manque de considération et ce déni, c’est aussi ça que je ne supporte pas.

Je sais que ce n’est pas bien qu’Allah me pardonne mais il m’arrive de parler mal à mon père pour ses agissements car je n’arrive pas à le respecter souvent quand il est un peu « ivre ». Et alors, il fait la victime et dit qu’on l’agresse, il caricature toujours au lieu de se remettre en question. 

Il est tout l’opposé du père que j’aurais aimé avoir.

Il y a quelques années, il pensait peut-être être seul à la maison je ne sais pas mais je suis descendu au rez-de-chaussée et je l’ai surpris sur l’ordinateur en train de regarder un film pornographique, il était de dos et l’ordinateur face à moi. Il ne le sait pas car il ne m’a pas vu. Cela m’a dégoûté car c’est mon père, n’est-ce pas une forme d’inceste visuelle ce manque de rigueur envers ses enfants ? Parfois il urine dans le jardin et un jour il s’est rhabillé mais en se tournant du côté de la maison au lieu de le faire avant de se tourner et j’ai surpris cette image. Un autre jour il n’avait pas fermé la porte de sa salle de bain. Il est souvent dans ses pensées sans se soucier de ses enfants, dans sa bulle.

Il y a quelques années mon père a eu des maîtresses et une en particulier. A la limite ce n’est pas cela que je lui reproche mais je lui reproche de nous mettre au courant. Un jour mon frère et moi quand nous étions plus jeunes (moi adolescente) avions demandé le téléphone de mon père, sans doute pour jouer ou je ne sais plus. Et nous avions surpris des photos de sa maîtresse nue, et moi j’avais aussi surpris un message assez dérangeant. 

Mon père avait emménagé avec elle à un certain moment et était allé devant chez nous avec cette femme pour chercher mon frère qui était petit à l’époque, pour un week-end.

Plus tard, mon frère étant plus grand avoua à ma mère que pendant ce week-end il avait surpris mon père en plein acte sexuel avec cette femme (qui au passage était complémentèrent folle et très étrange), il a dû être choqué surtout qu’il était petit.

Aujourd’hui, mon frère n’a pas le même rapport avec mon père que moi j’ai, car il parle parfois gentiment à mon père, mais quand il lui parle méchamment, il tient des propos de menaces, dit qu’il souhaite sa mort. (moi je ne vais pas jusque-là dans mes propos). Mon frère supporte la présence de mon père, contrairement à moi.

Je voudrais savoir, malgré les situations qui se sont passées qui peuvent expliquer le dégoût que j’ai pour mon père, est-ce qu’il pourrait y avoir une autre cause qui fait que je ressens ce mal-être en sa présence ? (je pense que l’inceste est impossible, enfin mon père n’est pas le genre à faire du mal il n’a aucune méchanceté en lui, mais après tout personne n’imagine son père faire ça).  Le simple fait de savoir qu’il est dans la même maison que moi me rend nerveuse. En plus, la maison est mal faite car quand je sors de ma chambre pour aller en bas, je suis obligée de descendre par un escalier qui se situe dans la chambre de mes parents. (Mes parents ont décidé de faire ça après un incendie qu’on a eu). Parfois le matin si je me réveille tôt ou le soir quand je monte dans ma chambre je suis obligée de voir mon père dans son lit, soit il dort, soit il regarde la télé. Cela m’en rend nerveuse à un tel point. Il n’y a pas vraiment de mur en hauteur dans leur chambre, l’escalier laisse ouvrir leur chambre et ma porte est juste en haut, je ne sais pas si je suis claire. Etant dans ma chambre, j’entends mes parents s’ils ne parlent pas très fort, ou la télé. Heureusement rien d’autre à part mon père ronfler ou tousser. Si je pars travailler le matin je dois toujours passer par là, cela m’énerve beaucoup, me rend très nerveuse mais mes parents s’en fichent et ne veulent pas refaire de travaux. Pardon pour ce détail mais, sûrement à cause de l’alcool et la cigarette (il ne fume pas dans la maison, je parle de l’odeur corporelle), en descendant le matin je dois subir cette odeur dans la chambre qui vient de mon père après une nuit de sommeil. Je pense que ce n’est pas normal cette situation, surtout que nous avons une maison assez grande.

Plus le temps passe, plus je ressens de la haine pour mon père, cela empire. Je ne veux pas qu’il soit au courant de ma vie je ne lui dis presque rien de moi. 

