Consultation thérapeutique de groupe (réunion en ligne) -sur rdv Rejoindre la réunion

Arrow up
Arrow down
Écrit par Mahdy Ibn Salah  •  Catégorie : Parents&enfants  •   •  Affichages : 331

Salamou Aleykoum, 

Tout d'abord je tiens à vous remercier pour votre travail et vos conseils. Puissiez vous avoir Janatul Firdaw. Je voulais savoir la position de l'islam vis-à-vis du PN en cas de divorce avec des enfants: Voilà j'ai entamée ma procédure de divorce pour me libérer de mon PN après 20ans de mariage, seulement je constate qu'il ne veut plus me lâcher et il utilise même nos 2 garçons 14 et 10 ans, un peu moins notre fille car plus âgée 19ans pour les monter contre moi à savoir c'est moi qui veut divorcer... 

Mon avocate après étude du dossier me propose une démarche de protection judiciaire car violences physiques et verbales. Je sais au fond de moi qu'il est imprévisible mais mes enfants sont très attachés à leur père, j'ai peur de les blesser en voulant prendre cette mesure... S'il vous plaît que me conseillez vous qui soit en adéquation avec l'islam? Je vous remercie d'avance de l'intérêt que vous porterez à ma demande d'aide. Fraternellement. 

Wa 3aleikoum salam, okhty al karima,

J’ai récemment posté une vidéo sur le sujet de la perversité narcissique projeté sur un enfant, à savoir le syndrome de l’aliénation parentale ou SAP (https://www.youtube.com/watch?v=NIxj7BUdHwY) quand l’ex aspire à faire perdurer la toxicité moyennant le lien des enfants. Je compte cette semaine compléter le sujet en abordant le thème à travers l’axe de l’enfant, et enfin j’aborderais le concept de la perversité narcissique victimaire quand le manipulateur manipule en se laissant manipulé afin de détruire son ex moyennant son faux statut de victime.  

Cela dit, je n’ai de cesse de le répéter : il existe trois cas de figure après une séparation, quand il y a des enfants :
  • - Le respect mutuel dans l’intérêt des enfants
  • - Le fait de s’ignorer
  • - Et les embrouilles à outrance
Il est évident que la dernière option est à fuir absolument quitte à renoncer à ses propres droits. Dans une tradition rapportée par Boukhari et Muslim, le prophète a dit : « Il y avait deux femmes, chacune avec son enfant. Un loup survint et emporta l'enfant de l'une d'elles. L'une [des deux femmes] dit alors : "C'est ton enfant qu'il a emporté !" ; et l'autre dit : "C'est ton enfant qu'il a emporté !". Elles portèrent leur litige devant David. Celui-ci rendit comme jugement que l'(enfant restant) était celui de la plus âgée. Comme elles sortaient [d'auprès de David], passant près de Salomon fils de David, elles l'informèrent [de ce qui s'était passé et du jugement qui avait été rendu]. Il dit alors : "Apportez-moi un couteau, je vais couper l'(enfant) [et le partager] entre les deux (femmes)." La plus jeune femme dit alors : "Ne fais pas cela, que Dieu te fasse miséricorde ! C'est son enfant à elle !" (Salomon) rendit alors comme jugement que l'(enfant restant) était celui de la plus jeune »

Cette tradition nous enseigne une règle fondamentale : le parent dans le droit est toujours celui qui place l’intérêt des enfants avant ses propres intérêts dans un litige qui le relie à un autre parent concernant justement les enfants.

Or, il existe des parents PN qui utilisent les enfants uniquement pour atteindre un ex d’où le fait que par prévention : il ne faut absolument pas faire des enfants avec n’importe qui, et que dans le cas d’une séparation : il faut essayer d’adopter la posture la plus sage, quitte à abandonner ses droits, à l’exemple de cette femme miséricordieuse du récit précité, et ce, dans le but d’épargner aux enfants un climat d’hostilité à même de les détruire et de laisser le diable des parents s’installer en eux jusqu’à les pervertir!

Or, nous vivons en France et la France ne juge pas comme David jugeait d’où le fait que sans un Tawakoul, il est déconseillé de pratiquer un abandon de ses droits pour éviter les conflits car l’enfant risque de revenir vers le parent bourreau, et si l’enfant n’acquiert pas la clairvoyance alors il ne pourra pas se prémunir de sa toxicité.

Il est donc important de s'assurer de la nature de la perversité narcissique de l'ex car il existe une perversité narcissique continuelle et une autre circonstancielle. Si elle est circonstancielle alors l'ex se calmera quand il constatera qu'il ne pourra vous atteindre ou qu'il trouvera une compensation de quoi vous oublier, mais si elle est continuelle quand le diable et lui ne font qu'un alors il y a un risque énorme à lui laisser la garde! 


Ici, la spiritualité joue un rôle important car il s’agit probablement de laisser grandir son enfant dans le palais de son ennemi. Si le parent miséricordieux est sincère, patient et qu'il place sa confiance en Allah comme il se doit alors son enfant lui reviendra comme Moïse est revenu vers sa mère…

Et la fin heureuse sera toujours pour les pieux
Mahdy Ibn Salah
  • Aucun commentaire trouvé