Je ressens une toxicité et de la négativité entre nous, comme une étrange énergie mais mauvaise, quand je suis dans un état d’énervement, j’ai l’impression que je vais finir par tomber malade de nerfs en sa présence et la tension que j’ai en moi. Certains moments, mais très rarement, il m’arrive de ressentir moins de haine mais plutôt une forme de pitié, alors je me culpabilise et je me dis, est-ce que c’est moi qui suis méchante avec mon père et paranoïaque ? Est-ce que j’en fais trop ? Je me demande si ce n’est pas à moi de me forcer à prendre sur moi, que Dieu va peut-être me punir de me comporter ainsi, et j’ai peur aux remords un jour. Mais c’est plus fort que moi. En ce moment même je me culpabilise de dévoiler ses pêchers même si c’est anonyme, peut-être que c’est mal de ma part.

Je mets aussi des vêtements longs devant lui et si par exemple je suis dans la cuisine à l’évier donc de dos et lui assit dans la cuisine face à moi, j’ai des pensées qui me viennent comme quoi il pourrait m’observer à certains endroits qu’un père ne regarde pas donc je me dépêche et évite ce genre de situation. Suis-je folle ou c’est moi qui est un sentiment pervers ? 

J’ai regardé votre vidéo sur le parent pervers narcissique, je ne sais pas si je peux qualifier mon père comme tel, quoiqu’il y ait des signes apparents.

Je ne sais pas si je dois me dire que ce n’est pas de la faute de mon père et qu’il ne se rend pas compte de ses actes à cause de l’alcool ou de sa personnalité, mais même ma mère me dit que parfois il fait de la manipulation, pour qu’on s’occupe de lui.

(Ma mère m’a dit que mon père n’avait pas de problème d’alcoolisme quand mon frère et moi étions petits).

  • Ma mère va parfois chez ce qu’elle appelle des « guérisseurs » et d’autres des « magnétiseurs ». Je tiens à préciser que ma mère est contre la sorcellerie et qu’elle déteste cela, elle pense qu’aller voir des « guérisseurs » n’est pas mal car ils communiqueraient avec les anges ou des guides spirituels, soi-disant. En rendez-vous, sans nous avoir posé de questions, ils nous décrivent notre personnalité et disent vrai. Ces « guérisseurs » lui ont souvent dit que mon père avait beaucoup de sortilèges dans sa vie pour le faire boire de l’alcool entre autres, et ont dit les noms des personnes qui lui en ont mis. Ils disent aussi qu’ils enlèvent les sorts à distance. Une dame utilise un pendule et parfois fait le tarot. 
Ma mère, elle, à la maison, tire les cartes parfois et utilise un pendule pour répondre à des questions du style «  y a-t-il un sort sur un membre de ma famille » mais jamais pour des questions « mauvaises » selon elle. Je lui ai déjà expliqué que ces « guérisseurs » pouvaient dialoguer avec des djinns et que le fait d’utiliser le pendule et les cartes pouvaient les attirer à la maison mais il n’y a rien à faire, elle ne veut pas le croire car pour elle, elle ne fait pas de mal. De plus, je lui ai dit qu’il ne servait à rien de payer ce genre de personne car si vraiment mon père a des sorts, il ne sert à rien de traiter quelqu’un qui boit et fume et ne croit pas en Dieu, sans guérir le malade, sans arrêter l’alcool etc. Cela m’énerve car selon moi, dire à mon père qu’il a plein de sorts et pas de chance dans sa vie, cela le déculpabilise au lieu de s’attaquer au fond du problème. (Mon père veut bien croire que les sorts existent apparemment).  Ma mère dit que mon père a plein de « choses » sur lui, elle banalise ce mot tellement les guérisseurs ont dit qu’il en a. Elle dit qu’elle a aussi des sorts sur sa santé à elle. Elle dit aussi que mon père l’a trompé (plus maintenant dit-elle) mais que ce n’est pas vraiment de sa faute, qu’il a eu des sortilèges par cette femme qui paraissait, c’est vrai « folle ». Un guérisseur a dit à ma mère que cette femme faisait partie d’une secte et que son rôle à elle était de défaire les couples. Mais selon moi c’est quand même que le problème vient de mon père et qu’il s’attire tout cela. Plusieurs « guérisseurs » ont dit que la mère de mon père faisait de la sorcellerie. Une « guérisseuse » a dit à ma mère que la mère de mon père avait vendue l’âme de son fils au diable. Et un autre « guérisseur » a dit récemment que mon père a une malédiction sur lui. Ma mère l’a fait venir à la maison. Il a regardé les pièces de la maison avec une machine qu’utilisent les radiesthésistes pour voir les pièces de la maison, savoir quelles pièces ont de mauvaises ondes. Et puis il est allé dans le bureau de la maison et a dit qu’il y avait un écrit ici avec de la sorcellerie mais impossible de savoir lequel. (cela peut-être par exemple sur une carte postale). Il a récité un exorcisme chrétien orthodoxe (prières). Mais comment tous ces gens-là pourraient savoir cela, ils disent avoir un don de guérison et de communication avec les anges ou de communication avec les défunts. Dieu accepterait-il vraiment que ses anges donnent ses informations ? Il dit qu’il a un don et qu’il travaille contre le mal, et qu’il y a beaucoup de sectes sataniques dans les régions de France. (Je sais que ceci est sans doute vrai). Après, il commençait à parler de Jésus alors bien sûr je n’ai pas pu m’empêcher de dire que Jésus est un prophète et il m’a répondu que non c’est son ascendant le fils. Et il m’a dit que certains la nuit font des prières mauvaises dans les mosquées « autour du prophète Muhammad » en précisant que le prophète est bien mais que ce sont des gens qui l’appel pour le mal, je n’ai pas très bien compris. Il dit aussi que, lui, dans sa maison la nuit, des démons/esprits mauvais l’attaquent, car il fait beaucoup de bien et se bat contre le mal donc ils lui veulent du mal. Enfin tout cela pour vous dire que, d’apparence, cet homme dit des choses qui laissent penser qu’il fait le bien, en se battant contre le satanisme, mais alors comment expliquer les autres éléments ? Tout cela me perturbe beaucoup. Il a proposé à ma famille de porter une grande croix épaisse de Jésus qu’il commande au Vatican, pas n’importe quelle croix, qu’il y aurait sans doute des prières dessus et que ces croix protègent. Mon frère en a demandé une. Pensez-vous que cet homme pense vraiment faire le bien ? Si vraiment ces gens ont un don de Dieu de guérison ou de voyance, alors qu’ils se disent non musulman, cela remettrait en cause l’islam et le Coran… donc je n’y comprends plus rien même si je crois fermement à l’islam. Je trouve que cela fait peur que ces gens sachent beaucoup de choses sur nous.

Certains prennent 50/60€ la séance et disent enlever les sorts à distance ou sur photo.  Je reste très dupe et ne leur fait pas confiance mais ma mère n’a pas l’islam et la notion de guérir avec le Coran et la notion du Tawhid. 

  • J’ai une phobie qui fait partie de la phobie sociale, j’ai la phobie de manger avec les autres en public, sauf avec ma famille et les proches. Je ne peux pas aller dans un restaurant où il y a trop de monde, ni assister à des repas de famille, je fais des attaques de panique, tremblements, j’ai des fausses idées comme si les gens me regardent, je n’arrive pas à manger et peut avoir envie de vomir.
Tout a commencé quand j’ai pris dans ma chambre le lit de ma grand-mère décédée (mère de ma mère, que j’aimais beaucoup, une femme croyante). Quelque temps après je n’ai plus eu d’appétit du tout sans raison. Alors j’ai arrêté de dormir dans ce lit, et quelque temps après, mon appétit est revenu. (Je suis persuadée de cela et que ce n’était pas le fruit de mon imagination, de plus j’avais eu des paralysies du sommeil, je crois que c’était quand j’avais ce lit). Mais pendant cette période, j’ai été préoccupé par le regard des gens, je me suis sentie mal de ne pas manger beaucoup si je devais me retrouver au lycée devant eux. Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait. C’est vraiment plus tard que la phobie commençait à apparaître (pas quand j’avais le lit). Ma grand-mère était assez faible aussi avant sa mort et parfois n’avait pas d’appétit non plus. Alors ma mère m’a dit qu’un guérisseur lui a dit qu’il y avait eu un sortilège sur le lit de ma grand-mère et ma mère en a fait la déduction que c’est en partie à cause de cela qu’elle est décédée.  Plus tard, moi et ma mère étions allées voir un guérisseur (qu’Allah me pardonne, j’étais désespérée de ce problème et n’étais pas convertie) pour comprendre mon problème de phobie. Voici l’explication qu’il a donné : il y avait bel et bien un sort sur le lit (il nous a demandé si nous avions bien brulé le lit) et il a dit que c’est le fait que j’apprenne que ma grand-mère avait eu cela qui m’a choqué, et donc je me suis attribué son problème de façon phobique. Il a dit que je suis protectrice avec les gens que j’aime et c’est une manière pour moi de m’attribuer cela à cause du choc inconscient. Il m’a dit que je n’ai pas de sortilège sur moi.

Doit-on croire les guérisseurs peuvent vraiment avoir un « don » ? Et les médiums qui disent voir les anges depuis tout petit ? Une « guérisseuse » peut-elle vraiment guérir à distance un problème de santé, remettre un os en place ou enlever des verrues/ allergies sans avoir recours à des djins ?

Tous ces guérisseurs croient aussi aux vies antérieures, moi je me dis juste, Allah u Ahlem, mais, ils disent qu’ils peuvent lire dans les vies antérieures et peuvent en dire certaines. Ce sont forcément des djins qui leur donnent ces informations ? Puis-je avoir votre avis sur l’hypnose ?

Je tiens à préciser que mis à part l’utilisation du pendule pour les « guérisseurs », et, pour une guérisseuse,  les cartes « tarot des anges »  « tarot bélline » et autres, les guérisseurs que va parfois voir ma mère n’ont pas de signes apparents de marabouts ou autres, ils n’utilisent aucun talismans ou allumettes, ne demandent pas de choses bizarres à ma mère et ne prononcent pas de paroles bizarres. Seulement, ils magnétisent, cela peut être les mains sur la tête sans la toucher, ou pour un autre passer les mains sur le corps assez vite. Ils demandent de ne pas se laver pendant un jour ou deux jours pour que le magnétisme ne parte pas et fasse effet. Une  guérisseuse dit « travailler » après la séance pendant environ un mois sur la personne venue la voir. Un jour, j’avais accompagné ma mère chez une autre guérisseuse, il y avait un air très lourd dans la pièce, comme s’il y avait beaucoup d’énergie, c’était impressionnant et cela donnait envie de dormir. Je me suis alors dit, oui effectivement elle a vraiment un pouvoir de magnétisme. D’ailleurs, cette femme avait demandé devant moi et ma mère à son pendule, en s’adressant à ma grand-mère décédée, pour savoir si elle était satisfaite que j’ai pris son lit. La guérisseuse a dit, elle me répond « non ».

Je sais que tout cela est contraire à l’islam et maintenant que je suis convertie je n’y vais pas, heureusement je n’y suis pas souvent allée. Est-ce que en y allant, en y croyant un peu, j’ai fait du shirk ?

Par rapport à mon état de santé, je ne me sens pas toujours bien j’ai des waswas (dans la prière mais pas que à ce moment). J’ai du psoriasis au cuir chevelu par période.

Je dis souvent pardon à Dieu dans ma tête, car j’ai des phrases qui me viennent auxquelles je ne pense pas, alors je serais capable de répéter « pardon mon Dieu » 10 fois d’affilée je ne le fait pas exprès. Un jour dans les transports en commun je l’ai dit dans ma tête mais j’ai un peu bougé mes lèvres comme si je le disais tout bas sans m’en rendre compte et une personne m’a regardé bizarrement il me semble. Mais j’essaie de combattre ce waswas et cela va mieux.

Je voudrais vous demander si vous pensez que je devrais avoir recours à une thérapie par roqya (en vrai pas sur youtube) ? Est-ce que la phobie sociale est forcément due à un djin ? Est-il possible que la roqya ne fasse aucun effet ? Parfois j’ai des bâillements pendant la prière, mais quand j’écoute la roqya je n’ai pas de signes très apparents.

Tous ces guérisseurs ne seraient-ils pas un peu en cause de certains problèmes qu’on pourrait avoir chez nous ?

Pour le moment je n’ai pas les moyens financiers d’avoir mon propre logement, à cause de ma phobie, je ne peux pas manger avec les gens je suis hôtesse d’accueil, donc je ne peux pas travailler en CDI en temps complet mais seulement en temps partiel, par peur qu’on me propose les déjeuners, de plus, j’ai un BTS et je pourrais travailler en attendant en tant qu’assistante, mais je ne peux pas non plus pour les déjeuners. J’ai voulu faire des études d’infirmière mais j’ai  malheureusement abandonnée l’idée, car je ne peux vraiment pas manger avec les autres et je me sentirai mal en amphithéâtre. Je souhaite alors plus tard devenir naturopathe et donc travailler seule en cabinet, je suis donc bloquée et ne pourra pas partir de chez moi tout de suite par manque de moyens financiers.

Merci infiniment pour votre réponse, merci pour le temps que vous prendrez pour répondre à ma longue demande.

Bien cordialement.

Wa 3aleik salam, okhty al karima,

Votre lettre est bien écrite, certes longue, mais bien écrite al hamdoulillah.

Alors concernant la relation avec votre père. Il est normal que vous soyez nerveuse à son égard car lorsqu’une personne s’associe avec le diable en actes alors les croyants ressentiront des agacements en leur présence.

C’est pourquoi, dans le mentalisme islamique quand une personne suscite en nous de l’agacement, injustifié visiblement parlant, alors il indique une alliance démoniaque, sous réserve que notre état spirituel soit, bien évidemment, stable !

C’est dans ce sens que l’on peut profiler les gens qui suscitent le mépris de manière instinctive !

En effet, on peut apprécier les gens essentiellement par trois voies :
  • Le discours
  • Les actes
  • Le ressenti
Quand vous avez des personnes qui soignent leur apparence alors qu’ils suscitent en nous du dégoût alors il y a de quoi se pencher sur la réalité de cette belle apparence ! Bon ce problème ne se pose pas avec votre père car ce dernier ne se cache pas de sa laideur spirituelle !

J’ai fait ce petit hors sujet, pour tous les lecteurs qui sont confrontés à des hypocrites qui cachent des partenariats démoniaques moyennant une belle apparence mais que nous pouvons démasquer grâce au ressenti qu’ils peuvent susciter en nous !

Concernant votre mère sachez que ces actes sont plus graves que ceux de votre père car oui c’est du Chirk ! Ces guérisseurs ne sont que des charlatans qui n’ont de dons que ceux que les diables peuvent leur insuffler… Il n’y a aucun honneur, aucun élitisme à réceptionner des insufflations démoniaques. Que dis-je ! C’est même un acte de mécréance que de se réjouir d’en réceptionner !

Certaines personnes cultivent justement leur estime vaniteuse de soi par cette voie. En effet, toutes les voies par lesquelles on peut alimenter notre singularité par rapport au reste du commun risque d’être une voie exploitable par le diable qui joue sur cela pour nous intégrer à ses rangs !

La majeure partie de ceux et de celles qui ont rejoint les rangs du diable : c’est justement le fameux crédo : « je suis différent, je suis meilleur, j’ai des dons… » Alors que si l’on se penche concrètement sur la vie et le niveau spirituel de ces gens on serait choqué du contraste qui suffit à lui pour démontrer leur charlatanisme…

C’est dans ce sens que l’on peut comprendre la règle qui énonce qu’un charlatan ne peut arnaquer qu’un arnaquable, à savoir quelqu’un qui possède un diable en lui qui le pousse à fermer les yeux sur les failles de son arnaqueur, et ce, bien qu’il peut en prendre conscience de manière subconsciente !

C’est utile de savoir afin d’anticiper car si vous vous savez arnaquable ne vous rapprochez pas des gens douteux !

En conclusion, il est même possible que cela soit les agissements de votre mère qui ont attiré les diables et ce sont ces derniers qui ont accentué la perversion de votre père, qui a certains endroits peut n’exister qu’en puissance ! Mais même en puissance, c’est déjà grave surtout à l’endroit d’une relation parenté/enfant !

Pour finir, oui il y a un lien entre votre climat familial et votre phobie sociale car tout flux ténébreux au sein d’un environnement dans lequel vous vivez doit s’exprimer en vous par un mal-être quand il n’y a pas de confirmation en actes du vecteur négatif ambiant, ou par une pulsion addictive quand il y a confirmation…

C’est pourquoi, l’idéal serait de quitter ce décor. Aussi, je vous invite à apprendre davantage, particulièrement le Tawhid et éventuellement à faire une roqya, qui vous sera d’une grande utilité incha Allah !

Vous avez un grand potentiel ! Ne le gaspillez pas! Les efforts des convertis sont souvent éblouissants de lumière... Je pense que beaucoup sont confrontés à votre problématique...

Qu’Allah vous protège

Mahdy Ibn Salah
  • Aucun commentaire trouvé